69. Fête de Sainte Claire d'Assise, Fondatrice...1ère Partie.

LA PAIX DU SEIGNEUR SOIT AVEC VOUS, VOS FAMILLES ET VOS PROCHES

FÊTE DE SAINTE CLAIRE D’ASSISE…1ère Partie.


*********************

Pour lire en format WORD les autres parties de cette Réflexion, aller soit dans les sous-pages (tout en bas de cette page), soit dans le menu déroulant.

*********************

 

EUCHARISTIE et OFFICES  du jour…EN UNION AVEC L’EGLISE

Je tiens ici à vous rassurer car je ne vais pas faire un nouveau site reprenant les lectures et les Evangiles de chaque jour, car il y en a déjà beaucoup et qui sont très bien, pour ne pas en rajouter (sans parler de La Parole de Dieu et de L’Eucharistie qui vous est transmise dans les paroisses de chacun).

Pour vous donner quelques sites où vous trouverez ceci et gratuitement (il suffit de vous inscrire et vous recevrez les lectures, Evangiles et Homélies gratuitement et chaque jour dans votre boite mail !!!)

L’Evangile au quotidien : http://www.levangileauquotidien.org/main.php?language=FR

Lectures de L’Eucharistie et Psaumes des offices du jour (Liturgie des Heures…de Laudes à Complies) en union avec toute L’Eglise: http://www.aelf.org/

Enseignements et Homélies du VATICAN : http://www.zenit.org/index.php?l=french

Vous pouvez aussi aller à partir de la page d’accueil de mon site sur le site CATHOLIEN qui regroupe une très grande quantité de sites Catholiques, mais aussi dans les sites amis (sites religieux) de mon site, pour trouver de quoi vous nourrir spirituellement…et chaque jour.

 

N’oubliez pas La lecture de La Bible, des Enseignements de L’Eglise, des vies de Saints et de toute Parole venant de Dieu.

N’hésitez pas à lire La Vie de Jésus, de Marie, des Apôtres et de tous ceux qui ont vécus dans leurs entourages, au travers des Révélations de Jésus faites à Maria Valtorta (Le Pape PIE XII a approuvé celles-ci : « Le Pape fait part de son jugement favorable. Aussi conseille-t-il de publier l’œuvre sans rien enlever, pas même les déclarations explicites de rapporter des “visions” et des “dictées” »)…l’œuvre : http://www.maria-valtorta.org/

 

Jeudi 11 Août 2011 (Fête de Sainte Claire d’Assise, Fondatrice) :

Le jeudi de la 19e semaine du temps ordinaire

Saint(s) du jour : Ste Claire d'Assise, fondatrice (1194-1253).

Pour découvrir la vie de Sainte Claire d’Assise, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » ou sur le lien internet suivant : Sainte Claire d’Assise.

 

LITURGIE DE LA PAROLE.

Livre de Josué 3,7-10.11.13-17.
Josué et tout le peuple d'Israël étaient arrivés près du Jourdain. Le Seigneur dit à Josué: "Aujourd'hui, je vais commencer à te rendre grand devant tout Israël, pour qu'il sache que je suis avec toi comme j'ai été avec Moïse.
Toi, tu donneras cet ordre aux prêtres qui portent l'arche d'Alliance : 'Lorsque vous serez arrivés au bord du Jourdain, vous vous arrêterez dans le lit du fleuve. ' »
Josué dit ensuite aux fils d'Israël : « Approchez, écoutez les paroles du Seigneur votre Dieu.
Voici à quoi vous reconnaîtrez que le Dieu vivant est au milieu de vous, et qu'il vous mettra en possession du pays des Cananéens.
Voici : l'arche de l'Alliance du Seigneur de toute la terre va traverser le Jourdain devant vous.
Aussitôt que les prêtres qui portent l'arche du Seigneur de toute la terre auront posé la plante de leurs pieds dans les eaux du Jourdain, les eaux qui sont en amont seront coupées, et elles s'arrêteront en formant une seule masse. »
Quand le peuple leva le camp pour passer le Jourdain, les prêtres portaient l'arche d'Alliance en tête du peuple.
Or, le Jourdain coule à pleins bords pendant toute la saison des moissons. Dès que les prêtres qui portaient l'arche furent arrivés au Jourdain, et que leurs pieds touchèrent l'eau,
les eaux d'amont s'arrêtèrent et se dressèrent comme une seule masse sur une grande distance, à partir d'Adame, ville voisine de Sartane ; et les eaux d'aval achevèrent de s'écouler vers la mer Morte. Le peuple traversa à la hauteur de Jéricho.
Les prêtres qui portaient l'arche de l'Alliance du Seigneur restèrent immobiles, sur la terre sèche, au milieu du Jourdain. Alors tout Israël traversa à pied sec, jusqu'à ce que toute la nation eût fini de passer le fleuve.

