68. Fête de Saint Laurent, Diacre et Martyr…1ère Partie.

LA PAIX DU SEIGNEUR SOIT AVEC VOUS, VOS FAMILLES ET VOS PROCHES

FÊTE DE SAINT LAURENT…1ère Partie.


*********************

Pour lire en format WORD la deuxième partie de cette Réflexion, aller soit dans la sous-page (tout en bas de cette page), soit dans le menu déroulant.

*********************

 

EUCHARISTIE et OFFICES  du jour…EN UNION AVEC L’EGLISE

Je tiens ici à vous rassurer car je ne vais pas faire un nouveau site reprenant les lectures et les Evangiles de chaque jour, car il y en a déjà beaucoup et qui sont très bien, pour ne pas en rajouter (sans parler de La Parole de Dieu et de L’Eucharistie qui vous est transmise dans les paroisses de chacun).

 

Pour vous donner quelques sites où vous trouverez ceci et gratuitement (il suffit de vous inscrire et vous recevrez les lectures, Evangiles et Homélies gratuitement et chaque jour dans votre boite mail !!!)

L’Evangile au quotidien : http://www.levangileauquotidien.org/main.php?language=FR.

Lectures de L’Eucharistie et Psaumes des offices du jour (Liturgie des Heures…de Laudes à Complies) en union avec toute L’Eglise: http://www.aelf.org/

Enseignements et Homélies du VATICAN : http://www.zenit.org/index.php?l=french.

Vous pouvez aussi aller à partir de la page d’accueil de mon site sur le site CATHOLIEN qui regroupe une très grande quantité de sites Catholiques, mais aussi dans les sites amis (sites religieux) de mon site, pour trouver de quoi vous nourrir spirituellement…et chaque jour.

 

N’oubliez pas La lecture de La Bible, des Enseignements de L’Eglise, des vies de Saints et de toute Parole venant de Dieu.

N’hésitez pas à lire La Vie de Jésus, de Marie, des Apôtres et de tous ceux qui ont vécus dans leurs entourages, au travers des Révélations de Jésus faites à Maria Valtorta (Le Pape PIE XII a approuvé celles-ci : « Le Pape fait part de son jugement favorable. Aussi conseille-t-il de publier l’œuvre sans rien enlever, pas même les déclarations explicites de rapporter des “visions” et des “dictées” »)…l’œuvre : http://www.maria-valtorta.org/

 

Lundi 10 Août 2009 (Fête de Saint Laurent, Diacre et Martyr) :

Fête de St Laurent, diacre et martyr

Saint(s) du jour : St Laurent de Rome, martyr (+ 258).

Deuxième lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 9,6-10.
Rappelez-vous le proverbe : A semer trop peu, on récolte trop peu ; à semer largement, on récolte largement.
Chacun doit donner comme il a décidé dans son coeur, sans regret et sans contrainte ; car Dieu aime celui qui donne joyeusement.
Et Dieu est assez puissant pour vous donner toute grâce en surabondance, afin que vous ayez en toute chose et toujours tout ce qu'il vous faut, et que vous ayez encore du superflu pour faire toute sorte de bien.
L'Écriture dit en effet : L'homme qui donne aux pauvres à pleines mains demeure juste pour toujours.
Dieu, qui fournit la semence au semeur et le pain pour la nourriture, vous fournira la graine ; il la multipliera, il donnera toujours plus de fruit à ce que vous accomplirez dans la justice.

Psaume 112(111),1-2.5-8.4.9.
Alléluia ! Heureux qui craint le Seigneur, qui aime entièrement sa volonté !
Sa lignée sera puissante sur la terre ; la race des justes est bénie.
L'homme de bien a pitié, il partage ; il mène ses affaires avec droiture.
Cet homme jamais ne tombera ; toujours on fera mémoire du juste.
Il ne craint pas l'annonce d'un malheur : le coeur ferme, il s'appuie sur le Seigneur.
Son coeur est confiant, il ne craint pas : il verra ce que valaient ses oppresseurs.
Lumière des coeurs droits, il s'est levé dans les ténèbres, homme de justice, de tendresse et de pitié.
A pleines mains, il donne au pauvre ; à jamais se maintiendra sa justice, sa puissance grandira, et sa gloire !

