76. Nos Saints Anges gardiens...3ème Partie.

LA PAIX DU SEIGNEUR SOIT AVEC VOUS, VOTRE FAMILLE ET VOS PROCHES.

NOS SAINTS ANGES GARDIENS…3ème Partie.


TROISIEME ET DERNIERE PARTIE.

Lorsque nous tombons et que nous regrettons sincèrement et amèrement nos fautes, et que allons recevoir le Sacrement de Réconciliation, Dieu nous inonde Sa Grâce et nettoie toute notre âme de toutes les pourritures que nous y avions laissées.

A nous, après, d’y mettre Dieu, de nourrir notre âme de La Parole de Dieu, du Corps et du Sang de Jésus, et de suivre avec Amour tous Ses Commandements…car si nous laissons la place vide (notre âme que nous laissons ainsi)…alors ce sont les anges démoniaques qui reviennent en force et bien plus nombreux…notre ange gardien pleurant notre rejet de Dieu.

Pour bien comprendre ce chemin, il faut se reporter à un passage dans L’Evangile.

Matthieu 12 43-45

Lorsque l’esprit impur est sorti de l’homme, (par exemple lors du Sacrement de Réconciliation) il erre par des lieux arides en quête de repos, et il n’en trouve pas. Alors, il dit : « Je vais retourner dans ma demeure, d’où je suis sorti ». Etant venu, il la trouve libre, balayée, bien en ordre.

Alors il s’en va prendre avec lui sept autres esprits plus mauvais que lui. Ils reviennent et y habitent.

Et l’état final de cet homme devient pire que le premier. Ainsi en sera-t-il également de cette génération mauvaise.

(L’esprit impur est l’ange des ténèbres, l’ange démoniaque, c’est le démon qui va chercher d’autres anges démoniaques pour corrompre encore plus la personne…le Saint Ange gardien n’étant pas écouté, mais, au contraire, rejeté pour ne pas l’entendre…alors que dans ce lieu où Jésus a chassé l’ange des ténèbres qui y habitait, non seulement ce lieu ne devrait pas être vide, mais il aurait du être rempli de Dieu, des Saints, des Saints Anges, du Ciel si la personne s’était nourrie de Dieu, en rejetant le mal et le péché sous toutes ses formes !!!).

 

Notre Saint Ange gardien, sous l’inspiration de Dieu (Le Saint-Esprit est Dieu comme Le Père et Le Fils) nous rappelle La Loi à notre conscience…mais veut nous montrer La Miséricorde de Dieu qui nous Pardonne tout (sans exception)…à condition de renoncer à continuer sur ce chemin infernal…quelqu’en soit les conséquences « humaines » pour nous (même pour certains le martyr d’être battu à mort, de subir « la honte » de notre vie, celle-ci étant exposé au grand jour)…et Dieu nous accueillera dans Son Paradis…même si pour cela nous devrons réparer pendant de nombreuses années sur Terre ou au Purgatoire le mal que nous avons fait…par L’Amour répandu autour de nous…que nous pourrons puiser à Sa Source qui est Le Cœur ouvert et transpercé de Jésus sur La Croix…et qui se répand en Grâces de Paix et d’Amour sur nous et…en nous…mettant dans notre âme…une Paix Infini et débordante…que nous n’avions jamais connu auparavant lorsque nous vivions dans le péché !!! 

J’aimerais insister sur un point très important :

Même si vous êtes au plus profond du gouffre en ayant l’impression (réelle) qu’il n’existe plus aucune solution humaine, que vous êtes foutu et condamné à l’Enfer, qu’en regardant autour de vous au plus loin que vous le pouvez (y compris depuis vos souvenirs de bébé) vous n’avez jamais eu personne qui vous a Aimé (pas même une seule personne, que ce soit vos parents, votre famille, voir des gens rencontrés (même une seule fois) au hasard de votre vie), que vous-même vous vous dégoûtez vous sentant pire que souillé, englué que vous êtes dans la pourriture la plus puante et immonde à telle point que « la merde » paraît succulente à côté et que tout le monde autour de vous…veut vous y enfoncer encore beaucoup plus profond…

Il existera toujours au moins une Personne qui vous Aime à la Folie, qui est morte sur Le Bois de La Croix pour vous (personnellement) et a déversé tout Son Sang pour vous laver et vous Purifier, pour vous imprégner d’une sublime odeur de la Fleur la plus belle et la plus odorante…qui refusera jusqu’à votre dernier souffle de vie de vous perdre…et qui veut vous faire hériter de Son Royaume pour que vous puissiez enfin vivre un Bonheur éternel en Sa Présence…et où vos souffrances actuelles, votre rejet actuel et votre martyr actuel…ne seront plus qu’un lointain souvenir très vite oublié.

