Sainte Agnès de Bohème, Princesse, Clarisse à Prague (✝ 1282). Fête le 06 Mars.

Mardi 06 Mars 2018 : Fête de Sainte Agnès de Bohème, Princesse, Clarisse à Prague. Sainte Patronne de la Bohême (1211- ✝ 1282).

St agnes tending the sick 1Agnès de Bohême soignant un malade, 1482

http://nominis.cef.fr/contenus/saint/730/Sainte-Agnes-de-Boheme.html

Sainte Agnès de Bohème

Princesse, Clarisse à Prague (✝ 1282)

Fille du roi de Bohème, elle fut élevée par les Cisterciennes de Trebniz. Par deux fois, elle refusa les mariages auxquels on la destinait.
Elle avait entendu parler de Claire et de François d'Assise et elle voulait suivre leur exemple.
Refusant un troisième mariage politique, elle renonça à ses richesses et aux honneurs de son rang.

Avec l'appui du Pape Grégoire IX, elle se fit Clarisse dans un couvent qu'elle avait fondé à Prague.
Elle fut en relation avec sainte Claire d'Assise qui lui envoya cinq Religieuses pour que la vie Religieuse de ce couvent soit selon l'esprit des Pauvres Dames d'Assise.

Nous avons encore quatre lettres que lui envoya sainte Claire et qui reflètent l'affection et la sollicitude de la pauvre dame d'Assise pour Agnès en même temps qu'elles sont un trésor de la spiritualité Franciscaine.
Le 12 Novembre 1989,  Canonisation d'Agnès de Bohême et d'Albert Adame Chmielowski dans la Basilique Vaticane - homélie de Jean-Paul II en italien.

À Prague en Bohême, vers 1282, Sainte Agnès, Abbesse. Fille du roi Ottokar, elle repoussa plusieurs propositions de mariage, dont celle de l’empereur Frédéric II, préférant épouser Le Christ Jésus.
Elle embrassa la Règle de Sainte Claire dans le Monastère du Saint-Sauveur qu’elle avait fait construire, et où elle voulut observer la pauvreté parfaite, exhortée en cela par Sainte Claire elle-même.

Martyrologe romain.

Svata anezka ceska(Pour voir en grand format : svata-anezka-ceska.jpg svata-anezka-ceska.jpg).

http://levangileauquotidien.org/main.php?language=FR&module=saintfeast&id=2386&fd=0

Sainte Agnès de Bohême
Clarisse
(1211-1282)

Agnès de Bohême (en tchèque Svatá Anežka Česká) naquit à Prague en 1211 du roi de Bohême Přemysl Otakar I et de Constance de Hongrie. Son frère deviendra le roi de Bohême Venceslas Ier.

À l'âge de trois ans, elle est confiée, pour son éducation, au Monastère Cistercien de Třebnice où vit sa tante sainte Edwige, laquelle lui enseigne les vérités de la Foi et les premières prières.
L'exemple de sa tante s'imprime profondément dans le cœur d'Agnès et l'accompagnera toute sa vie durant.

Fiancée en 1220 à Henri, le fils de Frédéric II du Saint-Empire, elle va vivre à sa cour à Vienne.
Elle y reste jusqu'en 1225, quand ses fiançailles sont rompues pour revenir vers Prague.
Otakar essaie par la suite de la marier à Henri III d'Angleterre.
Agnès qui a voué depuis longtemps sa virginité entre les mains de la Vierge Marie, alerte le Pape Grégoire IX, lequel fait intervenir son légat, et le projet tourne court.

Agnès décide alors de se consacrer totalement dans la vie Religieuse. Ayant entendu parler de Saint François et du nouvel Ordre de Sainte Claire, elle désire elle-aussi suivre dans une totale pauvreté Le Christ pauvre.
Grâce à l'appui du Pape Grégoire IX, elle fonde à Prague un Couvent de Clarisses et un hôpital, avec cinq Sœurs envoyées par Sainte Claire.

Claire entretiendra une correspondance suivie avec Agnès. Il reste encore de nos jours quatre lettres envoyées par Sainte Claire qui reflètent l'affection et la sollicitude de la pauvre dame d'Assise pour Agnès en même temps qu'elles sont un trésor de la spiritualité Franciscaine.

