Eucharistie du Jeudi 25 Janvier 2018 : L’Église Célèbre la Fête de la Conversion de Saint Paul.

Eucharistie du Jeudi 25 Janvier 2018 : L’Église Célèbre la Fête de la Conversion de Saint Paul.

Fête de Saint Ananie, Compagnon de Saint Paul (✝ 60).
Fête du Bienheureux Henri Suso, Dominicain de Constance (✝ 1366).
Fête de la Bienheureuse Marie-Antonie (Teresa Grillo), veuve, Fondatrice de la "Congrégation des Petites Sœurs de la Divine Providence" (1855-1944).


Textes du jour (1ère lecture, Psaume, Évangile) :
Livre des Actes des Apôtres 22,3-16… Psaume 117(116),1.2… Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 16,15-18.
Commentaire de Saint Jean Chrysostome (v. 345-407), Prêtre à Antioche puis Évêque de Constantinople, Docteur de l'Église.
HOMÉLIE DE SAINT JEAN CHRYSOSTOME À LA LOUANGE DE PAUL : Amour de Paul pour Le Christ.
Autre commentaire de l’Abbé Josep GASSÓ i Lécera (Corró d'Avall, Barcelona, Espagne).
Hymne, Oraison et Parole de Dieu.

Statue of saint paul damascus 1

Jeudi 25 Janvier 2018 : Fête de la Conversion de Saint Paul.
Pour en découvrir davantage sur cette Fête, aller dans le menu déroulant à « Les Fêtes Catholiques » ou sur le lien suivant :
Fête de la Conversion de Saint Paul.

San paolo battesimo

Jeudi 25 Janvier 2018 : Fête de Saint Ananie, Compagnon de Saint Paul (✝ 60).
C’est lui qui ouvrit les yeux et Baptisa Saint Paul à Damas après sa conversion.

Pour voir sa vie et en découvrir davantage sur lui, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » ou sur le lien suivant :
Saint Ananie, Compagnon de Saint Paul.

Rottweil predigerkirche statue 2 2

Jeudi 25 Janvier 2018 : Fête du Bienheureux Henri Suso, Dominicain de Constance (✝ 1366).
Après Maître Eckart et Jean Tauler, Henri Suso est représentatif de l'École de spiritualité Dominicaine des "Mystiques rhénans" du XIVe siècle dont Saint Paul de la Croix (Fondateur des Passionistes) s’est beaucoup inspiré.

Pour voir sa vie et en découvrir davantage sur lui, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » ou sur le lien suivant :
Bienheureux Henri Suso.

Bienheureuse marie antonie 1

Jeudi 25 Janvier 2018 : Fête de la Bienheureuse Marie-Antonie (Teresa Grillo), veuve, Fondatrice de la "Congrégation des Petites Sœurs de la Divine Providence" (1855-1944).
Pour voir sa vie et en découvrir davantage sur elle, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » ou sur le lien suivant :
Bienheureuse Marie-Antonie (Teresa Grillo).

 

LITURGIE DE LA PAROLE.

Livre des Actes des Apôtres 22,3-16.
Paul, menacé de mort par les Juifs de Jérusalem, leur parlait ainsi : " Je suis Juif : né à Tarse, en Cilicie, mais élevé ici dans cette ville, j'ai reçu, à l'école de Gamaliel, un enseignement strictement conforme à la Loi de nos pères ; je défendais la cause de Dieu avec une ardeur jalouse comme vous le faites tous aujourd'hui.
J'ai persécuté à mort les adeptes de la Voie que je suis aujourd'hui ; je les arrêtais et les jetais en prison, hommes et femmes ;
le grand prêtre et tout le conseil des Anciens peuvent en témoigner. Eux-mêmes m'avaient donné des lettres pour nos frères et j'étais en route vers Damas : je devais faire prisonniers ceux qui étaient là-bas et les ramener à Jérusalem pour qu'ils subissent leur châtiment.
Donc, comme j'étais en route et que j'approchais de Damas, vers midi, une grande lumière venant du ciel m'enveloppa soudain.
Je tombai sur le sol, et j'entendis une voix qui me disait : 'Saul, Saul, pourquoi me persécuter ? '
Et moi je répondis : 'Qui es-tu, Seigneur ? - Je suis Jésus le Nazaréen, celui que tu persécutes. '
Mes compagnons voyaient la lumière, mais ils n'entendaient pas la voix de celui qui me parlait, et je dis : 'Que dois-je faire, Seigneur ? '
Le Seigneur me répondit : 'Relève-toi, va jusqu'à Damas, et là on t'indiquera tout ce qu'il t'est prescrit de faire. '
Comme je n'y voyais plus, à cause de l'éclat de cette lumière, mes compagnons me prirent par la main, et c'est ainsi que j'arrivai à Damas.
Or, Ananie, un homme religieux et fidèle à la Loi, estimé de tous les Juifs habitant la ville,
vint me trouver et, arrivé auprès de moi, il me dit : 'Saul, mon frère, retrouve la vue. ' Et moi, au même instant, je retrouvai la vue, et je le vis.
Il me dit encore : 'Le Dieu de nos pères t'a destiné à connaître sa volonté, à voir celui qui est le Juste et à entendre la parole qui sort de sa bouche.
Car tu seras pour lui, devant tous les hommes, le témoin de ce que tu as vu et entendu.
Et maintenant, pourquoi hésiter ? Lève-toi et reçois le baptême, sois lavé de tes péchés en invoquant le nom de Jésus. '