Psaume 114(113A),1-2.3-4.5-6.
Quand Israël sortit d'Égypte, et Jacob, de chez un peuple étranger,
Juda fut pour Dieu un sanctuaire, Israël devint son domaine.
La mer voit et s'enfuit, le Jourdain retourne en arrière.
Comme des béliers, bondissent les montagnes, et les collines, comme des agneaux.
Qu'as-tu, mer, à t'enfuir, Jourdain, à retourner en arrière ?
Montagnes, pourquoi bondir comme des béliers, collines, comme des agneaux ?

Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 18,21-35.19,1.
Pierre s'approcha de Jésus pour lui demander : « Seigneur, quand mon frère commettra des fautes contre moi, combien de fois dois-je lui pardonner ? Jusqu'à sept fois ? »
Jésus lui répondit : « Je ne te dis pas jusqu'à sept fois, mais jusqu'à soixante-dix fois sept fois.
En effet, le Royaume des cieux est comparable à un roi qui voulut régler ses comptes avec ses serviteurs.
Il commençait, quand on lui amena quelqu'un qui lui devait dix mille talents (c'est-à-dire soixante millions de pièces d'argent).
Comme cet homme n'avait pas de quoi rembourser, le maître ordonna de le vendre, avec sa femme, ses enfants et tous ses biens, en remboursement de sa dette.
Alors, tombant à ses pieds, le serviteur demeurait prosterné et disait : 'Prends patience envers moi, et je te rembourserai tout. '
Saisi de pitié, le maître de ce serviteur le laissa partir et lui remit sa dette.
Mais, en sortant, le serviteur trouva un de ses compagnons qui lui devait cent pièces d'argent. Il se jeta sur lui pour l'étrangler, en disant : 'Rembourse ta dette ! '
Alors, tombant à ses pieds, son compagnon le suppliait : 'Prends patience envers moi, et je te rembourserai. '
Mais l'autre refusa et le fit jeter en prison jusqu'à ce qu'il ait remboursé.
Ses compagnons, en voyant cela, furent profondément attristés et allèrent tout raconter à leur maître.
Alors celui-ci le fit appeler et lui dit : 'Serviteur mauvais ! je t'avais remis toute cette dette parce que tu m'avais supplié.
Ne devais-tu pas, à ton tour, avoir pitié de ton compagnon, comme moi-même j'avais eu pitié de toi ? '
Dans sa colère, son maître le livra aux bourreaux jusqu'à ce qu'il ait tout remboursé.
C'est ainsi que mon Père du ciel vous traitera, si chacun de vous ne pardonne pas à son frère de tout son coeur. »
Jésus acheva ainsi son discours, puis il s'éloigna de la Galilée et se rendit en Judée, au-delà du Jourdain.

 

Commentaire du jour.
Bienheureux Pape Jean-Paul II.
Encyclique « Dives in misericordia » ch. 7, §14 (trad. © Libreria Editrice Vaticana).

            « Ne devais-tu pas à ton tour, avoir pitié de ton compagnon ? »

Si le pape Paul VI a indiqué à plusieurs reprises que la « civilisation de l'amour » était le but vers lequel devaient tendre tous les efforts dans le domaine social et culturel comme dans le domaine économique et politique, il convient d'ajouter que ce but ne sera jamais atteint tant que, dans nos conceptions et nos réalisations concernant le domaine large et complexe de la vie en commun, nous nous en tiendrons au principe « œil pour œil et dent pour dent » (Ex 21,24; Mt 5,38), tant que nous ne tendrons pas, au contraire, à le transformer dans son essence, en agissant dans un autre esprit. C'est aussi dans cette direction que nous conduit le Concile Vatican II, lorsque, parlant d'une manière répétée de « la nécessité de rendre le monde plus humain » (GS 40), il présente la mission de l'Église dans le monde contemporain comme la réalisation de cette tâche. Le monde des hommes ne pourra devenir toujours plus humain que si nous introduisons dans le cadre multiforme des rapports interpersonnels et sociaux, en même temps que la justice, cet amour miséricordieux qui constitue le message messianique de l'Évangile.

