72. Jésus nous dit : Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent…1ère Partie.

LA PAIX DU SEIGNEUR SOIT AVEC VOUS, VOS FAMILLES ET VOS PROCHES

AIMEZ VOS ENNEMIS et faites du bien à ceux qui vous haïssent…1ère Partie.

 

*********************

Pour lire en format WORD la deuxième partie de cette Réflexion, aller soit dans la sous-page (tout en bas de cette page), soit dans le menu déroulant.

*********************

 

EUCHARISTIE et OFFICES  du jour…EN UNION AVEC L’EGLISE

Je tiens ici à vous rassurer car je ne vais pas faire un nouveau site reprenant les lectures et les Evangiles de chaque jour, car il y en a déjà beaucoup et qui sont très bien, pour ne pas en rajouter (sans parler de La Parole de Dieu et de L’Eucharistie qui vous est transmise dans les paroisses de chacun).

Pour vous donner quelques sites où vous trouverez ceci et gratuitement (il suffit de vous inscrire et vous recevrez les lectures, Evangiles et Homélies gratuitement et chaque jour dans votre boite mail !!!)

L’Evangile au quotidien : http://www.levangileauquotidien.org/main.php?language=FR

Lectures de L’Eucharistie et Psaumes des offices du jour (Liturgie des Heures…de Laudes à Complies) en union avec toute L’Eglise: http://www.aelf.org/

Enseignements et Homélies du VATICAN : http://www.zenit.org/index.php?l=french

Vous pouvez aussi aller à partir de la page d’accueil de mon site sur le site CATHOLIEN qui regroupe une très grande quantité de sites Catholiques, mais aussi dans les sites amis (sites religieux) de mon site, pour trouver de quoi vous nourrir spirituellement…et chaque jour.

 

N’oubliez pas La lecture de La Bible, des Enseignements de L’Eglise, des vies de Saints et de toute Parole venant de Dieu.

N’hésitez pas à lire La Vie de Jésus, de Marie, des Apôtres et de tous ceux qui ont vécus dans leurs entourages, au travers des Révélations de Jésus faites à Maria Valtorta (Le Pape PIE XII a approuvé celles-ci : « Le Pape fait part de son jugement favorable. Aussi conseille-t-il de publier l’œuvre sans rien enlever, pas même les déclarations explicites de rapporter des “visions” et des “dictées” »)…l’œuvre : http://www.maria-valtorta.org/

 

Jeudi 10 Septembre 2009 (Jeudi de la 23ème semaine du temps ordinaire) :

Le jeudi de la 23e semaine du temps ordinaire
Saint(s) du jour : Le "Grand Martyre du Japon" (+ 1622)

St Nicolas de Tolentino, o.s.a. (+ 1310)

Fête de Saint Nicolas de Tolentino, Frère de l'ordre des Ermites de Saint-Augustin (+ 1305).

Pour voir sa vie, son lien avec les âmes du Purgatoire et en découvrir davantage sur lui, aller dans le menu déroulant à « Vie des Saints » au 10 Septembre, ou sur le lien suivant :

Saint Nicolas de Tolentino.

 

LITURGIE DE LA PAROLE.

Lettre de saint Paul Apôtre aux Colossiens 3,12-17.
Frères, puisque vous avez été choisis par Dieu, que vous êtes ses fidèles et ses bien-aimés, revêtez votre cœur de tendresse et de bonté, d’humilité, de douceur, et de patience.
Supportez-vous mutuellement, et pardonnez si vous avez des reproches à vous faire. Agissez comme le Seigneur : il vous a pardonné, faites de même.
Par-dessus tout cela, qu'il y ait l'amour : c'est lui qui fait l'unité dans la perfection.
Et que, dans vos coeurs, règne la paix du Christ à laquelle vous avez été appelés pour former en lui un seul corps. Vivez dans l'action de grâce.
Que la parole du Christ habite en vous dans toute sa richesse ; instruisez-vous et reprenez-vous les uns les autres avec une vraie sagesse ; par des psaumes, des hymnes et de libres louanges, chantez à Dieu, dans vos coeurs, votre reconnaissance.
Et tout ce que vous dites, tout ce que vous faites, que ce soit toujours au nom du Seigneur Jésus Christ, en offrant par lui votre action de grâce à Dieu le Père.