Il désire, de tout Son Cœur Ouvert pour vous, déverser sur vous une pluie infinie de Grâces, un baume apaisant sur toutes vos blessures et panser toutes vos plaies même les plus profondes.

Il s’agit de Jésus…Il s’agit de Notre Dieu, de Votre Dieu !!!

Et pour vous aider, Il met à votre disposition Sa Très Sainte Maman (La Très Sainte Vierge Marie)…qui est une Maman qui ne vous abandonnera jamais (et qui vous Aime aussi de tout son être).

Et pour vous aider, Il met à votre disposition un Saint Ange gardien, qui vous Aime aussi de tout son être, de L’Amour de Dieu pour vous) et qui puise constamment le Sang de Jésus pour le répandre sur vous…afin de vous donner la force de rejeter les démons (les anges des ténèbres) qui vous assaillent en permanence.


Alors, ne vous laissez jamais entraîner sur la pente du désespoir conduisant au suicide (celle que Satan rêve de vous voir prendre)…mais plongez votre regard, votre cœur et votre esprit vers cette Lumière qui est AMOURoù se trouve Notre Dieu, La Très Sainte Vierge Marie et votre Saint Ange gardien.

Croyez-le, eux, ils vous Aiment et veulent vous sauver et vous conduire au Paradis où vous est réservé un Bonheur éternel…qui vous fera oublier tous vos malheurs et toutes vos souffrances passées et présentes (aussi grandes soient-elles).

Si vous rejetez le désespoir, dites-le de toute votre âme souffrante et dégoûtée à Jésus, à La Très Sainte Vierge Marie, à votre Saint Ange gardien, criez votre angoisse, appelez-le « au secours » de toutes vos forces…et Jésus se servira du Saint Ange gardien qu’Il a mis à votre disposition, pour vous aider à sortir du mal où vous êtes plongé comme dans un marécage sans fond…il vous tendra une planche de salut…et quoiqu’il vous en coûte, saisissez-là…Jésus vous sortira de votre marécage…pour vous faire découvrir combien Il est Amoureux de vous…et désire que vous choisissiez Son Royaume où vous attend un Bonheur éternel plutôt que L’Enfer… Enfer dans lequel vos souffrances actuelles aussi horribles soient-elles vous paraîtront inexistantes…et cela pour L’Eternité, sans retour possible en arrière.

Sachez que si vous succombez au désespoir et renoncez à L’Amour de Dieu…en suivant le désir de Satan de vous suicider…en l’écoutant vous suggérer que vous êtes « foutus »…cela vous paraîtra d’autant plus horrible que vous aurez alors l’impression de vous êtes fait avoir.

Rejetez toute idée de désespoir…et réalisez qu’au moins une Personne est Amoureux de vous…et veut vous faire Hériter d’un Bonheur éternel en Sa Présence dans Son Royaume…là où Satan ne peut pas y mettre les pieds et ne viendra jamais plus vous attaquer !!!      

 

Pour vous en convaincre, pensez à Sainte Marie-Magdeleine, qui de « la pire prostituée de luxe » de Magdala, se promenant en habits « de luxe » dévoilant tous ses charmes dans une totale impudeur, presque quasiment nue dans les rues de la ville et aguichant tous les hommes qu’elle rencontrait (combien de juifs, prêtres et grands-prêtres du Temple n’ont pas succombés à ses charmes…dans les secrets d’alcôve !!!)…est devenue une des plus grande Sainte « Passioniste »…défendant Jésus jusqu’aux pieds de La Croix (où elle se trouvait)…et finissant sa vie seule au fond d’une grotte à Marseille…revivant jour après jour La Passion de Jésus qu’elle avait vécu en L’accompagnant jusqu’à Son tombeau, en entourant La Très Sainte Vierge Marie de son aide dans ces moments si douloureux, en s’occupant de changer « les linges » du mort dans sa tombe…et en étant la première (après La Très Sainte Vierge Marie) à qui Jésus Ressuscité est apparu.

Pour cela n’hésitez pas à reprendre ma Réflexion n°41 : La Brebis Perdue où nous voyons toute la Sollicitude de Jésus vis-à-vis de cette âme (la 100ème brebis perdue et enfermée dans les ronces de son péché)…qui en a fait une des plus grande Sainte de l’humanité.  

