Saint Léonard de Noblat, Ermite, Patron des Prisonniers († 559). Fête le 06 Novembre.

Lundi 06 Novembre 2017 : Fête de Saint Léonard de Noblat, Ermite, Patron des Prisonniers († 559).
(Mémoire facultative propre à l’Allemagne de Saint Léonard de Noblat, Ermite).

Saint 98Saint Léonard. Vies de Saints. Maître de Fauvel. XIVe.

http://nominis.cef.fr/contenus/saint/53/Saint-Leonard-de-Noblat.html.

Saint Léonard de Noblat

Ermite en Limousin (6ème s.)

Ermite au diocèse de Limoges, son culte se répandit en particulier dans les pays anglo-saxons et en Ile-de-France car son Sanctuaire était sur le chemin des pèlerinages de Saint Jacques de Compostelle.
Les échoppes se multiplièrent comme les auberges. Il en naquit une petite ville: Saint Léonard de Noblat - 87400.

Le Moyen Age éprouva le besoin de lui donner quelques détails pour lui 'faire une vie': il aurait été filleul de Clovis et Saint Remi en fit un clerc de l'Église. Il aurait aidé par sa Prière la reine d'Aquitaine lors de la naissance difficile de son petit prince et ce serait la raison de la création de ce Monastère.

Saint Léonard, issu d’une famille noble franque, quitte la cour et vient s’établir finalement en Limousin dans une forêt qui domine la rive droite de la Vienne.
Il y fait construire une chapelle, s’entoure de prisonniers qui défrichent la forêt, commencent à cultiver. Un village naît et de nombreux pèlerins viennent s’installer. (Les origines monastiques - diocèse de Limoges)

"D'après la tradition, Saint Léonard doit son nom à un Ermite du VIe siècle, disciple de Saint Rémi, Évêque de Reims et contemporain du roi Clovis.
Saint Léonard est le protecteur de la Cité où ses restes reposent, le libérateur des captifs de toutes guerres et de toutes oppressions, l'ami des faibles avides de justice et de dignité, le soutien des malades, des isolés, des abandonnés, le protecteur des mères dans l'attente de l'enfant qui va naître.

C'est à lui qu'on confie en certains pays, les animaux (chevaux, bœufs...). Mais il est surtout intercesseur auprès de Dieu, de tous les hommes qui veulent se libérer de l'égoïsme et de l'orgueil." (Paroisse Saint Léonard en Limousin - diocèse de Limoges)
À Noblat dans le Limousin, Saint Léonard, Ermite.

Martyrologe romain.

Correggio 063

Saint Léonard avec Sainte Marie-Madeleine, Sainte Marthe et Saint Pierre (Le Corrège)

http://levangileauquotidien.org/main.php?language=FR&module=saintfeast&localdate=20171106&id=7909&fd=0

Saint Léonard de Noblat (ou Noblac)
Ermite, Patron des Prisonniers
(† 559)

Parmi les jeunes seigneurs de la cour de Clovis qui abjurèrent le paganisme après la bataille de Tolbiac, il y avait un brillant officier nommé Léonard. Pour des hommes de cette trempe, la vertu commune ne suffit pas : il se fit moine.
À l'école de Saint Rémi, près duquel il se fixa, il fit de rapides progrès dans la vertu. « Il était affable dans ses entretiens, fidèle à ses promesses, prodigue par ses aumônes, modeste en ses paroles, humble et simple en tout. »

Clovis, informé par la voix publique de sa sainteté et des merveilles que Dieu opérait par ses main, voulut le faire Évêque ; mais Léonard refusa : « Eh bien ! lui dit le roi, demandez-moi quelque grâce, je vous l'accorderai.
- Ô prince ! dit Léonard, accordez-moi le pouvoir de visiter les prisons et de délivrer les prisonniers que je jugerai dignes de cette faveur. »
Clovis fut heureux d'y consentir.

Le saint Moine passa quelques temps à Orléans, près de Saint Mesmin, Abbé de Mici, pour se former aux règles de la Vie Monastique, puis il traversa le Berry, où il prêcha la Foi à des populations encore païennes et obtint un succès immense par sa parole et par ses nombreux miracles.

