Bienheureuse Céline Chludzińska Borzęcka, Veuve, Religieuse, Fondatrice. Fête le 26 Octobre.

Jeudi 26 Octobre 2017 : Fête de la Bienheureuse Céline Chludzińska Borzęcka, Veuve, Religieuse, Co-Fondatrice (avec sa fille Hedwig) des Sœurs de la Résurrection de Notre Seigneur Jésus-Christ (1833-1913).

Bienheureuse celine chludzi ska borz cka 11 22

http://nominis.cef.fr/contenus/saint/12469/Bienheureuse-Celine-Chludzi%26%23324%3Bska-v.-Borz%26%23281%3Bcka.html.

Bienheureuse Céline Chludzińska v. Borzęcka

Fondatrice des Sœurs de la Résurrection de Notre Seigneur Jésus-Christ (+ 1913)

Céline Chludzińska v. Borzęcka (1833-1913) Fondatrice des Sœurs de la Résurrection de Notre Seigneur Jésus-Christ.
Béatifiée le 27 Octobre 2007, à Rome, par le Cardinal José Saraiva Martins, Préfet de la Congrégation pour la cause des Saints, qui représentait le Pape Benoît XVI.

Homélie du Card. José Saraiva Martins à l'occasion de la Béatification de la servante de Dieu Céline Chludzińska Borzęcka [Espagnol, Italien, Portugais]
Fille de propriétaires terriens, en dépit d'un attrait pour la vie Consacrée, elle obéit à ses parents en épousant Joseph Borzęcka en 1853.

Ils eurent quatre enfants dont deux moururent à un jeune âge. Joseph victime d'une attaque devint paralysé et la famille partit à Vienne pour trouver un meilleur traitement médical.

Il y mourut et Céline partit avec ses filles Edwige et Céline à Rome où elle rencontra le père P. Semenko qui devint son directeur spirituel.

En 1882, Céline et sa fille Edwige formèrent une Communauté avec deux autres femmes. En 1887, elle ouvrit sa première école (le futur Pape Benoît XV en était l'aumônier)...

En 1891 la Congrégation est officiellement fondée et ouvre aussi une maison en Pologne puis d'autres suivent en Bulgarie et aux États Unis...

Céline dirigea la Congrégation jusqu'en 1911 et mourut à Cracovie en Pologne le 26 Octobre 1913.

Elle est reconnue comme Sainte par son obéissance et son abnégation. Fête le 26 Octobre.
Biographie en anglais - site du Vatican

Celina chludzinska borzecka 2

http://nouvl.evangelisation.free.fr/celina_chludzinska_borzecka.htm.

Celina Chludzinska Borzecka naquit le 29 Octobre 1833 à Antowil, alors territoire polonais – actuellement en Biélo-Russie.

La vie spirituelle de Celina se développa très trop, car dès toute jeune elle adressait à Dieu cette question : “Que veux-tu que je fasse de ma vie ?”

Après une retraite à Vilnius, en 1853, elle exprima son désir de devenir Religieuse, mais elle se heurta au refus de ses parents.

Obéissant à la volonté de ceux-ci et sous le conseil de son confesseur, à vingt ans elle épousa Josef Borzeki. Malgré cela, en son intérieur resta la conviction que “sa vie ne se terminerait pas d’une façon commune”.

Profondément aimée de son mari, elle fut elle aussi une épouse amoureuse et exemplaire qui partageait les responsabilités du foyer et démontrait son attention envers les pauvres. Le couple eut quatre enfants dont deux sont morts en bas âge.

En 1869, quand le mari fut victime d’une attaque cérébrale qui le laissa paralysé, Celina déménagea à Vienne avec toute sa famille afin d’y obtenir de meilleurs résultats et meilleurs soins pour son mari.

Pendant sa souffrance qui dura cinq ans, elle fut son soutien spirituel et moral, en plus d’être pour lui une infirmière attentive et sensible. Pendant ce temps elle continua de prodiguer à ses deux filles une bonne éducation.

En 1875, après le décès de son mari, Celina déménagea à Rome avec ses deux filles afin d’élargir les horizons spirituels et culturels ; pour y chercher également des indications concernant la volonté de Dieu sur elles et sur ses deux filles.

Dans l’église Saint-Claude elle rencontra le Co-Fondateur des Résurrectionnistes, le Père Pierre Semenenko, qui depuis bien des années désirait fonder la branche féminine de sa Congrégation.

En 1882 à Rome, elle commença à vivre une Vie Religieuse en Communauté avec sa fille Hedwige et d'autres membres, sous la direction spirituelle du P. Pierre Semenenko. [1].

