Maria Valtorta. Vierge et Mystique (1897-1961). Fête le 12 Octobre.

Jeudi 12 Octobre 2017 : Fête de l’anniversaire de la mort de Maria Valtorta (1897-1961).
Vierge et Mystique. Elle n’est pas encore Béatifiée, mais elle a eu une vie de « victime » offerte pour l’Amour de Dieu.
Elle est l’auteur de l’Évangile tel qu’il m’a été révélé, écrit de 1943 à 1950.

Mv1943Maria Valtorta en 1943, au début de ses visions.

http://www.maria-valtorta.org/ValtortaWeb/MariaValtorta04.htm

Qui est Maria Valtorta

Maria Valtorta est une Mystique Chrétienne ayant bénéficié de 1943 à 1947 (et dans une moindre mesure jusqu'en 1953) de visions des scènes de l'Évangile réunies dans une œuvre monumentale : "l'Évangile tel qu'il m'a été révélé" (Il Poema del Uome-Dio).

Cette œuvre de grande diffusion a été mise un temps à l'Index des livres prohibés par le Saint Office (1960), mais a aussi bénéficié de soutiens éminents au sein même de la hiérarchie Catholique, dont celui de deux Papes.
La polémique intervient à l'époque conciliaire au sein même de la Curie romaine. Elle a sans doute contribué ainsi à définir la position de l'Église Catholique sur les révélations privées.

La vie de Maria Valtorta

Née à Caserta, au nord de Naples, le 14 mars 1897, Maria Valtorta est décédée à Viarregio, sur la côte toscane le 12 octobre 1961, à l'âge de 64 ans.

C'est la fille unique de Giuseppe, un sous-officier de cavalerie, pour qui elle avait une grande et profonde affection et d'une enseignante de français, Iside Fioravanzi, une femme très autoritaire et acariâtre qui exigeait l'exclusivité de l'attention de sa fille. Ne supportant aucun soupirant de sa fille, elle cassa, par deux fois, ses fiançailles.

Maria Valtorta se déplace en divers endroits d'Italie, au gré de l'affectation du régiment de son père.
Le 17 mars 1920, tandis qu'elle chemine en compagnie de sa mère à Florence, elle est agressée par "un petit délinquant, fils d'un communiste et de notre modiste. Avec une barre de fer extraite du montant d'un lit, il arriva par derrière et cria :
"À bas les riches et les militaires !" tout en m'assénant, de toute ses forces, un coup terrible».
Après trois mois d'immobilisation, elle part, pendant deux ans, en convalescence dans sa famille maternelle à Reggio de Calabre.

En 1924, la famille s'établit définitivement à Viareggio, en Toscane où Maria Valtorta s'engage dans l'Action catholique.
En 1925, elle s'offre à l'Amour miséricordieux et le 1er Juillet 1931, s'offre au Seigneur comme victime expiatoire pour les péchés des hommes.
Sa santé se détériore progressivement. À partir du 1er Avril 1934 elle demeure définitivement clouée au lit.
Elle y restera 27 ans.

C'est là que Maria Valtorta remplit 122 cahiers, soit près de 15.000 pages manuscrites, avec la description des visions et révélations qu'elle reçoit du Seigneur à partir de 1943 jusqu'en 1947, mais en mesure moindre jusqu'en 1953.

Tout en gardant son lit et malgré ses grandes souffrances, elle écrivait de sa propre main et d'un seul jet, à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit, sans se sentir nullement dérangée par des interruptions occasionnelles, gardant toujours son aspect naturel.
Les seuls livres qu'elle pouvait consulter étaient "la Bible et le Catéchisme de Pie X". (Préface de l'éditeur)       

Durant cette période, elle est accompagnée par le Père Romualdo Migliorini, un Servite de Marie (o.s.m.) qui se fera le promoteur zélé, voire excessif, de l’œuvre.

Les dernières années de sa vie sont douloureuses : à partir de 1956, Maria Valtorta se renferme dans une sorte d'isolement psychique après avoir tout offert à Dieu, jusqu'à sa propre intelligence.
Emilio Pisani, son chroniqueur, interprète cette dernière immolation comme une réponse aux oppositions que son œuvre commence à rencontrer.         

Elle s'éteint le 12 Octobre 1961 à 10h35. Vingt mois auparavant, elle avait vu, l'œuvre mise à l'Index.
Selon les directives de Jésus, sa publication devait être posthume. En guise de testament spirituel, Maria Valtorta laisse comme souvenir, la phrase suivante: "J'ai fini de souffrir, mais je continuerai à aimer".

