Eucharistie du Lundi 23 Juillet 2018 : Lundi de la 16ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire).

Eucharistie du Lundi 23 Juillet 2018 : Lundi de la 16ème semaine du Temps Ordinaire (Année paire).

L’Église Célèbre la Fête (en Europe, mémoire facultative ailleurs) de Sainte Brigitte de Suède, veuve, Fondatrice de l'Ordre du Saint-Sauveur, Co-Patronne de l'Europe (1303-1373).

Solennité chez les Brigittines (Ordre du St-Sauveur) ; Fête en Europe (Co-Patronne de l'Europe), Mémoire obligatoire le 7 Octobre en Finlande ; Mémoire facultative ce 23/07 dans l'Église universelle.

Fête de Saint Jean Cassien, Moine, Prêtre, Docteur de l’Église et Fondateur de 2 Communautés Monastiques à Marseille († 435).
Fête des Bienheureux Martyrs de Daimiel, Martyrs de la guerre civile espagnole (✝ 1936).


Textes de la mémoire de Sainte Brigitte de Suède (1ère lecture, Psaume, Évangile) :
Lettre de saint Paul Apôtre aux Galates 2,19-20… Psaume 34(33),2-3.4-5.6-7.8-9.10-11… Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 3,31-35.
Commentaire de Sainte Brigitte de Suède (v. 1303-1373), mère de famille, puis Religieuse, Co-Patronne de l'Europe.
Autre commentaire de Benoît XVI, Pape de 2005 à 2013.
Autre commentaire de Saint Jean-Paul II (1920-2005), Pape.
Autre commentaire de Frère Dominique, Moine de la Famille de Saint Joseph.
Autre commentaire de l’Abbé Joan Ant. MATEO i García (La Fuliola, Lleida, Espagne).
Hymne, Oraison et Parole de Dieu.

Sainte brigitte de suede 11

Lundi 23 Juillet 2018 : Fête de Sainte Brigitte de Suède, veuve, Fondatrice de l'Ordre du Saint-Sauveur, Co-Patronne de l'Europe (1303-1373).
Sainte Brigitte de Suède est Patronne de l'Europe avec les Saints Cyrille et Méthode, Saint Benoît, Sainte Catherine de Sienne et Sainte Thérèse-Bénédicte de la Croix (Édith Stein).

Pour voir sa vie et en découvrir davantage sur elle, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » ou sur le lien suivant :
Sainte Brigitte de Suède.

Livre galerie 44

Lundi 23 Juillet 2018 : Fête de Sainte Brigitte de Suède, veuve, Fondatrice de l'Ordre du Saint-Sauveur, Co-Patronne de l'Europe (1303-1373).
Le Christ enseigne à Sainte Brigitte de Suède les « 15 Oraisons » et les « 7 Pater Noster ».
Dans les « 15 Oraisons » qu’il enseigna d’abord à Sainte Brigitte, en lui apparaissant dans la Basilique Saint-Paul-hors-les-murs, à Rome, Jésus confirme l’immensité de Son Martyre et de Son Sacrifice.

Pour en découvrir davantage sur les 15 Oraisons et les 7 Pater Noster, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » au 23 Juillet ou sur le lien suivant :
Les « 15 Oraisons » et les « 7 Pater Noster ».

Saint jean cassien icone1

Lundi 23 Juillet 2018 : Fête de Saint Jean Cassien, Moine, Prêtre, Docteur de l’Église et Fondateur de 2 Communautés Monastiques à Marseille († 435).
Pour voir sa vie et en découvrir davantage sur lui, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » ou sur le lien suivant :
Saint Jean Cassien.

Beati martiri spagnoli passionisti di daimiel c

Lundi 23 Juillet 2018 : Fête des Bienheureux Martyrs de Daimiel, Martyrs de la guerre civile espagnole (✝ 1936).
Pour voir leur vie et en découvrir davantage sur eux, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » ou sur le lien suivant :
Bienheureux Martyrs de Daimiel.

