Saint Robert Bellarmin, Jésuite, Cardinal, Docteur de l'Église (1542-1621). Fête le 17 Septembre.

Vendredi 17 Septembre 2021 : Fête de Saint Robert Bellarmin, Jésuite, Cardinal, Docteur de l'Église (1542-1621).

Saint robert bellarmin 11

Monument à Robert Bellarmin dans l'église du Gesù à Rome.
Téléversé par Torvindus

https://levangileauquotidien.org/FR/display-saint/3d77e7c5-2ca8-469e-88d5-cae89cf18444

Saint Robert Bellarmino
Jésuite, Cardinal, Docteur de l'Église
(1542-1621)

Roberto Francesco Romolo Bellarmino (francisé en Robert Bellarmin).

Saint Robert Bellarmin, naquit à Montepulciano, non loin de Florence, le 4 Octobre 1542. La maison paternelle fut pour lui une école de vertu, où sa piété se développa promptement, et plus d'une fois, dès l'âge de six ans, les gens du voisinage se réunissaient autour de lui pour l'entendre prêcher la Passion de Notre-Seigneur.

À quatorze ans, il commença ses études chez les jésuites de sa ville natale, où il remporta de vrais triomphes.

Il entra ensuite dans la Compagnie de Jésus. Après plusieurs années d'éloquentes et fructueuses prédications, et deux ans de professorat au collège romain, il fut quelques années provincial à Naples, bientôt rappelé à Rome auprès du souverain pontife et enfin nommé Cardinal, puis Archevêque de Capoue.

Partout Bellarmin brilla par sa vertu comme par sa science ; dans les plus hautes situations, il vivait toujours comme un religieux austère, fidèle à sa règle, ami de la simplicité et de la pauvreté.

L'innocence de sa vie lui faisait aimer les cœurs purs ; c'est ainsi qu'il entoura d'une affection toute paternelle saint Louis de Gonzague et après lui saint Jean Berchmans.

S'il consentait à dire la Messe pour un malade, le malade guérissait ; il délivra des possédés, il discernait l'intérieur des âmes, arrêtait des incendies.

Son humilité ne lui permettait pas de s'attribuer ces miracles, et il disait : « Ce n'est pas moi, c'est la signature que j'ai du bienheureux Ignace. »

Saint François de Sales disait de lui : « Il sait tout, excepté faire le mal. » Il fut aussi l'ami de Saint Philippe Néri et de Saint Charles Borromée.

Henri IV conseillait aux Cardinaux français partant au conclave de donner un saint Pape à l'Église en la personne du Cardinal Bellarmin.

Il y aurait beaucoup à dire sur sa science et sur ses ouvrages d'une haute science théologique.

Roberto Bellarmino a été Béatifié le 13 Mai 1923 et Canonisé le 29 Juin 1930 par le Pape Pie XI (Ambrogio Damiano Ratti, 1922-1939) qui  aussitôt après le proclama Docteur de l'Église.

Pour approfondir, lire la Catéchèse du Pape Benoît XVI :
>>>  Saint Robert Bellarmin
[Allemand, Anglais, Espagnol, Français, Italien, Portugais]

 San roberto bellarmino d 1

http://nominis.cef.fr/contenus/saint/1148/Saint-Robert-Bellarmin.html

Saint Robert Bellarmin

Jésuite, Docteur de l'Église (? 1621)

Il était originaire de Montepulciano en Toscane. Neveu du Pape Marcel II, il vient à Rome, entre chez les Jésuites et enseigne avec éclat au Collège romain pendant onze ans.

Nommé Cardinal, il fut quelque temps archevêque de Capoue, puis passa le reste de sa vie à superviser les Congrégations (services) romaines.

Le roi d'Espagne s'opposa à ce qu'il devint Pape. Il resta un homme simple, courtois, et brillant dans les sciences ecclésiastiques.
Décédé le 17 Septembre 1621.
Canonisé par le Pape Pie XI en 1930 qui le déclara Docteur de l'Église l'année suivante.

Le 23 Février 2011, la catéchèse de Benoît XVI a porté sur saint Robert Bellarmin (1542 - 1621), une grande figure de l'Église dans une période troublée, où de nombreux pays avaient rompu leurs liens avec le siège apostolique.

Ayant reçu une solide formation, il se fit Jésuite en 1560 et poursuivi des études à Rome, Padoue et Louvain.

Il devint Cardinal et Évêque de Capoue, accomplissant de nombreuses missions au service du Pape.

