64. Fête de Sainte Marie-Madeleine...3ème Partie.

LA PAIX DU SEIGNEUR SOIT AVEC VOUS, VOTRE FAMILLE ET VOS PROCHES.

FÊTE DE SAINTE MARIE-MADELEINE…3ème Partie.

 

TROISIEME ET DERNIERE PARTIE.

Extrait de ma Réflexion n°10 : Etre Fidèle à Dieu.

Dieu nous tente pour nous faire prendre Son Chemin et Satan nous tente aussi.

A nous de choisir et c’est par notre volonté et notre amour (de Dieu ou de Satan, de l’Amour Pur et Vrai de Dieu ou des plaisirs de notre chair dont nous devenons de plus en plus esclave)   que nous irons d’un coté ou de l’autre, dans Le Royaume de Dieu ou dans celui de Satan !!!

 

Comme l’homme est tombé dans la faute (depuis Adam et Eve) et continuera de tomber jusqu’à la fin du monde, Dieu, dans Son Amour infini, a commencé par se choisir un peuple auquel, Il a donné Ses Commandements pour prendre le bon chemin.

Il a Béni ce peuple et l’a fait se multiplier.

Dans ce peuple qui a continué de fauter et de rejeter Son Dieu, Il a choisi des Prophètes pour les faire revenir de leurs péchés.

Finalement, Le Père (La première personne de La Trinité) a décidé volontairement pour nous sauver de la mort éternelle de nos âmes, d’envoyer Son Propre Fils (La deuxième personne de La Trinité) pour nous obtenir La Rédemption, en acceptant de prendre chair humaine (de devenir vraiment un Homme, tel que Dieu l’avait conçu) et de prendre sur Lui, tous nos péchés, d’être torturé et mis à mort sur une Croix, pour nous ouvrir à nouveau les portes du Ciel.

Jésus, Vrai Dieu et Vrai Homme, Le Fils du Père éternel, en mourant et en Ressuscitant ensuite a cloué nos fautes sur le bois de La Croix.


Qu’il soit bien clair par là, qu’Il a enduré La Torture et La Mort sur une Croix, pour les péchés de toutes natures commis par tous les hommes de tous les temps du commencement de La Création jusqu’à La Fin du Monde. 

N’accusons donc pas Le peuple Juif de l’époque d’avoir torturé et tué Jésus.

Jésus a choisit volontairement de venir sur Terre, en prenant à son compte Le Désir du Père de sauver Les Hommes, et Il est mort pour TOUS.

 

Cela signifie que lorsque j’ai (moi-même) des pensées impurs ou d’orgueil ou d’égoïsme ou de colère et de violence, voir de mépris des autres, c’est MOI-MÊME qui met une couronne d’épine sur Jésus, et qui l’enfonce pour lui faire bien mal.

Cela signifie que lorsque je méprise mon prochain (y compris le pauvre et l’exclu), c’est MOI-MÊME qui crache au visage de Jésus.

Cela signifie que lorsque je me laisse gagner par la colère, la violence (verbale ou physique), c’est MOI-MÊME qui flagelle et enfonce les clous dans le corps de Jésus. 

Cela signifie que lorsque je détruis quelqu’un par le mépris, les insultes, la fourberie, les faux serments, les mensonges aussi bien qu’avec une arme, c’est MOI-MÊME qui mets à mort Jésus.


Et JESUS est mort pour MOI et pour me sauver.

Il a répandu Son Sang sur MOI pour obtenir ma Rédemption et me permettre d’aller dans Son Royaume pour l’éternité.

A moi, ensuite, de reconnaître mes fautes, de les regretter, de me convertir et de réparer le mal que j’ai fait, par des actes d’Amour, d’Humilité, de Compassion, de Miséricorde, ainsi que par mes prières, mes sacrifices et mes souffrances offertes avec Amour.

Marie-Magdeleine a souffert atrocement de réaliser le mal qu’elle avait fait par « son péché », mais contrairement à Saint Pierre qui après son reniement refusait de se relever en refusant de se pardonner tout en sachant que Jésus lui avait pardonné, que La Très Sainte Vierge Marie lui avait pardonné et que les autres apôtres, aussi coupables que lui par leur lâcheté en fuyant dès son arrestation, lui avait pardonné aussi…

Marie-Magdeleine a pris sur elle de se relever et d’affronter la honte de se retrouver en public face à ceux qui n’avait vu, ne voyait et ne verrais toujours en elle…que La prostituée de Magdala.