Le 2 Juillet 1973, sa dépouille a été transférée de Viarreggio à Florence dans une chapelle de la Santissima Annunziata.
Sa tombe, dans une des chapelles, mentionne ses titres de Gloire : « Tertii ordinis servorum Sanctae Maria sodalis – Hostia Deo grata – Divinarum rerum scriptrix (Membre du Tiers-ordre des Servites de Marie – Hostie agrée par Dieu – Scriptrice de choses divines.) »

Sa cause de Béatification, soutenue par les Servites de Marie de Florence, n'a pas aboutie. L'archevêque de Toscane, après consultation des Évêques a jugé qu'elle n'était pas opportune "du moins pour l'instant" (almeno per il momento).

Le 15 Octobre 2011, la Messe du cinquantième anniversaire de sa mort, a été présidée à Florence par un ancien Nonce apostolique, Mgr Pier Giacomo De Nicolò, Archevêque titulaire de Martana.       

L’année suivante, pour la dernière année de son pontificat, le Pape Benoît XVI béatifiait coup sur coup deux fervents promoteurs des œuvres de Maria Valtorta : Mère Maria Arias Espinosa, (1904 –1981), Fondatrice des Missionnaires C du Très saint Sacrement, puis le Père Gabriele Allegra (1907-1976), traducteur de la Bible en chinois.

Son œuvre

En 1943, clouée au lit depuis 9 ans Maria Valtorta pense que sa fin est proche. Son confesseur, frappé par la grandeur d'âme de cette âme victimale, lui demande d'écrire sa vie. Elle s'exécute en moins de deux mois.

Au fil des pages, le dialogue avec Jésus se fait plus présent et plus intime. Brusquement le Jeudi-Saint, elle reçoit la vision de Jésus sur la Croix et le sens de sa mission : Elle peut attirer d’autres regards vers la Croix  "en acceptant de vivre, à cette fin, dans un désert aride, seule avec la Croix". Elle accepte.

Elle commence alors à recevoir les scènes de l'Évangile. Elles sont écrites sans suite apparente, d'une seule traite, sans ratures mais parfaitement cohérentes entre elles.

L'ensemble de ses visions et dictées a été consigné dans 15.000 pages de cahiers d'écolier d'où est extraite son œuvre monumentale "L'Évangile tel qu'il m'a été révélé" : 10 volumes et 4.700 pages.
Cette œuvre est close, le 28 Avril 1947, par une dictée du Christ. Sa rédaction aura duré quatre ans, presque jour pour jour.

Visions et dictées se poursuivent cependant à un rythme moins soutenu jusqu'en 1953, puis cessent, du moins celles qui ont été consignées dans les autres écrits de Maria Valtorta.

Des biblistes éminents se sont étonnés des connaissances rares dont Maria Valtorta fait preuve.
Le P. G.M. Roschini, Fondateur de l'université pontificale "Marianum", n'a pas hésité à écrire que la mariologie qui se dégageait des œuvres de Maria Valtorta, surpassait la sienne.

De son côté, Jean-François Lavère a recensé 10.000 données de l'œuvre dans les domaines les plus variés (archéologie, géographie, botanique, zoologie, astronomie, sociologie, etc.) 99,6% d'entre elles ont été validées à divers degrés.
Le pourcentage restant, 0,4%, est dû à l'appréciation humaine de la narratrice. Il a publié récemment ses travaux.

Sa mission de porte-parole

Maria Valtorta précise ce qu'elle appelle son travail : "écrire sous la dictée ou décrire ce qui se présente à moi.
S'il s'agit de dictée et qu'elle se rapporte à un passage de la Bible, Jésus commence par me faire ouvrir le Livre au passage qu'Il veut expliquer. […]
Si c'est la vision qui se présente, comme je l'ai dit, avec une image initiale qui est généralement le point culminant de la vision, et puis se déroule en suivant l'ordre […] je décris ce point, puis ce qui précède et ce qui suit
"

Maria Valtorta évoque discrètement, dans certaines notes personnelles, les souffrances qu'elle endure.
Mais Jésus, dans une dictée, est plus explicite et d'une portée plus générale:

"Si vous saviez quel esclavage c’est que d’être instrument de Dieu […] Cela entraîne sommeil, faim, souffrances, fatigues, envie de penser à autre chose, de lire des écrits qui ne soient pas des paroles de source surnaturelle, de parler et d’entendre des choses ordinaires, l’envie d’être et de vivre comme tout le monde, ne serait-ce qu’un seul jour : tout cela, la brûlure inexorable de la volonté de Dieu les empêche de l’avoir et de le réaliser.
Sur tout cela, la hargne des hommes dépose son sel et son acide, comme si le maître de la galère mettait du sel et du vinaigre sur les brûlures de ses esclaves
.".