Membre de plusieurs congrégations romaines, il représenta le Saint-Siège à Venise et en Angleterre. Ses divers ouvrages de spiritualité reprennent ses exercices spirituels annuels. Robert Bellarmin fut Béatifié et Canonisé par Pie XI, qui le déclara Docteur de l'Église en 1931.
Ses Controverses, a dit Benoît XVI, qui demeurent une référence pour l'ecclésiologie catholique, "insistent sur l'aspect institutionnel de l'Église, contre les erreurs de l'époque à ce sujet.

Il y dégage les aspects invisibles de l'Église comme Corps mystique en jouant sur le rapport corps et âme pour décrire le rapport entre les richesses de l'Église et ce qui la rend perceptible de l'extérieur.

Dans cette œuvre monumentale, qui tente de régler les disputes théologiques de son temps, il s'interdit toute polémique et agressivité envers les positions de la Réforme.

Utilisant les arguments de la raison et de la tradition ecclésiale, il expose clairement la doctrine catholique.

Mais son héritage demeure dans sa méthode de travail, ses grandes responsabilités ne l'ayant jamais empêché de tendre chaque jour à la sainteté dans le respect de ses obligation de religieux, de prêtre et d'évêque...

Sa prédication et sa catéchèse reflétaient ce même sens de l'essentiel appris de l'éducation ignacienne, qui concentre les forces de l'âme sur Le Seigneur, intensément connu, aimé et imité".
Dans son livre De Gemitu Columbae, "où la colombe symbolise l'Église, Robert Bellarmin appelle clergé et fidèles à une sérieuse réforme de vie personnelle, à l'enseigne de l'Écriture et des saints...

Lui même, par son exemple de vie, enseigna qu'il ne saurait y avoir de véritable réforme de l'Église sans réforme personnelle et conversion du cœur".

Il disait: "Si tu as la sagesse, comprends que tu as été créé pour la Gloire de Dieu et ton Salut éternel...

Événements heureux ou malheureux, richesse ou pauvreté, santé ou maladie, honneurs ou outrages, vie ou mort, le sage ne doit ni les chercher ni les fuir.

Ces choses ne sont désirables que si elles contribuent à la Gloire de Dieu et à notre félicité éternelle. Elles sont mauvaises et elles sont à fuir si elles constituent un obstacle".

Ces paroles de Saint Robert Bellarmin, a conclu le Saint-Père, "ne sont pas passées de mode. Il faut les méditer soigneusement afin d'orienter notre existence ici bas, où notre voie est le Seigneur...

Il est capital d'avoir confiance en Lui, de vivre dans la fidélité à l'Évangile, d'éclairer chaque moment et chaque action de notre vie à la lumière de la Foi et de la Prière". (source: VIS 20110223 580)
Membre de la Compagnie de Jésus, il exerça un rôle éminent de manière singulière et fine dans les controverses théologiques de son temps.

Nommé Évêque et Cardinal, il se dépensa avec ardeur dans son ministère pastoral au service de l’Église de Capoue; enfin, à Rome, où il mourut en 1621, il entreprit de nombreux travaux pour la défense du Siège apostolique et de la doctrine de la Foi.

Martyrologe romain.

Robert bellarmin 1 

http://voiemystique.free.fr/robert_bellarmin.htm.

EXTRAIT BIOGRAPHIQUE

Saint Robert Bellarmin, (1542-1621), Docteur de l'Église, prélat, théologien et Jésuite italien, grande figure de la Contre-Réforme.

Pour Saint Pierre Canisius, Saint Robert Bellarmin incarne un des aspects fondamentaux de l'activité de la Compagnie de Jésus : le service intellectuel de l'Église.

Goethe appelait Bellarmin "mon saint"!

Ce petit homme a été l'une des plus belles intelligences de la renaissance italienne, mais loin de nous écraser, il attire. Peu de saints furent aussi aimables, aussi attachants. Il est probablement le jésuite qui a servi avec le plus d'humilité et de loyauté le plus grand nombre de papes.

Saint Robert Bellarmin a vécu dans l'intimité de huit papes successifs, avec la réputation d'un don étonnant de prescience à leur sujet. A un ami qui demandait à Saint Robert Bellarmin : "Vous avez prédit la mort du Pape Sixte, celle du Pape Clément et maintenant celle du Pape Paul. Comment faites-vous ?", Saint Robert Bellarmin  répondit en riant: "Eh bien ! je vais vous le dire; tous les papes croient, et d'autres le croient pour eux, qu'ils régneront tant d'années; j'en enlève un tiers, et je donne ce chiffre."