Evangile de Jésus-Christ selon saint Jean 12,24-26.
Quelques jours avant la Pâque, Jésus disait à ses disciples: "Amen, amen, je vous le dits: si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il reste seul; mais s'il meurt, il donne beaucoup de fruit.
Celui qui aime sa vie la perd ; celui qui s'en détache en ce monde la garde pour la vie éternelle.
Si quelqu'un veut me servir, qu'il me suive ; et là où je suis, là aussi sera mon serviteur. Si quelqu'un me sert, mon Père l'honorera.

 

Commentaire du jour.
Saint Ambroise (v. 340-397), évêque de Milan et docteur de l'Église
Des Offices des ministres I,84 ; II,28 ; PL 16,84 (trad. Bouchet, Lectionnaire, p. 468)

       

                                 « S'il meurt, il donne beaucoup de fruit »

     Lorsque saint Laurent a vu que l'on conduisait l'évêque Sixte au martyre, il s'est mis à pleurer. Ce n'était pas la souffrance de son évêque qui lui arrachait des larmes, mais le fait qu'il parte au martyre sans lui. C'est pourquoi il s'est mis à l'interpeller en ces termes : « Où vas-tu, Père, sans ton fils ? Vers quoi te hâtes-tu, prêtre saint, sans ton diacre ? Tu avais pourtant l'habitude de ne jamais offrir le sacrifice sans ministre !... Fais donc la preuve que tu as choisi un bon diacre : celui à qui tu as commis le ministère du sang du Seigneur, celui avec lequel tu partages les sacrements, refuserais-tu de communier avec lui dans le sacrifice du sang ? »...

      Le pape Sixte a répondu à Laurent : « Je ne t'oublie pas, mon fils, ni ne t'abandonne. Mais je te laisse des combats plus grands à soutenir. Je suis vieux et je ne peux soutenir qu'une lutte légère. Quant à toi, tu es jeune et il te reste un triomphe bien plus glorieux à obtenir contre le tyran. Tu viendras bientôt. Sèche tes larmes. Dans trois jours, tu me suivras... »

      Trois jours après, Laurent est arrêté. On lui demande d'amener les biens et les trésors de l'Eglise. Il promet d'obéir. Le lendemain, il revient avec des pauvres. On lui demande où étaient ces trésors qu'il devait amener. Il a montré les pauvres en disant : « Voilà les trésors de l'Église. Quels trésors meilleurs aurait le Christ, que ceux dont il a dit : ' Ce que vous aurez fait à l'un de ces petits, c'est à moi que vous l'avez fait ' » (Mt 25,40) ? Laurent a montré ces trésors-là et a été vainqueur car le persécuteur n'a eu aucune envie de les lui ôter. Mais dans sa rage, il l'a fait brûler vif.

 

Mourir à soi-même pour que ce soit Dieu qui vive en nous…ne rien garder pour nous…pour que notre esprit soit à tout moment à l’écoute de notre âme où Dieu a Sa Demeure, notre Regard en Dieu et tourné vers Lui, à l’écoute permanente de Sa Parole…notre âme nourrie de cette nourriture que Dieu nous donne…Le Corps et Le Sang de Jésus…et notre corps non plus maître de notre esprit et corrompant notre âme pour en faire fuir de dégoût notre Dieu…mais soumise à la volonté de notre esprit obéissant aux désirs de Dieu présent dans notre âme…afin de devenir toujours plus Amour (pour Dieu et pour notre Prochain), de devenir toujours plus Lumière, de devenir toujours plus Vérité, Pureté, Compassion et Miséricorde.

 

Au travers des lectures de ce jour, l’on retrouve l’essentiel de l’ensemble de mes Réflexions.

L’Homme (voir ma Réflexion n°30) a été crée par Dieu en trois niveaux qu’il dominait sous le regard de Dieu…avant « la faute d’Adam et Eve » et la chute du Paradis terrestre sur La Terre.

Le niveau inférieur correspond à notre corps (appelé à redevenir poussière…avant de ressusciter au moment du Jugement dernier), corrompu depuis « la faute d’Adam et Eve » et en contact permanent avec la terre souillée par « la malédiction » d’Eve ayant maudit cette terre souillée par le sang d’Abel tué par Caïn…puis par les innombrables péchés et « assassinats » fait par l’humanité depuis.

