59. Mercredi 24 Juin 2009 (Fête de la Nativité de Saint Jean-Baptiste)…2ème Partie

LA PAIX DU SEIGNEUR SOIT AVEC VOUS, VOTRE FAMILLE ET VOS PROCHES.

LA FÊTE DE LA NATIVITE DE SAINT JEAN-BAPTISTE…2ème Partie.

 

DEUXIEME ET DERNIERE PARTIE.

...Je ne sais pas ce qu'ils disent pendant ces heures de chaleur étouffante. Ce que je vois maintenant, ce sont les préparatifs du départ des deux disciples pour Jéricho.

Il semble que Manaën reste car on n'a pas amené son cheval avec les deux ânes robustes devant l'ouverture du mur de la cour.

Les deux envoyés de Jean, après plusieurs inclinations au Maître et à Manaën, montent en selle et se retournent encore pour regarder et saluer jusqu'à ce qu'un détour de la route les dérobe à la vue.

 

Beaucoup de gens de Capharnaüm se sont rassemblés pour voir ce départ, car la nouvelle de la venue des disciples de Jean et la réponse que leur a faite Jésus ont fait le tour du pays et je crois aussi des autres pays voisins.

Je vois des personnes de Bethsaïda et de Corozaïn, qui se sont présentées aux envoyés de Jean en demandant de ses nouvelles et en lui envoyant leurs salutations -ce sont peut-être d'anciens disciples du Baptiste - qui restent maintenant en groupe avec des gens de Capharnaüm pour commenter.

 

Jésus, avec à son côté Manaën, va rentrer dans la maison en parlant. Mais les gens se pressent autour de Lui, curieux d'observer le frère de lait d'Hérode et ses manières pleines de respect pour Jésus et ils désirent parler avec le Maître.

 

Il y a aussi Jaïre, le chef de synagogue mais, grâce à Dieu, il n'y a pas de pharisiens. C'est justement Jaïre qui dit : "Jean sera content ! Non seulement tu lui as envoyé une réponse exhaustive mais aussi, en les retenant, tu as pu les instruire et leur montrer un miracle."

 

"Et puis, quel miracle !" dit un homme. "J'avais amené exprès ma fillette aujourd'hui pour qu'ils la voient.

Elle n'a jamais été aussi bien et, pour elle, c'est une joie de venir trouver le Maître. Vous avez entendu, hein ? Sa réponse ?

"Je ne me souviens pas de ce que c'est que la mort. Mais je me souviens qu'un ange m'a appelée en me faisant passer à travers une lumière de plus en plus vive au bout de laquelle était Jésus.

Et comme je l'ai vu alors, avec mon esprit qui revenait en moi, je ne le vois plus maintenant. Vous et moi, en ce moment, nous voyons l'Homme, mais mon esprit a vu le Dieu renfermé dans l'Homme".

Et comme elle est devenue bonne, depuis lors ! Elle l'était bonne, mais maintenant c'est vraiment un ange. Ah ! Pour moi, que tous disent ce qu'ils veulent, il n'y a de saint que Toi !"

"Mais Jean aussi est saint" dit quelqu'un de Bethsaïda.

"Oui, mais il est trop sévère."

"Il ne l'est pas davantage pour les autres que pour lui-même."

"Mais il ne fait pas de miracles et l'on dit qu'il jeûne pour être comme un mage."

"Et pourtant il est saint" la discussion s'étend dans la foule. Jésus lève la main et l'étend avec le geste habituel qu'il a quand il réclame le silence et l'attention parce qu'il veut parler. Le silence se fait tout de suite.

 

Jésus dit : "Jean est saint et grand. Ne regardez pas ses manières de faire ni l'absence de miracles. En vérité je vous le dis : "C'est un grand du Royaume de Dieu".

C'est là qu'il apparaîtra dans toute sa grandeur.