Mais pour que Jésus puisse agir, et notre Saint Ange gardien nous apporter son secours, nous devons renoncer au péché suprême qui est L’Orgueil, ce péché de l’esprit qui nous fait rejeter Dieu et nous fait croire que nous sommes les plus forts, que nous nous en sortirons par nous-même, tout seul, sans l’aide de personne, que nous ne tomberons plus, que nous ne voulons aucune aide, etc…, ou de croire (orgueil suprême mis dans notre esprit par Satan lui-même) que, à cause de ce que nous sommes devenus, Dieu ne pourra jamais nous pardonner et que nous sommes donc condamné à L’Enfer éternel…orgueil qui nous conduit au désespoir et à mettre fin à notre vie en nous suicidant !!!

L’Orgueil est le péché suprême de Satan qui a voulu prendre la place de Dieu !!!...Jésus a pris le chemin de l’humilité…et accepter de se reconnaître pécheur aux yeux de tous en demandant Pardon à Dieu avec le regret au cœur du mal que nous avons fait, est un signe d’humilité…ne pas le reconnaître est un signe d’Orgueil.

(Notre Saint Ange gardien nous suggère l’humilité et le regret de nos fautes et l’ange des ténèbres l’orgueil et le refus de se reconnaître pécheur…voyez L’Evangile du Pharisien et du Publicain….merci, Mon Dieu, de ne pas être comme ce Publicain, pécheur…)

Soyons Humble, reconnaissons-nous faible et pécheur, regrettons le mal fait par nos fautes et sachons faire appel à Dieu pour qu’Il vienne à notre secours, croyons qu’Il peut nous Pardonner quelque soit notre état de péché… et Lui, accourrera pour nous sauver !!!

Extrait de ma Réflexion n°45 : Carême…et Conversion.

Mais comme on dit que la plus grande Vertu est La Charité, J’affirme que la plus grande de ses antivertus et celle qui me répugne le plus, c’est L’Orgueil.

C’est par lui en effet que tout le mal est venu.

C’est pourquoi, Je dis que, si Je puis encore compatir à la faiblesse de la chair qui cède à la tentation de la luxure, Je ne peux faire preuve de Compassion pour L’Orgueil qui, tel un nouveau Satan, veut rivaliser avec Dieu…

 

Considère que la luxure est, au fond, un vice de la partie inférieure de l’être qui donne à certains des appétits extrêmement voraces qu’ils satisferont à des moments d’abrutissement qui hébètent.

Mais L’Orgueil est un vice de la partie supérieure de l’âme, accompli avec une intelligence fine et lucide, un vice prémédité et durable.

Il s’en prend à la partie qui ressemble le plus à Dieu. Il foule au pied Le Joyau donné par Dieu. Il fait ressembler à Lucifer.

Mieux que la chair, il sème la souffrance.

En effet, la chair pourra faire souffrir une épouse, une femme, mais l’orgueil peut faire des victimes dans des continents entiers, et cela dans tous les milieux.

C’est à cause de l’orgueil que l’homme a été détruit et que le monde périra, c’est encore à cause de lui que la foi s’affaiblit.

L’Orgueil est la plus directe émanation de Satan.

J’ai Pardonné aux grands pécheurs de la sensualité parce qu’ils étaient privés d’Orgueil Spirituel.

Mais Je n’ai pu sauver Doras, Jocanah, Sadoc, Eli et d’autres semblables (personnages dans L’Evangile tel qu’il m’a été révélé), parce qu’ils étaient « les Orgueilleux ».


Mais pour que Jésus puisse agir, et notre Saint Ange gardien nous apporter son secours, nous devons renoncer au péché suprême qui est L’Orgueil

Je le redis encore une fois.

Quelque soit notre péché, l’horreur de la pourriture où nous nous trouvons, le dégoût que nous avons de nous…n’oublions jamais que nous ne pouvons pas disposer de notre corps qui nous est confié par Dieu…pour nous suicider…et tuer ce corps qui appartient à Dieu (Nous n’avons pas non plus le droit de tuer ni le corps, ni l’esprit, ni l’âme de notre Prochain par notre dégoût et notre mépris vis-à-vis de lui…ou encore pire, en le maudissant !!!)...même si notre souffrance est atroce et nous ne la supportons plus…

Elle n’est rien à côté des souffrances éternelles de L’Enfer.

Quelque soit notre péché, l’horreur de la pourriture où nous nous trouvons, le dégoût que nous avons de nous…« La vengeance de Dieu, c’est Le Pardon »…Dieu est prêt à nous PardonnerIl ne nous demande que d’y croire et de ne pas être orgueilleux au point d’écouter Satan nous dire qu’Il ne nous pardonnera jamais…car La Vengeance de Dieu sur Satan…c’est Le PARDON.