 

LITURGIE DE LA PAROLE.

Lettre de saint Paul Apôtre aux Galates 2,19-20.
Grâce à la Loi (qui a fait mourir le Christ) j'ai cessé de vivre pour la Loi afin de vivre pour Dieu. Avec le Christ, je suis fixé à la croix :
je vis, mais ce n'est plus moi, c'est le Christ qui vit en moi. Ma vie aujourd'hui dans la condition humaine, je la vis dans la foi au Fils de Dieu qui m'a aimé et qui s'est livré pour moi.

 

Psaume 34(33),2-3.4-5.6-7.8-9.10-11.
Je bénirai le Seigneur en tout temps,
sa louange sans cesse à mes lèvres.
Je me glorifierai dans le Seigneur :
que les pauvres m'entendent et soient en fête !

Magnifiez avec moi le Seigneur,
exaltons tous ensemble son nom.
Je cherche le Seigneur, il me répond :
de toutes mes frayeurs, il me délivre.

Qui regarde vers lui resplendira,
sans ombre ni trouble au visage.
Un pauvre crie ; le Seigneur entend :
il le sauve de toutes ses angoisses.

L'ange du Seigneur campe à l'entour
pour libérer ceux qui le craignent.
Goûtez et voyez : le Seigneur est bon !
Heureux qui trouve en lui son refuge !

Saints du Seigneur, adorez-le :
rien ne manque à ceux qui le craignent.
Des riches ont tout perdu, ils ont faim ;
qui cherche le Seigneur ne manquera d'aucun bien.

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 3,31-35.
En ce temps-là, comme Jésus était dans une maison, arrivent sa mère et ses frères. Restant au-dehors, ils le font appeler.
Une foule était assise autour de lui ; et on lui dit : « Voici que ta mère et tes frères sont là dehors : ils te cherchent. »
Mais il leur répond : « Qui est ma mère ? Qui sont mes frères ? »
Et parcourant du regard ceux qui étaient assis en cercle autour de lui, il dit : « Voici ma mère et mes frères.
Celui qui fait la volonté de Dieu, celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère. »

 

Commentaire du jour.
Sainte Brigitte de Suède (v. 1303-1373), mère de famille, puis Religieuse, Co-Patronne de l'Europe.
Prière attribuée à Sainte Brigitte (trad. bréviaire).

Contemplation de la Passion et de la Résurrection du Christ

Béni sois-tu, Jésus-Christ Mon Seigneur, qui as prédit ta mort avant l'heure ; qui, à la dernière Cène, as merveilleusement Consacré avec du pain matériel ton Corps qui nous rachète ; qui l'as donné par Amour aux apôtres en mémoire de ta très précieuse Passion ; Toi qui, en leur lavant les pieds de tes très saintes et nobles mains, leur as donné humblement un modèle d'humilité....

Louange éternelle à Toi, Jésus-Christ Mon Seigneur, pour cette heure où tu as souffert sur la Croix, pour nous pécheurs, les plus grandes amertumes et les angoisses les plus extrêmes ; car les souffrances très aiguës de tes blessures atteignaient durement ton âme et transperçaient cruellement ton cœur sacré ; finalement ton cœur a éclaté, tu as rendu l'esprit et, penchant la tête, tu t'es remis humblement aux mains de Dieu Ton Père, et alors ton corps a connu le froid de la mort...

Béni sois-tu, Jésus-Christ Mon Seigneur, qui pour notre Salut as permis que ton côté et ton cœur soient percés par la lance, et qui as fait jaillir de ton côté les flots de ton Sang précieux pour nous racheter.

Gloire à toi, Jésus-Christ Mon Seigneur, parce que tu as voulu que ton Corps béni soit déposé de la Croix par tes amis et couché dans les bras de ta mère très douloureuse ; et parce que tu as permis qu'elle l'enveloppe de linges, qu'il soit mis au tombeau et gardé par des soldats.

