Saint Brice, Évêque de Tours († 444). Fête le 13 Novembre.

Lundi 13 Novembre 2017 : Fête de Saint Brice, Évêque de Tours († 444).

San brizio di tours 2http://nominis.cef.fr/contenus/saint/1/Saint-Brice.html

Saint Brice

Évêque de Tours (✝ v. 444)

On dit qu'il fut recueilli et protégé par Saint Martin, mais que Brice quitta le Monastère "pour vivre avec de beaux chevaux dans ses écuries et de jolies esclaves dans sa maison."

A la mort de saint Martin, il changea sa manière d'agir. Il lui succéda sur le siège épiscopal de Tours, donnant toute sa vie à l'Église durant quarante ans.
Calomnié, accusé d'avoir rendu mère une de ses Religieuses, il dut même aller se défendre devant le Pape.

Mais ses ouailles reconnurent l'innocence de sa vertu et le firent revenir pour qu'il soit à nouveau leur Évêque. Ils le Canonisèrent dès sa mort.
Liste des Évêques de Tours: Saint Brice 400-447.
A lire aussi: Saint Brice, mort en 444, fut le successeur de Saint Martin à l’Évêché de Tours... "Les saints guérisseurs de Picardie" (Orroir, paroisse du Val de l'Escaut)
Un internaute nous signale que les lieux portant le nom de Saint-Brisson font référence à Saint Brice.

À Tours, vers 444, Saint Brice, Évêque. Disciple de Saint Martin, il succéda à son maître pendant quarante-sept ans, non sans subir de multiples travers et l’occupation de son siège par deux Évêques successifs.
Martyrologe romain

Autre Biographie.
St-Brice Orphelin de ses deux parents, il est recueilli par Saint-Martin qui le confie aux soins de ses clercs.
Malheureusement, en grandissant Brice se révèle vaniteux, méchant et irrespectueux. Il parvient tout de même à être ordonné Prêtre, ce qui ne fait qu’accroître son ambition et accentuer son manque de respect à l'égard des autres, allant même jusqu’à traiter Martin avec mépris.

Ce dernier refuse cependant d’écouter ses conseillers qui lui suggèrent de chasser Brice. Lorsque Martin décède, Brice est désigné pour lui succéder comme Évêque de Tours, mais devant l'indignation de la population, c’est le Prêtre Justinien qui est nommé à sa place. L'anthipathie des tourangeaux est telle que Brice est même obligé de fuir la ville pour échapper à la lapidation.

Son caractère ayant été adouci par son exil, il se distingue bientôt par sa vie pieuse et exemplaire, suscitant l’admiration de nombreux ecclésiastiques et incitant le Pape Zozime à l'appuyer.
Lorsque Justinien décède, Brice revient à Tours et exige que lui soit restitué son siège, mais les autorités locales n’ont pas oublié ses erreurs passées et il doit à nouveau s'éloigner.

La charge d’Évêque est alors attribuée à Armentien, qui décède malheureusement sept ans plus tard.
Une nouvelle fois, Brice se présente pour réclamer son siège, qui lui est cette fois restitué, les autorités ayant été informées de ses progrès durant les 40 années de son exil (+ vers 444). Saint-Brice est invoqué pour la guérison des maladies de l’estomac.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 13/11/2017