Cela m’amène à un autre point très important. Comme Jésus n’a eu de cesse de nous le dire, comme on le retrouve dans tout le nouveau Testament, comme L’Eglise nous le dit…nous ne pouvons prétendre Aimer Dieu si nous n’Aimons pas notre Prochain.

Et Dieu Aime tout être humain quel qu’il soit. Il ne voit pas quelqu’un qui doit être Maudit… mais une âme malade, voir dans le coma et au bord de la mort, voir morte.

Alors, Il met sur la route de cette âme malade, voir mourante ou morte…un Prochain… Nous !!!

Serons-nous comme Le Bon Samaritain (de Sa Parabole) qui s’arrêtera pour panser les plaies purulentes du malade agonisant dans un élan de total Amour pour ce malheureux …ou serons-nous comme ces Prêtres passant devant en s’écartant « de répugnance » !!!

Extrait des Révélations du Saint Ange gardien de Maria Valtorta du 23 Juin 1946 (dans le livre d’Azarias)…page 163.

Azarias dit :

Dieu refait sa demeure en l’homme par L’Amour, et il ramène les morts à la vie par L’Amour.

Les morts n’entrent pas dans le Royaume de Dieu.

Le Royaume de Dieu commence dans l’esprit de l’homme sur la Terre par l’Union à Dieu, il se complète au Ciel par la pleine possession de Dieu.

Ici, sur la Terre, Dieu est en vous et, au Ciel, vous serez en Dieu.


Mais Dieu n’entre pas dans la putréfaction de la mort, et la pourriture de la mort n’entre pas au Ciel.

Comme dans la Jérusalem éternelle il n’y aura pas de temple « parce que son Temple, c’est Le Seigneur dans lequel nous serons tous ».

De même, il n’y aura plus besoin de soleil ni de lune parce que Dieu est sa splendeur et L’Agneau son Luminaire.

Il n’y aura pas de portes parce qu’elle n’aura plus d’ennemi ne de ténèbres pour la haïr. Il n’y aura personne d’impur ou de corrompu, rien de mort, mais ceux-là seuls qui auront inscrit leur nom dans le Livre de la Vie, c’est-à-dire dans L’Amour qui est Vie.


Extrait des Révélations du Saint Ange gardien de Maria Valtorta du 14 Juillet 1946 (dans le livre d’Azarias)…page 188.

Azarias dit :

L’Amour se paie par l’amour. Dans L’Amour tout sacrifice est possible, par L’Amour s’obtiennent les choses promises par Dieu, lesquelles sont supérieures à tout désir.

Supérieures à tout désir !!! Vraiment, quelle créature, pour autant qu’elle soit avancée dans la connaissance du Bien, peut parvenir par sa pensée et son désir à la plus petite idée de la récompense qui l’attend au Ciel ???

C’est dans la plénitude infinie de la parfaite béatitude que sera plongé l’esprit de ceux qui, ayant aimé Dieu en tout et par-dessus tout, auront obtenu la Possession de Dieu.

Ici, tu es épuisée, là tu seras rassasiée. Ici tu es sanctionnée par les créatures, là c’est le Créateur qui te récompensera.

Oublie le temps et les hommes. Regarde l’éternité et l’Eternel. Ta place n’est pas ici. Tu es sur Terre comme un pèlerin dans une auberge où les mercenaires te servent mal, ou refusent carrément de te servir.

Mais, dans la maison du Père, tu ne connaîtras plus les ennuis de maintenant.


Ne t’afflige donc pas de ce que tu souffres à présent, mais pense que chaque jour qui passe te rapproche de la céleste demeure où tu seras aimée du Père et de tes frères comme on Aime au Ciel, où il n’y a que perfection…

Et augmente sans cesse ta formation par le souvenir de cette Parole de Notre Seigneur Jésus : « Soyez parfaits comme Mon Père est parfait ».


Comment parvient-on à cette perfection ??? Oh !!! Toujours par L’Amour.

Votre très Saint Maître n’a pas enseigné d’autre moyen et son premier Vicaire, le bienheureux Pierre, n’en n’a pas enseigné d’autres.

« Soyez tous dans de mêmes dispositions, compatissants, animés d’un Amour fraternel, miséricordieux, modestes et humbles ».

Ces diverses manifestations des vertus chrétiennes ne sont-elles pas de L’Amour ???

Amour des frères pour les quatre premières. Amour de Dieu pour les deux dernières…En reconnaissant que, si l’une de ses bontés fait de vous quelque chose de plus que ce que sont les autres, c’est par le Don de Dieu.

C’est pourquoi, dans votre élection, soyez toujours plus modestes et toujours plus humble, afin que cette élection ne se change pas en ruine, en fausse sainteté capable de tromper les hommes, mais pas Le Seigneur, une sainteté hypocrite dont vous serez appelés à vous justifier devant Le Juge et pour laquelle vous serez punis.


