Eucharistie du Lundi 30 Juillet 2018 : Lundi de la 17ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire).

Eucharistie du Lundi 30 Juillet 2018 : Lundi de la 17ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire).

L’Église fait mémoire (facultative) de la Fête de Saint Pierre Chrysologue, Archevêque de Ravenne et Docteur de l'Église (405-451).

Fête de Saint Léopold Mandic, Prêtre Capucin, « l'apôtre du confessionnal » (1866-1942).
Fête de Sainte Marie de Jésus du Saint-Sacrement, Fondatrice des Sœurs Filles du Cœur de Jésus au Mexique (✝ 1959).


Textes du jour (1ère lecture, Psaume, Évangile) :
Livre de Jérémie 13,1-11… Livre du Deutéronome 32,6bc.18.19-20ab.21… Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 13,31-35.
Commentaire de  Saint Pierre Chrysologue (v. 406-450), Évêque de Ravenne, Docteur de l'Église.
Autre commentaire de l’Abbé Josep Mª MANRESA Lamarca (Valldoreix, Barcelona, Espagne).
Commentaire personnel sur l’Évangile de ce jour.
Hymne, Oraison et Parole de Dieu.

Saint pierre chrysologue 11

Lundi 30 Juillet 2018 : Fête de Saint Pierre Chrysologue, Archevêque de Ravenne et Docteur de l'Église (405-451).
Pour voir sa vie et en découvrir davantage sur lui, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » ou sur le lien suivant :
Saint Pierre Chrysologue.

San leopoldo mandic f

Lundi 30 Juillet 2018 : Fête de Saint Léopold Mandic, Prêtre Capucin, « l'apôtre du confessionnal » (1866-1942).
Pour voir sa vie et en découvrir davantage sur lui, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » ou sur le lien suivant :
Saint Léopold Mandic.

Sta maria de jesus venegas torre

Lundi 30 Juillet 2018 : Fête de Sainte Marie de Jésus du Saint-Sacrement, Fondatrice des Sœurs Filles du Cœur de Jésus au Mexique (✝ 1959).
Pour voir sa vie et en découvrir davantage sur elle, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » ou sur le lien suivant :
Sainte Marie de Jésus du Saint-Sacrement.

 

LITURGIE DE LA PAROLE.

Livre de Jérémie 13,1-11.
Ainsi m’a parlé le Seigneur : « Va, tu achèteras une ceinture de lin et tu la mettras sur tes reins. Évite de la tremper dans l’eau. »
Selon la parole du Seigneur, j’ai acheté une ceinture et je l’ai mise sur mes reins.
De nouveau, la parole du Seigneur me fut adressée :
« Avec la ceinture que tu as achetée et que tu portes sur les reins, lève-toi, va jusqu’à l’Euphrate, et là-bas cache-la dans la fente d’un rocher. »
Je suis donc allé la cacher près de l’Euphrate, comme le Seigneur me l’avait ordonné.
Longtemps après, le Seigneur m’a dit : « Lève-toi, va jusqu’à l’Euphrate, et reprends la ceinture que je t’ai ordonné de cacher là-bas. »
Je suis donc allé jusqu’à l’Euphrate, j’ai creusé, et j’ai repris la ceinture de l’endroit où je l’avais cachée. Et voici : la ceinture était pourrie, hors d’usage !
Alors la parole du Seigneur me fut adressée :
« Ainsi parle le Seigneur : Voilà comment je ferai pourrir l’immense orgueil de Juda et de Jérusalem.
Ce peuple mauvais, qui suit les penchants de son cœur endurci et qui marche à la suite d’autres dieux, pour les servir et se prosterner devant eux, il deviendra pareil à cette ceinture qui est hors d’usage.
En effet, de même qu’un homme s’attache une ceinture autour des reins, de même je m’étais attaché toute la maison d’Israël et toute la maison de Juda – oracle du Seigneur, pour qu’elles soient mon peuple, mon renom, ma louange et ma parure. Mais elles n’ont pas écouté ! »

 

Livre du Deutéronome 32,6bc.18.19-20ab.21.
Est-ce là, ce que tu rends au Seigneur, peuple stupide et sans sagesse ? N’est-ce pas lui, ton père, qui t’a créé, lui qui t’a fait et affermi ?
Tu dédaignes le Rocher qui t’a mis au monde ; le Dieu qui t’a engendré, tu l’oublies.
Le Seigneur l’a vu : il réprouve ses fils et ses filles qui l’ont exaspéré.
Il dit : « Je vais leur cacher ma face et je verrai quel sera leur avenir ; oui, c’est une engeance pervertie, ce sont des enfants sans foi.
Eux m’ont rendu jaloux par un dieu qui n’est pas dieu, exaspéré par leurs vaines idoles ; moi, je vais les rendre jaloux par un peuple qui n’est pas un peuple, les exaspérer par une nation stupide.