Le niveau intermédiaire correspond à notre âme « immortelle » mise par Dieu en nous et où Il réside en ceux qui l’accueillent et se nourrissent de Lui en rejetant Satan et ses propositions corrompues destinées à nous faire perdre Le Ciel…pour L’Enfer éternel.

Le niveau supérieur correspond à notre esprit « immortel » où se trouve notre volonté soit de devenir esclave des désirs et envies de notre corps corrompu…pour nous faire hériter du Royaume de Satan…pour une Horreur et une Terreur éternelle, soit de suivre les « pulsions » produites par Dieu dans notre âme…pour nous faire hériter du Royaume de Dieu…pour un Bonheur éternel. 


Extrait de ma précédente Réflexion n°67 : Fête de La Transfiguration.

Et cette nourriture perpétuelle que Dieu nous offre en s’offrant Lui-même en Victime…afin que nous nourrissant quotidiennement de Lui, notre âme puisse se transformer en Lui (comme tout ce que nous mangeons influe sur notre corps, cette nourriture influe sur notre âme. Jésus devient notre péché et s’offre en Victime au Père…et nous, nous devenons Dieu avec Sa Divinité) …cette nourriture qu’en faisons-nous ???

 

Rappelez-vous toujours ceci : Dieu veut faire de chacun de nous (sans exception) ses Héritiers et donc Héritier du Royaume de Dieu en devenant nous-même des dieux régnant sur Son Royaume…et pour cela Le Fils, Jésus, a pris sur Lui tous nos péchés (tous les péchés des premiers hommes (Adam et Eve) jusqu’aux derniers (lors de la fin du Monde et de Son Retour en Gloire pour Le Jugement Dernier)…devenant ainsi aux yeux du Père…Péché absolu…entraînant L’Abandon du Père lors de Sa Passion et de Sa Mort.

Et cette nourriture perpétuelle que Dieu nous offre…en s’offrant Lui-même en Victime…afin que nous nourrissant quotidiennement de Lui…Dieu Père, Fils et Saint-Esprit règne en maître dans notre âme…et puisse ainsi agir sur notre conscience et dans notre esprit afin que celui-ci ne soit plus esclave de notre corps corrompu…mais soit enfin libre d’agir et d’Aimer sans esclavage qui le bloque. 

Acceptons-nous de nourrir quotidiennement notre âme avec cette nourriture que Dieu nous propose, comme un bébé se précipite sur la nourriture que lui propose sa maman…ou sommes-nous devenu des adultes qui étudions tout sous toutes les coutures…et finalement ne touchant jamais à cette Divine nourriture…car nous ne voyons pas le résultat sur notre corps et dans notre esprit…oubliant que nous avons un organe éternel en nous...qui est notre âme !!!

Nous devons apprendre à mourir à nous-même pour, le regard constamment tourné vers Dieu (comme des amoureux « fous » ne cessent de se regarder…même en étant loin l’un de l’autre…leurs pensées étant constamment tournées vers l’autre !!!) afin de puiser en Dieu la force de combattre le mal qui nous assaille, de ne plus être esclave des désirs de notre corps et de pouvoir agir selon les désirs de notre cœur et de notre âme où réside Dieu.

 

Cela reprend La Pauvreté selon Saint François d’Assises…devenir Eucharistie…et avoir le regard totalement tourné vers Dieu.

Ainsi Dieu inspire en nous tous les « Actes de Charité, d’Amour, de Compassion, de Vérité, de Miséricorde, de Don de Soi » que nous pourrons vivre et faire en toute liberté …sans être esclave des besoins de notre « chair ».

Cela reprend la recette de « La Sainteté » décrite par Saint Maximilien Kolbe :

«v égale V. C'est la formule qu'il donne et explique longuement. En peu de mots, elle signifie: «Si je veux ce que Dieu Veut, je serai un saint.».

 

Pour être concret en donnant des exemples (qui me concernent comme chacun…étant comme tout le monde soumis aux attaques de Satan)…être et demeurer en Dieu, notre regard et nos pensées tournées en permanence vers Lui…nous permet de voir, en toute lucidité, les choses à faire…ou qu’il serait bien de faire…pour faire plaisir à Dieu, à son Prochain (son conjoint, ses enfants, ses amis, celui qui frappe à votre porte, etc…), voir pour l’étonner et le surprendre en ayant pressenti ses envies et ses désirs non exprimés…ceux de Dieu, comme ceux de notre Prochain (après, à chacun  de les faire…ou de refuser de les faire).

