Bienheureux Pino Puglisi, Prêtre à Palerme et martyr (1937-1993). Fête le 21 Octobre.

Dimanche 21 Octobre 2018 : Fête du Bienheureux Pino Puglisi, Prêtre à Palerme et Martyr (1937-1993).

Foto 1

http://levangileauquotidien.org/main.php?language=FR&module=saintfeast&localdate=20171021&id=17016&fd=0

Bienheureux Giuseppe (Pino) Puglisi
Prêtre à Palerme
Martyr de la mafia

La mémoire liturgique a été fixée, selon la Lettre Apostolique, au 21 Octobre, jour du Baptême de Don Puglisi, car le 15 Septembre, jour de sa naissance et de son martyre, l’Église célèbre la mémoire de Notre-Dame des Sept-Douleurs.

Giuseppe Puglisi, dit Pino Puglisi ou « 3P » (Padre Pino Puglisi), troisième de quatre enfants, naît à Palerme le 15 Septembre 1937 et Baptisé le 21 Octobre.
Sa famille est modeste, son papa est cordonnier, sa maman couturière.

En 1953, à 16 ans, il entre au séminaire diocésain de Palerme ; est ordonné Prêtre, par le Cardinal Ernesto Ruffini, le 02 Juillet 1960 dans le Sanctuaire de la Madonna dei Rimedi.

En 1961, il est nommé vicaire à la paroisse du Saint Sauveur dans le canton de Settecannoli, à côté de Brancaccio, et est nommé recteur de l'église de Saint-Jean des Lépreux.

De 1970 à 1978, il est nommé curé de Godrano, près de Palerme, dans un village marqué par une ‘vendetta’ sanglante, et y amène au pardon les familles belligérantes.

En 1978, il est nommé vice-recteur du petit séminaire de Palerme et le 24 Novembre, administrateur du service des vocations du diocèse.

En 1983, il devient directeur du Centre régional pour les vocations, et enseigne au lycée classique Vittorio Emanuele II à Palerme de 1978 à 1993.

En 1990, il est nommé à Palerme, dans le quartier de Brancaccio, terre de mafia. Il s'engage pour les jeunes : un collège naîtra après sa mort. Il fonde une maison d'Accueil « Padre Nostro » pour les familles en difficulté.

En 1992, il devient directeur spirituel du séminaire de Palerme et dirige des mouvements d'évangélisation. Son attention se tournera progressivement vers le recrutement des jeunes par la Mafia.
Mais le bruit court qu'il abrite chez lui des agents de la brigade anti-mafia et son exécution est décidée.

Don Pino Puglisi a été assassiné le 15 Septembre 1993, le jour de son 56e anniversaire, vers 20h45, devant sa maison, piazza Anita Garibaldi, dans le quartier Brancaccio de Palerme.

Lorsque le tueur lui a tiré une balle dans la nuque don Puglisi a murmuré en souriant : « Je m'y attendais ».
Celui qui a effectué l'autopsie a été marqué par ce sourire inscrit sur son visage.

Son assassin, Salvatore Gregoli, a été arrêté en Juin 1997 ; il a reconnu : « Je pourrais avoir tué un saint. Et j'en répondrai devant Dieu ».
Il dit que maintenant il croit en Dieu. Il a avoué avoir tué 50 personnes et avoir participé à plusieurs attentats. Il explique pourtant qu'un jour il a trouvé une bible dans un appartement mis à sa disposition.

Surtout, la mort de Don Pino l'a « poursuivi comme une malédiction » et l'a « conduit à la vie honnête » qu'il mène maintenant et rend « supportable l'horreur » de sa vie passée, mais ne la fait pas oublier : « Je pense à mes morts, je pleure et je prie pour eux ».

Chaque jour il allume un cierge pour demander pardon « à Don Puglisi ». Et tous les soirs, avant d'aller se coucher il « demande pardon à Dieu ». Il est marié et a trois enfants, un travail ; il sourit mais n'oublie pas son passé.

Il a ajouté, dans un entretien à Panorama, en 2012 : « Chaque fois que j'y pense, que j'en prends conscience, j'ai des sueurs froides, et je voudrais devenir un fantôme, une ombre. Je voudrais mourir.
Mais ce sourire, le sourire de Don Puglisi me sauve encore. Tous les soirs
 ».

Don Pino Puglisi a été Béatifié le 25 Mai 2013 à Palerme.
La cérémonie a été présidée par le Cardinal Salvatore De Giorgi, au nom du Pape François, en présence de quelque 80.000 personnes, rassemblées au stade Renzo-Barbera.

