Saint Calixte, Pape (16 ème) de 217 à 222 et Martyr († 222). Fête le 14 Octobre.

Samedi 14 Octobre 2017 : Fête de Saint Calixte, Pape (16ème) de 217 à 222 et Martyr († 222).

Saint callistus i reims portail nord st calixte 11Saint Calixte 1er, au trumeau du portail central du transept nord, Cathédrale de Reims, Champagne.

http://nominis.cef.fr/contenus/saints_2014.html

Saint Calixte Ier

Pape (16ème) de 217 à 222 (✝ 222)

Saint Calixte Ier ou Calliste.
Le Pape de l'indulgente Bonté. C'était un esclave Chrétien. Son maître lui avait donné à gérer une banque. Il la mit en faillite et, pour cette raison, fut condamné aux mines de Sardaigne.

La maîtresse de l'empereur Commode, Chrétienne de cœur et non pas de conduite, le connaissait et elle obtint sa grâce.

Il se retira loin de Rome et reçut des subsides du Pape saint Victor, ce qui lui permet de s'adonner à l'étude des Saintes Écritures.

Affranchi, Calixte devint l'archidiacre du Pape saint Zéphyrin et fonda le cimetière des catacombes qui porte son nom et où furent enterrés tous les Papes du IIIe siècle.

Devenu Pape à son tour, il autorisa, à l'encontre de la loi civile, les mariages entre esclaves et personnes libres.

Il fit recevoir à la Pénitence, malgré les tenants de la rigueur, tous les pécheurs, si grandes soient leurs fautes.

Il résista au schisme d'Hippolyte et il assouplit les normes d'entrée au catéchuménat. Celui-ci en deviendra enragé et son rigorisme le conduisit hors de l'Église. Saint Calixte mourut massacré sans qu'on sache pourquoi, lors d'une émeute.

A découvrir aussi: Les Catacombes de Saint-Calixte.

Mémoire de Saint Calliste Ier, Pape et martyr. Alors qu’il était diacre, après un long exil en Sardaigne, il fut chargé par le Pape Saint Zéphyrin d’aménager, sur la voie Appienne, le cimetière qui porte son nom ; élu Pape, il défendit la pureté de la Foi, réconcilia avec bienveillance les fidèles qui avaient failli dans la persécution et acheva son épiscopat par le témoignage plus éclatant du martyre, sans doute au cours d’une émeute contre les Chrétiens au Transtévère, en 222.
Il fut mis au tombeau au cimetière de Calépode, sur la voie Aurélienne.
Martyrologe romain.

Dieu aime à Pardonner. Il faut donc que les enfants de Dieu soient, eux aussi, pacifiques et Miséricordieux , qu’ils se pardonnent réciproquement comme Le Christ nous a Pardonnés et nous ne jugions pas de peur d’être jugés.
Tertullien - traité de la pudeur

00009957 1http://levangileauquotidien.org/main.php?language=FR&module=saintfeast&localdate=20171014&id=7274&fd=0

Saint Calixte Ier (155-222)
Pape (16ème) de 217 à 222
Martyr

Calixte naît vers 155 d'une famille d'esclaves d'origine grecque qui habitait le quartier du Transtévère (Trastevere) à Rome, Calixte (kalistos = le plus beau) devint Chrétien au début de sa vie d'adulte.
Il fut d'abord au service d'un haut fonctionnaire de l'empereur Commode, nommé Carpophore, Chrétien lui-même, qui le chargea d'administrer ses biens.
En relation d'affaires avec quelques Juifs de Rome, il fit de mauvaises opérations, s'affola, prit la fuite, fut finalement rattrapé et enfermé dans un cachot.
Son maître, qui l'estimait, le fit relâcher, pensant qu'il parviendrait à récupérer l'argent perdu.

Il était sur le point d'aboutir quand il pénétra un jour de sabbat dans la synagogue, perturba l'office qui s'y célébrait et se fit mettre rudement à la porte par les participants qui le livrèrent au préfet Tuscianus en le dénonçant comme Chrétien.
Il fut condamné aux mines de soufre de Sardaigne pour avoir troublé une réunion juive, et parce que Chrétien.
Il travailla donc durant 3 ans à l'extraction du minerai en Sardaigne et là, côtoya de nombreux martyrs Chrétiens, relégués au bagne comme lui : il se montra auprès d'eux d'un dévouement admirable.

Libéré et affranchi vers 190, il passa quelques années à Antium (Anzio) au sud-est de Rome. Zéphyrin, dès son élection comme Pape en 199, l'appela à ses côtés, le faisant son secrétaire personnel et l'archidiacre de la ville : il le rendit responsable de la direction du clergé et de la création du premier cimetière Chrétien qu'il fit creuser dans le tuf sur la Via Appia : cimetière qui porte aujourd'hui son nom « Catacombe de Saint-Calixte ».