Marie-Magdeleine a pris sur elle d’Aimer amoureusement et inconditionnellement Jésus, de l’Aimer même à la folie…au risque de se faire moquer d’elle par ceux qui ne voyait en elle (ou qui ne désirait voir en elle…tellement elle était jolie, désirable…et avait su combler tant d’hommes de ses charmes !!!) qu’une prostituée…et vendant maintenant ses charmes à Jésus. 

Marie-Magdeleine a pris sur elle d’Aimer amoureusement et inconditionnellement Jésus, de l’Aimer même à la folie…au risque de faire dire et penser aux détracteurs de Jésus (notamment les juifs influents du Temple) que Jésus fréquentait assidûment les prostituées… pour satisfaire ses vices !!!

Marie-Magdeleine a pleuré amèrement d’embaumer de ses mains de pécheresse qui avait caressées langoureusement et donné tant de plaisirs à une multitude d’hommes…de ses mains corrompues par le vice...d’embaumer avec ses mains Son Dieu...La Pureté Infinie...L’Amour Vrai et Infini.

Elle devait le faire car elle était la seule à avoir assez de force de caractère pour le faire tellement toutes les femmes de l’entourage de Jésus étaient effondrées…quand à La Très Sainte Vierge Marie…elle était en train de vivre La Passion du Christ…une armée d’épées lui traversant le cœur (voir ma Réflexion n°6 : Le Samedi Saint ).

Elle devait le faire…mais que de souffrances et de pleurs.

(Voir l’extrait des Révélations de Jésus à Maria Valtorta (tome 10, chapitre 1 de L’Evangile tel qu’il m’a été révélé, que j’ai cité en début de cette Réflexion, lorsque Marie-Magdeleine entend les cris de Pierre en train de gémir…Le matin de la Résurrection). 

Comme nous pouvons le voir, nous sommes très loin de fêter une prostituée dont L’Eglise a fait une Sainte…mais bien une Amoureuse à l’Infini de Dieu qui a voulu passer sa vie à expier le mal qu’elle avait fait en prenant sur elle une part de La Rédemption de Jésus.

Comme aussi l’on fait après elle tant de Saints à l’image de très récemment Marthe Robin (voir la fin de ma Réflexion n°34 : La Vie Eternelle) :


En 1925, elle a écrit un acte d'offrande sans réserve à la volonté de Dieu.

C'est par Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus que Marthe, très malade et presque à l'agonie, a su qu'elle avait le choix : d'aller au ciel tout de suite, ou d'accepter une mission d'expiation des péchés, mission de souffrances unies à celles du Christ pour un renouveau dans l'Église, un renouveau chrétien de la France.

Le Père Finet son « Père » spirituel, commente :

« Il ne manque rien, à la Passion du Christ dans l'ordre du mérite, et nul ne peut rien ajouter en ce domaine ... Mais dans l'ordre de l'application de ses mérites, les membres de Son Corps mystique sont appelés à laisser faire en eux ce qu'Il a fait, le premier, Lui, la Tête ».

Comme je l’ai déjà dit dans ma précédente Réflexion, nous sommes loin de la recherche des plaisirs de ce monde…pour ne vivre qu’avec une idée en tête, celle de devenir tel que Dieu désir que nous devenions, en faisant tout avec un Amour Fou de Dieu, pour hériter à notre mort du Royaume de Dieu où un Bonheur Infini et Eternel attend ceux qui auront obtenu cet héritage par leur vie en Dieu sur terre.

Cette conversion qu’à vécu Sainte Marie-Madeleine, ce désir de tout vivre pour Dieu, et comme l’a si bien exprimé Sainte Thérèse…Le désir de faire toute chose ordinaire de manière extraordinaire…en faisant même les choses les plus insignifiante en y mettant L’Amour de Dieu, en Aimant ce que l’on fait de L’Amour Infini de Dieu...tout devient occasion d’Aimer... d’exprimer et de répandre L’Amour de Dieu…cet Amour puisé dans L’Eucharistie.