De là il se rendit en Aquitaine et chercha un lieu solitaire pour se livrer à la Prière et à la Contemplation des choses Célestes.
Il trouva cette retraite dans une forêt, près de Limoges, et y mena, pendant vingt ans, une vie plus angélique qu'humaine, dont Dieu seul a le secret.

À sa parole, une source d'eau vive sortit de terre pour alimenter son Ermitage. La solitude de ces lieux autrefois sauvages fut bientôt envahie.
Une infinité de malades se faisaient transporter auprès du Saint et obtenaient leur guérison ; d'autres venaient entendre sa parole et recevoir ses avis.
Mais surtout les prisonniers échappés de leur cachot par l'effet de ses prières venaient lui présenter leurs fers en hommage, et recevoir de lui les leçons de la Pénitence et de la Vie Chrétienne.

San leonardo abate 2Statue en bois de Saint Léonard de Noblac. Église Mère de Serradifalco

http://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9onard_de_Noblac.
Saint Léonard de Noblac (appelé aussi Léonard de Limoges ou Léonard le Noblet) était un noble Franc légendaire qui aurait vécu à la cour de Clovis. Sa vie n'est connue que par la tradition orale, relayée par une biographie postérieure à sa mort.

Hagiographie

Selon sa biographie qui a été écrite au XIe siècle, Léonard fut converti au Christianisme par Saint Rémi, en 496, en même temps que Clovis. Léonard demanda à Clovis de lui octroyer personnellement le droit de visiter et éventuellement de libérer les prisonniers qu'il jugerait dignes de l'être et, ceci, à tout moment.

C'est ainsi que Léonard libéra un grand nombre de prisonniers et en devint leur saint patron.
Déclinant l'offre de nomination à la tête d'un évêché, prérogative des rois Mérovingiens, il entra à l'Abbaye Saint-Mesmin de Micy près d'Orléans, sous la direction de Saint Mesmin.

Selon la légende, il devint ensuite Ermite dans les forêts du Limousin, où il fut suivi par un grand nombre de disciples.
Il pria pour que l'épouse du roi des Francs mette au monde un enfant mâle, ce qui advint, En récompense, il lui fut donné des terres à Noblac où il fonda une Abbaye. Un village s'installa autour, qui fut nommé en son honneur Saint Léonard de Noblac.

Les prisonniers qui l'invoquaient du fond de leurs geôles voyaient leurs chaînes se briser devant leurs yeux.
Ils le rejoignaient alors, apportant les fers rompus, et les lui offraient en hommage. Beaucoup restaient alors avec lui, travaillant dans les bois et les champs, retrouvant une vie honnête.

Saint 96 2

http://hodiemecum.hautetfort.com/search/Saint%20L%C3%A9onard%20de%20Noblat.

Léonard vécut, dit-on, vers l’an 500. Il naquit dans la province des Gaules au temps de l'empereur Anastase (491-518), de nobles francs, alliés du roi Clovis qui, " d'après des témoignages véridiques ", voulut bien être le parrain de l'enfant.
Ce fut Saint Remi, Archevêque de Reims, qui le tint sur les fonts sacrés du Baptême et, qui l’instruisit dans la science du Salut.

Devenu grand, Léonard refusa de servir dans l'armée royale comme tous ses parents, mais voulut suivre Saint Remi, Évêque de Reims.
Saint Remi avait obtenu des rois que, chaque fois qu'ils viendraient à Reims ou qu'ils y passeraient, tous les prisonniers seraient aussitôt libérés.

Léonard pour imiter cette charité demanda que tous les prisonniers qu'il visiterait soient aussitôt libérés : le roi accorda cette faveur dont le Saint usa largement.
Or, comme la renommée de sa sainteté allait toujours croissant, le roi le fit rester longtemps auprès de lui, jusqu'à ce qu'il se présentât une occasion favorable de lui donner un évêché.

Léonard le refusa, car, préférant la solitude, il quitta tout et vint avec son frère Liphard à Orléans où ils se livrèrent à la prédication.
Après avoir passé quelque temps dans un Monastère, Liphard ayant voulu rester solitaire sur les rives de la Loire, et Léonard, d'après l’inspiration du Saint-Esprit, se disposant à prêcher dans l’Aquitaine, ils se séparèrent après s'être embrassés mutuellement.