      Le monde des hommes pourra devenir « toujours plus humain » seulement lorsque nous introduirons, dans tous les rapports réciproques qui modèlent son visage moral, le moment du pardon, si essentiel pour l'Évangile. Le pardon atteste qu'est présent dans le monde l'amour plus fort que le péché. En outre, le pardon est la condition première de la réconciliation, non seulement dans les rapports de Dieu avec l'homme, mais aussi dans les relations entre les hommes. Un monde d'où on éliminerait le pardon serait seulement un monde de justice froide et irrespectueuse, au nom de laquelle chacun revendiquerait ses propres droits vis-à-vis de l'autre...

      C'est pourquoi l'Église doit considérer comme un de ses principaux devoirs -- à chaque étape de l'histoire, et spécialement à l'époque contemporaine -- de proclamer et d'introduire dans la vie le mystère de la miséricorde, révélé à son plus haut degré en Jésus Christ.


Autre commentaire du jour.
Saint François d'Assise (1182-1226), Fondateur des Frères mineurs.
Lettre à un responsable Franciscain (trad. Desbonnets et Vorreux, p. 129).                          

                                    « Soixante-dix fois sept fois »

     Que le Seigneur te bénisse ! Je vais t'expliquer comme je le peux ton cas de conscience. Des soucis ou des gens (frères ou autres personnes) t'empêchent d'aimer le Seigneur Dieu ? Eh bien..., aime ceux qui te causent ces ennuis. N'exige pas d'eux, sauf si le Seigneur t'indique le contraire, un changement d'attitude à ton égard. C'est tels qu'ils sont que tu dois les aimer...  

      Voici à quoi je reconnaîtrai que tu aimes le Seigneur, et que tu m'aimes, moi, son serviteur et le tien : si n'importe quel frère au monde, après avoir péché autant qu'il est possible de pécher, peut rencontrer ton regard, demander ton pardon, et te quitter pardonné. S'il ne demande pas pardon, demande-lui, toi, s'il veut être pardonné. Et même si après cela il péchait encore mille fois contre toi, aime-le plus encore que tu m'aimes, et cela pour l'amener au Seigneur. Aie toujours pitié de ces malheureux. Et quand l'occasion s'en présentera, fais savoir aux gardiens [de nos communautés] ta ferme résolution d'agir ainsi.

 

Pour y voir plus clair, reprenons ce texte de L’Evangile du jour en le décortiquant pour mieux en saisir le sens…et comprendre ce qui a motivé la vie de Sainte Claire comme celle de Saint François…L’Amour, La Pauvreté, la vie évangélique et particulièrement : Le Pardon (comme l’exprime si bien Saint François dans le commentaire ci-dessus). 

Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 18,21-35.19,1.
Il commençait, quand on lui amena quelqu'un qui lui devait dix mille talents (c'est-à-dire soixante millions de pièces d'argent)…

Mais, en sortant, le serviteur trouva un de ses compagnons qui lui devait cent pièces d'argent.

N’avez-vous jamais été frappé par la différence du montant des dettes entre celle du serviteur et de son maître et entre celle du serviteur et de son compagnon ???

N’avez-vous jamais, non plus, été frappé par la place des personnages dans leur société ??? D’un côté le maître et de l’autre un serviteur et son compagnon…qui pourrait, même si cette parabole n’en parle pas explicitement, être aussi un des serviteurs du maître.

Le Maître c’est Notre Dieu…et le serviteur comme son compagnon, c’est nous…moi, mon Prochain quel qu’il soit, toute personne…vivant sur la terre.

 

Cette dette colossale payée par le maître est celle payée par Jésus qui a donné Sa Vie…La Vie de Notre Dieu, en acceptant de renoncer pour un temps à Son Trône pour prendre condition d’Homme et s’offrir en Victime pure et sans tache…afin de permettre à notre âme d’avoir la possibilité, si elle le désire et si elle en a La Volonté, de pouvoir à nouveau hériter du Royaume de Dieu…perdu depuis la chute d’Adam et Eve.