Honneur éternel à Toi, Jésus-Christ Mon Seigneur, qui es Ressuscité des morts le troisième jour ; qui t'es manifesté vivant aux témoins de ton choix ; qui, après quarante jours, es monté au Ciel à la vue de beaucoup, et qui y as établi avec honneur tes amis que tu avais délivrés des enfers.

Jubilation et louange éternelle à Toi, Seigneur Jésus-Christ, qui as envoyé Le Saint-Esprit dans le cœur de tes disciples et as développé en eux un Amour infini de Dieu.

Béni sois-tu, digne de louange et de gloire éternellement, Jésus Mon Seigneur, qui trônes en ton Royaume Céleste dans la Gloire de ta Divinité, vivant corporellement avec tes membres très saints que tu as tirés de la chair de la Vierge.
Et c'est ainsi que tu viendras au jour du Jugement pour juger les âmes de tous, vivants et morts.
Toi qui vis et règnes avec Le Père et L'Esprit-Saint pour les siècles des siècles. Amen.

 

Commentaire du jour.
Benoît XVI, Pape de 2005 à 2013.
Audience générale du 27/10/2010 (trad. © copyright Libreria Editrice Vaticana)

Sainte Brigitte, femme de Prière pour l’Église de son temps

La première période dans la vie de cette Sainte est caractérisée par son mariage heureux. Son mari s'appelait Ulf et était gouverneur d'un important territoire du royaume de Suède.
Le mariage dura vingt-huit ans, jusqu'à la mort d'Ulf.
Huit enfants sont issus de ce mariage, dont la deuxième, Karin (Catherine) est vénérée comme Sainte. Cela est un signe éloquent de l'engagement éducatif de Brigitte à l'égard de ses enfants...

Brigitte, qui a reçu une direction spirituelle d'un Religieux érudit qui l'a introduite à l'étude des Écritures, a exercé une influence très positive sur sa famille qui, grâce à sa présence, est devenue une véritable « Église domestique ».

Avec son mari, elle a adopté la Règle des Tertiaires Franciscains. Elle pratiquait avec générosité des œuvres de charité envers les pauvres: elle a fondé également un hôpital. Auprès de son épouse, Ulf a appris à améliorer son caractère et à progresser dans la Vie Chrétienne.

Au retour d'un long pèlerinage à Saint-Jacques de Compostelle..., les époux ont formé le projet de vivre dans l'abstinence; mais peu de temps après, dans la paix d'un Monastère dans lequel il s'était retiré, Ulf a conclu sa vie terrestre.

Cette première période de la vie de Brigitte nous aide à apprécier ce que nous pourrions définir aujourd'hui comme une authentique « spiritualité conjugale » : ensemble, les époux Chrétiens peuvent parcourir un chemin de sainteté, soutenus par la grâce du Sacrement du mariage.
Souvent, comme cela a été le cas dans la vie de Sainte Brigitte et d'Ulf, c'est la femme qui, avec sa sensibilité religieuse, sa délicatesse et sa douceur, réussit à faire parcourir à son mari un chemin de Foi.

Je pense avec reconnaissance à de nombreuses femmes qui, jour après jour, illuminent aujourd'hui encore leur famille par leur témoignage de Vie Chrétienne.
Puisse L'Esprit du Seigneur susciter aujourd'hui également la sainteté des époux Chrétiens, pour montrer au monde la beauté du mariage vécu selon les valeurs de l'Évangile: l'Amour, la Tendresse, l'aide réciproque, la fécondité dans l'engendrement et l'éducation des enfants, l'ouverture et la solidarité envers le monde, la participation à la Vie de l'Église.

Devenue veuve, Brigitte a commencé la deuxième période de sa vie.
Elle a renoncé à contracter un autre mariage pour approfondir l’union avec Le Seigneur à travers la Prière, la Pénitence et les œuvres de Charité.
Les veuves Chrétiennes peuvent donc trouver elles aussi chez cette Sainte un modèle à suivre.