Lorsque nous devenons esclave des désirs de notre chair…notre esprit au lieu de se plonger en permanence vers l’âme où se trouve Dieu et y puiser les désirs de Dieu, désirs d’Amour…, se plonge dans les désirs corrompus de notre corps…jusqu’à en devenir totalement esclave et aveugle…ne voyant plus le reste (jeux, TV, passions sportives ou humaines ou autre…).

Nous devenons esclave de nos désirs, au lieu d’être libre et de faire avec empressement et Amour tout ce que Le Seigneur nous montre, lorsque par exemple, notre esprit ne cesse de nous rappeler…que nous ne voulons absolument pas manquer tel film, tel épisode TV, tel match, tel rendez-vous mondain ou « de bar », tel « enregistrement » de notre loto, tel jeu vidéo…où notre esprit est occupé à trouver des solutions…qu’il nous faut mettre en application « immédiatement », etc…

…et cela au détriment…de nos engagements avec Dieu comme avec notre conjoint, notre prochain, etc…, voir de nos désirs de faire plaisir…si vite oubliés !!!

 

Cela va même parfois plus loin où une personne devant par exemple sa TV (ou son jeu vidéo, ou devant son verre avec ses copains, etc…) ne va même plus vous attendre lorsque vous l’appelez pour lui demander un service, voir pour lui poser une question…tellement son esprit est ailleurs…pris par « la délectation » des désirs de son corps.

Parfois même, elle vous entendra…et vous dira simplement : « attend 2 mn »…et vous attendrez plusieurs heures !!! Elle vous dira alors… : « Oh ! Excuse-moi, j’avais oublié !!! ». 

Vous me direz…faire un jeu prenant n’est pas un péché…effectivement si l’on se place sur le plan humain.

Mais si l’on se place sur le plan spirituel…nous voyons avec le regard de Dieu, et si cela favorise l’Amour avec votre conjoint, vos enfants ou votre prochain…cela est une très bonne chose…mais si cela vous renferme sur vous-même en vous empêchant de voir votre prochain, de sentir ses besoins et ses désirs, de faire ce que vous vouliez faire ou ce que vous vous étiez engagé à faire, de faire ce que Le Seigneur attendait de vous ou désirait avec Son Infini Amour que vous fassiez pour faire avancer Son Plan d’Amour sur L’Humanité (comprenant votre prochain et vous-même)…alors cela devient un péché, car Dieu ne peut plus se servir de vous pour faire avancer Son Plan d’Amour.

Prenez pour exemple La Multiplication des Pains où Jésus avait demandé aux apôtres d’aller distribuer les quelques pains et poissons qu’ils avaient…s’ils avaient l’esprit ailleurs en train de penser à des jeux…ils n’auraient pas entendu l’appel de Jésus…et les milliers de personnes affamées et fatiguées n’auraient pas eu à manger ce soir là !!!...et aujourd’hui, Il ne peut nourrir les personnes qu’Il voulait nourrir en se servant de vous pour aller distribuer la nourriture qui apaiserait leur faim.

 

Pour donner un exemple me concernant, mes enfants m’ont offert un jeu pour P.C. sur la dernière mise à jour de « Civilisation IV » où il s’agit de construire des civilisations.

Lorsque je pensais y rester 15, voir 30 mn maximum…je m’y retrouvais plusieurs heures sans m’en rendre compte.

Lorsque je n’étais pas en train d’y jouer, au lieu que mon esprit soit disponible pour écouter ce que Dieu voulait me dire, ce que ma femme voulait me dire ou espérait de moi sans pour autant en exprimer la demande, ce que le Prochain frappant à ma porte attendait, au travers de moi,  espérant une réponse de Dieu ou comment répondre à l’attente de Dieu vis-à-vis de lui, etc…, mon esprit n’avait en tête que des pensées pour, ou corriger mes erreurs dans ce jeu, ou me donner des stratégies pour la suite du jeu…avec le désir de m’y précipiter au plus vite pour ne pas oublier ce qui était venu à mon esprit !!!

