Saint Boniface Ier, Pape (42 ème) de 418 à 422 (+ 422). Fête le 04 Septembre.

Mardi 04 Septembre 2018 : Fête de Saint Boniface Ier, Pape (42ème) de 418 à 422 (+ 422).

Pope boniface i illustration

http://nominis.cef.fr/contenus/saint/1791/Saint-Boniface-Ier.html

Saint Boniface Ier

Pape (42ème) de 418 à 422 (✝ 422)

Il fut chargé de plusieurs missions en Orient avant son élection, en particulier pour soutenir saint Jean Chrysostome qui avait été exilé.
Il rencontrera d'ailleurs l'hostilité de la cour impériale de Constantinople.

Son élection fut également contrée par l'empereur Honorius qui lui oppose un antipape mais, devant l'attitude de ce dernier, préfère finalement Saint Boniface et le rétablit sur le siège de Pierre.
Saint Boniface cherchera à rester en relation avec saint Augustin pour mieux réfuter l'hérésie pélagienne.
Il intervient également la vie des Églises de Thessalonique, Arles et Narbonne. On lui attribue plusieurs décisions liturgiques.
Saint Boniface est surtout remarquable par sa prudence à ne blesser personne et par son humilité dans ses relations avec les autres Évêques.

À Rome au cimetière de Maxime, sur la voie Salarienne, en 422, la mise au tombeau de Saint Boniface Ier, Pape, qui apaisa beaucoup de controverses sur la discipline de l’Église.
Martyrologe romain.

San bonifacio i

http://levangileauquotidien.org/main.php?language=FR&module=saintfeast&localdate=20160904&id=6389&fd=0

Saint Boniface Ier
Pape (42e) de 418 à 422

Romain de naissance. A la mort de Zosime, pendant qu'un groupe de diacres et Prêtres élisaient l'antipape Eulalius, la grande majorité choisissait Boniface. Tous deux furent sacrés séparément.
L'empereur Honorius (395-423) dut intervenir. Un premier synode convoqué à Ravenne laissa la situation en l'état.
Honorius convoqua alors un Concile plus représentatif comprenant des Évêques de Gaule et d'Afrique.

En attendant, Boniface et Eulalius devaient quitter Rome.
Boniface obéit ; mais Eulalius occupa la Basilique du Latran par la force décidé à y présider les festivités pascales.
Le préfet de la ville, le païen Symmaque l'expulsa sans ménagement de la cité.
Honorius publiait alors un édit confirmant l'élection de Boniface. Le Concile projeté fut abandonné.

Dans sa lutte contre le pélagianisme, Boniface se montra un ardent défenseur de l'orthodoxie. Saint Augustin, Évêque d'Hippone, dédicaça par une lettre à ce Pape l'un de ses traités où il se défendait des accusations calomnieuses de chefs pélagiens.
Boniface fit construire une chapelle dans le cimetière de Sainte-Félicité sur la Via Salaria, où il fut inhumé à sa mort.

Bonifatius i

http://fr.wikipedia.org/wiki/Boniface_Ier.

Boniface Ier fut le 42e pape de 419 à sa mort en 422.

C'est un saint pour l'Église catholique romaine, fêté le 4 septembre.

Histoire et tradition

À la mort du Pape Zosime, le 26 décembre 418, le parti des diacres élit pour lui succéder l'archidiacre Eulalien, le 27 décembre.

Or, le 28, les prêtres choisissent l'un des leurs, qui devient Boniface Ier. Il en résulte que, le 29 décembre les deux hommes sont sacrés chacun de leur côté.

Pour trancher la question, l'empereur Honorius convoque un synode à Ravenne le 8 février 419 et interdit aux deux prétendants d'entrer dans la ville de Rome.

En fait, le synode hésitant laisse la décision à l'empereur. Comme celui-ci semble prendre son temps, Eulalien s'impatiente et pénètre dans la cité de Rome pour y célèbrer les cérémonies de Pâques.

Les troupes d'Honorius interviennent alors pour installer Boniface, tandis qu'Eulalien se console avec un évêché en Campanie (il y meurt sans histoires en 423).

Pour éviter le renouvellement du problème, Honorius promulgue une ordonnance disposant qu'en cas de double élection, aucun des deux élus ne soit Pape, mais que l'on procéderait à l'élection d'un troisième.

Le choix de Boniface est assez heureux, car il rétablit la dignité pontificale écornée par son prédécesseur.