Saint Robert Bellarmin est né en 1542 à Montepulciano en Italie. Après s'être demandé s'il ne deviendrait pas médecin, Saint Robert Bellarmin  choisit d'entrer dans l'ordre nouveau des jésuites.

Pendant vingt-huit années, Robert Bellarmin sera professeur et prédicateur. Saint Robert Bellarmin  viendra notamment à Louvain (Leuven en Belgique) pendant sept années (1569-1576), prêchant avec grand succès à l'église Saint Michel.

En 1576, Saint Robert Bellarmin est professeur à l'université grégorienne.

Saint Robert Bellarmin y publie son ouvrage réputé : Débats sur les controverses de la Foi chrétienne, Disputationes de controversiis fidei christianae (1586-1593), saint-robert-bellarmine.jpgdans lequel saint Robert Bellarmin réfute point par point, en plusieurs volumes, les différentes professions de foi protestantes.

Cet ouvrage eut un très grand succès et connut vingt éditions de son vivant.

Théodore de Bèze,  un des leaders protestants de l'époque, dira : "C'est le livre qui nous a perdu !"

C'est à Rome que Saint Robert Bellarmin  fait la connaissance de Saint Louis de Gonzague dont Saint Robert Bellarmin  deviendra le père spirituel.

A partir de 1592, Saint Robert Bellarmin  est Recteur pendant deux ans, puis Saint Robert Bellarmin est Provincial de Naples pendant deux ans, ensuite Saint Robert Bellarmin est  théologien du Pape pendant trois ans, Saint Robert Bellarmin devint le conseiller théologique du théologien dominicain et thomiste Tommaso de Vio, Cardinal Cajetan (1469-1534), alors légat du Pape en France (1589), puis du Pape Clément VIII qui le nomma Cardinal en 1599.
C'est à son initiative que fut révisée la Vulgate, Bible traduite en latin par saint Jérôme. Sa révision fut amendée par Clément VIII et publiée en 1592.

 Saint Robert Bellarmin est nommé Archevêque de Capoue en 1602, mais démissionna en 1605 pour travailler à la Curie romaine auprès du Pape Paul V. Il négocia des traités et des dossiers importants, dont l'affaire Galilée.
Lors de ce procès, Saint Robert Bellarmin , qui n'était ni physicien ni astronome, fut d'avis qu'il ne fallait pas condamner le savant. Mais Saint Robert Bellarmin  ne fut pas écouté.

En 1597, Saint Robert Bellarmin  publie le Grand et le Petit Catéchisme qui connurent aussi un grand succès: quatre cents éditions et traductions  en soixante langues. L' exposé de la position Catholique par Saint Robert Bellarmin, clair et logique, devint le modèle des exposés doctrinaux de la foi catholique pendant plusieurs siècles.

Saint Robert Bellarmin écrit aussi un Commentaire des psaumes qui comptera trente-trois éditions.

Saint Robert Bellarmin  n'est pas seulement un professeur et théologien, Saint Robert Bellarmin est un pasteur au coeur large, qui aime les hommes et veut les aider. Saint Robert Bellarmin  a toujours voulu vivre d'abord sa vocation de jésuite : prêcher, confesser, aider les malades et les mourants, catéchiser les pauvres et les enfants.

Homme d'oraison, Saint Robert Bellarmin  a écrit un livre mystique intitulé Le gémissement de la colombe, ou le don des larmes , De gemitu columbae sive de bono lacrymarum libri tres, Lugduni, 1617.

Enfin, arrivé au terme de sa vie, en 1620, Saint Robert Bellarmin  a encore publié un livre L'art de bien mourir, De arte bene moriendi libri duo, Viterbii, 1620)

Le 17 Septembre 1621, Saint Robert Bellarmin  meurt au noviciat de Saint André, un mois après Saint Jean Berchmans.

Bellarmine

Toute la vie de Saint Robert Bellarmin a été un service ardent, passionné de l'Église et du Souverain Pontife. Mais cet amour de l'Église et du Pape a été assez fort pour que Saint Robert Bellarmin  ose parler avec sa liberté de prophète.

Saint Robert Bellarmin  a su dénoncer les abus de la Cour romaine, rédigeant à l'adresse de Clément VIII un mémoire dénonçant les grands abus qui sévissaient dans son entourage. Sans platitude, Saint Robert Bellarmin  eut le courage de soutenir que le Pape n'avait qu'un pouvoir indirect sur les États : en 1610, il publie Du pouvoir du Souverain Pontife dans les affaires temporelles , De potestate Summi Pontificit in rebus temporalibus, ce qui lui valut d'être mis à l'index.