Aussi, j’ai décidé de le ranger…et de ne le sortir que lorsque les moments de détente s’y prêteraient…afin que mon esprit reste en permanence ouvert aux désirs de Dieu…et à travers Lui…aux désirs de mon Prochain.

 

En parlant du péché et de Satan, j’avais dit, dans ma précédente Réflexion, que certaines personnes qui avaient « la chance » (ou plutôt : « La Croix ») de voir Dieu transfiguré (au moins ce que Dieu leur laisse entrevoir…car au-delà, ils en mourraient)…voyaient aussi Satan transfiguré (au moins ce que Dieu leur laisse entrevoir…car au-delà, ils en mourraient).

J’aimerais en mettre ici une description telle que Jésus l’a montrée à Maria Valtorta afin de rappeler à chacun…qui ils suivent lorsqu’ils sont esclaves de leur chair (ou lorsqu’ils suivent Satan volontairement).

 

Mais d’abord, j’aimerais rappeler la surprise, décrite par Jésus, de ceux qui héritent de « L’Enfer Eternel » en découvrant Satan.

Extrait de ma Réflexion n° 12 : Le Royaume de Dieu.

Extrait des Révélation du Saint-Esprit à Maria Valtorta du 15 Janvier 1944 (dans les Cahiers de 1944).

Catéchèse du 15 janvier.

En enfer la pensée de Dieu est remords, ressentiment, damnation, haine. Haine contre Satan, haine contre les hommes, haine contre soi-même.

Après avoir, pendant leur vie, adoré Satan à ma place, maintenant qu’ils le possèdent et en voient le véritable aspect, qui n’est plus caché sous le sourire ensorcelant de la chair, sous l’éclat lumineux de l’or, sous le signe puissant de la suprématie, ils le haïssent pour avoir causé leurs tourments.

Autant La Beauté de Dieu est telle que si on la voyait telle qu’elle est au Ciel, sans le moindre voile pour nos yeux de mortels, nous en mourrions…ce n’est qu’après la mort de notre chair corrompue…que notre esprit et notre âme peuvent voir « Le Visage de Dieu »…puisqu’ils sont immortels…procurant…un Bonheur Eternel.

Autant La Laideur de Satan est telle que si on la voyait telle qu’elle est en Enfer, sans le moindre voile pour nos yeux de mortels, nous en mourrions « de terreur »…ce n’est qu’après la mort de notre chair corrompue…que notre esprit et notre âme ayant été esclave des désirs de ce corps…verront « Le Visage de Satan »…puisqu’ils sont immortels… procurant…une Terreur Eternelle.

 

Extrait des Révélations de Jésus à Maria Valtorta du 20 Juillet 1943 (dans les Cahiers de 1943). (Maria Valtorta vient d’avoir une vision de Satan tel qu’il est en réalité)

Jésus dit encore :

Considère Ma Beauté et Ma Splendeur par rapport à la noire monstruosité de La Bête.

N’aie pas peur de regarder même si c’est un spectacle repoussant. Tu es dans Mes bras. Elle ne peut s’approcher et te nuire. La vois-tu ???

Elle ne te regarde même pas. Elle a tant de proies à poursuivre.

 

Alors penses-tu que cela vaille la peine de Me quitter pour la suivre ??? Et pourtant, le monde la suit et me quitte pour elle.

Regarde comme elle est repue et palpitante. C’est son heure de fête. Mais regarde aussi comme elle cherche l’ombre pour agir.

Elle déteste La Lumière, et elle s’appelait Lucifer !!!

 

Vois-tu comme elle hypnotise ceux qui ne sont pas marqués de Mon Sang ???

Elle accumule les efforts parce qu’elle sait que c’est Son heure et que Mon heure approche où Elle sera vaincue à jamais.

Son infernale ruse et son intelligence satanique sont une incessante opération de mal pour accroître sa proie, en opposition à Notre opération de Bien, Unique et Trine.

Mais la ruse et l’intelligence ne prévaudraient pas s’il y avait chez les êtres humains Mon Sang et leur honnête Volonté.

Il manque aux humains trop de choses pour avoir les armes à opposer à La Bête, et Elle le sait, et Elle agit ouvertement sans même plus se voiler d’apparences mensongères.