Léonard prêcha donc en beaucoup d'endroits, fit un grand nombre de miracles et se fixa dans une forêt voisine de la ville de Limoges, où se trouvait un château royal bâti à cause de la chasse.
Or, il arriva qu'un jour le roi étant venu y chasser, la reine, qui l’avait accompagné pour son amusement, fut saisie par les douleurs de l’enfantement et se trouva en péril.

Pendant que le roi et sa suite étaient en pleurs à raison du danger qui menaçait la reine, Léonard passa à travers la forêt et entendit leurs gémissements.
Emu de pitié, il alla au palais où on l’introduisit auprès du roi qui l’avait appelé.
Celui-ci lui ayant demandé qui il était, Léonard lui répondit qu'il avait été disciple de Saint Remi.

Le roi conçut alors bon espoir et pensant qu'il avait été élevé par un bon maître, il le conduisit auprès de la reine en le priant de lui obtenir par ses prières deux sujets de joie, savoir : la délivrance de son épouse et la naissance de l’enfant.

Léonard fit donc une prière et obtint à l’instant ce qu'il demandait. Or, comme le roi lui offrait beaucoup d'or et d'argent, il s'empressa de refuser et conseilla au prince de distribuer ces richesses aux pauvres :
" Pour moi, lui dit-il, je n'en ai aucun besoin, je ne désire qu'une chose : c'est de vivre dans quelque forêt, en méprisant les richesses de ce monde, et en ne servant que Notre Seigneur Jésus-Christ."

Et comme le roi voulait lui donner toute la forêt, Léonard lui dit :
" Je ne l’accepte pas tout entière, mais je vous prie seulement de me concéder la portion dont je pourrai, la nuit, faire le tour avec mon âne."
Ce à quoi le roi consentit bien volontiers.

Léonard construisit un Oratoire en l'honneur de Notre-Dame et y dédia un autel en mémoire de Saint Remi. Il se rendait souvent au tombeau de Saint Martial.
On y éleva ensuite un Monastère où Léonard vécut longtemps dans la pratique d'une abstinence sévère, avec deux personnes qu'il s'adjoignit.

Or, comme on ne pouvait se procurer de l’eau qu'à une demie-lieue de distance, il fit percer un puits sec dans son Monastère et il le remplit d'eau par ses prières.
Il appela ce lieu Nobiliac parce qu'il lui avait été donné par un noble roi.
Il s'y rendit illustre par de si grands miracles que tout prisonnier, invoquant son nom, était délivré de ses chaînes et s'en allait libre, sans que personne n'osât s'y opposer ; il venait ensuite présenter à Léonard les chaînes ou les entraves dont il avait été chargé.

Plusieurs de ces prisonniers restaient avec lui et servaient le Seigneur.
Sept familles de ses parents, nobles comme lui, vendirent tout ce qu'elles possédaient pour le joindre : il distribua à chacune une portion de la forêt et leur exemple attira beaucoup d'autres personnes.
Enfin, le saint homme Léonard, tout éclatant de nombreuses vertus, trépassa au Seigneur le 8 des Ides de Novembre.

Comme il s'opérait beaucoup de miracles au lieu où il reposait, il fut révélé aux clercs de faire construire une autre église ailleurs, parce que celle qu'ils avaient là leur était trop petite à raison de la multitude des pèlerins, puis d'y transférer avec honneur le corps de Saint Léonard.

Quand les clercs et le peuple eurent passé trois jours dans le jeûne et la prière, ils virent tout le pays couvert de neige, mais ils remarquèrent que le lieu où voulait reposer Saint Léonard en était entièrement dépourvu.
Ce fut donc là qu'il fut transporté.
L'immense quantité de différentes chaînes de fer suspendues devant son tombeau témoigne combien de miracles Le Seigneur opéra par son intercession, surtout à l’égard de ceux qui sont incarcérés.