 

Plusieurs se lamentent de ce qu'il était et est sévère jusqu'à paraître dur. En vérité je vous dis que lui a fait un travail de géant pour préparer les voies du Seigneur. Et celui qui travaille ainsi n'a pas de temps à perdre en mollesses.

 

Ne disait-il pas lui, quand il était le long du Jourdain, les paroles où Isaïe l'annonce, lui et le Messie : "Toute vallée sera comblée, toute montagne sera abaissée, les voies tortueuses seront redressées et les voies raboteuses aplanies" (Isaïe 40 3-5) et cela pour préparer les voies au Sauveur et Roi ?

Mais, en vérité, il a fait, lui, plus que tout Israël pour me préparer la route ! Et qui doit abattre les montagnes et combler les vallées, redresser les chemins et rendre douces les montées pénibles, ne peut que travailler avec rudesse.

 

C'est qu'il était le Précurseur et il ne me devançait que de quelques lunes et il fallait que tout soit fait avant que le Soleil soit haut sur le jour de la Rédemption.

Ce jour est arrivé, le Soleil monte pour resplendir sur Sion et de là sur tout le monde.

Jean a préparé la route, comme il le devait.

Qu'êtes-vous allés voir dans le désert ? Un roseau que le vent courbe dans toutes les directions ? Mais qu'êtes-vous allés voir ? Un homme vêtu souplement ?

Mais ces gens habitent les maisons des rois, enveloppés de vêtements souples et servis avec respect par mille serviteurs et courtisans, courtisans eux aussi d'un pauvre homme.

Ici, il y en a un. Demandez-lui s'il n'a pas de dégoût pour la vie de cour et de l'admiration pour le rocher solitaire et rugueux sur lequel en vain se ruent la foudre et la grêle et sur lequel luttent les vents imbéciles pour l'arracher alors qu'il reste solide avec l'élan de toutes ses parties vers le ciel, avec sa pointe qui d'en haut prêche la joie tant elle est élancée, pointue comme une flamme qui s'élève.

Voilà ce qu'est Jean. C'est ainsi que le voit Manaën car il a compris la vérité de la vie et de la mort, et il voit la grandeur là où elle se trouve, même si elle se cache sous des apparences sauvages.

Et vous, qu'avez-vous vu en Jean quand vous êtes allés le voir ? Un prophète ? Un saint ?

Je vous le dis : il est plus qu'un prophète. Il est plus que beaucoup de saints, plus que des saints, car c'est lui dont il est écrit :

"Voici que J'envoie devant vous mon ange pour préparer ton chemin devant Toi". (Isaïe 45 2)

 

Réfléchissez. Vous savez que les anges sont de purs esprits créés par Dieu à sa ressemblance spirituelle, servant de lien entre l'homme : perfection de la création visible et matérielle, et Dieu : perfection du Ciel et de la Terre, Créateur du Royaume spirituel et du règne animal.

Dans l'homme, même le plus saint, il y a toujours la chair et le sang pour mettre un abîme entre lui et Dieu.

Et l'abîme s'approfondit par suite du péché qui alourdit même ce qu'il y a de spirituel dans l'homme.

Voici alors que Dieu crée les anges, créatures qui atteignent le sommet de l'échelle de la création comme les minéraux en marquent la base, les minéraux, la poussière qui forme la terre, les matières inorganiques en général.

Purs miroirs de la Pensée de Dieu, flammes qui s'appliquent à agir par amour, prêts pour comprendre, empressés d'agir, libres dans leur volonté comme nous, mais d'une volonté toute sainte qui ignore les révoltes et l'entraînement du péché.

Voilà ce que sont les anges adorateurs de Dieu, ses messagers auprès des hommes, nos protecteurs, qui nous donnent la Lumière qui les enveloppe et le Feu qu'ils recueillent de leur adoration.

 

Jean est appelé : "ange" par la parole prophétique. Eh bien, je vous le dis :

"Parmi ceux qui sont nés de la femme, il ne s'en est jamais levé un plus grand que Jean Baptiste".