Une autre chose à se rappeler, en ce jour où nous fêtons nos Saints Anges gardiens, c’est qu’avec tout être humain, Dieu a joint un Saint Ange gardien, un Azarias, messager de Dieu, qui l’accompagne tout au long de sa vie.

Même la personne la plus pourrie sur la terre est accompagnée en permanence par un Saint Ange gardien qui voit sans cesse La Face du Père !!!

En rejetant cette personne, en la regardant de haut, en la méprisant, en la regardant avec dégoût…

C’est aussi ce Saint Ange gardien que nous rejetons…et donc Dieu que nous méprisons, Lui qui a devant Lui un Saint Ange gardien d’une âme agonisante qu’Il a crée Lui-même et que nous dédaignons, voir méprisons !!!

 

Dieu a besoin de nous pour soigner cette âme agonisante avec un très grand Amour…et ne peut accepter notre mépris pour cette âme !!!

Dieu a besoin de nous pour soigner cette âme qui est peut-être morte (voir depuis longtemps déjà) avec un très grand Amour…et lui redonner Vie…et ne peut accepter notre mépris pour cette âme !!!

Il ne nous demande qu’une chose : AIMER.

Lui nous envoie les âmes malades (voir agonisantes, voir mortes) à soigner dans un total élan d’Amour, de Miséricorde et de Compassion…Jésus a besoin de notre Amour, de notre Compassion, de notre Miséricorde, de notre Bénédiction pour elles, et Lui fera le reste en s’occupant personnellement des soins appropriés.

Pensons que ces âmes qui sont dans leur pourriture n’ont personne qui les Aime vraiment sur cette Terre (et beaucoup de gens qui les exploitent)…et sont tellement dégoûtées d’elles-mêmes…qu’elles sont au bord du désespoir !!!

Alors Dieu compte sur nous !!!...

Non pas pour les juger…mais pour les Aimer (de L’Amour de Dieu, vrai, sincère, lumineux et pur). 

La Victoire de Jésus sur La Croix, c’est…Le PARDON… « Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font »…et chacun sait que c’est tout-à-fait vrai !!!

Si nous savions où nous aurait conduit notre « péché »…nous n’aurions jamais mis la main dans l’engrenage !!!

Si nous savions que Dieu présente à notre porte une âme en détresse…pour que nous soyons avec elle comme Le Bon Samaritain…jamais nous n’aurions refusé « notre Pardon », notre Compassion, notre Amour et notre Miséricorde…sachant que c’est Dieu qui pourra opérer cette âme grâce à notre Union en Lui.


Commentaire du jour.
Origène (v. 185-253), Prêtre et théologien
Homélies sur l'évangile de Luc, 34, 3.7-9; GCS 9, 201-202.204-205.  (trad. Delhougne, Les Pères commentent, p. 419-420)

                              Le Christ, bon Samaritain

    D'après un ancien qui voulait interpréter la parabole du bon Samaritain, l'homme qui descendait de Jérusalem à Jéricho représente Adam, Jérusalem le paradis, Jéricho le monde, les brigands les forces hostiles, le prêtre la Loi, le lévite les prophètes, le Samaritain le Christ. Par ailleurs, les blessures symbolisent la désobéissance, la monture le corps du Seigneur... Et la promesse de revenir, faite par le Samaritain, préfigure, selon cet interprète, le second avènement du Seigneur...

      Ce Samaritain porte nos péchés (cf Mt 8,17) et souffre pour nous. Il porte le moribond et le conduit dans une auberge, c'est-à-dire dans l'Église. Celle-ci est ouverte à tous, elle ne refuse son secours à personne et tous y sont invités par Jésus : « Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi je vous procurerai le repos » (Mt 11,28). Après y avoir conduit le blessé, le Samaritain ne part pas aussitôt, mais demeure toute la journée dans l'hôtellerie auprès du moribond. Il soigne ses blessures non seulement le jour, mais encore la nuit, l'entourant de toute sa sollicitude empressée...

Vraiment ce gardien des âmes s'est montré plus proche des hommes que la Loi et les prophètes « en faisant preuve de bonté » envers celui « qui était tombé entre les mains des bandits » et il « s'est montré son prochain » moins en paroles qu'en actes.