Nous avons alors Dieu en nous, et devenons les porteurs de Dieu et de Son Amour auprès de notre Prochain et dans tout ce que nous faisons, au travers de toutes nos pensées, nos actes et nos prières, de tous nos actes de Charité, de nos sacrifices et de nos offrandes à Dieu.


J’aimerais mettre un commentaire du Pape Paul VI sur cela :

Commentaire
Paul VI, Pape de 1963-1978
Constitution apostolique « Paenitemini » du 18/02/1966 (trad. DC 1466, p. 386 rev.© copyright Libreria Editrice Vaticana)

                             Le Christ nous appelle tous à la conversion

     Le Christ, qui pendant sa vie a toujours fait ce qu'il enseignait, a passé quarante jours et quarante nuits dans le jeûne et la prière avant de commencer son ministère. Il a inauguré sa mission publique par ce message joyeux : « Le Royaume de Dieu est proche », ajoutant tout de suite ce commandement : « Repentez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle » (Mc 1,15). D'une certaine manière, c'est toute la vie chrétienne qui se trouve résumée dans ces paroles. On ne peut parvenir au Royaume annoncé par le Christ que par la « metanoia », c'est-à-dire par le changement et le renouvellement intime et total de l'homme tout entier... L'invitation du Fils de Dieu à la metanoia nous oblige d'autant plus qu'il ne l'a pas seulement prêchée, mais qu'il s'est offert lui-même en exemple. Le Christ est en effet le modèle suprême des pénitents. Il a voulu souffrir non pas pour ses péchés, mais pour ceux des autres.

      Lorsqu'il se met devant le Christ, l'homme est éclairé d'une lumière nouvelle : il reconnaît la sainteté de Dieu et la gravité du péché. Par la parole du Christ le message qui invite à la conversion et accorde le pardon des péchés lui est transmis. Ces dons, il les reçoit en plénitude dans le baptême, qui le configure à la Passion, à la mort et à la résurrection du Seigneur. Toute la vie à venir du baptisé est placé sous le signe de ce mystère. Tout chrétien doit donc suivre le Maître en renonçant à lui-même, en portant sa croix et en participant aux souffrances du Christ. Ainsi, transfiguré en image de sa mort, il devient capable de méditer la gloire de la résurrection. Il suivra également le Maître en vivant non plus pour lui, mais pour celui qui l'a aimé et s'est donné lui-même pour lui (Ga 2,20), et en vivant aussi pour ses frères, en complétant « dans sa chair ce qui manque aux épreuves du Christ pour son Corps qui est l'Eglise » (Col 1,24).


Marie-Magdeleine, par sa force de caractère, par sa volonté ferme et définitive, par son Amour total pour Son Jésus (« Rabbouni »), par son regret amère de sa faute qui restera présent toute sa vie…aura l’héroïsme de devenir une très grande Sainte en étant celle, comme le dit Jésus à Lazare, qui aura su, plus que tous les autres, changer son être totalement corrompue…pour devenir une véritable « Femme », Fille de Dieu.

C’est ce que Saint Paul nous dit au travers de la première lecture de ce jour… « Quand L’Amour du Christ nous saisit…désormais nous ne connaissons plus personne à la manière humaine…nous devenons une créature nouvelle…le monde ancien s’en est allé…un monde nouveau est déjà né ».

Deuxième lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 5,14-17.
En effet, l'amour du Christ nous saisit quand nous pensons qu'un seul est mort pour tous, et qu'ainsi tous ont passé par la mort.
Car le Christ est mort pour tous, afin que les vivants n'aient plus leur vie centrée sur eux-mêmes, mais sur lui, qui est mort et ressuscité pour eux.
Désormais nous ne connaissons plus personne à la manière humaine : si nous avons compris le Christ à la manière humaine, maintenant nous ne le comprenons plus ainsi.
Si donc quelqu'un est en Jésus Christ, il est une créature nouvelle. Le monde ancien s'en est allé, un monde nouveau est déjà né.
      

C’est ce que Saint Paul nous dit au travers d’un passage de La Bible (Romains 6 22-23).

Maintenant que vous avez été libérés du péché et que vous êtes devenus les esclaves de Dieu, vous y récoltez La Sainteté, et cela aboutit à la vie éternelle. Car le salaire du péché, c’est la mort. Mais le don gratuit de Dieu, c’est La Vie Eternelle dans Le Christ Jésus, Notre Seigneur.