Giuseppe puglisi 2http://nominis.cef.fr/contenus/saint/12793/Bienheureux-Giuseppe-Puglisi.html

Bienheureux Giuseppe Puglisi

Prêtre martyr en Sicile (✝ 1993)

Giuseppe Pino Puglisi, béatifié à Palerme le 25 mai 2013, 20 ans après son assassinat par la mafia.
Don Giuseppe Puglisi nait le 15 Septembre 1937. Il entre au séminaire en 1953 et est ordonné Prêtre le 2 Juillet 1960.
Enseignant, chapelain... Dès ces premières années, il s'occupe en particulier des jeunes et des problématiques sociales des quartiers les plus marginaux de la ville ...  nommé à la paroisse de Godrano, petite ville de la province palermitaine, déchirée par la lutte sanglante que se livrent deux familles mafieuses.

Le travail d’évangélisation mené par le jeune Prêtre fera se réconcilier les familles ennemies ... il suit avec intérêt les travaux du Concile Vatican II et en diffuse aussitôt les documents parmi les fidèles ... il suit aussi les batailles sociales d'une autre zone dégradée de la banlieue orientale de la ville, le “Scaricatore” (la décharge), en collaboration avec le centre de la zone des “Decollati” géré par les Assistantes sociales missionnaires ... à partir de Février 1986 il est directeur du Centre régional pour les vocations et membre du Conseil national ...
...Aux étudiants et aux jeunes du Centre diocésain pour les vocations il a dédié avec passion de longues années réalisant, à travers une série de “campus”, un parcours formatif exemplaire du point de vue pédagogique et Chrétien.

A Palerme et en Sicile il a été l'un des animateurs de nombreux mouvements ... Dès le mois de Mai 1990 il exerce son Ministère Sacerdotal aussi près de la “Casa Madonna dell'Accoglienza ”(Maison Mère de l'accueil) à Boccadifalco, de l'Opera pia Cardinale Ruffini, à faveur de jeunes femmes et filles-mères en difficulté.

Le 29 Septembre 1990 il est nommé curé de la paroisse Saint Gaétan, à Brancaccio, et dès Octobre 1992 il obtient la charge de directeur spirituel du cours propédeutique auprès du séminaire archiépiscopal de Palerme.
Le 29 Janvier 1993 il inaugure à Brancaccio le centre “Padre Nostro (Notre Père)”, qui devient le point de repère pour les jeunes et les familles du quartier ...
Il collabore avec les laïcs de la zone qui font partie de l'Association d'Intercopropriété pour revendiquer les droits civils de la bourgade, dénonçant collusions et malfaisances et subissant menaces et intimidations.
Il est tué devant sa demeure, place Anita Garibaldi, le jour de son anniversaire, le 15 Septembre 1993.
Site de l'archidiocèse de Palerme
- étapes de la vie du père Pino Puglisi

Puglisi 600x862

http://www.zenit.org/fr/articles/le-bienheureux-don-puglisi-a-vaincu-la-mafia

Le Bienheureux Don Puglisi a vaincu la mafia

Priez pour la conversion des mafieux

Rome, 26 Mai 2013 (Zenit.org) Anita Bourdin | 1046 clics

Le Pape rend hommage au Bienheureux martyr de la mafia Pino Puglisi et il invite les fidèles Catholiques à prier pour la conversion des personnes mafieuses, hommes et femmes, qui réduisent les autres en esclavage
Lors de l'angélus de midi, de ce dimanche 26 Mai, Dimanche de la Sainte Trinité, place Saint-Pierre, le Pape a en effet  évoqué la Béatification, hier, à Palerme, de don Giuseppe Puglisi, dit Pino Puglisi ou "3P" (Padre Pino Puglisi).
La cérémonie a été présidée par le Cardinal Salvatore De Giorgi, au nom du Pape François, en présence de quelque 80 000 personnes, rassemblées au stade Renzo-Barbera.

Ce Prêtre sicilien a été assassiné le jour de son 56e anniversaire, vers 20h45, le 15 Septembre 1993, devant sa maison, piazza Anita Garibaldi, dans le quartier Brancaccio de Palerme: il y a quasi 20 ans.
Il dérangeait, ce qui se dit en italien "casser les boîtes" (rompere le scatole). Il l'avait expliqué aux jeunes en apportant une boîte en carton et en sautant dessus: "Je suis un casse-boîtes", un casse-pied!

Lorsque le tueur lui a tiré une balle dans la nuque, don Puglisi a murmuré en souriant: "Je m'y attendais".
Qui a effectué l'autopsie a été marqué par ce sourire inscrit sur son visage.

Comme c'est la procédure avant une Béatification, lors de la "reconnaissance canonique" son corps a été exhumé et trouvé intact, vingt ans après. Il a été transféré du cimetière de Sant’Orsola, à la Cathédrale de Palerme.

Padre puglsi 12Le Pape lui a rendu hommage et a affirmé que c'est lui qui en fin de compte a gagné: "Don Puglisi a été un Prêtre exemplaire, spécialement dévoué à la pastorale des jeunes.
En éduquant les adolescents selon l'Évangile, il les soustrayait au milieu, et ainsi, celui-ci a cherché à le vaincre en le tuant. Mais en réalité, c'est lui qui a vaincu grâce au Christ ressuscité."