A la mort de Zéphyrin, en 217, Calixte est élu Pape. Il le demeura 5 ans 2 mois et 10 jours. Son court pontificat fut des plus difficiles, marqué par l'opposition d'un Prêtre de Rome, Hippolyte, brillant mais excessif.
Calixte défendit contre lui et quelques autres la Foi trinitaire et fit prévaloir l'usage d'absoudre tous les péchés, y compris ceux que les rigoristes, tel Tertullien, considéraient comme impardonnables : l'idolâtrie, l'adultère et le meurtre.
Il reconnut comme valide le mariage entre esclaves et femmes libres (non admis comme légal par le droit romain) et accepta le remariage des veufs ainsi que leur entrée éventuelle dans le clergé.

Politique d'indulgence générale qui lui valut beaucoup de critiques : face à ses opposants, il resta ferme et donna sans se lasser l'image du bon pasteur.
Il est à remarquer qu'envers l'État, il ne montra aucune servilité. Apprenant qu'un Chrétien venait d'être exécuté sur ordre de l'empereur Alexandre-Sévère et jeté dans le Tibre, Calixte se cacha sur les rives du fleuve et avec l'aide de quelques pêcheurs et membres du clergé, le retira des eaux, célébrant solennellement ses funérailles dans sa catacombe de la Via Appia.

Il mourut le 14 Octobre 222 dans son quartier du Transtévère, victime d'une émeute dirigée contre les Chrétiens.
Jeté du haut d'une fenêtre dans un puits, recouvert de décombres, il en fut retiré par un Prêtre une quinzaine de jours après : on l'enterra sur la Via Aurélia dans le cimetière de Calépode non loin de là.
Il laissait l'Église en pleine prospérité, organisée corporativement et dotée d'une école de théologie.

Dès le début du 4° siècle, il était déclaré martyr et l'un des rares à avoir son anniversaire. Ses reliques se trouvent sous le maître-autel de la Basilique Sainte Marie du Transtévère : elle fut construite sur l'emplacement du modeste Oratoire consacré à Marie qu'il avait fait édifier dans sa maison : Ier lieu de culte connu érigé à la mémoire de la Mère du Christ dans la Ville éternelle.

0000 dyn002 original 520 390 pjpeg d1a03071b36d23ddc105093c24519feb 1

http://evangelizo.org/popup-saints.php?language=TRF&id=331&fd=0

À la mort de Saint Zéphirin, Calixte, romain, fut élevé au siège apostolique. Il ne fallait point, pour gouverner l'Église, à une époque si tourmentée, un pasteur moins sage ni moins vaillant. Il rendit le jeûne des Quatre-Temps, qui remontait aux apôtres, obligatoire dans toute l'Église.

C'est sous son règne que l'on commença à bâtir des temples chrétiens, qui furent détruits dans les persécutions suivantes.

Il fit creuser le cimetière souterrain de la voie Appienne, qui porte encore aujourd'hui son nom et qui renferme tant de précieux souvenirs, entre autres le tombeau de sainte Cécile, la crypte de plusieurs Papes, des peintures qui attestent la conformité de la Foi primitive de l'Église avec sa Foi actuelle.

De nombreuses conversions s'opérèrent sous le pontificat de saint Calixte. La persécution ayant éclaté, il se réfugia, avec dix de ses Prêtres, dans la maison de Pontien.

La maison fut bientôt enveloppée par des soldats qui reçurent la défense d'y laisser rentrer aucune espèce de vivres.

Pendant quatre jours, le Pape Calixte fut privé de toute nourriture ; mais le jeûne et la prière lui donnaient des forces nouvelles. Le préfet, redoublant de cruauté, donna l'ordre de frapper chaque matin le prisonnier à coups de bâton, et de tuer quiconque essaierait de pénétrer pendant la nuit dans sa maison.

Une nuit, le Prêtre martyr Calépode, auquel Calixte avait fait donner une sépulture honorable, apparut au pontife et lui dit : « Père, prenez courage, l'heure de la récompense approche ; votre couronne sera proportionnée à vos souffrances. »

Parmi les soldats qui veillaient à la garde du prisonnier, il y avait un certain Privatus, qui souffrait beaucoup d'un ulcère ; il demanda sa guérison à Calixte, qui lui dit : « Si vous croyez de tout cœur en Jésus-Christ et recevez le Baptême au nNom de la Sainte Trinité, vous serez guéri.
- Je crois, reprit le soldat, je veux être Baptisé, et je suis sûr que Dieu me guérira. »
Aussitôt après l'administration du Baptême, l'ulcère disparut sans laisser de trace. « Oui, s'écrie le nouveau Chrétien, le Dieu de Calixte est le seul vrai Dieu ; les idoles seront jetées aux flammes, et Le Christ régnera éternellement !

