Saint Euloge, Archevêque de Cordoue, Martyr († 859). Fête le 11 Mars.

Dimanche 11 Mars 2018 : Fête de Saint Euloge, Archevêque de Cordoue, Martyr († 859).
(Mémoire facultative, propre à l’Espagne, de St Euloge de Cordoue, au 09 Janvier).

Martyr10 1

http://nominis.cef.fr/contenus/saint/783/Saint-Euloge-de-Cordoue.html

Saint Euloge de Cordoue

Martyr à Cordoue (✝ 859)

et sainte Léocricia, martyrs.
Très cultivé, saint Euloge, Archevêque de Cordoue, composa une "Exhortation au martyre" pour encourager les Chrétiens à affronter l'Islam.
L'émir leur laissait la liberté d'exercer leur culte, mais les soumettait à de très lourds impôts.
Las d'être traités en parias, beaucoup étaient tentés de se convertir à l'Islam.
Il fut arrêté parce qu'il avait recueilli Léocricia, une jeune Musulmane, devenue Chrétienne, et que ses parents maltraitaient pour cette raison. Il fut fouetté puis décapité. Léocricia montra autant d'intrépidité.
À Cordoue en Andalousie, l’an 859, Saint Euloge, Prêtre et martyr. Suivant les traces des saints martyrs de cette ville, dont il composa le mémorial, il fut décapité à cause de son éclatante confession du Christ.
Martyrologe romain

http://www.peintre-icones.fr/PAGES/CALENDRIER/Mars/11.html

Saint Euloge de Cordoue (+859)

Très cultivé, il est le fils d'un sénateur de Cordoue, ville dont il devient Archevêque. Il a une connaissance approfondie des Saintes Écritures et rédige des règles pour plusieurs Monastères de Navarre et de Pamplune.
Lorsque les Maures commencent à persécuter les Chrétiens (vers 850), il œuvre à soulager les victimes de cette persécution, non sans être lui-même arrêté plusieurs fois pour les mêmes raisons.
Il composa une "Exhortation au martyre" pour encourager les Chrétiens à affronter l'Islam.
Las d'être traités en parias, beaucoup en effet étaient tentés de se convertir à l'Islam.
Il fut arrêté après avoir recueilli une jeune Musulmane, devenue Chrétienne, Ste Léocrice (ou Lucrère) et que ses parents maltraitaient pour cette raison.
Il fut fouetté puis décapité.
Léocricia montra autant d'intrépidité et fut aussi exécutée.
Il est invoqué par les personnes condamnées qui souhaitent obtenir une grâce ou une remise de peine.

Eulogi10 1(Pour voir en grand format: eulogi10.jpg eulogi10.jpg).

http://levangileauquotidien.org/main.php?language=FR&module=saintfeast&localdate=20180311&id=2628&fd=0

Saint Euloge
Prêtre et martyr
(† 859)

Euloge, né à Cordoue, appartenait à l'une des plus illustres familles de cette ville ; mais sa principale noblesse était celle de la science et de la vertu.

Les Maures avaient envahi sa patrie et persécutaient le nom Chrétien. Euloge lutta avec persévérance contre leur influence perverse et contre les Chrétiens traîtres et perfides qui cherchaient à entraîner leurs frères dans une honteuse apostasie.
Que d'âmes durent à son zèle ardent, à ses éloquents écrits, à ses exhortations enflammées, de demeurer fidèles à Jésus-Christ !

C'est surtout grâce à lui que l'on vit une nouvelle et magnifique floraison de victimes immolées pour la Foi, qui furent plus tard pour l'Espagne la source de grandes Bénédictions.
Euloge lui-même recueillit les noms et les actes de ces généreux martyrs.
Mais il allait bientôt, lui aussi, se joindre à eux et conquérir la couronne glorieuse qu'il avait méritée à tant d'autres.

Le premier soin du savant Prêtre, quand il comparut devant son juge, fut de lui exposer avec vigueur les impostures et les erreurs de Mahomet, et de l'engager à se faire lui-même disciple de Jésus-Christ, unique Sauveur du monde.
Furieux d'une si sainte audace, le juge ordonne de le frapper à coups de fouets jusqu'à ce qu'il expire :
« Vous auriez bien plus tôt fait, lui dit Euloge, de me condamner à mourir par le glaive, car sachez bien que je suis prêt à mourir plusieurs fois pour Jésus-Christ ! »

Conduit devant le conseil du prince Musulman, le vaillant Prêtre se mit encore à prêcher hardiment l'Évangile avec tant de véhémence que, pour échapper à ses arguments victorieux, on se hâta de le condamner à avoir la tête tranchée.
Comme on le conduisait au supplice, l'un des soldats lui donna un soufflet ; Euloge, se souvenant des enseignements de son divin Maître, tendit l'autre joue sans se plaindre, et le misérable osa le frapper de nouveau.

Quand le Saint fut arrivé au lieu du supplice, il pria à genoux, étendit les mains vers le Ciel, fit le signe de la Croix et unit ses souffrances et son martyre aux souffrances et à la mort de Notre-Seigneur Jésus-Christ sur la Croix ; puis il tendit sa tête au bourreau et consomma son sacrifice.
Les fidèles rachetèrent du bourreau la tête de Saint Euloge, et donnèrent à son corps une sépulture honorable.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 11/03/2018