Et pourtant le plus petit du Royaume des Cieux sera plus grand que lui-homme. Car quelqu'un du Royaume des Cieux est fils de Dieu et non fils de la femme.

Tendez donc tous à devenir citoyens du Royaume.

 

Que vous demandiez-vous l'un à l'autre ?" 
"Nous disions : "Mais est-ce que Jean sera dans le Royaume ? Et comment y sera-t-il ?""

"Lui, en son esprit est déjà du Royaume et il y sera après la mort comme un des soleils les plus brillants de l'éternelle Jérusalem.

Et cela à cause de la Grâce qui, en lui, est sans défaut et à cause de sa propre volonté.

 

Car il a été et il est violent même avec lui-même, pour une fin sainte...

A partir du Baptiste le Royaume des Cieux appartient à ceux qui savent le conquérir par la force opposée au Mal et ce sont les violents qui le conquièrent.

Car maintenant, on connaît ce qu'il faut faire et tout est donné pour cette conquête. Ce n'est plus le temps où ne parlaient que la Loi et les Prophètes. Eux ont parlé jusqu'à Jean.

Maintenant c'est la Parole de Dieu qui parle et elle ne cache pas un iota de ce qu'il faut savoir pour cette conquête.

Si vous croyez en Moi, vous devez donc voir Jean comme l'Elie qui doit venir. Qu'entende qui a des oreilles pour entendre.

 

Mais, à qui comparerai-je cette génération ? Elle est semblable à celle que décrivent ces garçons qui, assis sur la place, crient à leurs compagnons :

"Nous avons joué et vous n'avez pas dansé; nous avons entonné des lamentations et vous n'avez pas pleuré".

De fait, est venu Jean qui ne mange ni ne boit, et cette génération dit : "Il peut agir ainsi, car il a le démon qui l'aide".

Le Fils de l'homme est venu, qui mange et boit, et ils disent : "C'est un gros mangeur et un buveur, ami de publicains et de pécheurs".

Ainsi la Sagesse voit ses fils lui rendre justice ! En vérité je vous le dis que seuls les tout petits savent reconnaître la vérité parce qu'il n'y a pas de malice en eux."

 

"Tu as bien parlé, Maître" dit le chef de la synagogue. "Voilà pourquoi ma fille, encore sans malice, te voit tel que nous n'arrivons pas à te voir".

Jean a été le dernier Prophète avant Jésus, celui qui a annoncé Sa Venue en appelant à La Conversion.

Mais celui qui reçoit de Dieu le Don de Prophète, même s’il donne envi aux autres, n’a rien d’une mission de tout repos…et se termine, en général par « le martyr »…voir comment dans la parabole des vignerons homicides…les envoyés de Dieu ont été traités !!!

 

Et puis, avant de devenir Prophète pour les autres, Le Prophète doit d’abord se laisser totalement convertir lui-même par Dieu qui taille en lui très profondément…comme le sarment qui doit pouvoir porter beaucoup de fruits. 

Cela peut prendre de très nombreuses années pendant lesquels, le futur prophète disparaît pour se laisser travailler par Dieu qui façonne son esprit, son âme et son corps, et lui apprend à Aimer de Son Amour, à être Miséricordieux de Sa Miséricorde et à être porteur de Sa Compassion, à souffrir du mal fait à Dieu…et à s’offrir en victime agréable à Dieu pour La Conversion de tous ceux qui sont loin de Dieu et se plongent dans la puanteur du mal.

C’est ainsi qu’a vécu Jean-Baptiste. Il est né puis a vécu longtemps au désert pour se convertir lui-même et se laisser inonder par L’Amour de Dieu…avant d’appeler à la conversion.

 

Pourquoi Saint Jean-Baptiste est né ???
Il est né pour préparer les cœurs enténébrés par nos péchés, afin qu’ils puissent recevoir La Lumière qu’est Jésus et qui arrive juste derrière lui.