Que Sa Laideur dégoûtante te pousse à une diligence et à une pénitence toujours accrues pour toi et pour tes malheureux frères, dont l’âme est aveuglée ou séduite, qui ne voient pas ou qui, le voyant, courent à la rencontre du Malin, pour en obtenir l’aide d’une heure qu’ils auront à payer d’une éternité de damnation.

 

Maria Valtorta dit :

Je dois expliquer, sinon vous n’y comprendrez rien.

Cela fait depuis le soir du 18 que Jésus me fait voir une horrible Bête, mais si horrible qu’elle me fait horreur et me donne envie de hurler.

Son nom est bien connu. Et Le Bon Jésus me fait comprendre que Son Aspect reste inférieur à la réalité, car aucune réalité humaine ne peut arriver à représenter avec exactitude La Suprême Beauté et La Suprême Laideur.

Maintenant je vais vous décrire l’affreuse Bête.

Il me semble voir un grand trou noir et très profond. Je comprends qu’il est très profond, mais je n’en vois que l’orifice, que remplit entièrement un monstre horrible.

Ce n’est pas un serpent, ni un crocodile, ni un dragon, ni une chauve-souris, mais il a quelque chose de tous les quatre.

Une tête longue et pointue sans oreilles et avec deux yeux sournois et féroces, toujours à la chasse de proies, une bouche très vaste et armées de dents bien aiguës, toujours occupée à attraper au vol quelque imprudent qui arrive à la portée de ses mandibules.

 

Bref, la tête tient beaucoup du serpent pour la forme et du crocodile pour les dents. Un cou long et flexible qui donne beaucoup d’agilité à la tête effrayante.

Un affreux corps visqueux recouvert d’une peau comme celle des anguilles (pour donner une idée), c’est-à-dire sans écailles, d’une couleur entre le rouille, le violet, le gris foncé…je ne saurais. Il a même la couleur des sangsues.

A la hauteur des épaules et des hanches (je dis « hanches » parce que c’est là que finit le ventre palpitant et gonflé de proies et que commence la longue queue qui se termine en pointe), quatre pattes courtes et palmées comme celles du crocodile.

Aux épaules, deux ailes de chauve-souris.

La Bête ne remue pas son grand corps dégoûtant. Elle ne remue que la queue, qui s’agite en forme de « s », et l’horrible tête aux yeux fascinateurs et aux mâchoires exterminatrices.

 

Miséricorde divine !!! Quelle Bête affreuse !!! De son antre noir, Elle dégage ténèbres et horreur.

Je vous assure que hier, où je la voyais dans toute sa vive précision (et je ne comprenais pas ce qu’elle faisait là) j’avais envie de hurler de dégoût.

Heureusement que je voyais qu’elle ne regardait pas dans ma direction, comme par répulsion. Répulsion mutuelle plutôt.

Si c’est une pâle représentation de Satan, que doit-il bien être ??? C’est assez pour en mourir deux fois d’affilée !!!

 

Heureusement aussi que, si La Bête se tenait dans un coin, Mon Jésus blanc, beau, blond était tout près, tous près…Lumière dans La Lumière !!!

En comparant La Lumineuse et réconfortante personne du Christ avec la forme de L’Autre, Son regard si doux, clair, avec le regard oblique de L’Autre, il y a vraiment de quoi plaindre les infortunés pécheurs destinés au second parce qu’ils ont repoussé Jésus.

Eh bien, maintenant que je l’ai vue…je voudrais ne plus la voir parce qu’elle est affreuse. Je vais prier pour que le moins possible de malheureux finissent dans ses griffes, mais je prie Le Bon Dieu de m’enlever cette vision.

Aujourd’hui, elle est moins vive et j’en suis reconnaissante au Seigneur.


Extrait des Révélations de Jésus à Maria Valtorta du 19 Septembre 1944 (dans les Cahiers de 1944).

En réponse à certaines Réflexions, Jésus dit :

Outre son astuce, Lucifer est très intelligent. Il se sert de l’astuce pour tromper, mais de l’intelligence pour imaginer si, quand et comment Il peut me faire souffrir et perdre une créature.

Tu peux d’ailleurs être sûre qu’Il ne gaspille jamais inutilement son temps.