 

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 13,31-35.
En ce temps-là, Jésus proposa aux foules une autre parabole : « Le royaume des Cieux est comparable à une graine de moutarde qu’un homme a prise et qu’il a semée dans son champ.
C’est la plus petite de toutes les semences, mais, quand elle a poussé, elle dépasse les autres plantes potagères et devient un arbre, si bien que les oiseaux du ciel viennent et font leurs nids dans ses branches. »
Il leur dit une autre parabole : « Le royaume des Cieux est comparable au levain qu’une femme a pris et qu’elle a enfoui dans trois mesures de farine, jusqu’à ce que toute la pâte ait levé. »
Tout cela, Jésus le dit aux foules en paraboles, et il ne leur disait rien sans parabole,
accomplissant ainsi la parole du prophète : ‘J’ouvrirai la bouche pour des paraboles, je publierai ce qui fut caché depuis la fondation du monde.’

 

Commentaire du jour.
Saint Pierre Chrysologue (v. 406-450), Évêque de Ravenne, Docteur de l'Église.
Sermon 99 (trad. coll. Icthus, vol. 11, p. 288)

« Jusqu'à ce que le tout ait levé »

Donnons le sens profond de cette parabole.
La femme qui a pris du levain, c'est l'Église ; le levain qu'elle a pris, c'est la révélation de la doctrine céleste ; les trois mesures dans lesquelles elle a enfoui le levain sont la Loi, les Prophètes et les Évangiles, où le sens divin s'enfouit et se cache sous des termes symboliques, afin d'être saisi du fidèle et d'échapper à l'infidèle.
Quant à ces mots « jusqu'à ce que le tout ait levé », ils se rapportent à ce que dit l'apôtre Paul : « Imparfaite est notre science, imparfaite aussi notre prophétie. Quand donc viendra ce qui est parfait, ce qui est imparfait disparaîtra » (1Co 13,9).
La connaissance de Dieu est maintenant dans la pâte : elle se répand sur les sens, elle gonfle les cœurs, augmente les intelligences et comme tout enseignement, les élargit, les soulève et les épanouit aux dimensions de la Sagesse Céleste.
Tout sera bientôt levé. Quand ? À l'avènement du Christ.

 

Autre commentaire de ce jour.
http://evangeli.net/evangile/jour/IV_154
Abbé Josep Mª MANRESA Lamarca (Valldoreix, Barcelona, Espagne).

«Il ne leur disait rien sans employer de paraboles»

Aujourd'hui, l'Évangile nous présente Jésus prêchant à ses disciples. Et il le fait de sa façon habituelle, à travers les paraboles, c'est-à-dire en employant des images simples et courantes pour expliquer les grands mystères cachés.
De cette façon, tout le monde pouvait comprendre, depuis les gens avec un haut niveau d'éducation, jusqu'à ceux pour qui ce n'était pas le cas.

«Le Royaume des Cieux est comparable à une graine de moutarde…» (Mt 13,31).
Les graines de moutarde ne sont presque pas visibles. Elles sont très petites, mais si on les soigne bien et on les arrose… elles finissent par se transformer en un arbre immense.

«Le Royaume des Cieux est comparable à du levain qu'une femme enfouit dans trois grandes mesures de farine...» (Mt 13,33).
La levure ne se voit pas, mais si elle n'y était pas, la pâte ne lèverait pas. La Vie Chrétienne, la Cie de la Grâce est similaire: elle ne se voit pas depuis l'extérieur, elle ne fait pas de bruit, mais… si on la laisse s'introduire dans notre cœur, la Grâce Divine fait fructifier la semence et convertit les personnes de pécheresses à saintes.

Cette Grâce Divine nous est donnée par la Foi, à travers la Prière, les Sacrements et la Charité.
Mais cette Vie de la Grâce est tout d'abord un Don qu'il faut attendre et souhaiter avec humilité.
Un Don que les sages et les connaisseurs de ce monde ne savent pas juger à sa juste valeur, mais que Dieu Notre Seigneur veut faire arriver aux humbles et aux plus simples.