      Il nous est donc possible, en suivant cette parole : « Soyez mes imitateurs comme je le suis moi-même du Christ » (1Co 11,1), d'imiter le Christ et d'avoir pitié de ceux qui « sont tombés entre les mains des bandits », de nous approcher d'eux, de verser de l'huile et du vin sur leurs plaies et de les bander, de les charger sur notre propre monture et de porter leurs fardeaux. C'est pourquoi, pour nous y exhorter le Fils de Dieu a dit en s'adressant à nous tous plus encore qu'au docteur de la Loi : « Va, et toi aussi, fais de même ».


La mission de nos Saints Anges gardiens est de sauver notre âme, de la ramener à Dieu pour que nous puissions hériter de Son Royaume.

Dieu leur a confié notre âme (et cela est valable pour tout être humain, sans exception) pour qu’ils en prennent soin, pour qu’ils fassent découvrir à notre âme en nous enseignant et en nous montrant par des exemples concrets dans notre vie (exemples que nous refusons de voir, si nous n’avons pas pris Le Chemin de Dieu)… L’Amour, La Miséricorde et La Compassion de Dieu…Leur seul désir étant d’accomplir avec succès leur mission, car ils nous Aiment.

Ils sont nos « conseillers intérieurs ».

Ils sont nos avocats auprès de Dieu et portent nos prières et nos supplications près de Son Trône…le suppliant de nous pardonner nos erreurs (car nous ne savons pas ce que nous faisons), de ne pas nous condamner…et de nous combler de Bénédictions…pour, un jour, porter du fruit…en Dieu…quitte à faire appel pour cela, à « un Prochain » qui viendra apaiser notre « soif » au fond de notre désert aride…et nous fera découvrir L’Amour dont Dieu veut nous combler !!!

A moins que cela soit à nous que soit demandé l’aide pour apaiser la soif de notre Prochain malade et perdu !!! Saurons-nous alors répondre présent ???

 

La Mission de nos Saints Anges gardiens…révélée par un Saint Ange gardien.

Pour terminer cette Réflexion, j’aimerais laisser parler Azarias, le Saint Ange gardien de Maria Valtorta, qui lui révèle la mission des Anges gardiens d’abord, dans un premier extrait, lors de notre vie sur Terre, puis, dans un deuxième extrait, lors de notre séjour au Purgatoire (pour ceux qui y vont).

Extrait des Révélations du Saint Ange gardien de Maria Valtorta le 20 Août 1947 (dans le livre d’Azarias) :

Azarias dit :

Une action du Saint Ange gardien est d’être constamment et merveilleusement actif auprès de Dieu, dont il écoute les ordres, à qui il offre les bonnes actions de son protégé, en présente et appuie les prières, et auprès de qui il intercède dans ses peines.

Il agit de même auprès de « l’homme » auquel il sert surnaturellement de maître qui le mène sur le droit chemin, sans relâche, par toutes sortes d’inspirations, de lumières, et d’attraits pour Dieu.

Nos feux, qui sont les feux de L’Amour qui nous a crées et nous pénètre de ses flammes, nous les faisons converger vers nos protégés, à l’instar du soleil sur la motte de terre qui renferme la semence pour la réchauffer et la faire germer, puis sur la plante pour la fortifier et en faire une tige et une plante robustes.

Par nos feux, nous vous consolons, réchauffons, fortifions, éclairons, enseignons et attirons vers Le Seigneur.

Si toutefois le froid glacé de l’âme et sa dureté obstinée l’empêchent de se laisser pénétrer et vaincre, si l’harmonie pleine d’Amour de nos enseignements est fuie, au lieu d’être accueillie, pour suivre l’assourdissante musique infernale qui étourdit et rend fou, nous n’en sommes pas responsables.

Mais nous éprouvons la douleur de l’échec de notre action d’Amour sur l’âme que nous Aimons de tout notre être, après Dieu.

 

Nous nous tenons donc constamment auprès de notre protégé, qu’il soit saint ou pécheur. De l’infusion de l’âme dans sa chair à leur séparation, nous restons aux côtés de l’être humain que Le Très-Haut nous a confié.

La pensée que chacun a un Saint Ange gardien auprès de lui devrait vous aider à Aimer votre Prochain, à le supporter, à l’accueillir avec Amour, avec respect, si ce n’est pour lui-même, du moins pour l’Azarias invisible qui est avec lui et qui, en tant qu’Ange, mérite respect et Amour.

Si vous pensiez que, outre l’œil omniprésent de Dieu, deux esprits angéliques président à chacun de vos actes envers votre Prochain et l’observent, se réjouissent ou souffrent de ce que vous faites, comme vous seriez meilleurs à son égard !!!