En effet, à la mort de son mari, Brigitte, après avoir distribué ses biens aux pauvres, tout en ne choisissant jamais la Consécration Religieuse, s’est installée au Monastère Cistercien d’Alvastra.
C’est là qu’ont commencé les Révélations Divines qui l’ont accompagnée pendant tout le reste de sa vie…

En lisant ces Révélations, nous sommes interpellés sur des thèmes importants.
Par exemple, on retrouve fréquemment la description, avec des détails très réalistes, de la Passion du Christ, pour laquelle Brigitte a toujours eu une dévotion privilégiée, contemplant dans celle-ci l’Amour infini de Dieu pour les hommes.

Sur les lèvres du Seigneur qui lui parle, elle place avec audace ces paroles émouvantes : « Mes amis, j’aime si tendrement mes brebis, que, s’il était possible, j’aimerais mieux mourir autant de fois pour chacune d’elles de la mort que j’ai soufferte pour la Rédemption de toutes, que d’en être privé » (1, 59).
La maternité douloureuse de Marie, qui a fait d'elle la Médiatrice et la Mère de Miséricorde, est aussi un thème qui revient souvent dans les Révélations.

En recevant ces charismes, Brigitte était consciente d’être la destinataire d’un don de grande prédilection de la part du Seigneur :
« Vous, ma fille, que j'ai choisie pour moi..., aimez-moi de tout votre cœur..., mais plus que tout ce qui est au monde » (1, 1).
Du reste, Brigitte savait bien, et elle en était fermement convaincue, que chaque charisme est destiné à édifier l’Église.

C’est précisément pour ce motif qu’un grand nombre de ses Révélations étaient adressées, sous formes d’avertissements parfois sévères, aux croyants de son temps, y compris les autorités politiques et Religieuses, pour qu’elles vivent de façon cohérente leur Vie Chrétienne.
Mais elle faisait toujours cela avec une attitude de respect et en pleine fidélité au magistère de l’Église, en particulier au successeur de l’apôtre Pierre.

 

Commentaire du jour.
Saint Jean-Paul II (1920-2005), Pape.
Motu proprio  « Spes aedificandi » 01/10/1999 (trad. © copyright Libreria Editrice Vaticana)

Sainte Brigitte de Suède, Co-Patronne de l'Europe

La Foi Chrétienne a façonné la culture du continent européen et a été mêlée de façon inextricable à son histoire, au point que celle-ci serait incompréhensible sans référence aux événements qui ont caractérisé d'abord la grande période de l'évangélisation, puis les longs siècles au cours desquels le Christianisme, malgré la douloureuse division entre l'Orient et l'Occident, s'est affirmé comme la Religion des Européens eux-mêmes...

La route vers l'avenir ne peut pas ne pas tenir compte de ce fait ; les Chrétiens sont appelés à en prendre une conscience renouvelée afin d'en montrer les potentialités permanentes.
Ils ont le devoir d'apporter à la construction de l'Europe une contribution spécifique, qui aura d'autant plus de valeur et d'efficacité qu'ils sauront se renouveler à la lumière de l'Évangile.
Ils se feront alors les continuateurs de cette longue histoire de sainteté qui a traversé les diverses régions de l'Europe au cours de ces deux millénaires, où les Saints officiellement reconnus ne sont que les sommets proposés comme modèles pour tous.

Il y a en effet d'innombrables Chrétiens qui, par leur vie droite et honnête, animée par l'Amour de Dieu et du prochain, ont atteint, dans les vocations Consacrées et laïques les plus diverses, une sainteté véritable et largement diffusée, même si elle était cachée.
L'Église ne doute pas que ce trésor de sainteté soit précisément le secret de son passé et l'espérance de son avenir...