Espérons que lorsque Dieu nous cherche, il puisse nous trouver, non pas dans le groupe des orgueilleux, mais bien des humbles, qui se reconnaissent faibles et pécheurs, mais reconnaissants et confiants en la Bonté du Seigneur.
De cette façon, la graine de moutarde se transformera en un arbre immense; de cette façon, la levure de la Parole de Dieu travaillera en nous les fruits de la Vie éternelle.
Car «plus le cœur s'abaisse par humilité, plus il s'élève vers la perfection» (Saint Augustin).

Pain a la moutarde a l ancienne

Commentaire personnel sur l’Évangile de ce jour.
http://reflexionchretienne.e-monsite.com/pages/articles-divers/commentaires-textes-bibliques/la-graine-de-moutarde-le-levain-la-perle.html

La graine de moutarde…le levain…

 

HYMNE : DIEU, CE MONDE ÉTAIT ENCORE ABSENT

Dieu, ce monde était encore absent 
Que déjà, depuis toujours,
Toi, Parole en nos commencements, 
Tu portais le poids des choses.
Toi qui penses, toi qui crées, 
L'univers en toi repose. 

Dieu, quand l'homme eut habité le temps, 
Y jetant ses propres cris,
Toi, Parole en nos événements, 
Tu déroules notre histoire.
Toi qui juges, toi qui sauves, 
Jésus Christ nous dit ta gloire.

Dieu, nos fleuves vont charriant leurs eaux, 
Ignorant des lendemains,
Toi qui tiens déjà le dernier mot, 
Tu connais le Jour et l'Heure.
Toi qui aimes, qui accueilles, 
Tu prépares la Demeure.

 

HYMNE : SPLENDEUR JAILLIE DU SEIN DE DIEU

Splendeur jaillie du sein de Dieu,
Lumière née de la lumière,
Avant que naisse l’univers
Tu resplendis dans les ténèbres. 

Nous t’adorons, Fils bien-aimé,
Objet de toute complaisance ;
Le Père qui t’a envoyé
Sur toi fait reposer sa grâce. 

Tu viens au fond de notre nuit
Pour tous les hommes de ce monde ;
Tu es la source de la vie
Et la lumière véritable. 

À toi, la gloire, ô Père saint,
À toi, la gloire, ô Fils unique,
Avec l’Esprit consolateur,
Dès maintenant et pour les siècles.

 

HYMNE : Ô DIEU QUI FIS JAILLIR DE L'OMBRE

Ô Dieu qui fis jaillir de l'ombre
Le monde en son premier matin,
Tu fais briller dans notre nuit
La connaissance de ta gloire.

Tu es l’image de ton Père
Et la splendeur de sa beauté.
Sur ton visage, ô Jésus Christ,
Brille à jamais la joie du monde.

Tu es toi-même la lumière
Qui luit au fond d’un lieu obscur.
Tu es la lampe de nos pas
Sur une route de ténèbres.

Quand tout décline, tu demeures,
Quand tout s’efface, tu es là !
Le soir descend, tu resplendis
Au cœur de toute créature.

Et quand l’aurore qui s’annonce
Se lèvera sur l’univers,
Tu régneras dans la cité
Où disparaissent les ténèbres.

 

Oraison du matin (Office des Laudes)... Propre à Saint Pierre Chrysologue.
Dieu qui a fait de Saint Pierre Chrysologue un grand prédicateur de ton Verbe incarné, par son intercession, accorde-nous ta Grâce : ouvre nos cœurs à l’intelligence des mystères du Salut et donne-nous d’en témoigner par toute notre Vie.

 

Parole de Dieu : (He 13 7-9a)...(Office des Laudes)...(commun des Pasteurs).
Souvenez-vous de ceux qui vous ont dirigés : ils vous ont annoncé la Parole de Dieu. Méditez sur l’aboutissement de la vie qu’ils ont menée, et imitez leur Foi.
Jésus-Christ, hier et aujourd’hui, est le même, il l’est pour l’éternité. Ne vous laissez pas égarer par toutes sortes de doctrines étrangères.

 

Parole de Dieu : (1 P 5 1-4)...(Office des Vêpres)...(commun des Pasteurs).
Je m’adresse à ceux qui exercent parmi vous la fonction d’Anciens, car moi aussi je fais partie des Anciens, je suis témoin de la Passion du Christ, et je communierai à la Gloire qui va se révéler.
Soyez les bergers du troupeau de Dieu qui vous est confié ; veillez sur lui, non par contrainte mais de bon cœur, comme Dieu le veut ; non par une misérable cupidité mais par dévouement, sans commander en maîtres à ceux dont vous avez reçu la charge, mais en devenant les modèles du troupeau.
Et quand se manifestera le Berger suprême, vous remporterez la couronne de Gloire qui ne flétrit pas.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 30/07/2018