Pour arriver à cela, sachons prendre exemple sur Sainte Marie-Madeleine qui a su piétiner « son péché » pour ne vivre que de L’Amour de Dieu, pour ne se laisser pénétrer et envahir que par L’Amour de Dieu, par Sa présence d’un Amour Infini dans son âme, dans son esprit et même dans son corps.

Là aussi Saint Paul nous le redit au travers d’un passage de la Bible (Colossiens 3 14-15). 

Dans votre vie, mettez L’Amour au-dessus de tout. C’est Lui qui fait l’unité dans la perfection. Et que, dans vos cœurs, règne La Paix du Christ à laquelle vous avez été appelés pour former en Lui un seul corps.

Vivez dans l’action de grâce.

Mais comment peut-on être transformé ainsi d’une manière aussi radicale ???

Cela a été rendu possible par Le Sacrifice de Jésus qui a accepté de se sacrifier pour permettre à « L’Homme » d’être sauvé…s’il en a la volonté !!!


Extrait de ma Réflexion n° 35 : Le Chemin du Oui.

Dieu, dans Sa pensée divine a conçu La Création, y compris L’Homme pour lui faire partager Son Royaume où ne règne que L’Amour.

Mais en voyant Adam et Eve, Il a aussi vu leur NON…Non à Dieu et à Son Amour, et oui au mal et à sa connaissance (ayant déjà toute la connaissance du Bien, en mangeant du fruit de l’arbre de la connaissance du Bien et du Mal…ils découvraient ce que Dieu leur avait caché ...la connaissance du Mal).

En réponse à ce Non, Dieu, dans Son Amour Infini, a décidé de sacrifier Son propre Fils pour sauver l’humanité allant entièrement à sa Perdition (L’Esprit Saint qui est AMOUR a suggéré au Père que Le Fils prenne la condition d’Homme, prenne sur Lui le Péché de L’Humanité jusqu’à en mourir sur une Croix…

Le Père, sous l’inspiration du Saint-Esprit qui le lui suggérait, a dit « OUI, je veux » en espérance d’Amour pour sauver L’Humanité…Le Fils a dit « OUI, je veux » en offrande d’Amour) et Dieu a décidé de créer une nouvelle Eve (Marie), qui serait exempte du Péché originel, et La nouvelle Arche de L’Alliance, porteur de Dieu dans ses entrailles, totalement Pure, son sang se mélangeant au sang du Fils devenu Homme dans ses entrailles.

(Dieu aurait pu ne pas créer Adam et Eve, même ne pas créer les hommes, voir créer les hommes et les laisser tous, vu leurs perversions, terminer leur éternité en Enfer avec Satan, mais Son Amour Infini, Son Humilité fait qu’Il a choisi non seulement de les laisser libre de choisir entre Le Bien et Le Mal, entre L’Amour et La Haine, entre Dieu et Satan, et pour cela a choisi de Sacrifier Son Propre Fils pour sauver tous ceux qui le désireraient…et non d’en faire des robots ne pouvant que faire Le Bien…et d’ailleurs comment pourraient-ils être alors à l’image de Dieu…s’ils n’étaient pas libre de choisir).

Le OUI est un acte d’Amour et de Foi (Dieu aime L’Homme et croit en lui)…et nos OUI répondent aux mêmes critères (Abraham dit OUI à Dieu qui lui promet une descendance avec Sarah sa femme, alors qu’il a près de 100 ans…Zacharie ne croit pas à l’annonce qu’il va avoir un fils avec Elisabeth…il devient muet…etc…).

Le OUI est un acte qui dérange dans nos habitudes et nous oblige à avoir confiance en Dieu qui peut tout, qui sait tout, et dont Le Plan d’Amour est infiniment Parfait (contrairement à ce que nous pourrions faire nous même…qui ne sommes rien, sans L’Amour de Dieu).

Marie avait fait vœux de Virginité (elle est L’Immaculée Conception qui est restée vierge toute sa vie…elle est La Très Sainte Vierge).

Ses habitudes ont été dérangées lorsqu’elle a dut acceptée de se marier (toute femme devait prendre un époux, dans la tradition Juive), mais elle a fait confiance en Dieu…et elle a obtenu un Saint époux qui a acceptée son vœu.

