Saint Firmin, Évêque d'Amiens et martyr (+ 303). Fête le 25 Septembre.

Dimanche 25 Septembre 2016 : Fête de Saint Firmin, Évêque d'Amiens et martyr (+ 303).

01 1Pamplona. El Santo.

http://levangileauquotidien.org/main.php?language=FR&module=saintfeast&localdate=20160925&id=6827&fd=0

Saint Firmin
Évêque d'Amiens et martyr
(IVe siècle)

Le père et la mère de Saint Firmin, qui étaient des plus riches et des plus considérables de la ville de Pampelune, en Espagne, au IIIe siècle, furent convertis à la Foi par Saint Honestus, Prêtre de Toulouse et disciple de Saint Saturnin.

Convaincus que de la première éducation dépend ordinairement le reste de la vie, ils mirent leur fils entre les mains de ce Saint ecclésiastique, qui l'instruisit et le prit pour compagnon de ses courses apostoliques.
Prêtre à vingt-quatre ans, Firmin eut tant de succès dans ses prédications, que Saint Honorat, successeur de Saint Saturnin à Toulouse l'ordonna Évêque, pour évangéliser les païens.

L'Évêque Missionnaire parcourut les Gaules, évangélisa Agen, Clermont, Angers, Beauvais, essuyant plusieurs fois la persécution, battu de verges, chargé de chaînes dans les cachots.

Amiens fut la dernière et la plus glorieuse étape de l'apôtre, qui y fixa son siège. Dès les premiers jours, le sénateur Faustinien fut converti avec toute sa famille.
Firmin joignait aux charmes de son éloquence le témoignage invincible d'une multitude de miracles.

Un jour, c'est un homme borgne qui en est l'objet ; le lendemain, ce sont deux lépreux ; puis des aveugles, des boiteux, des sourds, des muets, des paralytiques, des possédés du démon. Peu de temps après son arrivée, les temples de Jupiter et de Mercure furent complètement déserts.

Le démon fit enfin éclater sa fureur: Firmin fut accusé par les prêtres païens.
On dit au gouverneur "Il y a ici un pontife des Chrétiens qui non seulement détourne la ville d'Amiens du culte et de la religion des dieux, mais voudrait encore attirer l'empire romain et l'univers entier au culte Chrétien.
- Quel est cet impie? demande le gouverneur. - Il se nomme Firmin, c'est un Espagnol habile, éloquent, qui entraîne tout le monde; s'il ne périt, c'en est fait de notre culte. - Qu'on le fasse venir!".

Firmin est saisi par des soldats et conduit au tribunal, où il fait une apologie superbe de la religion chrétienne et menace les païens de l'enfer s'ils ne se convertissent à JESUS-CHRIST.
Le président s'irrite, menace; mais tout vient échouer contre la fermeté du pontife.

Firmin eut la tête tranchée. C'était dans les premières années du IVème siècle.

Statue de saint firmin porche de la cathedrale notre dame d amiens 1Statue de Saint Firmin. Porche de la Cathédrale Notre-Dame d'Amiens. 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Firmin_d%27Amiens.

Firmin d'Amiens ou Firmin de Pampelune ou Saint Firmin, appelé aussi Fermin ou Firminius, est né à Pompaleo (l'actuelle Pampelune en Espagne) au IIIe siècle. Il est mort martyr à Amiens en France.

Saint Firmin est, avec Saint François-Xavier, l'un des deux patrons de la Navarre en Espagne. Chaque année se déroulent les fêtes de San Fermín du 6 au 14 juillet à Pampelune, capitale de la Navarre, renommées grâce aux écrits d'Ernest Hemingway.

Saint Firmin est fêté le 25 septembre.

Biographie

Firmin était le fils d'un sénateur romain à Pampelune, converti au Christianisme.

La tradition relate qu'il a d'abord été formé par Honorat de Toulouse lorsque celui-ci était à Pampelune, à la demande de Saint Saturnin.

Puis Firmin aurait été baptisé par Saint Saturnin, à Toulouse. Saint Saturnin était le premier évêque de Toulouse ; il a été martyrisé en 257 en étant attaché à un taureau furieux.

La tradition fait souvent l'amalgame entre le martyre de Saint Saturnin et celui de Saint Firmin.

Firmin fut ordonné Prêtre à Toulouse et retourna provisoirement à Pampelune.

Il a été accueilli à Amiens par le sénateur Faustinien. Le succès de ses prédications, qui incitèrent 3000 personnes en trois jours à se convertir, lui valut d'être emprisonné dans le cachot de l’amphithéâtre sur ordre du gouverneur Sebastianus qui le fit décapiter le 25 septembre 303.

Il aurait été inhumé par Faustinien dont le fils allait devenir évêque:il s'agit de saint Firmin le Confesseur.

Les miracles de saint Firmin sont décrits dans la "Vita" mais surtout dans les scènes sculptées sur la clôture du chœur de la cathédrale d'Amiens.

Saint Firmin guérit un infirme, un lépreux, l'aveugle Castus, un fiévreux et un possédé. Y est décrit, aussi, la découverte de son corps : l'évêque Saint Sauve adjure en chaire les fidèles de prier pour découvrir le corps du saint.

Au bout du troisième jour de prière, lors de la première messe du matin que Saint Sauve célèbre à l'autel, un rayon de lumière pénètre soudain dans l'église devant une assistance surprise et rendant grâce.

Le corps de Saint Firmin est découvert sur le site d'une nécropole, au lieu-dit Abladène, le long de la route de Noyon, au sud est de la Ville.

La communauté des croyants d'Amiens, mais aussi celles de Beauvais, de Noyon, de Cambrai et de Thérouanne sont attirés par l'odeur suave qui émanait du tombeau.

Les restes du Saint sont, alors, translatés de Saint-Acheul à Amiens. Sur le passage de la dépouille, les estropiés guérissent et les arbres dépouillés de feuilles par l'hiver se couvrent de végétation.

Lorsque des reliques de Firmin furent transportées d'Amiens à Pampelune en 1196, la ville décida de créer un évènement annuel, mêlant la légende du martyre de Saint Saturnin et du taureau, à celle de la décapitation de Saint Firmin.

Le foulard rouge noué autour du cou des participants aux fêtes était censé rappeler la décapitation de saint Firmin.

Des sources évoquent la possibilité que Firmin d'Amiens soit le même personnage que Firmin de Mende.

Amiencnd157Vie de Saint Firmin :
le donateur agenouillé (Adrien de Hénencourt) et l'entrée de Saint Firmin à Amiens accueilli par le sénateur Faustinien.
Haut-relief de la vie (légendaire) de Saint Firmin

Pour un complément biographique
> > > Saint Firmin, Évêque d'Amiens et martyr
 

Saint firmin eveque d amiens et martyr 11

Commentaires (1)

1. Hmaloko 20/10/2017

Je crois en Dieu notre père. Jésus m'est apparu il y a environ 1 an et des miracles se sont réalisés. Dans un songe que j'ai eu un jour une croix est tombée du ciel comme une étoile filante en flamme devant ma maison , je l'ai prise et un ange brillante de couleur très blanche est apparu et à ordonner de partir avec lui. Aujourd'hui Dieu m'a conduit vers ce site et des signes me sont déjà apparu bien avant pour m'indiquer le chemin vers ce site. Ainsi je crois en cet évêque et que la paix soit avec lui là où il est auprès du PERE et de notre seigneur JESUSCHRIST. Merci et que Dieu vous bénisse. Amen.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 25/09/2016