Jésus décrit ainsi le sort, non seulement de Maria Valtorta, mais aussi de Marie d'Agréda ou d'Anne-Catherine Emmerich.
Maria Valtorta a dû lutter contre les tentations de Satan dont elle a triomphé.

Mv21ansMaria Valtorta à l’âge de 21 ans.
Maria Valtorta

Clouée au lit depuis de nombreuses années déjà, Maria Valtorta reçoit, au plus sombre de la 2ème guerre mondiale, la vision complète des scènes de l'Évangile.
Cette vie de Jésus étonnante de précisions a été lue, à titre personnel, par trois Papes, des théologiens et biblistes et rencontre un succès populaire ininterrompu depuis 60 ans.

Ce site propose à l'internaute de les découvrir librement, sans interférer dans cette rencontre selon le vœu de Pie XII :
"Publiez l’œuvre tel quel. Il n’y a pas lieu de donner une opinion quant à son origine, qu’elle soit extraordinaire ou non. Ceux qui liront, comprendront".

L'œuvre de Maria Valtorta

Écrites sans aucunes ratures, les milliers de pages manuscrites relatent, dans un style vivant et passionnant, les actes et les enseignements de Jésus au cours de ses trois années de vie publique, et les scènes de son enfance.
L'authenticité des milliers de détails historiques, botaniques, archéologiques, astronomiques, … ont été vérifiés scientifiquement par Jean-François Lavère dans son dernier livre.

D’autres dictées et visions, reçues sans interruption pendant plus de sept ans, ont été regroupées dans d’autres ouvrages constituant une œuvre étonnante tant sur la mystique que sur la théologie la plus en pointe.

Pour ou contre Maria Valtorta

Cette œuvre, par son sujet même, a été contestée. Mais l’apôtre Paul le dit clairement : on ne peut annoncer un autre évangile (Lettre aux Galates 1,8-9).
L’œuvre de Maria Valtorta ne raconte donc pas un nouvel Évangile et le dit clairement : il l'illustre.
Une référence constante à la Bible et aux textes fondamentaux de l'Église permet au lecteur de le vérifier par lui-même.

Mv15ansMaria Valtorta à l’âge de 15 ans.
Pour un approfondissement complet
> > > Maria Valtorta, son œuvre, les personnages, les questions

A l’intérieur de ce lien, ouvrir « Plan du site », en haut du menu vertical de gauche, pour se plonger dans les 10 tomes de l’Évangile tel qu’il m’a été révélé…mais aussi les Cahiers de 1943 à 1950…la biographie des personnages rencontrés…

Mais aussi voir le site officiel complet sur Maria Valtorta :
http://maria.valtorta.free.fr/

Maria Valtorta, un don de Dieu validé par la science

Ajoutée le 15 juil. 2016

Les extraordinaires visions de Maria Valtorta (15.000 pages écrites à la main, d'une traite, sans ratures) proposent notamment plusieurs centaines de visions de l’Évangile avec une multitude de détails (70 groupes ethniques, 750 personnages, 220 villages, 110 sites géographiques, 150 plantes, 200 espèces animales, 50 espèces minérales, etc.) qui ont pu être validés par la science (10.000 cas sans erreur et sans aucun anachronisme, étudiés par Jean-François Lavère).

On a aussi pu reconstituer à partir de 5.000 indications spatio-temporelles contenues dans ces visions un "calendrier de Jésus au jour le jour" (Jean Aulagnier) qui précise la date de chaque scène de l’Évangile dans notre calendrier actuel et ce calendrier est parfaitement cohérent avec le calendrier des phases lunaires (indépendant) sur plus d'une centaine de visions qui décrivent la position et les phases de la lune.

Nous avons là parmi bien d'autres faits sidérants, "une preuve à la Saint Thomas" du caractère surnaturel de cette œuvre unique au monde qui mérite d'être bien plus largement connue ! ...


L’exactitude scientifique des écrits de Maria Valtorta

Ajoutée le 4 avr. 2017

Intervention de François-Michel Debroise lors de la conférence de presse pour la parution de la nouvelle traduction de « L’Evangile tel qu’il m’a été révélé » le 23 Mars 2017 à Paris. 
La 2ème journée nationale des amis de Maria Valtorta se tiendra le samedi 20 Mai 2017 à l’église d’Auteuil.


JESUS parle de la théorie de l’évolution (Maria Valtorta)

Ajoutée le 14 oct. 2016

Extraits du livre « Jésus parle de la théorie de l’évolution » disponible ici : http://www.asonimage.fr/A-4155-jesus-...

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 12/10/2017