Son vœu a été dérangé et bousculé par l’arrivée de L’Ange qui lui dit : « Tu vas concevoir et enfanter un Fils… »…Dieu ne veut-Il pas de son vœu, le refuse-t-Il, ne Lui plait-Il pas ??? Non seulement, elle doit prendre un époux, mais voilà que Dieu lui fait dire par Son Ange qu’elle va avoir un enfant !!!

Pourtant, elle continue de faire confiance, tout en demandant à l’Ange : « Comment cela va-t-il se faire, puisque je suis vierge (et que même marié, j’ai fait vœux de Virginité !!!) ???»

Le OUI est un acte d’Humilité...Dieu a besoin du OUI de Marie pour que Jésus puisse venir au monde en tant qu’Homme...et Il attend humblement de savoir si Marie va dire OUI ou va refuser. (Compte tenu de son vœu, elle aurait pu très bien dire non à l’Ange).

Si Dieu est assez Humble pour nous faire confiance et attendre notre OUI et ne rien nous imposer, qui serions-nous pour ne pas agir comme Lui ???

Marie n’a pas pris la grosse tête, une fois qu’elle a su qu’elle avait été choisie pour être La Mère de Dieu...son OUI ne lui est pas monté à la tête pour imposer aux autres ses pensées et points de vue auprès de ses proches...elle est restée effacée.   

Le OUI est un acte qui nous met à dos nos proches, ce que nous aimons et ceux que nous rencontrons, qui, s’ils ne sont pas en Dieu, vivant de L’Amour de Dieu, dans La Vérité, La Pureté et L’Amour, nous rejèterons.


Extrait de ma Réflexion n° 44 : L’Annonciation.

Mais si Le Chemin du OUI est un acte d’Amour (et en premier celui de Dieu pour nous, ne l’oublions jamais…Le premier OUI vient de Lui), Il est aussi un Chemin de Foi (celui de Dieu de croire en L’Homme, celui de L’Homme de croire en Dieu) et donc un Chemin d’Obéissance (pas de l’obéissance par obligation, mais de l’obéissance par Amour, avec désir et envie de faire plaisir).  

Le Père a dit au Fils (à Son Fils Unique…Il est Dieu, né de Dieu, engendré non pas crée…) : « Je veux !!!», Je veux que tu acceptes de t’humilier, de te sacrifier, de mourir sous la torture des hommes…pour les sauver…au moins ceux qui le voudrons.

Le « Je veux » du Père, n’est pas une obligation faite à Son Fils…d’aller sur « le bûcher du Sacrifice »…mais l’expression du désir du Père qui veut sauver L’Homme…en sachant qu’Il n’y a pas d’autres solutions pour y parvenir. 

Le « Je veux » du Fils, n’est pas une obéissance par obligation, mais le désir du Fils qui rejoint le désir du Père de s’Immoler pour sauver L’Homme…au moins ceux qui le voudrons.

C’est une obéissance d’Amour avec un désir Infini de, non seulement, répondre au désir du Père par Amour mais aussi répondre à Son propre désir de sauver L’Homme.

Les deux désirs, les deux « Je veux » ne font qu’un dans un seul Elan d’Amour du Père pour Le Fils, du Fils pour Le Père ainsi que du Père et du Fils pour L’Humanité…Cet Elan d’Amour provenant du Souffle de L’Esprit-Saint. 

Le Sacrifice demandé à Abraham (Genèse 22 1-19) d’offrir à Dieu son fils unique en sacrifice  n’est pas le scandale d’un Dieu barbare (d’ailleurs Dieu a empêché Abraham de sacrifier son fils unique…mais Il a vu qu’il était prêt à le faire par Amour pour Dieu), mais il représente ce que Dieu a véritablement fait pour nous les hommes et pour notre salut, par Amour pour nous…Il a sacrifié Son Fils unique Jésus sur le bois de La Croix !!!

Dieu croit que L’Homme peut être sauvé (Non seulement Dieu Aime L’Homme, mais Il croit en lui), et Il choisit le seul moyen possible d’y parvenir, celui qui va à l’opposé du chemin d’orgueil pris par Satan est influé à Adam et Eve.