À la mort de Clément VIII, plusieurs cardinaux voulaient  choisir Saint Robert Bellarmin comme successeur. Mais au conclave, Robert Bellarmin donna cet avertissement: "Prenez garde: dans ma famille on vit très vieux, presque centenaire ".

Robert Bellarmin était un surdoué. Mais tandis que tant d'hommes intelligents sont tentés de suffisance ou d'orgueil, lui a reçu son intelligence comme un don de Dieu, humblement demandé et accueilli dans la prière. "J'ai prié et l'intelligence m'a été donnée."

Il fut Canonisé en 1930 et proclamé Docteur de l'Église l'année suivante, en 1931.

La Fête de Robert Bellarmin dans l'Église Catholique est le 17 Septembre.

Bellarmin

Concernant le Cardinal Saint Robert Bellarmin.
En 1597,
Saint Robert Bellarmin publie le Grand et le Petit Catéchisme qui connurent aussi un grand succès: quatre cents éditions et traductions  en soixante langues.
L’exposé de la position catholique par Saint Robert Bellarmin, clair et logique, devint le modèle des exposés doctrinaux de la Foi Catholique pendant plusieurs siècles.
Saint Robert Bellarmin écrit aussi un Commentaire des psaumes qui comptera trente-trois éditions.

La rédaction du Catéchisme, suite au Concile de Trente, fut achevée en 1564 (donc 33 ans auparavant…Robert Bellarmin complétant ce 1er Catéchisme).
À la fin du siècle, le Catéchisme de Trente fut complété par un autre catéchisme, plus directement pédagogique (utilisant la méthode des 'Questions et réponses'), composé en 1598 par Robert Bellarmin à la demande de Clément VIII.
Publié en un double manuel - un pour l'élève, l'autre pour le maitre - il fut traduit en 62 langues.

Retour à la rédaction initiale du Catéchisme du Concile de Trente.
Les pères du concile de Trente, « voulant absolument combattre un mal si grand et si funeste par un remède efficace, non seulement ont pris soin de bien définir contre les hérésies de notre temps les points principaux de la doctrine catholique, mais de plus ils se sont fait un devoir de laisser, pour l’instruction des chrétiens sur les vérités de la Foi, une sorte de plan et de méthode que pourraient suivre en toute sûreté dans leurs églises ceux qui auraient la charge de Docteur et de Pasteur légitime » (Cat. praef., vii).

Cette résolution fut adoptée au cours de la dix-huitième session (26 février 1562) sur la suggestion de Charles Borromée, Archevêque de Milan, qui donnait alors toute la mesure de son zèle à réformer le Clergé.

Le Pape Pie IV confia la rédaction du Catéchisme à quatre théologiens renommés:
les Archevêques Leonardo Marino de Lanciano, Muzio Calini de Zara, Egidio Foscarini, l'Évêque de Modène, et Francisco Fureiro, un Dominicain portugais.
Trois Cardinaux furent chargés de superviser le travail.
Charles Borromée supervisa la rédaction du texte original en italien, qui, grâce à ses efforts, fut achevé en 1564.

Le Cardinal William Sirletus y apporta alors les retouches finales, et les célèbres humanistes, Julius Pogianus et Paulus Manutius, le traduisirent en latin classique.

Il fut alors publié en latin et en italien sous le titre Catechismus ex decreto Concilii Tridentini ad parochos Pii V jussu editus, Romae, 1566 (in-folio).
Des traductions dans les langues vernaculaires de tous les pays furent ordonnées par le Concile (Sess. XXIV, De Ref., c. vii).

À la fin du siècle, le Catéchisme de Trente fut complété par un autre catéchisme, plus directement pédagogique (utilisant la méthode des 'Questions et réponses'), composé en 1598 par Robert Bellarmin à la demande de Clément VIII.
Publié en un double manuel - un pour l'élève, l'autre pour le maitre - il fut traduit en 62 langues.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Cat%C3%A9chisme_de_Bellarmin

Date de dernière mise à jour : 17/09/2021

Commentaires

  • SEVESTRE Philippe

    1 SEVESTRE Philippe Le 06/11/2016

    Bonjour, Loin de moi de porter le moindre jugement sur l'action de Bellarmin mais il est curieux de constater que son rôle dans les procès de Bruno et de Galilée a été complètement occulté. A croire qu'il n'a jamais été en charge du Saint office. Omission hagiographique?

Ajouter un commentaire