Saint leonard noblac ic 8017

Le vicomte de Limoges, pour effrayer les malfaiteurs, avait fait forger une chaîne énorme qu'il avait commandé de fixer au pied de sa tour. Quiconque avait cette chaîne au cou restait exposé à toutes les intempéries de l’air, c'était donc endurer mille morts à la fois.
Or, il arriva qu'un serviteur de Saint Léonard fut attaché à cette chaîne, sans l’avoir mérité. Il allait rendre le dernier soupir, quand il se recommanda, le mieux qu'il put et de tout cœur, à Saint Léonard, en le priant, puisqu'il délivrait les autres, de venir aussi au secours de son serviteur.

A l’instant Saint Léonard lui apparut, revêtu d'un habit blanc, et lui dit :
" Ne crains point, car tu ne mourras pas. Lève-toi et porte cette chaîne avec toi à mon église. Suis-moi, je te précéderai."
Cet homme se leva, prit la chaîne et suivit jusqu'à son église Saint Léonard qui marchait en avant.
Au moment où il arrivait vis-à-vis la porte, le bienheureux prit congé de lui. Le serviteur entra donc dans l’église et raconta à tout le monde le service que Saint Léonard lui avait rendu, et il suspendit devant le tombeau cette chaîne énorme.

Un habitant de Nobiliac, qui était fort fidèle à Saint Léonard, fut pris par un tyran, qui se dit en lui-même :
" Ce Léonard délivre tous ceux qui sont enchaînés et toute espèce de fer, quelle qu'en soit la force, fond en sa présence comme la cire devant le feu. Si donc je fais enchaîner cet homme, aussitôt Léonard viendra le délivrer ; mais si je pouvais le garder, j'en tirerais mille sous pour sa rançon.
Je sais ce que j'ai à faire. Je ferai creuser au fond de ma tour une fosse profonde et j'y plongerai cet homme après l’avoir chargé d'entraves.
Ensuite sur l’orifice de la fosse, je ferai construire une geôle de bois où veilleront des soldats en armes. Bien que Léonard brise le fer, cependant il n'est pas encore entré sous terre."

Ce tyran exécuta tout ce qu'il s'était proposé, et comme le prisonnier se recommandait à chaque instant à Saint Léonard, le bienheureux vint la nuit et retournant la geôle où se trouvaient les soldats, il les y renferma dessous comme des morts dans un sépulcre.
Ensuite étant entré dans la fosse, environné d'une grande lumière, il prit son fidèle serviteur par la main et lui dit :
" Dors-tu, ou veilles-tu ? Voici Léonard que tu désires voir."
Alors cet homme s'écria plein d'admiration :
" Seigneur, aidez-moi."
Aussitôt le Saint brisa les chaînes, prit le prisonnier dans ses bras et le porta hors de la tour. Ensuite, s'entretenant avec lui, comme un ami le fait avec son ami, il le conduisit jusqu'à Nobiliac et même jusqu'à sa maison.

Un pèlerin qui revenait d'une visite à Saint Léonard, fut pris en Auvergne et renfermé dans une cave. Il conjurait ses geôliers de le relâcher, par amour pour Saint Léonard, car jamais il ne les avait offensés en rien. Ils répondirent que s'il ne donnait une somme importante pour sa rançon, il ne sortirait pas.
" Eh bien, dit le pèlerin, que l'affaire se vide entre vous et Saint Léonard auquel vous saurez que je me suis recommandé."

Or, la nuit suivante, Saint Léonard apparut au maître du château et lui commanda de laisser partir son pèlerin.
Le matin à son réveil, cet homme n'estimant pas la vision qu'il avait eue plus qu'il n'eût fait d'un songe, ne voulut pas lâcher son prisonnier.
La nuit suivante, Saint Léonard lui apparut encore, en lui réitérant les mêmes ordres ; mais il refusa de nouveau d'y obtempérer ; alors la troisième nuit, le Saint prit le pèlerin et le conduisit hors de la place.
Un instant après, la tour s'écroula avec la moitié du château ; plusieurs personnes furent écrasées et le seigneur, qui n'eut que les deux jambes cassées, fut préservé afin qu'il pût survivre à sa confusion.

