Bienheureux Grimoald de la Purification, Religieux Passioniste (1883-1902). Fête le 18 Novembre.

Samedi 18 Novembre 2017 : Fête du Bienheureux Grimoald de la Purification (Ferdinand Santamaria), Religieux Passioniste (1883-1902).

Beato grimoaldo della purificazione ferdinando santamaria a 2 http://nominis.cef.fr/contenus/saint/11170/Bienheureux-Grimoald-de-la-Purification.html.

Bienheureux Grimoald de la Purification.

Religieux Passioniste (+ 1902).

Il naquit en 1883 dans le Latium, en Italie centrale, et rejoignit les Passionnistes à 16 ans. Pendant ses trois années de Vie Religieuse, il suivit parfaitement la règle de Saint Paul de la Croix et témoigna d'une grande simplicité de vie.
Il avait fait de l'Eucharistie le centre de sa vie. Il fut atteint d'érésipèle, une maladie de l'épiderme, et mourut pendant ses études canoniques.

Béatifié le 29 janvier 1995 à Rome par Saint Jean Paul II.
Alors qu’il se préparait au Sacerdoce, il fut saisi par la maladie et mourut pieusement à Ceccano près de Frosinone dans le Latium.
Martyrologe romain.

"Les jeunes aujourd'hui et dans l’avenir peuvent voir en lui un modèle de spiritualité simple et généreuse, fermement enracinée dans le Mystère Pascal du Christ." Jean-Paul II.

Blessed grimoaldo santamaria 2


Le Bienheureux Grimoaldo, en religion Grimoaldo de la Purification Santamaria, Religieux Passioniste, né en Italie en 1883 et décédé en 1902, a été Béatifié le 29 janvier 1995 par Saint Jean-Paul II à Rome.
Le Bienheureux Grimoaldo de la Purification (Ferdinando Santamaria) est né le 4 Mai 1883, l’aîné de cinq enfants d’une famille pieuse de Pontecorvo (Frosinone).

Sa famille lui donna sa première éducation dans la Foi. À l’âge de huit ans il fait sa Première Communion et sert la Messe régulièrement.
À neuf ans il rejoint la Congrégation de l’Immaculée, et participe pieusement à toutes leurs activités religieuses.

Il chante aussi dans le chœur de la paroisse et à l’âge de douze ans aide à catéchiser ses amis.
Après avoir assisté régulièrement aux retraites données par les Passionistes au sanctuaire marial de Notre Dame des Grâces à Pontecorvo, à l’âge de 13 ans il exprime le désir d’entrer dans leur Communauté, auquel son père s’oppose au début parce qu’il a d’autres projets pour le garçon.

À la fin il donne sa permission.
Il entre à la Congrégation de la Passion à Santa Maria di Pugliano et reçoit l’habit le 5 Mars 1899, prenant le nom de Grimoaldo, en l’honneur de Saint Grimoald, un martyr.
Il fait sa profession Religieuse le 6 Mars 1900, comportant le vœu spécial de répandre la dévotion à la Passion du Christ.

Le lendemain il déménage à la résidence des étudiants dans l’ancienne Abbaye de Santa Maria di Corniano, près de Cecceano.
Grimoaldo continue à vivre la Règle Passionniste avec la même ferveur qu’au noviciat, passant son temps à étudier et à Prier.

Quoiqu’à première vue sa vie apparaît ordinaire, ses compagnons remarquent quelque chose de spécial : il possède un sens particulier de la présence de Dieu et concentre toute son attention sur Le Seigneur.
Il ne sera jamais ordonné Prêtre, mais il vivra pleinement sa vocation Religieuse.

À l’âge de 19 ans, on lui diagnostique une méningite aigüe. La gravité de la maladie laisse entrevoir les vertus héroïques de ce Religieux calme et réfléchi, qui n’est pas même attristé par l’approche de sa mort, mais tient à répéter :
« Que la Volonté de Dieu soit faite ». Avec le sourire il se rend à la rencontre du Seigneur le 18 Novembre 1902.

Bienheureux grimoald de la purification 2 2

http://passionistedepolynesie.e-monsite.com/pages/passionistes/saints-passionistes/bienheureux/bx-grimoualde-de-la-purification.html
Ferdinand Santamaria naît à Pontecorvo en Italie en 1883. Son père est cordier. Depuis l'enfance, Ferdinand vit sous l'influence de la Vierge Marie.
Il s'inscrit à la confrérie de l'Immaculée, où il mène un bel apostolat auprès des enfants de son âge.

L'église est le lieu qu'il préfère : on l'y trouve continuellement. Un jour, le curé, Dom Vincenzo, le surprend en extase devant l'image de la Vierge Marie.
Il confie un jour à sa mère qu’il prie particulièrement pour les enfants "méchants", afin qu'ils deviennent meilleurs.
Il jeûne et pratique aussi des mortifications, désirant s'unir aux souffrances du Christ sur La Croix.

La vie des Religieux Passionistes, installés dans le proche Sanctuaire de Notre-Dame des Grâces, l'attire toujours davantage. Il s'en ouvre à son père qui se met alors à persécuter son fils de toutes les manières, afin de lui faire oublier ce projet.

En vain ! Son père finit par céder.
En 1899, Ferdinand entre au noviciat des Passionistes à Paliano. En 1900, âgé de 17 ans, il émet ses vœux de Religieux, prenant alors le nom de Grimoald de la Purification. Une joie toute nouvelle s'installe dans son cœur.

Au Couvent de Ceccano, il suit les études préparant au Sacerdoce, et devient un grand admirateur de Saint Gabriel de l'Addolorata.
Deux ans après sa profession Religieuse, frappé d'une méningite aiguë il remet tout joyeux sa vie à Jésus, par Marie, et meurt en 1902.

