Saint Émilien de Tarragone, Ermite à Tarazona, en Aragon († v. 574). Fête le 12 Novembre.

Lundi 12 Novembre 2018 : Fête de Saint Émilien de Tarragone, Ermite à Tarazona, en Aragon († v. 574).

Emilientarragone 2http://nominis.cef.fr/contenus/saint/87/Saint-Emilien-de-Tarragone.html.

Saint Emilien de Tarragone

Ermite à Tarazona, en Aragon (+ v. 574)

ou Milhan.
Sa vie a été écrite par Saint Braulion, Évêque de Saragosse. Il était curé de la paroisse de Vergeye, son pays natal, mais des critiques et des calomnies l'exilèrent. Il se retira dans la solitude d'un Ermitage, qui porte désormais son nom : san Millan.
Grand amateur de musique, il aimait à chanter les louanges de Dieu en jouant de la cithare. Avec le temps, les Ermitages qui se construisirent autour du sien, devinrent un véritable Monastère.

Sur les hauteurs de La Cogolla en Castille, vers 574, Saint Émilien, Prêtre. Après une vie érémitique puis cléricale, il embrassa la Vie Monastique, toujours généreux envers les pauvres et doté de l’esprit de prophétie.
Martyrologe romain

Autre biographie:
St-Émilien (Milhan) de la Rioja Berger à la Rioja, en Navarre espagnole. À l’âge de 20 ans, il décide de partir s’installer comme Ermite dans la solitude des montagnes des environs de Burgos.
Plus de 40 ans plus tard, il cède aux pressions de l’Évêque de Tarazone et accepte d’être ordonné Prêtre.
Après une courte période comme Prêtre de paroisse, il retourne à la solitude en compagnie de plusieurs disciples. Son Ermitage a donné lieu à la Fondation du Monastère Bénédictin de La Cogolla (+ 574).

San millan patron de castilSan Millán, Patrón de Castilla. Monasterio de San Millán.
Téléversé par Cenobio

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89milien_de_la_Cogolla

Saint Émilien de la Cogolla (né vers 474 - mort vers 574), Ermite, Prêtre et Abbé en Espagne.
L'Église le célèbre le 12 Novembre.

Biographie

Ce berger pauvre de La Rioja, en Vieille-Castille, mena pendant de nombreuses années la vie d'Ermite, avant de recevoir l'Ordination Sacerdotale des mains de l'Évêque de Tarragone, qui lui confia une paroisse.

Mais il retourna en solitude et rassembla un nombre important de disciples dans une Communauté Monastique installée sur la montagne de la Cogolla (le Capuchon), qui devait devenir une importante Abbaye Bénédictine.
De son vivant déjà, les miracles dus à son intercession lui avaient valu une réputation de sainteté.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 12/11/2018