C'est pourquoi, complétant ce que j'ai fait quand j'ai déclaré Co-Patrons de l'Europe, aux côtés de Saint Benoît, deux Saints du premier millénaire, les frères Cyrille et Méthode, pionniers de l'évangélisation de l'Orient, j'ai pensé compléter le cortège des Patrons Célestes par trois figures également emblématiques de moments cruciaux du deuxième millénaire qui touche à sa fin : Sainte Brigitte de Suède, Sainte Catherine de Sienne, Sainte Thérèse-Bénédicte de la Croix.
Trois grandes Saintes, trois femmes qui, à des époques différentes –- deux au cœur du Moyen Âge et une en notre siècle –- se sont signalées par l'Amour actif de l'Église du Christ et le témoignage rendu à sa Croix.

 

Autre commentaire du jour.
Frère Dominique, Moine de la Famille de Saint Joseph.

Celui qui fait la Volonté de Dieu, celui-là est pour Moi un frère, une sœur, une mère.

Nous savons combien d’oppositions le Seigneur a rencontrées. Celles qui nous viennent spontanément en tête sont celles de ses pairs, des scribes et des pharisiens, de tous ceux qui voyaient en lui un agitateur ou un possédé.
Mais l’Évangile de ce jour nous rappelle que les siens l’ont aussi fortement critiqué : « il a perdu la tête » disaient-ils. Il s’est laissé déborder par les foules, il nous faut le reprendre et le ramener à la raison. Tel était leur projet.

L’Évangéliste précise à leur propos « restant au dehors », c'est-à-dire que la famille de Jésus n’est pas entrée dans le cercle des disciples, de ceux qui le suivent.
Ils considèrent encore Jésus comme membre de leur propre cercle. De plus, ils espèrent attirer Jésus dehors, c'est-à-dire l’arracher à sa mission.
Voilà une attitude dont nous ne sommes pas protégés. Mettre la main sur Le Seigneur, le mettre à notre service, sont des manières fréquentes que nous avons de lui rappeler que nous sommes les siens.
Les liens qui nous unissent à Lui nous donneraient des droits sur Lui.

Mais Jésus rappelle vivement que le seul lien qui puisse nous unir à Lui est l’Obéissance à la Volonté du Père : « Voici ma mère et mes frères. Celui qui fait la Volonté de Dieu, celui-là est mon frère, ma sœur, ma mère ».

Cette parole du Seigneur prend un relief particulier en ce jour où nous célébrons la Fête de Sainte Brigitte de Suède, une des patronnes de l’Europe.
Cette Sainte, qui vécut au XIVème siècle, qui est connue pour avoir été une grande Mystique et pour avoir été la Fondatrice de l'Ordre du Très Saint Sauveur, fut d’abord une mère.
Elle connaît la force des liens du sang pour avoir élevé huit enfants. Elle aurait pu se satisfaire de ce bonheur légitime, mais elle était disciple du Christ.
Elle qui était de bonne condition sociale, refusa de se laisser enfermer dans un bien-être matériel et elle fonda, avec son époux, un petit hôpital où ils soignaient eux-mêmes les malades.
Elle n’a pas renoncé à sa famille, mais, le cercle de sa famille était ouvert au cercle de la famille de Jésus parce qu’il en faisait Lui-même partie.

Après la mort de son mari, une série de Grâces mystiques extraordinaires la conduisit à se consacrer au Christ.
Son charisme de discernement et de conseil (qui avait déjà produit du fruit en conduisant une de ses filles à la sainteté) la mit au service de bien des personnes de l'Église de son époque : princes et Papes venaient auprès d’elle pour connaître les voies de Dieu.
Parce qu’elle était la sœur du Christ, elle était aussi leur sœur et elle œuvrait à la communion ecclésiale.

En accueillant l’exemple de la vie de Sainte Brigitte, nous découvrons donc que seule une docilité parfaite à L’Esprit-Saint peut nous faire comprendre la profondeur de notre lien au Christ et transfigurer les dons qu’il nous a faits, au point de leur faire porter un fruit pour l’Église tout entière.