En 1886, après la mort subite de ce Prêtre, Celina dût affronter bien des intrigues fomentées par des personnes opposées à la nouvelle Fondation.

D’une façon de plus en plus forte, Celina sentait l’appel à fonder une Communauté de femmes Consacrées au mystère de la Résurrection.

En 1887, assistée par des amis fidèles, Celina ouvrit sa première école pour jeunes filles de laquelle Mgr Jacques Della Chiesa, futur Benoît XV, et dont les parents demeuraient à côte de l’école, fut le chapelain et catéchiste.

Après des années d’épreuves et de souffrances, Celina et sa fille Hedwige, Co-Fondatrice, firent leurs vœux Religieux le 6 Janvier 1891, donnant ainsi une naissance officielle à la nouvelle Congrégation.

Cette Communauté devint la Congrégation des Sœurs de la Résurrection. Leur mission est Contemplative active et a pour but d’apporter aux jeunes filles Chrétiennes une éducation  religieuse et morale et une renaissance spirituelle aux femmes.

Elle exprima le dynamisme de sa vie, peu avant de mourir, quand elle écrivit sur un bout de papier – car elle ne pouvait déjà plus parler : “En Dieu réside le Bonheur éternel”.

Mère Celina rendit son âme à Dieu le 26 Octobre 1913, à Cracovie.

La Bienheureuse Celina appartient au groupe de femmes qui ont expérimenté dans leur vie ses divers états : épouse, mère, veuve, Religieuse, Fondatrice.

Avec simplicité et humilité, elle écrivit, montrant ainsi une caractéristique de sa vie spirituelle :

“Dieu ne m’a pas appelée pour faire des choses extraordinaires… peut-être parce qu’il n’a pas voulu que je devienne orgueilleuse. Ma vocation c’est d’accomplir la volonté de Dieu fidèlement et avec Amour”.

http://www.vatican.va/ (Traduit du Portugais).

[1] NOTA du traducteur : Le Père Semenko – dont la cause de Béatification est en cours est venu en France et y a rencontré de nombreuses personnalités de son époque, ainsi que quelques âmes particulières, telles Marie Julie Jahenny, de La Fraudais, sans oublier Émilie d'Oultremont de Warfusée, Fondatrice de la Société de Marie-Réparatrice, avec laquelle il avait une correspondance régulière.

Mc na tle bazyliki w piotra 2http://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=http://en.wikipedia.org/wiki/Celine_Borzecka&prev=/search%3Fq%3DC%25C3%25A9line%2BChludzinska%26client%3Dfirefox-a%26hs%3DqxW%26rls%3Dorg.mozilla:fr:official%26channel%3Dsb

Céline Borzęcka

Mère Céline Chludzińska Borzęcka, aussi connu comme Sainte Céline Borzęcka (née Céline Chludzińska le 29 Octobre 1833, morte le 26 Octobre 1913), était une des Fondatrices, avec sa fille Hedwige Borzęcka , de la Congrégation des Sœurs de la Résurrection , un institut Religieux Catholique romain.

Céline est née en Antowil , Orcha , anciennement Pologne , aujourd'hui en Biélorussie, l'un des trois enfants de parents riches propriétaires terriens, Ignace et Petronella Chludzińska.
En grandissant, elle ressent une vocation religieuse, mais par obéissance à ses parents, elle a épousé Joseph (Józef) Borzęcki en 1853 devenant Céline Borzęcka.
Au cours de leur mariage, Céline a donné naissance à quatre enfants, dont deux moururent en bas âge.
Elle a aidé son mari à gérer leur immobilier et à éduquer leurs deux filles, Céline et Hedwige (Jadwiga), à la maison.

En 1869, son mari Joseph a eu un accident vasculaire cérébral et a été frappé par la paralysie
A la recherche du meilleur traitement médical pour son mari, Céline et sa famille ont déménagé à Vienne.
Après le décès de Joseph quelques années plus tard, Céline est allée s’installer avec ses deux filles, Céline et Hedwige, à Rome.

A Rome, elle a rencontré le Père Peter Semenenko , co-Fondateur de la Congrégation de la Résurrection , qui est devenu son directeur spirituel.
En 1882, Céline Borzęcka avec sa fille Hedwige (sa fille Céline s’étant mariée) et deux autres femmes ont commencé à vivre en tant que Ccommunauté Religieuse.

En 1887, Céline Borzęcka ouvre sa première école, où Giacomo della Chiesa Monsingor (le futur pape Benoît XV ) a servi comme aumônier.
Le 6 Janvier 1891, la Congrégation des Sœurs de la Résurrection a été officiellement fondée, et les deux Co-Fondatrices, Mère Céline Borzęcka et sa fille Mère Hedwige Borzęcka font leur Profession perpétuelle.