Jésus est ce Roi qui paie pour nous une dette colossale, une dette infinie qui n’a aucune limite.

Mais, devant notre incapacité à rembourser cette dette, devant nos supplications...Jésus ; qui est Amour, Compassion et Miséricorde…remet notre dette Infinie !!!

 

Je me permet une interruption…pour rappeler la valeur de notre âme…Immortelle !!!

Extrait de ma Réflexion : Notre Dame de Fatima…homélie du Saint Curé d’Ars.

1/ Si nous avions le bonheur de connaître la valeur de notre âme, avec quel soin ne la conserverions-nous pas ? Hélas ! Nous ne le comprendrons jamais assez !

Vouloir, vous montrer la grandeur de la valeur d'une âme est impossible à un mortel…il n'y a que Dieu seul qui connaisse toutes les beautés, les perfections dont il orne une âme.

Je vous dirai seulement que tout ce que Dieu a créé : le ciel, la terre et tout ce qu'ils renferment, toutes ces merveilles sont créées en sa faveur…

 

Notre âme est si noble, ornée de tant de belles qualités, que le bon Dieu n'a voulu la confier qu'à un prince de sa cour céleste.

Notre âme est si précieuse aux yeux de Dieu même, que, dans toute sa sagesse, il n'a point trouvé de nourriture qui fût digne d'elle que Son Corps adorable, dont il veut qu'elle fasse son pain de chaque jour…et pour sa boisson, il n'y avait que son Sang précieux qui fût digne de lui en servir…

 « O mon corps, s'écrie saint Bernard, que vous êtes heureux de loger une âme ornée de tant de belles qualités ! Un Dieu, tout infini qu'il est, en fait l'objet de Ses complaisances ! »

Oui, notre âme est destinée à aller passer son éternité dans le sein de Dieu même.

Disons tout en un mot : notre âme est quelque chose de si grand, de si précieux, qu'il n'y a que Dieu seul qui la surpasse.

Un jour, le bon Dieu fit voir une âme à sainte Catherine. Elle la trouva si belle, qu'elle s'écria : « O mon Dieu, si la Foi ne m'apprenait pas qu'il n'y a qu'un Dieu, je croirais que c'est une divinité…non, Mon Dieu, je ne m'étonne plus que vous soyez mort pour une si belle âme ! »


Oui, notre âme, pour l'avenir, sera éternelle, ainsi que Dieu Lui-même. Non, non, n'allons pas plus loin…l'on se perd dans cet abîme de grandeur.

D'après cela seul, je vous laisse à penser si nous devons nous étonner que Dieu, qui en connaît si bien le mérite, pleure si amèrement la perte d'une âme.

Je vous laisse à penser quel est le soin que nous en devons prendre pour lui conserver toutes ses beautés. 

 

En échange Il nous demande juste d’être éternellement reconnaissant à Son égard et d’être nous aussi plein d’Amour, de Miséricorde et de Compassion pour notre prochain…qu’elle qu’il soit…et pour ne pas nous égarer une nouvelle fois sur les chemins de La Perdition, Il nous donne un ensemble de Commandements d’Amour qu’Il nous demande de suivre dans une totale obéissance Amoureuse, afin de nous préserver de tout risques de blessures plus ou moins grave de notre âme…voir de sa « mort » éternelle.

Quel mérite y a-t-il à Aimer ceux qui nous aiment…tout le monde en fait autant.

Il nous demande d’Aimer comme Lui nous a Aimé, nous Aime et nous Aimera, même nos ennemis, même ceux qui nous font du mal (Il nous a montré le chemin en acceptant, Lui Notre Dieu, Lui l’innocent…la torture, la crucifixion et la mortet en pardonnant à tous…car, ils ne savent pas ce qu’ils font !!!).