 

Psaume 117(116),1.2.
Louez le Seigneur, tous les peuples ;
fêtez-le, tous les pays !

Son amour envers nous s'est montré le plus fort ;
éternelle est la fidélité du Seigneur !

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 16,15-18.
Jésus ressuscité dit aux onze Apôtres : « Allez dans le monde entier. Proclamez l’Évangile à toute la création.
Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé ; celui qui refusera de croire sera condamné.
Voici les signes qui accompagneront ceux qui deviendront croyants : en mon nom, ils chasseront les esprits mauvais ; ils parleront un langage nouveau ;
ils prendront des serpents dans leurs mains, et, s'ils boivent un poison mortel, il ne leur fera pas de mal ; ils imposeront les mains aux malades, et les malades s'en trouveront bien. »

 

Commentaire du jour.
Saint Jean Chrysostome (v. 345-407), Prêtre à Antioche puis Évêque de Constantinople, Docteur de l'Église.
4e homélie sur Saint Paul, 1-2

« Que dois-je faire, Seigneur ? »

Le Bienheureux Paul qui nous rassemble aujourd'hui a éclairé la Terre entière. Il a été aveuglé à l’heure de son appel, mais cette cécité a fait de lui un flambeau pour le monde.
Il voyait pour faire le mal ; dans sa Sagesse Dieu l’a aveuglé afin de lui donner la Lumière en vue de faire le bien.
Non seulement Dieu lui a montré sa puissance ; il lui a révélé aussi le cœur de la Foi qu’il allait prêcher, lui disant de fermer les yeux, c’est-à dire de chasser les préjugés et les fausses lumières de la raison pour accueillir la bonne doctrine, « devenir fou pour être sage » comme il le dira plus tard (1Co 3,18)…

Bouillant, impétueux, Paul avait besoin d'un frein énergique pour ne pas être emporté par sa fougue et mépriser la voix de Dieu.
Dieu a donc d'abord réprimé cet emportement, il apaise sa colère en le frappant de cécité, puis il lui parle.
Il lui a fait connaître sa Sagesse insondable, pour qu’il reconnaisse celui qu'il combattait et comprenne qu’il ne peut plus résister à sa Grâce.
Ce n’est pas la privation de la lumière qui l’aveugle ; c’est la surabondance de la lumière…

Dieu a bien choisi son moment. Paul est le premier à le reconnaître : « Quand il a plu à Celui qui m’a choisi dès le sein de ma mère et m'a appelé par sa Grâce, il m'a révélé Son Fils » (Ga 1,15s)…
Apprenons donc de la bouche de Paul lui-même que personne n’a jamais trouvé Le Christ tout seul.
C'est Le Christ qui s'est révélé et qui s’est fait connaître. Comme le dit le Sauveur : « Ce n'est pas vous qui m’avez choisi, mais c'est Moi qui vous ai choisis » (Jn 15,16).

 

HOMÉLIE DE SAINT JEAN CHRYSOSTOME À LA LOUANGE DE PAUL

Amour de Paul pour Le Christ

Qu'est-ce que l'homme ? Quelle est la noblesse de notre nature ? De quelle vertu est capable cette créature vivante ? Paul nous l'a montré mieux que n'importe qui.