« Il faut que Lui croisse…et que moi, je diminue », dira-t-il en parlant de Jésus, La Lumière du monde, La Lumière de nos âmes. Jésus, La Lumière, qui vient dans nos âmes y révéler toutes les zones obscures pour les éblouir par son admirable Lumière.   

 

Rappeler aux gens Les Commandements de Dieu et les appeler à se convertir n’est jamais chose facile à dire et à faire. Il est plus facile de dire….ce sont des règles dites par l’église (en remarquant que l’on ne dit pas qu’elles viennent de Dieu !!!)…mais comme toute règle, il y a les arrangements en fonction de chaque cas…bien sûr tu peux faire ceci ou cela…ne t’inquiète pas….Dieu est Amour….Il comprend !!!

Vous êtes des hommes pas des Saints….ces règles sont pour les Saints…pas pour vous…. Dieu est Amour…Il comprend !!!

 

Et pourtant chaque personne qui se dit Chrétien ou se prétend Chrétien est appelée à cela…car La Loi de Dieu a été établie par Dieu Lui-même et ne peut être transgressée ou accommodée à la sauce moderne, en fonction de chacun.

Il ne faut pas oublier non plus, que pour rappeler aux gens Les Commandements de Dieu et les appeler à se convertir…il faut déjà soi-même avoir pris Ce Chemin de Conversion…car on ne peut dire aux autres ce qu’ils doivent faire…si nous ne le faisons pas nous même !!!

Et chaque personne qui se dit Chrétien ou se prétend Chrétien ne peux, pour soi-même, accommoder La Loi de Dieu à la sauce moderne et la transgresser lorsque cela l’arrange…du moment que les autres ne le voient pas….mais Dieu le voit, comme Il voyait les mauvaises actions des habitants de Ninive…car Dieu voit tout ce que nous faisons, même les choses les plus cachées (commence par enlever la poutre qui est dans ton œil avant de chercher à enlever la paille qui est dans l’œil de ton Prochain…Matthieu 7 1-9…cela ne signifie pas qu’il ne faut pas dire à son frère d’enlever la paille qui est dans son œil, mais pour voir cette paille et l’aider à l’enlever, il faut d’abord se laisser convertir en profondeur soi-même par Dieu afin de ne plus avoir la poutre qui est dans le notre et qui nous empêche de voir que ce n’est qu’une paille qui est dans l’œil de notre frère). 

Mais pour un Prophète, Le Chemin est encore plus dur. Il a d’abord dut se laisser travailler par Dieu (la vie de Saint Jean-Baptiste au désert) pour être capable d’être à l’écoute de La Parole que Dieu veut qu’il transmette.

Il a d’abord dut faire un long travail de conversion personnelle à l’écoute de La Parole de Dieu.

Ensuite, il faut réaliser que Dieu se sert des petits (St Pierre n’était qu’un petit patron-pêcheur et Jésus a fait de lui, le chef de L’Eglise), de ceux qui, apparemment sont incapable de changer le monde…cela afin de mieux montrer à tous…que cela ne vient pas d’eux qui en sont totalement incapables, mais que cela vient de La Puissance et de La Volonté de Dieu.

Enfin Dieu envoi ses  Prophètes vers des gens influents, qu’ils soient des personnes importantes dans L’Eglise, comme vers ceux qui ont Le Pouvoir ou L’Argent dans la société.

Croyez-vous qu’il soit alors facile à ces Prophètes, eux qui sont des personnes insignifiantes, d’aller trouver des gens qui se savent très importants, pour leur dire de changer de vie et de se convertir….sinon Dieu les détruira…et ils finiront en enfer.