À l'automne 1891, la première maison de la Congrégation a été ouvert près de Wadowice en Pologne.
D'autres maisons ont rapidement suivi en Bulgarie, en Pologne et au Royaume-Unis.
Mère Céline Borzęcka a continué de diriger l'Institut jusqu'en 1911
Elle est décédée en Cracovie en Pologne.
Elle était connue pour être une Sainte fidèle, car au lieu de suivre ses propres désirs, elle est restée avec son mari et a suivi les ordres de ses parents.

Mother hedwig borzecka fille de celine 2

http://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.patheos.com/blogs/mcnamarasblog/2009/09/venerable-hedwig-borzecka-1863-1906.html&prev=/search%3Fq%3DVenerable%2BHedwig%2BBorzecka%26client%3Dfirefox-a%26hs%3Dyjr%26rls%3Dorg.mozilla:fr:official%26channel%3Dsb

Vénérable Hedwig Borzęcka (1863-1906)

La Congrégation des Sœurs de la Résurrection a été fondée à Rome en 1891 par une veuve, Céline Borzęcka, et sa fille, Hedwige.
La Fondation de cette Congrégation Religieuse de femmes, exceptionnellement dans l'histoire de l'Église Catholique, fut fondée par une mère et sa fille.

Céline, la fille d'un riche propriétaire, est né en Pologne orientale. De son enfance qu'elle désirait ardemment se consacrer entièrement à Dieu.
À l'âge de 20 ans, en accord avec les souhaits de ses parents, Céline a épousé Joseph Borzecki.
Elle a continué à grandir en tant que femme de prière et de sacrifice. Seize ans après son mariage, son mari, Joseph, a été frappé de paralysie.
Il est mort quelques années plus tard, laissant Céline avec leurs deux petites filles, Céline et Hedwige.

En 1875, la jeune veuve et ses enfants sont venus à Rome, à la recherche de la volonté de Dieu de quelque manière qu'elle se serait manifestée à eux.
Le 6 Janvier, 1891 Dieu a appelé Céline et Hedwige pour commencer la Congrégation des Sœurs de la Résurrection.
Aujourd'hui, l'Église reconnaît à la fois comme Vénérable, les personnes qui ont vécu une vie de vertu héroïque. Mère Céline et sa fille, Hedwige, qui menaient des vies qui ont été imprégnées de la Foi et d'optimisme si nécessaire dans notre monde d'aujourd'hui.
Ils étaient convaincus que les gens avaient besoin d'un message d'espoir. Ils voulaient aider les autres à découvrir le fait que Jésus vit et est toujours avec eux!

Les années antérieures à la Fondation de notre Congrégation a été difficile et chargée de beaucoup d'injustices et de souffrances.
Ils n'ont pas abandonné la tâche que Dieu leur avait demandé de remplir.
Confiant dans l'amour et la présence de Dieu, ils ont enduré de grandes difficultés afin que la naissance de leur Communauté puisse se faire et que les Sœurs de la Résurrection puissent devenir une réalité.

Aujourd'hui, nous leurs filles, continuons à vivre avec cette vision d'espoir et de confiance dans l'amour et la présence de Dieu.
Bien que nous vivions dans un âge différent, le même message d'espoir est essentiel.

Céline Chludzinska est né le 29 Octobre 1833 à la Pologne. En 1853, elle a épousé Joseph Borzecki.
Après sa mort en 1874, elle partit pour Rome où, avec sa fille Hedwige, elle a fondé la Congrégation des Sœurs de la Résurrection.
Mère Céline est mort à Cracovie le 26 Octobre 1913, et est actuellement candidat pour la Canonisation.
Le décret concernant ses vertus héroïques a été proclamé le 11 Février 1982.
 Sa Béatification a eu lieu le 27 Octobre 2007.

Hedwig Borzęcka est né le 01 Février, 1863 en Pologne. Après la mort de son père, elle a accompagné sa mère Céline à Rome, où elle a collaboré avec elle à la Fondation de la Congrégation des Sœurs de la Résurrection.
Elle mourut subitement en Kety le 27 Septembre 1906, à l'âge de quarante-trois ans.

Elle est actuellement candidate à la Canonisation, avec sa mère. Le décret concernant ses vertus héroïques a été proclamé le 17 Décembre 1982
Aujourd'hui, les Sœurs de la Résurrection s'efforcent de vivre l'esprit de leurs Fondatrices.

Commentaires (1)

1. Mme Cochet Cheung Piou 27/10/2017

Bjr merci davoir accepté mon invitation et bienvenue.
Fraternellement,
Mme Cochet Cheung Piou Virginia

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 26/10/2017