Chaque jour, il montait plus haut, il était animé d'un nouveau courage contre les dangers qui s'élevaient contre lui.
Il le disait clairement : Oubliant ce qui est en arrière, et tendu vers l'avant. ~ Alors qu'il s'attendait à la mort, il appelait à partager cette joie : Soyez joyeux et réjouissez-vous avec moi.
Exposé aux dangers, aux insultes, et à toute sorte d'humiliations, il exulte encore et il écrit aux Corinthiens :
C'est pourquoi j'accepte de grand cœur les faiblesses, les insultes, les persécutions. Il appelait cela les armes de la justice et montrait qu'il en recueillait le plus grand fruit.

Il échappait de toutes parts à ses ennemis. Accablé de coups, d'insultes, d'outrages, il célébrait une sorte de triomphe continuel ; partout il érigeait des trophées, il s'en glorifiait et il en rendait grâce à Dieu, en disant : Rendons grâce à Dieu qui nous emmène en tout temps dans son triomphe.

Il recherchait la honte et les insultes que lui valait sa prédication, plus que nous ne recherchons les honneurs ; la mort, plus que nous la vie ; la pauvreté, plus que nous la richesse ; les labeurs, plus que d'autres le repos.
Une seule chose lui paraissait à redouter et à fuir : offenser Dieu, et rien d'autre. De même rien ne lui paraissait à désirer que de plaire à Dieu.

Ce qu'il tenait pour supérieur à tout, c'était l'Amour du Christ ; avec cela, il estimait qu'il était le plus heureux des hommes.
En dehors de cela, il ne souhaitait d'être ni parmi les souverains, ni parmi les chefs, ni parmi les autorités ; mais il préférait être parmi les derniers et même au nombre des condamnés avec cet amour, plutôt que, en dehors de lui, parmi les hommes haut placés et couverts d'honneurs.

Il n'y avait pour lui qu'un seul supplice : perdre cet Amour. Pour lui c'était la géhenne, le châtiment, un malheur infini.
En revanche, jouir de cet Amour, c'était pour lui posséder la Vie, le monde, son bon ange, le présent et l'avenir, la royauté, la promesse, le Bonheur infini.
Tout ce qui peut nous arriver ici-bas, en dehors de cela, il ne le jugeait ni pénible, ni agréable.

Il méprisait toutes les choses visibles autant que de l'herbe pourrie.
Les tyrans et les peuples pleins de fureur lui semblaient des moucherons ; la mort, les châtiments, tous les supplices : des jeux d'enfants, du moment qu'il avait à souffrir pour Le Christ.

 

Autre commentaire de ce jour.
http://evangeli.net/evangile/jour/V_02
Abbé Josep GASSÓ i Lécera (Corró d'Avall, Barcelona, Espagne).

Allez dans le monde entier. Proclamez la Bonne Nouvelle à toute la Création.

Aujourd'hui l'Église célèbre la Fête de la Conversion de Saint Paul, apôtre. Le court fragment de l'Évangile selon Saint Marc recueille une partie du discours relatif à la mission octroyée par Le Seigneur ressuscité.
À l'exhortation à prêcher dans le monde entier s'ajoute l'affirmation que la Foi et le Baptême sont nécessaires au Salut:
«Celui qui croira et sera Baptisé sera sauvé; celui qui refusera de croire sera condamné» (Mc 16,16).
En outre, Le Christ garantit à ses prédicateurs qu'ils recevront le pouvoir de faire des prodiges ou des miracles pour appuyer et confirmer leur prédication missionnaire (cf. Mc 17,18).
Grande est la mission —«Allez dans le monde entier»— mais l'assistance du Seigneur ne fera pas défaut: «Et moi, je serai avec vous tous les jours jusqu'à la fin du monde» (Mt 28,20).

La collecte propre à la Fête d'aujourd'hui nous dit: «Dieu qui as instruit le monde entier par la parole de l'Apôtre Saint Paul dont nous célébrons aujourd'hui la conversion, accorde-nous d'aller vers Toi en cherchant à lui ressembler, et d'être, dans le monde, les témoins de ton Évangile».
Cet Évangile que Dieu nous a donné de connaître et que tant et tant d'âmes désireraient posséder: nous avons la responsabilité de transmettre aussi loin que possible ce merveilleux patrimoine.