À la suite de Claire, Agnès obtient du Pape pour son Monastère le privilège de la Pauvreté, c'est-à-dire la renonciation à toute propriété.
Le Monastère de Prague est le seul avec celui d'Assise à suivre la règle écrite par Claire en 1253 incluant ce privilège.
Sainte Agnès rejoint son Seigneur en Mars 1282.

Elle est Canonisée le 12 Novembre 1989, à Rome, par le Pape Saint Jean Paul II (Karol Józef Wojtyła, 1978-2005).
Elle est la Sainte Patronne de la Bohême.

160534 2

http://www.abbaye-saint-benoit.ch/hagiographie/fiches/f0144.htm

Sainte Agnès de Bohême

Nom: AGNÈS DE BOHÊME
Prénom: Agnès
Nom de religion: Agnès
Pays: Bohême
Naissance: 1211
Mort: 02.03.1282
Etat: Religieuse - Abbesse Clarisse

Note: Fille du roi Otakar. Fonde à Prague l'hôpital de S. François et un Monastère pour les "Sœurs pauvres" ou "Damianites" où elle entra à la Pentecôte 1234, Professe solennelle.
Béatification: Culte immémorial reconnu par Pie IX en 1874.
Canonisation: 12.11.1989  à Rome  par Saint Jean Paul II
Fête: 6 Mars
Réf. dans l’Osservatore Romano: 1989 n.48
Réf. dans la Documentation Catholique: 1982 p.340-343  -  1990 p.47

Notice
Agnès, fille du roi de Bohême, de la dynastie des Premysl, naît en 1211 dans une famille qui compte de nombreux saints.
A trois ans elle est confiée au Monastère Cistercien de Trebnica près de Breslau où vivait sa tante Sainte Edwige, laquelle lui enseigne les vérités de la Foi et les premières prières.
L'exemple de sa tante s'imprime profondément dans le cœur d'Agnès et l'accompagnera toute sa vie durant.
A huit ans elle est envoyée chez les Religieuses prémontrées de Doxane. A neuf ans elle est arrachée à la tranquillité du couvent et on l'emmène à la cour de Vienne.
Elle avait déjà été fiancée deux fois quand l'Empereur Frédéric II devenu veuf décide de l'épouser.
Il hâte le temps des fiançailles et du mariage. Agnès qui a voué depuis longtemps sa virginité entre les mains de la Vierge Marie, alerte le Pape Grégoire IX, lequel fait intervenir son légat, et le projet tourne court.

Ayant entendu parler de Saint François et du nouvel Ordre de Sainte Claire, elle désire aussi suivre dans une totale pauvreté Le Christ pauvre.
Elle se dépouille de ses bijoux et vêtements précieux et en distribue le prix aux pauvres.

Suivant l'exemple de sa cousine, Sainte Élizabeth de Thuringe, "consolatrice des indigents", elle fonde à Prague un hôpital et une confraternité annexe pour le soin des malades, les "Porte-Croix de l'Étoile rouge" (cette congrégation existe toujours).
Elle entre dans un Monastère de Clarisses qu'elle avait fondé.

Pour les aider, Sainte Claire envoie cinq Clarisses italiennes en y joignant une lettre chaleureuse dans laquelle elle loue Agnès d'avoir préféré les épousailles avec Le Christ à tous les honneurs du monde.
"C'est ainsi que naquit entre les deux femmes l'une des plus belles amitiés qui fût jamais."
Et pourtant, elles n'ont pas eu l'occasion de se rencontrer sur cette terre.

Grâce à l'exemple d'Agnès, d'autres Couvents de Clarisses se fondent dans son pays natal. A la suite de Claire, Agnès obtient du Pape pour son Monastère le privilège de la Pauvreté, c'est-à-dire la renonciation à toute propriété.
Le Monastère de Prague est le seul avec celui d'Assise à suivre la règle écrite par Claire en 1253 incluant ce privilège.
Les autres Clarisses adopteront une règle rédigée après la mort de Claire et permettant la propriété en commun.
Sainte Agnès meurt le 2 Mars 1282 après 40 années de Vie Religieuse.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 05/03/2018