Le Pape a aussi saisi cette occasion pour dénoncer l'exploitation des êtres humains par les "mafias":
"Je pense à tant de souffrances d'hommes et de femmes, d'enfants aussi, qui sont exploités par tant de mafias qui les exploitent en leur faisant faire un travail qui les rend esclave, par la prostitution, avec tant de pressions sociales. Derrière ces exploitations, derrière ces esclavages, il y a des mafias."

Et il a invité à prier pour la conversion des responsables de cet esclavage: "Prions Le Seigneur pour qu'il convertisse le cœur de ces personnes.
Ils ne peuvent pas faire cela! Ils ne peuvent pas faire de nos frères des esclaves! Nous devons prier le Seigneur!
Prions pour que ces mafieux et ces mafieuses se convertissent à Dieu et louent Dieu pour le lumineux témoignage de don Giuseppe Puglisi et faisons trésor de son exemple!"

Né à Palerme en 1937, dans une famille modeste - son papa est cordonnier, sa maman couturière - , don Giuseppe Puglisi est ordonné Prêtre en 1960. Nommé à la paroisse de Godrano, déchirée par la lutte sanglante que se livrent deux familles mafieuses, il réussira à les réconcilier.

En 1990, il est nommé à Palerme, dans le quartier de Brancaccio, terre de mafia. Il s'engage pour les jeunes : un collège naîtra après sa mort. Il fonde une maison d'Accueil "Padre Nostro" pour les familles en difficulté.
Mais le bruit court qu'il abrite chez lui des agents de la brigade anti-mafia et son exécution est décidée.

Son assassin, Salvatore Gregoli, a été arrêté en Juin 1997. Il a agi accompagné - sur une Fiat Uno blanche - de Gaspare Spatuzza. Les commanditaires, Filippo e Giuseppe Graviano ont été arrêtés l'année suivante.

Salvatore Gregoli, 49 ans, a reconnu: "Je pourrais avoir tué un Saint. Et j'en répondrai devant Dieu".
Il dit que maintenant il croit en Dieu. Il a avoué avoir tué 50 personnes et avoir participé à plusieurs attentats. Il explique pourtant qu'un jour il a trouvé une bible dans un appartement mis à sa disposition.

Surtout, la mort de Don Puglisi l'a "poursuivi comme une malédiction" et l'a "conduit à la vie honnête" qu'il mène maintenant et rend "supportable l'horreur" de sa vie passée, mais ne la fait pas oublier: "Je pense à mes morts", "je pleure et je prie pour eux".

Depuis le 15 Septembre 1993, il allume chaque jour un cierge pour demander pardon" à don Puglisi.
Et tous les soirs, avant d'aller se coucher il "demande pardon à Dieu". Il est marié et a trois enfants, un travail. Il "sourit" mais "n'oublie pas" son passé.
Il ajoute, dans un entretien à Panorama, en 2012: "Chaque fois que j'y pense, que j'en prends conscience, j'ai des sueurs froides, et je voudrais devenir un fantôme, une ombre.
Je voudrais mourir. Mais ce sourire, le sourire de don Puglisi me sauve encore. Tous les soirs."

Don pino puglisi color

http://www.evangelium-vitae.org/actualite/2252/stade-archicomble-pour-un-pretre-qui-a-dit-non-a-la-mafia.htm

Stade archicomble pour un Prêtre qui a dit non à la mafia

Le stade de Palerme, en Italie, sera bien trop petit le 25 mai pour la Béatification d'un Prêtre, assassiné par la mafia, en haine de la Foi Catholique, le 15 septembre 1993.
Les 35 000 places ne suffiront pas.
Sont déjà attendues plus de 80 000 fidèles, pour la Béatification de leur Prêtre qui a osé dire non à la mafia.
Don Puglisi a donné sa vie pour sauver les jeunes de la spirale du mensonge de la drogue et de ses réseaux mafieux.

En ouvrant le cercueil, le corps du Prêtre assassiné a été retrouve "en très bonne condition".
Ce qui a surtout surpris est d'avoir retrouvée intacte la rose déposée sur le corps du martyr, avant de fermer le cercueil.

Le corps du nouveau Bienheureux, martyr, se trouve désormais dans la Cathédrale de Palerme.

Le 9 Mai 1993, le Pape Saint Jean Paul II, au terme de la Messe avait lui-même parlé très fort, une sainte colère, contre la mafia, disant :
"Convertissez-vous. Pour vous aussi, viendra le Jugement de Dieu".
La réponse de la mafia ne s'était pas fait attendre. Dans la nuit du 27 au 28 Juillet de la même année, la mafia faisait exploser deux bombes : l'une devant la Basilique St Jean de Latran et l'autre devant l'église St Georges, au cœur de Rome.
Les déflagrations soufflèrent les vitres sur plusieurs centaines de mètres autour.

Palerme sicile 148(Pour voir la photo en grand format : palerme-sicile-148.jpg palerme-sicile-148.jpg)

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 21/10/2018