 

Pour réaliser un peu de L’Amour de Dieu pour nous, penchons-nous sur La Passion et La Mort sur Le Bois de La Croix de Jésus…qui l’a voulu et accepté dans un total élan d’Amour pour nous, les hommes…qui passons notre temps à Le Haïr, à se moquer de Lui et à Le Blasphémer, à Le rejeter, à Le torturer et à Le tuer…tout en nous en délectant et en riant à pleine gorge de Lui et de ce que nous lui faisons subir (par exemple histoires scabreuses, voir porno avec Lui, photo exposée dans un musée du Christ en Croix dans un verre d’urine, pièce de théâtre où l’on jette des excréments sur Jésus en Croix…mais aussi nos moqueries et plaisanteries tout aussi scabreuses sur Ses Saints, Son Eglise, Ses âmes consacrées, La Bible…).

Juste deux exemples, parmi tant d’autres, dans les actualités récentes (en 2009 et 2011) :

27 Juillet 2009.

Une exposition artistique écossaise invite les visiteurs à dégrader une Bible : Demain, la même chose avec un Coran?

A Glasgow, en Ecosse, une exposition artistique fait scandale. Les visiteurs sont invités à dégrader la Bible au nom de l'art. Au centre de la pièce, se trouvent une Bible ouverte, des stylos, et un panneau indiquant : si vous avez le sentiment d'avoir été exclu de la Bible, écrivez comment vous souhaitez vous y réinscrire. L'exposition propose, entre autres, une vidéo d'une femme qui déchire des pages de la Bible, les mange, ou les fourre dans son soutien-gorge et dans sa culotte.  

 

Le 27 Juillet 2011.

Abandonnerons-nous l'honneur du Christ ? Le nouvel outrage d'Avignon

Avignon avait abrité il y a trois mois, une œuvre d’art outrancière à l’égard de Notre Seigneur : la collection Lambert présentait la photographie d’un crucifix dans un vase d’urine.

Aujourd’hui, dans le cadre du festival annuel de la ville, une pièce dénommée « Opéra théâtre », aussi vulgaire que blasphématoire, fait jouer successivement un vieillard indigent dont on retire la couche et dont on présente pendant plusieurs minutes les excréments devant le public et une bande d’enfants lançant des grenades sur un grand portrait de Jésus Christ, formant le décor.

Par la suite, ce grand visage est lacéré par des effets techniques qui font dégouliner de ces déchirures une couleur « évoquant plus les matières fécales de la scène précédente que le sang » rapporte un journaliste.

A la fin de la scène, un message apparaît aux yeux de tous : « You are not my shepherd » (« Tu n’es pas mon berger »).

http://www.laportelatine.org/district/france/bo/cacqueray_castellucci_avignon1107/cacqueray_castellucci_avignon1107.php

 

Dieu, Notre Dieu a donné Sa Vie en payant une dette colossale…pour sauver Sa Créature… qui le haït…et voudrait Sa Mort !!!

Voilà ce que Jésus révèle à Maria Valtorta sur le sens spirituel de Sa Passion, lorsque, traîné dans les rues de Jérusalem, on Lui avait attaché les mains.

Extrait des Révélations de Jésus à Maria Valtorta du 30 Juin 1943 (dans les Cahiers de 1943).

Jésus dit :

Sais-tu ce que signifient Mes mains liées, sais-tu qui me les lie ??? Sais-tu pourquoi il y a tant de douleur dans Mon regard, tant de fatigue sur Mon visage ??? Sais-tu ce que Je demande à ceux qui savent Me regarder ???

Mes mains sont liées par Satan par l’entremise des pécheurs. Tu n’as pas mal compris. Je te le répète : elles sont liées par Satan par l’entremise des pécheurs.

 

Tu diras : « Mais, Seigneur, comment est-ce possible si tu es Dieu ??? ».

Je suis Le Dieu de La Miséricorde et du Pardon, Je suis Le Dieu puissant, Le Père des Grâces.

Mais le péché paralyse Ma Puissance de Grâces, Ma Miséricorde, Mon Pardon.

Car, si Je suis Miséricorde, Grâce et Pardon, Je suis aussi Justice.

Je donne à chacun ce qu’il mérite. Et si tu réfléchis avec justice, tu dois avouer que Je donne toujours plus de Grâces que vous ne méritez.

 

Si vous faisiez les offenses que vous me faites à une autorité terrestre, même à un simple à un simple huissier municipal, vous seriez punis par la prison.