Ainsi, nous qui appartenons au Christ pour avoir été rachetés par son Sang, nous avons à désirer être fixés à l’arbre de la Croix avec Lui, car sur cet arbre se cueillent tous les fruits qui édifient l’Église.
Être ainsi uni au Christ est être véritablement son frère, sa sœur ou sa mère. Marie, debout au pied de la Croix, en témoigne.
Le seul lien qui doit nous unir au Christ est donc celui qui, dans L’Esprit, lui permet de vivre en nous, ainsi que Saint Paul en témoigne dans la première lecture : « je vis, mais ce n'est plus moi, c'est Le Christ qui vit en moi ». Toute autre relation, aussi légitime soit-elle, y est subordonnée.

Dieu Notre Père, par l’intercession de Sainte Brigitte, donne-nous de vivre notre condition humaine dans la Foi en Ton Fils qui nous a aimés et qui s'est livré pour nous.
Frère Dominique

 

Autre commentaire de ce jour (Luc 2 36-38).
http://evangeli.net/evangile/jour/VI_0723a
Abbé Joan Ant. MATEO i García (La Fuliola, Lleida, Espagne).

«Elle ne s'éloignait pas du Temple, servant Dieu nuit et jour en jeûnant et en priant»

Aujourd'hui, nous Célébrons la Sainte Brigitte. Par une chaude matinée du 23 Juillet 1373, à Rome, pendant que Pierre d'Alvastra célébrait la Messe dans sa cellule, Brigitte confiait son âme au Seigneur pendant qu'elle marmottait :
"Seigneur, je remets mon esprit entre tes mains", au moment même où le Prêtre élevait la Sainte Hostie.

Elle avait 70 ans et atteignait la fin d'une vie de fidélité aux desseins de Dieu, un peu à la manière de la prophétesse Anne, fille de Phanuel : Elle était "d'un âge avancé ; après son mariage elle avait vécu sept ans avec son mari, elle devint veuve et ne s'éloignait pas du Temple, servant Dieu nuit et jour en jeûnant et en priant (Lc 2,36-37).

La vie de Sainte Brigitte est fascinante : fille, épouse, mère de huit enfants, veuve, princesse et conseillère des rois, Religieuse, Fondatrice…
Et surtout, épouse aimée de Jésus qui lui confia des secrets Célestes et la fit rentrer dans l'Amour révélé dans sa Passion.
Jean-Paul II l'a intégrée dans les Patronnes de l'Europe. Comme Anne, Brigitte a servi le Seigneur alors qu'elle était une femme mariée puis veuve. Comme Anne, elle se Consacrait au Seigneur nuit et jour.

Dieu s'est manifesté à elle et elle a accueilli docilement le dessein divin dans sa vie. Elle fut un instrument fidèle et eut une grande influence dans la rénovation de l'Europe de son époque.
Un vrai exemple d'actualité pour nous.

Nous aussi nous attendons que l'Europe soit libérée de ses esclavages et que son sang Chrétien resplendisse.
Dieu compte sur nous pour cela. Si nous sommes des instruments fidèles, Il réalisera de grandes œuvres par notre intermédiaire.
Ecoutons la voix de Dieu dans le silence et la Prière. Passons-nous de toutes les choses superflues et vaniteuses.
Que notre richesse soit Le Seigneur. Et ne perdons jamais la Joie d'aimer davantage Dieu et de croître dans la sainteté.

"Béni sois-tu, Mon Seigneur Jésus-Christ, Toi qui, avec ton Sang précieux et ta mort sacrée, as racheté les âmes et les as rendues avec Miséricorde de cet exil à la Vie éternelle (Sainte Brigitte).