Réfléchissez :

Vous accueillez quelqu’un, vous l’honorez ou bien vous l’humiliez, vous l’aider ou vous le repoussez, vous péchez avec lui ou vous l’instruisez, vous lui faites du bien ou il vous en fait …or deux Saints Anges gardiens sont présents, le vôtre et le sien, qui voient non seulement vos actes visibles mais la vérité de votre action, en d’autres termes si vous agissez avec un Amour véritable ou feint, avec hargne ou calcul, et ainsi de suite.

 

Faites-vous l’aumône ??? Deux Saints Anges gardiens voient dans quel esprit vous agissez. Ne la faites-vous pas ??? Les deux Saints Anges gardiens voient la véritable raison de votre attitude.

Que vous offriez l’hospitalité à un pèlerin ou que vous le repoussiez, les deux Saints Anges gardiens voient ce qui est spirituellement vrai dans votre acte.

Vous visitez un malade ??? Vous conseillez une personne qui doute ??? Vous réconfortez un affligé ??? Vous honorez un défunt ??? Vous rappelez un égaré à la justice ??? Vous venez au secours d’un nécessiteux ???

Deux Saints Anges gardiens sont les témoins de chacun de vos actes de Miséricorde : le vôtre et celui de la personne qui reçoit votre Miséricorde…ou se la voit refuser !!!

 

Quelqu’un vient-il vous trouver ou vous importuner ??? Pensez toujours que vous ne le recevez pas lui seul, mais aussi son Saint Ange gardien.

Faites toujours preuve de Charité, car même un délinquant à son Saint Ange gardien, qui ne devient pas délinquant si son protégé l’est !!!

Accueillez donc tout le monde avec Amour, qui que ce soit, même si ce doit être un Amour prudent et réservé, sur la défensive, ou bien un Amour sévère pour faire comprendre à votre Prochain qui vous rend visite que sa conduite est répréhensible et vous peine, et qu’il doit en changer, moins pour vous plaire que pour plaire à Dieu.

Accueillez avec Amour, car si vous repoussez une personne antipathique ou indésirable, importune à ce moment précis, ou que vous savez être perfide, vous repoussez l’hôte invisible mais Saint qui l’accompagne et qui devrait vous rendre tout visiteur agréable, puisque toute personne qui entre chez vous apporte dans vos murs ou auprès de vous son Saint Ange gardien.

Devez-vous vivre auprès de quelqu’un qui vous déplait ??? Avant tout, ne jugez pas. Vous ne savez pas juger. Il est rarissime que l’homme juge avec justice.

Mais quand vous portez un juste jugement, fondé sur des éléments positifs examinés sans préjugés ni acrimonies humaines, ne manquez pas à la Charité envers votre Prochain, car vous en feriez autant envers son Saint Ange gardien.

Si vous saviez penser de cette manière, il vous serait bien plus facile de dépasser antipathies et rancoeurs et Aimer, Aimer et accomplir les œuvres qui permettent au Seigneur et Juge de vous dire : « Viens à Ma Droite, car tu es Béni ».   

Allons, un petit effort, une réflexion constante de tous les instants, celle-ci : Voir, avec l’œil de La Foi, le Saint Ange gardien qui se trouve aux côtés de tout homme, et toujours agir comme si chacun de vos actes s’adressait au Saint Ange de Dieu qui témoignera devant Dieu. Je vous l’assure, le Saint Ange gardien de chacun, uni au vôtre, dira :

« Très-Haut, celui-ci a toujours été fidèle à La Charité. Il T’a Aimé à travers les autres, il a Aimé le monde surnaturel à travers les créatures et, en raison de cet Amour Spirituel, il a supporté les offenses, Pardonné, fait preuve de Miséricorde envers tous, imitant en cela Ton Fils Bien-Aimé dont le regard humain, même s’il se portait sur ses ennemis, voyait auprès d’eux, à l’aide de Son Esprit très Saint, leurs Saints Anges gardien affligés. Il les honorait et les aidait dans leurs efforts pour convertir les hommes, afin de Te Glorifier par eux, Toi, Le Très-Haut, en sauvant du Mal le plus possible de créatures ».

Toi qui te réjouis de ce que Le Seigneur, à Sa venue ici, trouve un Ange de plus qui l’Adore, je veux que, tout comme tu crois à la présence du Saint Ange gardien de l’enfant à naître, tu croies à mes paroles et que tu te comportes comme je te l’ai dit avec ceux qui viennent te voir ou avec qui tu as des contacts de toutes sortes, en pensant à leur Saint Ange gardien pour surmonter fatigues et indignations, et en Aimant chacun avec justice pour plaire à Dieu et honorer le Saint Ange gardien en l’aidant.