Dans ses derniers instants "son visage se mit à resplendir comme le soleil, et ses yeux se fixèrent sur un endroit de la chambre", confièrent les témoins de sa mort.
Au même moment, il apparut à Pontecorvo à ses parents, pour les consoler.
Grimoald de la Purification fut déclaré Bienheureux en 1995.

Grimoualde3bis 2

http://passionistedepolynesie.e-monsite.com/medias/files/bienheureux-grimoualde-de-la-purification.pdf

Biographie plus détaillée.
Ferdinand Santamaria naît à Pontecorvo en Italie le 4 Mai1883.Il est le premier des 5enfants de la famille. Son père est cordier. (Il reçoit le chanvre à l’état brut et le tresse pour en faire des cordages.).
Il fait sa première Communion à l’âge de 8 ans. Au lieu de la faire entre 10 et 12ans comme les autres enfants de cette époque. C’est que le Curé le juge prêt et ne désire pas le faire attendre.

Depuis l'enfance, Ferdinand vit sous l'influence de la Vierge Marie. Il s'inscrit à la Confrérie de l'Immaculée, où il mène un bel apostolat auprès des enfants de son âge.
L'église est le lieu qu'il préfère : on l'y trouve continuellement. Un jour, le curé, Dom Vincenzo, le surprend en extase devant l'image de la Vierge Marie. 
Il a une grande passion pour servir la Messe et il est toujours présent dans le chœur.

C’est un enfant réservé mais pas isolé, il ne manque pas de prendre des initiatives. Il désire vraiment que tous les enfants soient bons. Il confie un jour à sa mère qu’il prie particulièrement pour les enfants "méchants", afin qu'ils deviennent meilleurs.

Il jeûne et pratique aussi des mortifications, désirant s'unir aux souffrances du Christ sur La Croix.
Il cherche continuellement des moyens de faire Pénitence. En famille , tout le monde sait que parfois, il passe une partie de la nuit en veillant et en Priant.

La vie des Religieux Passionistes, installés dans le proche Sanctuaire de Notre-Dame des Grâces, l'attire toujours davantage. Il s'en ouvre à son père qui se met alors à persécuter son fils de toutes les manières, afin de lui faire oublier ce projet.

En vain ! Son père finit par céder.
En 1899, Ferdinand entre au noviciat des Passionistes à Paliano. La vie de novice est toute faite de solitude de Prière, d’étude, de mortification.
Pour lui c’est du « sur mesure ». Tous les frères, jeunes ou anciens,  remarquent en lui un engagement constant dans la perfection.

En 1900, âgé de 17 ans, il émet ses vœux de Religieux, prenant alors le nom de Grimoald de la Purification.
Une Joie toute nouvelle s'installe dans son cœur. Au Couvent de Ceccano, il suit les études préparant au Sacerdoce, et il montre un tel sérieux  qu’il est présenté comme un exemple à suivre.
Il devient un grand admirateur de St Gabriel de l'Addolorata.

Les étudiants ont tres peu de contacts avec le monde extérieur et vivent en pratique méconnus des gens.
Pourtant la renommée de Grimoald a dépassé la clôture de la maison Religieuse : les personnes qui vivent autour du Couvent ont remarqué sa Bonté et ils se recommandent confiants à sa Prière, d’autant qu’ils en ont constaté l’efficacité .

Grimoald semble être un jeune homme robuste bien carré et mesurant 1m75. Personne ne se doute alors  de ce qui est en train de lui arriver.
Deux ans après sa profession Religieuse, le 31 Octobre 1902, alors qu’il se promène  dans les alentours du Couvent, il ressent des douleurs lancinantes, des vertiges, des troubles de la vue. Il rentre alors au Couvent et se met au lit.

Le jour suivant, c’est la Fête de tous les Saints, il s’efforce de participer à la Célébration de la Messe et reçoit la Communion avec dévotion.
Mais le mal persiste et il doit se recoucher le médecin appelé diagnostique une méningite aigüe, un diagnostique qui balaie tout espoir. Durant les quelques jours de sa maladie, son entourage découvrira encore plus son désir de sainteté et son Amour de Dieu.

La chambre du malade devient une « école de vertu »
Grimoald en effet fait preuve d’une grande patience et accepte la maladie comme étant la volonté de Dieu.
Il exhorte chacun à ne jamais perdre Patience et à embrasser La Croix.

Dans ses derniers instants "son visage se mit à resplendir comme le soleil, et ses yeux se fixèrent sur un endroit de la chambre", confièrent les témoins de sa mort.

Il meurt le 18 Novembre 1902 âgé de 19 ans. Ses parents ne sont pas présents à sa mort, mais au même moment, il leur apparait à Pontecorvo pour les consoler, leur apportant ainsi la Paix du cœur, et la joie d’avoir eu un tel fils.

Il est d’abord enterré dans le cimetière local, mais en Octobre 1962 sa dépouille mortelle est transférée au Couvent de Ceccano… après ces 60 ans, on retrouvera dans ce qui aura été son vêtement une relique de Saint Gabriel de l’Addolorata 

Celui qui recherche des signes de puissance ou de sensationnel, serait déçu par  Grimoald, car il n’a rien fait de tel, mais pour celui  qui regarde les choses dans l’optique de la Foi alors Grimoald devient digne d’admiration tant dans son désir de sainteté que dans son Amour de Dieu, au travers de toutes les petites choses de ses journées.
Grimoald de la Purification fut déclaré Vénérable le 14 Mai 1991 et Bienheureux le 29 Janvier 1995. 

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 18/11/2017