Bse Maria Luiza Merkert, Co-Fondatrice et 1ère supérieure de la Congrégation de Ste Elisabeth († 1872). Fête le 14 Novembre.

Mercredi 14 Novembre 2018 : Fête de la Bienheureuse Maria Luiza Merkert, Co-Fondatrice et 1ère supérieure de la Congrégation de Ste Élisabeth (1817-† 1872).

93495a 2 1http://nominis.cef.fr/contenus/saint/12474/Bienheureuse-Maria-Luisa-Merkert.html.

Bienheureuse Maria Luisa Merkert

Co-Fondatrice et première supérieure de la Congrégation de Sainte Élisabeth (+ 1872).

Maria Luisa Merkert, Cofondatrice et première supérieure de la Congrégation de Sainte Élisabeth.
Née dans une famille profondément Catholique, son père meurt quand elle était encore bébé et elle et sa sœur Mathilde sont élevées par leur mère.

Marie accompagna sa mère dans la maladie qui l'enleva en 1842. Deux mois plus tard, avec Mathilde et Frances Werner, sur les conseils de son directeur spirituel, elle rejoint le Tiers-Ordre Franciscain pour servir les pauvres et les malades...

Après une formation religieuse chez les Sœurs de la Miséricorde à Prague, elles reprennent leur travail auprès de pauvres et des malades à Nysa.
Marie soumet les statuts de leur association aux autorités civiles et Religieuses et est élue supérieure générale en 1859. En 1860, elle et 25 Sœurs prononcent leurs vœux et la maison-mère de la Congrégation est construite de 1863 à 1865.

Elle resta supérieure générale pendant 22 ans et, à sa mort le 14 Novembre 1872, à l'âge de 55 ans, 500 Sœurs avaient rejoint la Congrégation et 90 maisons avaient été ouvertes dans 9 diocèses.

Maria Luisa Merkert (1817-1872) surnommée 'la samaritaine des pauvres', a été déclarée Vénérable le 20 Décembre 2004 - Béatifiée le 30 Septembre 2007 à Nysa (Opole – Pologne). Discours du Card. José Saraiva Martins à l'occasion de la Béatification de Mère Marie Merkert (30 Septembre 2007) [Allemand, Espagnol, Italien, Portugais]
Biographie site du Vatican [Allemand, Anglais, Espagnol, Italien, Portugais]

Fondation en Pologne de la Congrégation des Sœurs de Sainte Élisabeth "nous devons rendre les gens heureux" sous le patronage de Sainte Elisabeth de Hongrie Congrégation approuvée par le Pape Léon XIII le 26 Janvier 1887.

Images 2 1http://jubilatedeo.centerblog.net/6573764-Les-saints-du-jour-14-Novembre.
Elle est née le 21 Septembre 1817 à Nysa, dans Silesia de Opole (diocèse de l'époque de Breslavia), dans le sein d'une famille très Catholique de la bourgeoisie. Elle était la deuxième fille de Carlos Antonio Merkert et de Marie Bárbara Pfitzner. Ses parents et sa sœur appartenaient à la Confrérie du Saint Sépulcre.

Son père est mort quand elle avait un an. Sa mère a beaucoup influé sur l'inclinaison de ses deux filles, Marie Luisa et Matilde, au service charitable des nécessiteux et à la vocation à la Vie Religieuse.
À la mort de sa mère, arrivée en 1842, elle a totalement décidée de se consacrer aux pauvres, aux malades et aux abandonnés.

Conseillée par son confesseur, avec sa sœur Matilde et avec Francisca Werner, on a joint Clara Wolff, jeune fille vertueuse et tertiaire qui avait décidé de servir aux malades et aux pauvres au domicile.
Ils ont commencé l'activité charitable dans Nysa le 27 Septembre 1842. On s'est préparé à donner ce pas avec la Confession, la Communion et un acte de Consécration au Cœur Très Sacré de Jésus. Le presbítero Francisco Javier Fischer leur a donné la Bénédiction.

À partir d'alors, Marie accomplissait quotidiennement les compromis assumés, en assistant les malades et les pauvres dans leurs maisons et en recueillant des aumônes pour les nécessiteux.
Le 8 Mai 1846 est morte sa sœur Matilde a qui s'était transmis un typhus tandis qu'elle soignait les malades.

Marie Merkert, avec Clara Wolff, s'est adressée aux Sœurs de la Miséricorde de San Carlos Borromeo à Prague, pour une période de noviciat, en travaillant comme infirmière dans les hôpitaux de Podole, de Litomierzyce et de Nysa.

En remarquant que celles-ci Religieuses considéraient l'assistance des malades secondaire à un domicile, elle a laissée son noviciat le 30 Juin 1850, bien que la formation reçue dans cette période lui ai beaucoup servie. Une incompréhension n'a pas manqué, mais Marie a totalement pu se consacrer au projet original de l'assistance à un domicile des malades, les pauvres et les plus nécessiteux.

Le 19 Novembre 1850, lors de la Fête de sainte Elisabeth de Hongrie, Marie Merkert et Francisca Werner, pleines de la confiance en Dieu, elles ont re-entrepris dans Nysa l'activité Charitable - apostolique, en choisissant une Sainte Élisabeth, pleine de l'Amour à Dieu et les indigents, pour patronne de la Communauté naissante.

L’Association de Sainte Élisabeth a reçu l'approbation de la part de l'Évêque de Breslavia. Le 15 décembre successif on a célébré le premier chapitre général, qui a choisi Marie Merkert comme supérieure générale.
Le 5 Mai 1860, Marie, avec d'autres vingt-cinq Religieuses ont fait les votes de Chasteté, de Pauvreté et d'Obéissance à qu'elles ont ajouté un quatrième vote de servir aux malades et leurs besoins.

Dans les années 1863-1865 une mère de la Congrégation a construit dans Nysa la maison; l'institut a obtenu la reconnaissance juridique étatique en 1864.
Le 7 Juin 1871, le Pape Píe IX lui a accordé le “Decretum laudis”; et León XIII lui a octroyé l'approbation définitive en 1887.
L'Amour de Dieu poussait Marie à l'Amour du prochain, en faveur de qui elle a dépensée toutes ses énergies jusqu'à la mort.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 14/11/2018