Il invoque, dans une lettre aux Évêques de Thessalie en 422, pour la première fois le terme de principatus pour désigner l'Église romaine.

Il retire son mandat à Patrocle d'Arles, nommé par Zosime métropolite des provinces de Vienne et Narbonne.

Ceci rassure le clergé gaulois. Il parvient à convaincre l'empereur d'Orient, Théodose II, de rendre à la juridiction de Rome la province d'Illyrie, alors qu'il l'a précédemment remise au patriarche de Constantinople.

Il est l'auteur de décrets interdisant aux femmes, fussent-elles Religieuses, de toucher les linges sacrés (y compris pour les laver) ou de venir à l'autel pour y brûler de l'encens. Il interdit également aux esclaves de devenir des clercs.

Il meurt le 4 septembre 422. Il est considéré comme saint par l'Église catholique romaine. Il est fêté le 4 Septembre.

Pope boniface i 1

http://missel.free.fr/Sanctoral/09/04.php.

Biographie.

Aujourd’hui, à Rome, on célèbre l’entrée au ciel du saint Pape Boniface I° qui mourut le 4 septembre 422.

Le « Liber pontificalis » dit que Boniface, fils du Prêtre Iocundus, et Prêtre lui-même, avait fait partie de la délégation envoyée par le Pape Innocent I° (401-417) à Constantinople, près de l’empereur Arcadius (395-408), pour protester contre la déposition de saint Jean Chrysostome et réclamer son rétablissement ; cette délégation échoua au point que les envoyés du Pape ne furent même pas reçus par l’Empereur, mais Boniface y acquit une certaine expérience de l’Orient qu’Innocent I° mit à profit en le chargeant de nombreuses missions.

Rappelé à Rome après la mort d’Innocent I° (12 mars 417), il n’y arriva que peu de jours avant la mort de son successeur, Zosime (26 décembre 418).

Alors que, dans l’église du Latran, un collège électoral, réuni illégalement par les diacres, avait élu comme Pape l’archidiacre Eulalius (vendredi 27 décembre 418), dans l’église de Théodora, Boniface fut élu par un autre collège, plus large et légalement convoqué, avec l’appui de la majorité des Prêtres romains (samedi 28 décembre 418) ; il fut consacré, le lendemain, dans l’église Marcelli et conduit à Saint-Pierre, tandis que l’Évêque d’Ostie, au Latran, ordonnait Eulalius Prêtre.

Circonvenu par le préfet de la Ville, Symmaque, favorable à Eulalius, l’empereur d’Occident, Honorius (395-423), confirma l’élection de l’anti-pape et ordonna que Boniface I° fût expulsé de Rome (3 janvier 419).

Après que Boniface se fut réfugié au cimetière de Sainte-Félicité, une délégation alla protester auprès d’Honorius qui, à Ravenne, convoqua un concile pour départager les rivaux (8 février 419).

Le concile de Ravenne n’ayant pas donné satisfaction, Honorius décida de convoquer un Concile plus important, à Spolète, pour la Pentecôte ; en attendant, il ordonna aux deux compétiteurs de se retirer de Rome, et chargea l’Évêque Achille de Spolète qui n’était d’aucun parti, d’assurer les célébrations pascales.

Boniface obéit, mais comme Eulalius, le 18 mars, était rentré à Rome et, le 29 mars, avait occupé le Latran dont on eut beaucoup de mal à le chasser, le 3 avril, Honorius confirma par une lettre impériale (reçue à Rome le 8 avril) l’élection de Boniface.

Eulalius mourut en 423.

Agé et de santé fragile, d’un tempérament calme et pacifique, Boniface I° exerça son autorité dans des circonstances troublées.

I1 dut pourvoir à la condamnation des pélagiens, régler l'affaire délicate d'un évêque africain, Apiarius, qui en avait appelé au Siège apostolique, intervenir en Gaule pour régler la situation juridique de l'Évêque d'Arles qui prétendait exercer la primauté sur ses collègues, défendre en Orient les droits traditionnels du Saint-Siège sur l'Illyricum.

Dans toutes ces questions, il fit preuve d'une haute conscience de sa charge : « Il n’a jamais été légitime, écrivit-il, de reconsidérer ce qui a été une fois décidé par le Siège Apostolique. » Le Liber pontificalis lui attribue en outre diverses réformes liturgiques ou canoniques. Il mourut le 4 Septembre

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 04/09/2018