Croyez-vous qu’il soit facile à ces prophètes d’aller trouver, par exemple, un responsable du gouvernement pour lui dire qu’il ne peut pas vivre avec une concubine, en ayant rejeté sa femme légitime, ou qu’il ne peut prendre pour épouse légitime, la femme de son frère (comme Jean-Baptiste avec Hérode) ou de voir son évêque pour lui dire qu’il faut qu’il change sa manière de vivre, car elle déplait à Dieu, etc…

Dieu voit les actions de chacun….Il laisse la liberté à chacun de choisir le bien ou le mal….mais vient un moment où le mal dépasse de trop les limites de ce que Dieu peut laisser passer dans Son Amour pour les Hommes et La Liberté qu’Il leur laisse…et Il décide de détruire ceux qui ont dépassé les limites.

Mais Il ne le fait pas sans les prévenir, et les prévenir encore…dans leur âme, dans leur esprit, dans leur conscience, et au final Il leur envoi des Prophètes (des personnes auquel Dieu ou La Très Sainte Vierge Marie parle ou apparaît pour dire au monde de se convertir).

 

Si comme Ninive, les gens se convertissent alors cela fait Le Bonheur de Dieu qui abandonne les châtiments qu’Il avait prévu.

Mais n’oublions surtout pas que Dieu continue encore aujourd’hui à nous appeler à la conversion (par Son Eglise, par Ses Prophètes, par notre Prochain, dans nos âmes, dans nos esprits et dans nos consciences) que nous soyons pauvres ou riches, petits ou puissants, païens ou chrétiens, laïc ou prêtre, voir évêque ou cardinal, voir religieux ou responsable de communautés.

Alors, nous convertissons-nous (nous personnellement…pas les autres autour de nous) en entendant Son Appel pour nous, ou lui coupons-nous la tête pour l’offrir sur un plateau d’argent comme St Jean-Baptiste, ou, le clouons-nous sur une Croix pour le faire taire comme Jésus ???

N’est-ce pas le destin de tous les Prophètes : Témoigner de L’Amour de Dieu. Porter La Lumière du Christ dans les cœurs enténébrés par nos péchés et mourir en martyre, tués par la Haine, le Mensonge et l’Obscurité qui ne supporte pas L’Amour, la Vérité et la Lumière

Saint Jean-Baptiste, tu précèdes Le Jour, tu portes L’Espérance : Eclaire l’Homme en sa quête d’Amour et ramène son cœur à L’Innocence.

 

On comprend ainsi mieux que des hauts responsables du haut de leur pouvoir, de leur influence voir de leur argent regardent d’un air méprisant cette personne insignifiante qui vient leur dire soi disant au nom de Dieu, de changer de vie….et si cette personne insiste, alors elle sera jetée dehors, voir rouée de coups …et si elle insiste encore, on s’en débarrasse de manière définitive…apparemment car rien ne reste impuni aux yeux de Dieu, et lors du Jugement…les gens de Ninive les condamneront…car il y a plus que Jonas…il y a Jésus !!!

Mais que nous soyons simple Chrétien, que nous soyons Prêtre ou Religieux, Responsable de Communauté ou non, ou que nous soyons Prophète (qui n’est pas un titre honorifique, mais un Don de Dieu et dont Le Prophète devra rendre compte à Dieu de ce qu’il en aura fait), nous ne pouvons jamais oublier que toutes nos actions (même quand Dieu nous demande d’aller trouver une personne pour condamner sa conduite mauvaise…cette personne pouvant être nous même, car Dieu commence par vouloir notre conversion personnelle) doivent être faites en étant rempli de L’Amour de Dieu pour cette personne.

(Si tu as quelque chose contre ton frère, va d’abord te réconcilier avec lui).
Dieu aime cette personne (je pourrais dire, cette âme) même si ses actes sont mauvais, et Dieu désire la sauver en l’amenant à se convertir, pour qu’elle prenne Le Chemin de L’Amour de Dieu qui conduit au Bonheur éternel dans Le Royaume de Dieu.

Il nous aime nous personnellement et veut nous mener sur un Chemin de Conversion, et ensuite, avec tout L’Amour de Dieu en nous, appeler notre Prochain à prendre, comme nous, le seul Chemin qui conduit au Bonheur éternel, celui de L’ Amour de Dieu que l’on doit aimer plus que tout et celui de L’Amour pour notre Prochain que l’on doit aimer comme nous même (et pour cela, nous devons nous aimer nous même comme Dieu nous Aime).