Un soldat, prisonnier en Bretagne, invoqua Saint Léonard, qui apparut au milieu de la maison, entra dans la prison, et après avoir brisé les chaînes qu'il remit entre les mains de cet homme, l’emmena en lui faisant traverser la foule frappée à cette vue de stupeur et d'effroi.

collag15-1.jpgCollégiale Saint-Léonard. Saint-Léonard-de-Noblat. Limousin. France.

LA COLLEGIALE SAINT-LEONARD A SAINT-LEONARD-DE-NOBLAT

Chef d’œuvre d’art roman limousin, cette Collégiale romane fut construite au XIe siècle sur l’emplacement du tombeau du Saint.
L’une des particularités de l’édifice réside dans son clocher-porche à " gâbles ". C’est le plus bel exemple de clocher dit limousin.
Il s’élève sur 3 étages principaux, puis sur 2 étages au plan octogonal, surmontés d’une flèche en pierre. Sa hauteur totale atteint 52 mètres. Il guidait les pèlerins faisant étape, et se rendant vers Saint-Jacques-de-Compostelle par la Voie limousine.

L’édifice est bâti sur le plan d’une croix latine. Son chœur est entouré de 7 chapelles rayonnantes percées de baies limousines. A la croisée du transept, une tour-lanterne éclaire l’intérieur. Une chapelle ronde, ou rotonde, accolée à la nef, sert de baptistère. Elle fut édifiée à la fin du XIe selon les souhaits d’un chevalier revenant de Croisade, et évoque le Saint Sépulcre de Jérusalem.
Le portail Ouest du XIIIe, est orné de mouluration limousine remarquable. La Collégiale conserve les reliques de Saint Léonard dans deux châsses en cuivre ornées d’émaux peints. Elles sont abritées dans une cage en fer forgé du XVe, au-dessus du maître-autel.

Dans le croisillon sud, se trouve dans un enfeu le tombeau de Saint Léonard. Il possède un couvercle de sarcophage de style mérovingien, en serpentine verte. Juste au-dessus, est suspendue au mur la célèbre chaîne, nommée " Verrou " (il figure d'ailleurs sur les armoiries de la ville de Saint-Léonard-de-Noblat).
Elle enserrait la cheville et le cou des prisonniers. Le " Verrou " est lié à de très nombreux miracles obtenus par l’intercession de Léonard.

tombea10-1.jpgTombeau de Saint Léonard. On y voit la fameuse chaîne,
attribut de notre Saint. Elle est appelée le  Verrou.
Collégiale Saint-Léonard. Saint-Léonard-de-Noblat.

Cette chaîne en fer forgé reliant un collier cadenassé à une double entrave, accrochée au-dessus du tombeau du Saint, reste l’ultime ex-voto d’un culte et d’une dévotion très populaire et répandue en Europe.
Saint Léonard a spécialement été invoqué en 1094, lors de l’épidémie du mal des Ardents qui a s'abattit sur la région.
Saint Léonard est aussi imploré pour les problèmes de maladies et de stérilité féminine. La tradition dispose les femmes voulant se marier ou enfanter touchent le " Verrou " pour être exaucées.
Certes, la Prière par l'intercession de Saint Léonard libéra miraculeusement bien des captifs, retenus physiquement dans des prisons humaines, mais encore, elle libère efficacement le pécheur, retenu dans la prison de ses passions et de ses vices.
On se recommandera avec ferveur à Saint Léonard.

Westerheim gunz pfarrkirche seitenaltar links hl leonhard 11

Auteur de la photo : Andreas Praefcke
Cette image a été versée dans le cadre de Wiki Loves Monuments 2011.
CC BY 3.0

Commentaires (1)

1. Gisele 24/06/2015

Saint-Léonard, libérateur des prisonniers
SVP intercéder auprès du Père afin de libérer Stacey L qui est incarcérée pour la vitesse en voiture (délit de fuite) parce qu'elle était en retard pour son travail.
Elle est très nerveuse puisqu'elle a déjà été incarcérée svp faites en sorte que son avocat puisse la faire libérer parce que ses parents ont beaucoup de peine de la voir ainsi à son jeune âge 25 ans.
Merci.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 06/11/2017