Il s’ensuit donc que, bien qu’il soit omniprésent sur la terre, il a beaucoup à faire auprès de la multitude des hommes qui y habitent.

La piètre attention de l’homme et son rare désir de bien ont beaucoup laisser à La Puissance de Lucifer (qui est immense) une quasi-omni-potence sur les créatures, Il lui faut bien calculer son temps et n’en pas perdre un instant pour œuvrer utilement.

Avec pour infâme profit celui de grossir ses forces infernales de trésors volés à Dieu : Les âmes.

C’est réellement un travailleur infatigable. En haut, l’Infatigable fait le bien pour vous. En bas, l’Infatigable fait le mal contre vous.

Et je te dis que, en vérité, Il réussit mieux que Dieu. Ses conquêtes sont plus nombreuses que les miennes.

Mais, tu le comprendras aisément d’après ce qui précède, Il ne peut, astucieux, intelligent et affairé comme il l’est, s’accorder le luxe de s’occuper de tous dans la même mesure. Et il ne se le permet pas.

Dans son mal, c’est un ascète de l’idée qu’Il poursuit, Il s’y consacre entièrement, ne s’en distrait pas, n’accorde aucune concession à sa fatigue, ne remet rien à plus tard !!!

Si seulement vous, les hommes, faisiez le bien avec la même détermination que Satan fait Le Mal !!! Mais non.

 

Chaque fois qu’une créature naît à l’intelligence, Lucifer s’en occupe fort peu de prime abord, il se borne à la surveiller et à voir en elle une probable brebis future de son troupeau infernal. Mais à mesure qu’elle commence à savoir vouloir, à savoir raisonner (autrement dit après sept ans), son attention augmente et Il ébauche Son Enseignement. 

Le ministère Angélique instruit et dirige les âmes par des paroles de Lumière. A l’opposé, le ministère Satanique instruit et incite les âmes par des paroles de Ténèbres. C’est un combat sans fin.

L’Ange de Lumière et l’Ange des Ténèbres, vainqueurs et vaincus tour à tour, luttent autour d’une âme jusqu’à sa dernière heure (sur terre) pour s’arracher cette proie l’un à l’autre…Le premier pour la ramener à Son Seigneur dans La Lumière, après en avoir exercé la tutelle pendant son parcours terrestre, le second pour l’entraîner à sa suite dans les ténèbres s’il remporte la dernière victoire (au moment de notre mort).

 

Au centre du combat de ces deux anges se trouve une troisième personne, et c’est, au fond, la plus importante. Il y a l’homme pour lequel ils combattent tous les deux, l’homme libre de suivre sa volonté, doué d’intelligence et de raison et muni de la force inestimable de La Grâce que Le Baptême lui a rendue et que Les Sacrements lui gardent et augmentent.

Comme tu le sais, La Grâce est L’Union de l’âme à Dieu. Elle devrait par conséquent vous donner une force capable de vous rendre imprenables et incorruptibles face aux pièges et aux corruptions sataniques, car L’Union à Dieu devrait faire de vous des demi-dieux.

Mais encore faut-il vouloir le demeurer. Il importe de dire à Satan et à Moi-même : « J’appartiens à Dieu, et c’est à Lui seul que je veux appartenir ».

Cela entraîne L’Obéissance à Ses préceptes et conseils, un effort de tout instant pour suivre, poursuivre et conquérir un Bien toujours plus grand, La Fidélité absolue et une vigilance constante, enfin de L’Héroïsme pour se dominer et vaincre le monde extérieur et les séductions de La Triple Concupiscence, sous ses aspects les plus divers.

Rares, bien rares, trop rares sont ceux qui savent faire cela. Que se passe-t-il alors ???

Ceux-là sont si faciles à capturer dès qu’on le veut, ils font preuve de tant d’inertie pour fuir quand ils sont pris que Satan ne leur prête que peu d’attention.

Il agit comme le chat avec la souris. Il les attrape, les étrangle un peu, les étourdit puis les abandonne, se bornant à leur infliger un coup de griffe et une morsure de plus s’ils font mine de tenter une fuite timide.

Rien d’autre. Il sait qu’ils lui « appartiennent », si bien qu’Il ne gâche guère de temps ni d’intelligence pour eux.