 

Si nous allons trouver notre frère pour lui reprocher sa conduite sans avoir L’Amour de Dieu en nous pour lui, alors nous déversons notre dégoût, nous le méprisons, voir nous le haïssons, et nous détruisons Le Plan d’Amour de Dieu pour nous et pour notre frère pour servir Le Plan de  Désespoir et de Haine de Satan pour nous et pour notre frère. 

Si le frère que nous allons trouver, c’est nous même (en nous reprochant nos mauvaises actions, sans Amour pour nous),  et que nous déversons en nous dégoût, mépris et haine, alors nous prenons la route du désespoir et nous ne pouvons aider notre Prochain.

AIMER, AIMER, AIMER (de manière vrai, pur, désintéressé et sincère), c’est cela qui doit conduire notre vie….aimer Dieu plus que tout, s’aimer soi-même comme Dieu nous Aime et aimer son Prochain comme soi-même.

Et si nous regardons aussi le livre de Jonas jusqu’au bout, on s’aperçoit que la conversion n’est jamais acquise une fois pour toute, et qu’il faut à tout instant de notre vie se convertir, car les tentations de rejeter Dieu, Son Amour et Ses Commandements sont permanentes tellement Satan est infatigable, et tant qu’il a une chance de pouvoir nous pervertir, il la saisit immédiatement.

C’est pourquoi Dieu est si prévenant avec nous (comme Il le fait avec Jonas) pour nous montrer Son Amour pour chacune des âmes de la terre (la notre comme celle de notre Prochain, quel qu’il soit) et nous aider à prendre nous aussi Son Chemin d’Amour, même s’il est parfois si difficile à prendre avec ceux qui nous font du mal.

Jonas aura du mal à accepter que Dieu pardonne à Ninive et ne détruise pas la ville (comme Jonas l’avait dit pendant une journée aux habitants de cette ville…Dieu contredisant ainsi ce que Jonas prédisait)…mais, nous-même acceptons-nous que Dieu puisse pardonner à des personnes qui font le mal autour de nous, et encore pire, lorsque c’est à nous que le mal a été fait ??? Oui, si nous aimons notre Prochain comme Dieu nous le demande. Non, si nous ne l’aimons pas, et alors nous rejetons les premiers Commandements de Dieu qui sont d’Aimer Dieu plus que tout, et notre Prochain comme nous-même.

Le Prochain étant un enfant de Dieu, nous rejetons Dieu et Son Amour, lorsque nous rejetons notre Prochain.

 

Extrait des Révélations de Jésus à Maria Valtorta (tome 6, chapitre 136 de L’Evangile tel qu’il m’a été révélé…
Jésus parle de la charité aux apôtres.

Jésus dit:
En effet si Dieu sur le Sinaï a donné le commandement d'aimer le Dieu très Saint et le prochain en un unique précepte, il est clair qu'il n'y a pas deux préceptes que l'on puisse pratiquer indépendamment l'un de l'autre,
mais qu'ils sont un seul précepte.

Et, comme il ne me suffit jamais de vous former à cette sublime vertu, la plus grande de toutes, celle qui s'élève avec l'esprit au Ciel, car elle est la seule qui subsiste au Ciel, j'insiste sur cette vertu; âme de toute la vie de l'esprit qui perd la vie s'il perd la Charité parce qu'il perd Dieu.

Comprenez-moi. Supposez qu'un jour à votre porte, viennent frapper deux époux très riches pour demander l'hospitalité pour toute leur vie.

Pourriez-vous dire : "Nous acceptons l'époux, mais nous ne voulons pas de l'épouse" sans vous entendre répondre par l'époux : "Cela ne peut être, car je ne puis me séparer de la chair de ma chair.