« Le préfet eut connaissance de cette conversion et fit fouetter Privatus jusqu'à la mort. Par son ordre, Calixte, une grosse pierre au cou, fut jeté de la fenêtre d'une maison dans un puits.

0000 saint 79 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Calixte_Ier.

Calixte (ou Calliste, puis saint Calixte) est une personnalité du christianisme ancien, considéré traditionnellement comme le 16e évêque de Rome dont l'épiscopat aurait pris place d'environ 217 à environ 222, sous le règne de l'empereur Élagabal. Considéré comme saint par l'Église catholique romaine, il est célébré le 14 octobre.

Hagiographie

Son nom signifie en grec « le plus beau » (kallistos). Il devint chrétien à l'âge adulte. Il travailla au service d'un haut fonctionnaire de l'empereur Commode, nommé Carpophore, qui était aussi chrétien.

Son maître le chargea d'administrer ses biens. En relation d'affaires avec la communauté juive de Rome, il fit de mauvaises opérations, s'affola, prit la fuite, fut finalement rattrapé et enfermé dans un cachot.

Carpophore, qui lui portait beaucoup d'estime, le fit relâcher, pensant qu'il parviendrait à récupérer l'argent perdu.

Dans ce but, Calixte pénétra dans la synagogue un jour de sabbat pour réclamer l'argent qu'on lui devait. La communauté juive le mit à la porte et le livra au préfet Tuscianus en le dénonçant comme chrétien.

Il fut condamné aux mines de soufre de Sardaigne. Il travailla donc durant trois ans à l'extraction du minerai, faisant preuve de dévouement auprès des autres bagnards.

La maîtresse de l'empereur de l'époque, Commodus (Commode), connaissait le jeune Calixte, et obtint qu'il fût libéré et affranchi vers 190, il passa quelques années à Antium au sud-est de Rome en mission pour Victor Ier.

Zéphyrin, dès son élection comme Pape en 199, l'appela à ses côtés, le faisant son secrétaire personnel ainsi qu'archidiacre de la ville.

Pour Hippolyte de Rome, un des prêtres de Rome les plus cultivés et les plus intelligents, il s'agit d'« un ambitieux, un cupide, un taré ». La violence du ton laisse entrevoir que Calixte est sans aucun doute un personnage qui ne laisse pas indifférent. Mais il faut se méfier de la verve d'Hippolyte, dont l'objectivité est plus que douteuse.

Lui-même était candidat à la succession de Zéphyrin mais s'est vu préférer Calixte en 217, sous le règne de l'empereur Caracalla.

Calixte fut également le créateur du premier cimetière Chrétien qui fut construit dans le tuf sur la Via Appia et qui porte aujourd'hui le nom de « Catacombe de Saint-Calixte ».

Il inaugure aussi une nouvelle coutume : désormais, trois fois par an, le samedi qui précède les moissons, les vendanges et le commencement de la cueillette des olives, on observe un jeûne afin d'attirer la Bénédiction du ciel.

Durant son pontificat de cinq ans il reconnut comme valide le mariage entre esclaves et femmes libres et accepta le remariage des veufs ainsi que leur entrée éventuelle dans le clergé. De plus il fit prévaloir l'usage d'absoudre tous les péchés. C'est enfin un financier expérimenté, phénomène finalement assez rare à la tête de l'Église romaine, et qui donne à cette dernière une prospérité inégalée jusqu'alors.

Il mourut le 14 octobre 222 dans son quartier du Trastevere, victime d'une émeute dirigée contre les chrétiens, lors de l'assassinat de l'empereur Élagabal.

Défenestré, puis jeté dans un puits, recouvert de décombres, il en fut retiré par un Prêtre une quinzaine de jours après.

On l'enterra à la hâte, au pied de l'escalier de la catacombe de Calépode sur la via Aurelia. C'est à ce jour le premier évêque de Rome dont on ait retrouvé la sépulture.

Par la suite, les Papes (jusqu'à Eutychien en 283), furent inhumés dans la chambre funéraire qui leur est réservée dans la « Catacombe de Saint-Calixte », à l'exception de Corneille.

C'est au IVe siècle que Calixte fut déclaré martyr puis canonisé.

Dyn002 original 390 520 pjpeg d8161e8ce426c83ec4ae572ef4518919 2

Commentaires (1)

1. calixte sacepe 14/12/2016

merci pour cette nouvelle je suis camerounaise et je me demandais ou maman avait trouver mon nom calixte et j a toujours chercher a savoir qui etait reelement calixte sur terre dans mon groupe de prierre ma dirigeante a l eglise catholique en france m avait parler de calixte en masculin et me disant que c etait un marthir et je viens de voir qui etait mon homonime je felicite son courrage et je pense que nos habitudes se ressemblent enttant que calixte merciiiiiiiiii

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 14/10/2017