Médite, mon âme, à la manière dont Le Seigneur vous honore et comme nous, les Saints Anges gardiens, vous honorons, à la manière dont nous vous permettons de nous aider (Lui, Dieu, et nous, ses ministres spirituels) par un mot capable de remettre l’un de vos semblables sur la bonne voie et surtout par l’exemple d’une conduite ferme dans le bien.

Ferme, c’est-à-dire qui ne se plie pas à toutes sortes d’indulgences et de compromis pour éviter de perdre l’amitié d’un homme, mais qui ne se soucie uniquement de ne pas perdre celle de Dieu et de Ses Saints Anges.

Il sera parfois pénible de devoir se montrer sévère pour que La Gloire de Dieu et Ses Volontés ne soient pas piétinées par un homme.

Cela entraînera peut-être des impolitesses ou des froideurs. Ne t’en préoccupe pas. Aide le Saint Ange gardien de ton Prochain et tu le retrouveras lui aussi, au Ciel.


Voyons maintenant la suite de la mission de notre Saint Ange gardien lorsque nous avons quitté cette terre, nous avons hérité du Ciel…mais nous devons d’abord nous purifier dans Le Feu Purificateur du Purgatoire.

Extrait des Révélations du Saint Ange gardien de Maria Valtorta le 16 Juillet 1947 (dans le livre d’Azarias) :

Saint Azarias dit :

Les gens s’imaginent que la mission du Saint Ange gardien cesse à la mort de son protégé. Or il n’en va pas toujours ainsi.

Elle s’arrête, et c’est logique, à la mort du pécheur impénitent, à l’immense douleur du Saint Ange gardien de la personne qui ne se repent pas.

Mais elle se transfigure en Gloire joyeuse et éternelle à la mort d’un saint qui passe de la terre au Paradis sans halte au Purgatoire.

Et elle continue telle quelle, sous la forme d’une protection qui intercède et Aime celui qui lui est confié, pour ceux qui passent de la terre au Purgatoire pour y expier et se purifier.

Nous, les Saints Anges gardiens, prions alors pour vous avec Amour devant Le Trône de Dieu et, en union à ces prières d’Amour, nous lui présentons les intercessions de vos parents et amis sur terre.

Ah, je ne puis dire à quel point le lien qui nous unit encore à vous, qui vous Purifiez, est vif, actif et doux.

Nous ressemblons à ces mères qui guettent le retour à la bonne santé d’un enfant convalescent, ou à ces épouses qui comptent les jours qui les séparent de leur réunion à leur époux prisonnier.

Pas un instant nous ne cessons d’observer La Justice Divine, Aimante, et vos âmes qui s’épurent au milieu des Feux de L’Amour (Purificateur).

Et nous jubilons lorsque nous voyons L’Amour s’apaiser à votre regard, et que vous devenez de plus en plus dignes de Son Royaume.

Et quand La Lumière nous ordonne : « Va l’en sortir pour l’amener ici », nous nous précipitons à la vitesse de l’éclair pour apporter au Purgatoire un instant de Paradis, qui est Foi, Espérance, réconfort, à ceux qui y restent pour expier.

Nous serrons contre nous l’âme Aimée pour laquelle nous avons agi et souffert, et nous remontons en sa compagnie en lui enseignant l’Hosanna Paradisiaque.

 

Les deux moments les plus doux de la mission des Saints Anges gardiens sont, d’une part, celui où L’Amour nous dit : « Descends, car un nouvel homme est engendré et il te faut le garder comme un joyau qui M’appartient », et d’autre part quand nous pouvons monter avec vous au Ciel.

Mais le second est supérieur au premier.

Les autres moments de joie tiennent à vos victoires sur le monde, la chair et le démon.

Mais de même que nous tremblons devant votre fragilité dès que nous vous prenons sous notre protection, nous vibrons de joie à chacune de vos victoires, car L’Ennemi du Bien veille à tenter d’abattre ce que l’esprit construit.

C’est pourquoi l’instant où nous entrons avec vous au Ciel est joyeux, d’une Joie parfaite, car plus rien ne saurait détruire ce qui est désormais achevé.


Livre de l'Exode 23,20-23.
« Je vais envoyer un ange devant toi pour te garder en chemin et te faire parvenir au lieu que je t'ai préparé.
Respecte sa présence, écoute sa voix. Ne lui résiste pas : il ne te pardonnerait pas ta révolte, car mon Nom est en lui.
Mais si tu lui obéis parfaitement, si tu fais tout ce que je dirai, je serai l'ennemi de tes ennemis, je poursuivrai tes persécuteurs.
Mon ange marchera devant toi. »

EN UNION DE CŒUR, D’AMOUR FRATERNEL ET DE PRIERES.

 

                          PIERRE

Sous-pages :

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 02/10/2012