Saint Corbinien de Freising, Évêque († 730). Fête le 08 Septembre.

Samedi 08 Septembre 2018 : Fête de Saint Corbinien de Freising, Évêque († 730).

Corbinien 11 2Dans une niche, devant la Cathédrale de Freising, la statue de Saint-Corbinien représenté avec l'ours chargé du sac à dos qui en avait fait la "bête de somme" de l'Évêque.

http://nominis.cef.fr/contenus/saint/1819/Saint-Corbinien.html

Saint Corbinien

Évêque de Freising, en Bavière (✝ 725)

Il est né probablement à Arpajon, près de Paris. Il s'appela d'abord Waldkiso comme son père. Quand elle fut devenue veuve, il prit le nom de sa mère, Corbinia, pour lui témoigner son affection.
Quelques années plus tard, on le retrouve à Rome où il voudrait devenir Ermite dans l'une ou l'autre des catacombes, près du tombeau des martyrs.

Le Pape Grégoire II le reçut comme un personnage important, mais n'accorda pas de réponse positive à sa demande.
Il lui confère l'épiscopat et le charge d'entreprendre la conversion de la Bavière dont quelques habitants seulement étaient alors Chrétiens.
Le duc régnant l'accueille et le soutient.

Saint Corbinien réside alors à Freising qui est aussi la ville de résidence du duc de Bavière, Grimoald.
Il obtient de Grimoald qu'il se sépare de sa femme Pilitrude en raison de sa situation matrimoniale non conforme aux canons de l'Église.

Saint Corbinien doit quitter Freising de peur d'être assassiné par les fidèles de l'ancienne duchesse.
Quand celle-ci fut emmenée comme otage par les Francs, il reviendra à Freising où il meurt au moment où Charles Martel achève la conquête de la Bavière.

Évêque Fondateur de l’Église en Bavière. Bien peu de personnes en France connaissent le nom de Corbinien, qui naquit pourtant dans l’actuel département de l’Essonne et qui est au nombre de ces grands Missionnaires qui firent l’Europe Chrétienne.
La gloire de Corbinien est en effet d’avoir évangélisé la Bavière et fondé le diocèse de Munich-Freising... (Saint Corbinien - diocèse d'Evry).

Freising12

http://beatriceweb.eu/baviere/freising/

Freising

Le dôme de Sainte-Marie et Saint-Corbinien surplombe la ville. Ici, le 29 Juin 1951, Joseph Ratzinger (Pape émérite Benoît XVI) fut ordonné Prêtre en même temps que son frère Georg par le Cardinal von Faulhaber.

Freising est une belle petite ville de Haute-Bavière, traversée par l'Isar, située à une trentaine de km au Nord de Munich, et assez épargnée par le tourisme.
Joseph Ratzinger y fut successivement séminariste, étudiant, professeur, Archevêque, puis Cardinal.

L'Évêque Saint-Corbinien fonda un diocèse ici en l'an 720. L'Archevêque de Munich porte encore le titre d'Évêque de Munich et Freising.

Freising21La légende de l'ours qui, ayant dévoré la mule du Saint homme sur le chemin de Rome, fut contraint par lui de porter son chargement, en a fait l'emblème de la ville et inspiré, pas toujours dans le meilleur sens, les artistes locaux!
L'ours de Saint Corbinien figure sur les armoiries des Évêques de Munich et Freising, et aussi sur le blason de Benoît XVI.  

 

Corbinien 2

http://bernard.lecomte.pagesperso-orange.fr/cathedrale-evry/textes/hommes.htm.

Saint Corbinien est né à Saint Germain de Châtres (aujourd'hui Saint Germain lès Arpajon) en 680 où il créa un monastère.

Sa réputation grandissant, sa retraite devint un lieu de pèlerinage. En 716, il part pour Rome voir le Pape afin de lui demander de reconnaître son œuvre.

Ordonné évêque par Grégoire II, il repart en mission en Gaule. Devenu encore plus célèbre il doit se retirer sept ans dans son monastère de Saint Germain.

Il retourne alors à Rome supplier le Pape d'être relevé de sa charge. Celui-ci lui demande cependant de continuer son évangélisation.

Au cours d'un de ses voyages, pendant la traversée de la Bavière, la légende raconte qu'il fut attaqué par un ours qui dévora son âne.

Corbinien, après avoir prié, lui ordonna de lui servir de monture. C'est pourquoi il est souvent représenté accompagné d'un ours.

Retenu par Grimoald, prince de Bavière, il s'installa à Freising où il évangélisa la population et fit bâtir une cathédrale.

La ville devint le centre de la vie chrétienne bavaroise. Il mourut le 8 septembre 730 au monastère de Weihenstephan, vénéré comme un Père de la Foi.

La châsse contenant armoiries du Pape Benoît XVI qui fut Archevêque de Munich-Freising.

Les tapisseries de la cathédrale illustrent quelques passages importants de sa vie.

Corbinian polackLe Miracle de l'ours, par Jan Polack (1489), Musée de l'évêché de Freising (Allemagne).

http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint_Corbinien.

Saint Corbinien évêque de Freising est né à Saint-Germain-de-Châtres (aujourd'hui Saint-Germain-lès-Arpajon dans le département de l'Essonne) en 680 où il créa un monastère.

Sa Fête est célébrée le 8 septembre dans le diocèse d'Évry et le 20 novembre en Bavière.

Sa réputation grandissant, sa retraite devint un lieu de pèlerinage. En 716, il part pour Rome voir le Pape afin de lui demander de reconnaître son œuvre.

Ordonné évêque par Grégoire II, il repart en mission en Gaule. Devenu encore plus célèbre, il doit se retirer sept ans dans son monastère de Saint Germain.

Il retourne alors à Rome supplier le Pape d'être relevé de sa charge. Celui-ci lui demande cependant de continuer son évangélisation.

Au cours d'un de ses voyages, pendant la traversée de la Bavière, la légende raconte qu'il fut attaqué par un ours qui dévora son âne.

Corbinien, après avoir prié, lui ordonna de lui servir de monture. C'est pourquoi il est souvent représenté accompagné d'un ours.

Retenu par Grimoald II, duc de Bavière, il s'installa à Freising où il évangélisa la population et fit bâtir une cathédrale.

La ville devint le centre de la vie chrétienne bavaroise.

Il mourut le 8 septembre 730 au monastère de Weihenstephan, vénéré comme un Père de la Foi. La châsse contenant les reliques du saint est conservée dans la crypte de la cathédrale de Freising.

Il est le saint patron de l'archidiocèse de Munich et Freising et celui de la cathédrale d'Évry. Saint Corbinien donne d'ailleurs son nom à une publication mensuelle du diocèse d'Evry, Corbiniana disparue en 2009.

L'ours de Saint Corbinien est représenté sur les armoiries du pape Benoît XVI qui fut archevêque de Munich-Freising.

Le Pape, dans son ouvrage intitulé Ma vie, souvenirs s'est comparé à cet ours transformé par le saint en bête de somme : « L'ours n'est-il pas l'image de ce que je dois faire et de ce que je suis ? Je suis devenu ton mulet chargé de ton joug, et c'est ainsi que je suis tout près de toi pour toujours ».

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 08/09/2018