 

HYMNE : ESPRIT DE DIEU, TRÈS PUR AMOUR

Esprit de Dieu, très pur Amour, 
Descends dans notre nuit obscure ; 
Le temps nous tient, la chair nous dure, 
Esprit de feu, très pur Amour !

Cœur du Très-Haut, soleil du Christ, 
Console-nous du grand hiver ; 
Transforme avec nous l’univers, 
Vigne de grâce, Hôte infini !

Esprit de Dieu, très pur Amour, 
Descends dans notre nuit obscure ; 
La soif nous tient, la mort nous dure, 
Esprit de vie, très pur Amour !

Notre âme attend, notre âme a faim,
Sage conseil, ô Vérité,
De voir dans la pleine clarté
Le fruit parfait de tes desseins !

Esprit de Dieu, très pur Amour, 
Descends dans notre nuit obscure ; 
Destin nous tient, douleur nous dure, 
Esprit de paix, très pur Amour !

Unique Amour, fais-nous ta proie,
Plie notre orgueil, panse nos plaies ;
De ta vigueur viens nous brûler,
Souffle de Dieu, Flamme de joie !

Esprit de Dieu, très pur Amour,
Descends dans notre nuit obscure ; 
La chair nous tient, le temps nous dure,
Esprit du ciel, très pur Amour !

 

HYMNE : UN JOUR NOUVEAU COMMENCE

Un jour nouveau commence, 
Un jour reçu de toi, 
Père, 
Nous l’avons remis d’avance 
En tes mains tel qu’il sera.

Émerveillés ensemble, 
Émerveillés de toi, 
Père, 
Nous n’avons pour seule offrande 
Que l’accueil de ton amour.

Marqués du goût de vivre, 
Du goût de vivre en toi, 
Père, 
Nous n’avons pas d’autres vivres 
Que la faim du pain rompu.

Comment chanter ta grâce, 
Comment chanter pour toi, 
Père, 
Si nos cœurs ne veulent battre 
De l’espoir du Corps entier ?

Le jour nouveau se lève 
Le jour connu de toi, 
Père ; 
Que ton Fils dans l’homme achève 
La victoire de la croix !

 

HYMNE : FRAPPE À MA PORTE

Frappe à ma porte, 
Toi qui viens me déranger. 
Frappe à ma porte, 
Tu viens me ressusciter.

R/ Je ne sais ni le jour ni l’heure, 
Mais je sais que c’est toi, Seigneur.

Frappe à ma porte 
Tout le vent de ton Esprit. 
Frappe à ma porte 
Le cri de tous mes frères.

Frappe à ma porte
Le cri de tes affamés.
Frappe à ma porte
La chaîne du prisonnier.

Frappe à ma porte,
Toi, la misère du monde.
Frappe à ma porte
Le Dieu de toute ma joie.

 

Oraison du matin (Office des Laudes)... Propre à Sainte Brigitte de Suède.
Dieu qui a révélé à Sainte Brigitte les secrets du Ciel, quand elle méditait La Passion de Ton Fils, fais que nous puissions nous aussi exulter de Joie dans la Révélation de ta Gloire.

 

Parole de Dieu : (Jdt 8, 25-26a.27b)... (Office des Laudes).
Rendons grâce au Seigneur Notre Dieu qui nous éprouve comme nos pères. Rappelez-vous tout ce qu’il a fait avec Abraham et combien il a éprouvé Isaac et tout ce qui arriva à Jacob. C’est pour les avertir que Le Seigneur flagelle ceux qui s’approchent de Lui.

 

Parole de Dieu : (1 Th 3, 12-13)... (Office des Vêpres).
Que Le Seigneur vous donne, entre vous et à l’égard de tous les hommes, un Amour de plus en plus intense et débordant, comme celui que nous avons pour vous.
Et qu’ainsi il vous établisse fermement dans une sainteté sans reproche devant Dieu Notre Père, pour le jour où Notre Seigneur Jésus viendra avec tous les Saints.

Ajouter un commentaire