Si en plus il s’agissait d’une autorité plus grande, vous seriez punis même par la perte de votre vie.

Et ces autorités ne sont que de pauvres humains comme vous, qui ne restent des autorités qu’aussi longtemps que Je permets qu’ils le soient, pour votre mérite, pour leur épreuve et presque toujours pour leur punition.

Votre mérite : Obéir et patienter.

Leur épreuve : Ne pas abuser du pouvoir, ne pas s’en enorgueillir, se prenant pour des demi-dieux, ou des dieux, lorsqu’ils voient les foules réagir à leur signe et prêtes à crier « Hosanna ». Il n’y a qu’un seul Dieu, et c’est Dieu.

Leur punition : Car il est encore plus difficile qu’une autorité reste honnête, dans les milles formes de l’honnêteté, qu’un riche ne soit sauvé.

Par conséquent, leur gloire humaine est la seule gloire qu’ils aient.

Bien peu d’autorités atteignent La Gloire Eternelle.

 

Les fautes incessantes, toujours plus perfides, que les hommes commettent, à l’instigation de Mon Ennemi, lient Ma Miséricorde, Ma Grâce, Mon Pardon.

Voilà ce que signifient Mes mains liées.

Et qui sont ceux qui les lient avec la corde du mal ??? Satan et Ses enfants.

Et Mes mains voudraient être libres pour Pardonner, Panser, Consoler et Bénir.

Oh ! Vous qui M’Aimez, détachez avec votre Amour les liens de Mes mains !!! Réparez, réparez, Oh ! Mes bien-Aimés, amis et enfants très chers, l’Outrage fait aux mains de Votre Dieu, Père et Rédempteur.

L’Amour est une flamme qui consume les chaînes et brûle les liens, rendant la liberté à Mes mains attachées.

Ayez Pitié, vous qui M’Aimez, de Ma Souffrance, et Pitié de vos frères et sœurs lépreux que seules Mes mains peuvent guérir. 

 

Mon Regard est plein de douleur pour tous les Outrages qui Me sont faits dans Le Sacrement et dans Ma Loi.

Loi piétinée, Sacrement profané. As-tu lu ??? As-tu entendu ??? As-tu remarqué ???

L’Autel du Sacrement est toujours frappé. N’y vois-tu pas Le Signe de Satan ???

Pour confirmer cela, et avant de poursuivre ce passage, nous retrouvons deux exemples concrets de ce que Jésus vient de dire, dans l’actualité récente :

Extraits de ma Réflexion n°22 : Ma Prière.

Le 15 Août 2009.

Un couple est poursuivi pour avoir eu une relation sexuelle dans une église

Ikeja, Lagos - Un couple qui faisait l’amour sur l’autel d’une église a été pris en flagrant délit par son pasteur.

Un homme, 30 ans, et sa femme, 28 ans, avaient envie de pimenter leur vie sexuelle. L'homme a alors décidé d'amener sa femme dans l’église de la commune.

C’est ainsi que le couple s’est fait surprendre en train d'avoir une relation sexuelle sur l’autel par le pasteur de l'établissement religieux.

Outré, ce dernier a exigé que le couple paie une amende de 117 euros de dommages et intérêts pour profanation du lieu sacré ; et a demandé à ce que le couple nettoie l’autel et prie pour le pardon de Dieu, suite à cet acte.

 

Le Samedi 18 juin 2011.

Norvège : profanation au nom de l'écologie

La cathédrale d’Oslo a été profanée par un couple de militants écologistes du groupe Fuck for Forests.  

Un garçon et une fille ont fait irruption, nus, devant l’autel avant d’y simuler un acte sexuel au nom de la lutte contre la déforestation. Un troisième militant était présent pour photographier « l’événement ».

Le groupe se spécialise dans la « pornographie écologique »…

Plusieurs paroissiens présents ont agi promptement pour faire cesser le sacrilège, maîtrisant les jeunes et prévenant la police qui est intervenue pour arrêter les trois « «écolos ».

 

EN UNION DE CŒUR, D’AMOUR FRATERNEL ET DE PRIERES.

                                 

                               PIERRE


POUR LIRE LA SUITE, ALLER DANS LA DEUXIEME PARTIE.

              (Cliquer dans le lien ci-dessous) 

Sous-pages :

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 11/08/2012