Vénérable María Josefa Recio, Fondatrice. Fête le 30 Octobre.

Lundi 30 Octobre 2017 : Fête de la Vénérable María Josefa Recio, Fondatrice des Hospitalières du Sacré-Cœur (1846-✝ 1883).

Josefa recio1

http://nominis.cef.fr/contenus/saint/12860/Venerable-Maria-Josefa-Recio.html

Vénérable María Josefa Recio

Fondatrice des Hospitalières du Sacré-Cœur ( 1883)

María Josefa del Santísimo Sacramento (María Josefa Recio Martin, 1846 - 1883), Religieuse espagnole, Fondatrice des Hospitalières du Sacré-Cœur, décret du 10 mai 2012.

María Josefa del Santísimo Sacramento (née María Josefa Recio Martín), Fondatrice de la Congrégation des Sœurs Hospitalières du Sacré-Cœur de Jésus, née à Grenade (Espagne) le 19 Mars 1846 et décédée à Ciempozuelos (Espagne) le 30 Octobre 1883.

'Ayez beaucoup de charité et de patience avec les malades, en vous comportant avec elles comme de véritables mères'
Elle naît à Grenade (Espagne) le 19 Mars 1846. L’éducation familiale et son histoire de solidarité chrétienne la transformeront en modèle de jeune femme et d’épouse (elle se marie et devient veuve à 33 ans).

A partir de 1871, elle vit une profonde amitié humaine et spirituelle avec Mª Angustias Giménez Vera.
A ses côtés, elle sort de Grenade en direction de Ciempozuelos (Madrid) où elles arrivent le 21 Juin 1880, pour mener à bien, sous les indications du P. Menni, la Fondation de la Congrégation qui a lieu à Ciempozuelos, le 31 mai 1881.

Elle fut la première Supérieure générale de la Congrégation et mourut victime de sa charité héroïque, suite aux coups reçus par une femme malade mentale le 30 Octobre 1883.

Son héritage spirituel est condensé dans son Testament et dans sa vie exemplaire qui reste vivant dans la Congrégation.
(Site des sœurs hospitalières du Sacré Cœur de Jésus)

'En María Josefa nous tous, Sœurs et collaborateurs, avons un modèle à suivre, en particulier dans sa Charité, vécue jusqu’à l’héroïsme, et dans son humilité. Femme simple qui n’écrivit pas...mais vécut avec Foi ce que l’on dit des pauvres et des humbles du Seigneur.

La reconnaissance de sa sainteté est “visitation de Dieu”, lumière sur notre chemin, énergie pour continuer la recherche d’une hospitalité en plénitude.
C’est un appel à approfondir sa vie et sa spiritualité, à tourner notre regard vers elle maîtresse et modèle de vie centrée sur Le Christ, et d’Amour tendre aux sœurs et aux malades.
C’est un motif de joie et de communion avec toute la Congrégation, et d’orgueil sain pour avoir des Fondateurs saints.'

'Dieu exalte les humbles' (La maison Sainte Germaine)
- María Josefa Recio sera déclarée vénérable
- Vénérable María Josefa Recio Martín (1846 – 1883) Homélie du Cardinal Amato en pdf.

 

DU « TESTAMENT SPIRITUEL » de Sœur María Josefa Recio

Mes Sœurs :
« Aimez-vous sincèrement les unes les autres, en supportant réciproquement vos défauts par amour du Seigneur. Considérez-vous chanceuses de pouvoir souffrir en silence. Ne rapportez jamais de l’une à l’autre, parce ceci est une cause de désunion entre les Communautés. »

« Quel que soit l’endroit où elles se trouvent, deux Sœurs sont comme deux anges en chair, se servant d’édification mutuellement et à ceux qui les regardent. »

« Soyez toujours très obéissantes envers notre Père Fondateur, en considérant ses paroles comme des paroles de Dieu, en regardant son esprit comme l’esprit du Cœur de Jésus. »

« Ayez beaucoup de charité et de patience avec les malades, en vous comportant avec elles comme de véritables mères. »

« Soyez très rigoureuses dans le respect de nos Règles et Constitutions, même dans les moindres détails, ainsi que dans toutes les obligations que vous seraient ordonnées. »

« Tâchez d’être très humbles et obéissantes vis-à-vis de toute Supérieure qui vous serait attribuée, même si cette dernière était jeune, de peu de vertu ou au caractère revêche. Ainsi donc, soyez-lui obéissantes, en sacrifiant votre propre volonté à celle des Supérieurs, même si ce que l’on devait vous ordonner vous paraîtrait absurde, alors que ce n’est pas un pêché, c’est là que l’on gagne la couronne et que la victoire est sûre. Ainsi, ce que nous ne pouvons pas accomplir avec nos faibles efforts, le Seigneur y remédiera. »

« Courage ! Depuis le Ciel, je prierai pour toutes. Dites à celles qui arrivent que je les aime également toutes, autant la première que la dernière qui entrerait dans cette Congrégation. »

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 29/10/2017