 

Mais avec les « miens » !!! Il en va autrement !!! Ils sont la proie qui aiguise le plus son appétit !!! Ils sont les « imprenables ».

En chasseur expert, Satan soit qu’il y a davantage de mérite à capturer le gibier difficile. Ils sont La Joie de Dieu.

Or Satan donne une grande fête lorsqu’Il peut infliger à Dieu souffrance, offense et déception.

Il vit de Haine, comme Dieu vit d’Amour. Il est La Haine, comme Dieu est L’Amour. La Haine est Son Sang, comme L’Amour est Le Mien.

C’est pourquoi Il multiplie Son attention et Ses surveillances autour d’une âme qui M’appartient.

 

Entrer dans une forteresse démantelée est un jeu d’enfant. Le Roi cruel de L’Enfer ne le veut pas.

Il désire les forteresses de Dieu, les citadelles pures et lisses, limpides comme du cristal, résistantes comme de l’acier, sur lesquelles Le plus Saint des Noms, Dieu, est gravé jusque dans les plus profonds recoins.

C’est d’ailleurs de ces recoins qu’Il jaillit comme un fluide qui émane de l’intérieur vers l’extérieur.

C’est Ce Nom qu’ils aiment, servent, prononcent, l’âme en adoration, à chaque battement de cœur.

Les attraper, vous attraper, vous arracher à Moi, chasser Ce Nom de votre être Trine (âme, chair et raison), faire de vous, qui êtes les fleurs de Mon Jardin, des immondices pour Son Enfer, et rire, lançant Son rire blasphémateur contre Le Trône Divin, rire de Sa victoire sur l’homme et sur Dieu, voilà La Joie de Satan.

 

Plus vous êtes à Moi et plus Il se déchaîne pour que vous Lui apparteniez. Et comme vous possédez une vigilance et une volonté tenace, Le Malin n’emploie pas, pour vous suivre et poursuivre, la méthode dont Il se sert pour les autres.

Il vous attaque en traître, de toujours plus loin, aux moments les plus imprévisibles et sous les raisons les plus impensables.

Il profite de la douleur, du besoin, de l’abandon, des déceptions, et Il bondit comme une panthère sur votre faiblesse étonnée ou affligée du moment, dans l’espoir de vous vaincre pour se venger de toutes les fois où vous avez triomphé de Lui.

 

Ses moyens ??? Ils sont infinis. Sa méthode ??? Il n’en a qu’une.

Une douceur bienveillante mais menteuse, une parole sensée et apaisante, un air d’amitié qui aide, qui veut aider.

As-tu reçu de tels assauts ??? Tu en connaîtras encore, en grand nombre, et toujours plus astucieux.

Que de rancœur contre toi et Moi !!! Tu en connaîtras toujours plus, et de si subtiles qu’elles tromperaient même le plus rusé des hommes.

Rusé humainement parlant, car la simplicité pénétrée de Dieu et qui se conserve telle est impénétrable à toute subtilité.

 

Il t’atteindra extérieurement. Mais elle est tout à l’honneur du soldat, la cicatrice qui marque la chair et révèle : « Voici la preuve d’un combat viril !!! ».

Plus le corps d’un soldat est strié de telles marques, plus le monde s’incline devant cet homme valeureux.

Il en va de même des combats spirituels.

Vos blessures, qui n’atteignent pas l’âme mais couvrent seulement de bleus ce qui sert d’enveloppe à l’esprit-roi, sont tout à votre honneur.

Grâce à elles, vous serez honorés au Ciel.

 

En vérité, Je te dis que vous appelez « martyrs » uniquement ceux qui ont péri par l’œuvre des tyrans.

Mais tous ceux qui m’appartiennent sont des martyrs.

Pour devenir Saints, ils durent en effet subir les persécutions de Satan et néanmoins rester fidèles.

Gloire aux vainqueurs !!! Les Palmes Célestes sont pour vous.


EN UNION DE CŒUR, D’AMOUR FRATERNEL ET DE PRIERES.

                                 

                               PIERRE

POUR LIRE LA SUITE, ALLER DANS LA DEUXIEME PARTIE.

              (Cliquer dans le lien ci-dessous) 

Sous-pages :

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 09/08/2012