La Conversion de Saint Paul est un grand événement: de persécuteur, il devient un converti, serviteur et défenseur de la cause du Christ.
Bien souvent, peut-être, nous sommes des “persécuteurs”: comme Saint Paul nous devons devenir des serviteurs et des défenseurs de Jésus-Christ.

Avec Sainte Marie, reconnaissons que le Très-Haut nous a regardé et nous a choisi pour participer de la mission Sacerdotale et Rédemptrice de Son Divin Fils:
Regina apostolorum, Reine des apôtres, prie pour nous! Rends-nous vaillants pour témoigner de notre Foi Chrétienne dans ce monde qui est le nôtre.

 

HYMNE : QUEL EST CE VOYAGEUR

Quel est ce voyageur
que le Seigneur guette sur le chemin
et qu'il terrasse par sa lumière ?
Quel est ce violent
qu'entre tous le Seigneur a choisi
pour faire connaître à jamais
la force de sa Parole ?

R/Victoire du Christ en son Apôtre !

Contre Jésus, il allait à Damas,
pour Jésus, il sillonnera le monde.

Dans la justice de la loi il mettait son orgueil,
la grâce de l'Esprit fera toute sa fierté.

Connaître Jésus et Jésus crucifié :
rien d'autre désormais ne compte pour lui.

Il partagera les épreuves de son Seigneur
pour communier aussi à la gloire de sa résurrection.

 

HYMNE : FAÇONNÉS PAR LA PAROLE DU SEIGNEUR

Façonnés par la parole du Seigneur,
Passés au crible de sa Passion,
Et désormais revenus de toute peur,
Apôtres de Jésus, pour son Église
Vous êtes pierres de fondation
Dont rien n'ébranle l'assise.

Mais de vous il fait encore ses ouvriers,
Il se remet lui-même en vos mains :
Lui, l'architecte, le maître du chantier,
Devient la pierre d'angle qui vous porte,
Pierre vivante et pain quotidien
Pour qui l'annonce et l'apporte.

Quelle ivresse, pure et sobre, vous surprend ?
Quelle folie d'amour et de feu ?
Quelle sagesse plus folle que le vent ?
L'Esprit souffle sur vous, hommes du large :
Jetez en nous le désir de Dieu
Et relancez notre marche !

 

HYMNE : UN GRAND VENT S'EST LEVÉ

Un grand vent s'est levé Stance
dans la maison des Apôtres :
en toute langue
on entend publier les merveilles de Dieu.
Peuples, comprenez et chantez :

R/Béni sois-tu, Esprit créateur,
qui renouvelles tout l'univers (alléluia) !

Royaumes de la terre, chantez pour Dieu,
jouez pour le Seigneur :

C'est lui qui donne à son peuple
force et puissance :

 

Oraison du matin (Office des Laudes).
Dieu qui a instruit le monde entier par la parole de l'Apôtre Saint Paul, dont nous célébrons aujourd'hui la conversion.
Accorde-nous d'aller vers Toi en cherchant à lui ressembler, et d'être, dans le monde, les témoins de ton Évangile.

 

Parole de Dieu : (Ac 26, 16b-18)… (Office des Laudes).
Voici pourquoi je te suis apparu : je t’ai destiné à être serviteur et témoin de la vision où tu viens de me voir ainsi que des visions où je t’apparaîtrai encore.
Je te délivre déjà du peuple et des nations païennes vers qui je t’envoie pour leur ouvrir les yeux, les détourner des ténèbres vers la Lumière, de l’empire de Satan vers Dieu, afin qu’ils reçoivent le Pardon des péchés et une part d’héritage avec les sanctifiés, par la Foi en Moi.

 

Parole de Dieu : (1 Co 15, 9_10)... (Office des Vêpres).
Moi, je suis le plus petit des Apôtres, je ne suis pas digne d’être appelé Apôtre, puisque j’ai persécuté l’Église de Dieu.
Mais ce que je suis, je le suis par la grâce de Dieu, et la grâce dont il m’a comblé n’a pas été stérile : je me suis donné de la peine plus que tous les autres ; à vrai dire, ce n’est pas moi, c’est la grâce de Dieu avec moi.

Ajouter un commentaire