A L’Orgueil, Il oppose L’Humilité et accepte de s’humilier en descendant de Son Trône dans Le Ciel pour venir prendre la condition d’Homme au milieu des hommes.

A La Haine, Il oppose L’Amour et refuse que L’Homme soit totalement et irrémédiablement perdu.

Au Plaisir et à La Luxure (imagé par « la pomme »…beau à voir, agréable au toucher, bon au goût…), Il oppose La Souffrance (La Sienne comme exemple et celle de ceux qui accepteront de Le suivre).

A L’Egoïsme, Il oppose Le Don de Soi en acceptant d’offrir Sa Vie et de S’Immoler volontairement dans des tortures et des souffrances (physiques, morales et spirituelles) horribles, pour effacer par Son Sang l’emprise du Péché, qui tel un poison envahit tout l’être et tous les êtres les uns après les autres. 

Par le Sacrifice volontaire, plein d’Amour, d’Humilité et du Don de Soi de Son Fils Jésus-Christ, Le Père a pu puiser, sous l’inspiration de L’Esprit-Saint, dans Son Cœur transpercé et Ouvert, le sérum de Son Amour, de Sa Miséricorde et de Sa Compassion…et le déverser en torrents infinis sur l’humanité corrompue et ainsi ouvrir à tout homme le chemin du Royaume de Dieu en donnant à chacun la nourriture et la boisson nécessaire pour suivre cette route jusqu’au bout. 


C’est ce que Saint Pierre nous dit au travers d’un passage de La Bible (1 Pierre 1 18-21)

Vous le savez. Ce qui vous a libérés de la vie sans but que vous meniez à la suite de vos pères, ce n’est pas l’or et l’argent, car ils seront détruits.

C’est le Sang précieux du Christ, L’Agneau sans défaut et sans tâche. Dieu l’avait choisi dès avant la création du monde, et Il l’avait manifesté à cause de vous, en ces temps, qui sont les derniers.

C’est par Lui que vous croyez en Dieu, qui l’a ressuscité d’entre les morts et lui a donné La Gloire. Ainsi vous mettez votre Foi et votre Espérance en Dieu.


Sachons nous aussi être plein de Foi, de reconnaissance et d’Amour pour notre Dieu qui nous a sauvé et délivré de « notre péché ».

Sachons nous aussi regretter amèrement tout le mal que nous avons fait à Dieu et à notre Prochain…mais en nous relevant pour réparer tout le mal fait, par encore plus d’Amour…et non pas en nous enfermant sur nous-même avec un orgueil encore plus grand qui nous fait refuser de reconnaître que Dieu nous pardonne…mais nous veut debout et à Son service.

Sachons nous aussi être plein d’une infinie reconnaissance pour Notre Dieu qui nous a libéré de nos chaînes d’esclavage au « péché », qui nous a sorti de nos buissons remplis d’épines perforant notre âme, qui a guéri nos blessures et pansé nos plaies…et qui a non seulement déversé Son Sang Divin dans nos âmes, mais nous a donné Son Corps en nourriture.

Sachons rendre Grâce en tout occasion, Bénir en tout moment et nous incliner dans une totale Adoration, humble, pure, amoureuse, pleine de Vénération, devant notre Dieu qui s’est sacrifié pour nous sauvé.


Je terminerais cette Réflexion par le Psaume de ce jour, en action de Grâce, en reconnaissance et dans un total élan d’Amour, de remerciement et d’Adoration.

Psaume 63,2.3-4.5-6.8-9.
Dieu, tu es mon Dieu, je te cherche dès l'aube : mon âme a soif de toi ; après toi languit ma chair, terre aride, altérée, sans eau.
Je t'ai contemplé au sanctuaire, j'ai vu ta force et ta gloire.
Ton amour vaut mieux que la vie : tu seras la louange de mes lèvres !
Toute ma vie je vais te bénir, lever les mains en invoquant ton nom.
Comme par un festin je serai rassasié ; la joie sur les lèvres, je dirai ta louange.
Oui, tu es venu à mon secours : je crie de joie à l'ombre de tes ailes.
Mon âme s'attache à toi, ta main droite me soutient.


EN UNION DE CŒUR, D’AMOUR FRATERNEL ET DE PRIERES.

                                    PIERRE

Sous-pages :

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 07/07/2014