Si vous ne voulez pas l'accueillir, moi non plus, je ne puis m'arrêter chez vous, et je m'en vais avec tous les trésors auxquels je vous aurais fait participer" ?

 

Ce n’est qu’une fois que nous nous serons laissé convertir par Dieu, que les poutres que nous avons installées en nous qui obstruent notre propre âme seront tous enlevées, que nous pourrons voir les signes de L’Amour de Dieu pour nous et pour notre Prochain.

Celui qui refuse de voir, aura beau avoir devant lui une multitude de signes, il ne verra rien (du moment qu’ils n’écoutent pas Moïse et les Prophètes, même si quelqu’un ressuscite d’entre les morts, ils ne seront pas convaincus…Luc 16 19-30).

Pourtant Dieu est tellement plein d’Amour pour nous, que Jésus durant les trois ans de sa vie publique à guérit des multitudes de malades, de lépreux, de possédés et Il a ressuscité des morts, mais cela n’a pas suffit.

Alors Il a voulu frapper les esprits encore plus fortement en ressuscitant Lazare, Son ami, une fois seulement que son corps s’était déjà décomposé (cela fera quatre jours qu’il aura été enterré…il sera déjà en morceau !!!), car seul Dieu a le pouvoir de recomposer les chairs.

 

Dieu a ainsi espéré convaincre les plus irréductibles en allant toujours plus loin dans les signes visibles par tous pour montrer qu’Il était Dieu, qu’Il était plein d’Amour et de Miséricorde pour Ses enfants et qu’Il appelait chacun à se convertir pour vivre du plus profond de leur cœur selon La loi de Dieu afin d’accéder au Royaume promis où ne règne qu’Amour, Pureté et Bonheur infini en présence de Dieu.

Jusqu’où peut aller notre Foi. Est-on prêt à croire à l’impossible ??? Marthe aurait voulu que Jésus guérisse Lazare avant qu’il ne meure, parce que Jésus était leur ami…et qu’Il leur devait bien cela, s’Il les aimait vraiment !!!...Mais parfois Le Plan de Dieu nous dépasse, et Le Signe que Jésus voulait accomplir devait frapper les esprits de tous afin de les convaincre qu’Il était Dieu…Mais comme Marthe, ne dit-on pas souvent : Si Dieu existait, Il ne permettrait pas ceci !!!...Si Dieu était L’Amour, Il ne permettrait pas cela.

 

Extrait des Révélations de Jésus à Maria Valtorta (tome 7, chapitre 181 de L’Evangile tel qu’il m’a été révélé…
Jésus au Temple pour les Tabernacles. "Le Royaume de Dieu ne vient pas avec apparat".

Jésus dit :
"Le Royaume de Dieu ne vient pas avec apparat. Seul l'œil de Dieu le voit se former, car l'œil de Dieu lit l'intérieur des hommes. Aussi, n'allez pas chercher où est ce Royaume, où il se prépare.

Et ne croyez pas à ceux qui disent : "On conjure en Batanée, on conjure dans les cavernes du désert d'Engaddi, on conjure sur les rives de la mer".

Le Royaume de Dieu est en vous, en votre intérieur, dans votre esprit qui accueille la Loi venue des deux comme la loi de la vraie Patrie, la loi dont la pratique rend citoyen du Royaume.

C'est pour cela qu'avant Moi Jean est venu pour préparer les chemins des cœurs par lesquels devait pénétrer en eux ma Doctrine.

C'est par la pénitence que se sont préparés les chemins, c'est par l'amour que le Royaume se dressera et que tombera l'esclavage du péché qui interdit aux hommes le Royaume des Cieux."

 

EN UNION DE CŒUR, D’AMOUR FRATERNEL ET DE PRIERES.

                               PIERRE

POUR LIRE CE QUI PRECEDE, REVENIR DANS LA PREMIERE PARTIE.

               (Cliquer dans le lien ci-dessous)

Sous-pages.

La Fête de la Nativité de Saint Jean-Baptiste (a)

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 23/06/2014