Psaume 150(149),1-2.3-4.5-6.
Alléluia ! Louez Dieu dans son temple saint, louez-le au ciel de sa puissance ;
louez-le pour ses actions éclatantes, louez-le selon sa grandeur !
Louez-le en sonnant du cor, louez-le sur la harpe et la cithare ;
louez-le par les cordes et les flûtes, louez-le par la danse et le tambour !
Louez-le par les cymbales sonores, louez-le par les cymbales triomphantes !
Et que tout être vivant chante louange au Seigneur ! Alléluia !

Evangile de Jésus-Christ selon saint Luc 6,27-38.
Jésus déclarait à la foule : « Je vous le dis, à vous qui m'écoutez : Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent.
Souhaitez du bien à ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous calomnient.
A celui qui te frappe sur une joue, présente l'autre. A celui qui te prend ton manteau, laisse prendre aussi ta tunique.
Donne à quiconque te demande, et ne réclame pas à celui qui te vole.
Ce que vous voulez que les autres fassent pour vous, faites-le aussi pour eux.
Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle reconnaissance pouvez-vous attendre ? Même les pécheurs aiment ceux qui les aiment.
Si vous faites du bien à ceux qui vous en font, quelle reconnaissance pouvez-vous attendre ? Même les pécheurs en font autant.
Si vous prêtez quand vous êtes sûrs qu'on vous rendra, quelle reconnaissance pouvez-vous attendre ? Même les pécheurs prêtent aux pécheurs pour qu'on leur rende l'équivalent.
Au contraire, aimez vos ennemis, faites du bien et prêtez sans rien espérer en retour. Alors votre récompense sera grande, et vous serez les fils du Dieu Très-Haut, car il est bon, lui, pour les ingrats et les méchants.
Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux.
Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés ; ne condamnez pas, et vous ne serez pas condamnés. Pardonnez, et vous serez pardonnés.
Donnez, et vous recevrez : une mesure bien pleine, tassée, secouée, débordante, qui sera versée dans votre tablier ; car la mesure dont vous vous servez pour les autres servira aussi pour vous. »

Pourquoi devrais je aimer 2

Commentaire du jour.
Bienheureuse Teresa de Calcutta (1910-1997), Fondatrice des Soeurs Missionnaires de la Charité
No Greater Love (trad. Il n'y a pas de plus grand amour, Lattès 1997, p. 77)

« Faites du bien et prêtez sans rien espérer en retour »

Il se peut que dans l'appartement ou la maison à côté de la tienne vive un aveugle qui se réjouirait de ta visite pour lui lire le journal. Il se peut qu'il y ait une famille qui soit dans le besoin de quelque chose dépourvu d'importance à tes yeux, quelque chose d'aussi simple que le fait de faire garder leur enfant pour une demi-heure. Il y a tant de petites choses qui sont si petites qu'une multitude de gens les oublie.
Ne pense pas qu'il faille être simple d'esprit pour s'occuper de la cuisine.

Ne pense pas que s'asseoir, se lever, aller et venir, que tout ce que tu fais n'est pas important aux yeux de Dieu.
Dieu ne te demandera pas combien de livres tu as lus, combien de miracles tu as accomplis. Il te demandera si tu as fait de ton mieux, par l'Amour de Lui.

Peux-tu dire en toute sincérité : « J'ai fait de mon mieux » ? Même si le mieux doit se révéler un échec, il doit être notre mieux.

Si tu es réellement amoureux du Christ, aussi modeste que soit ton travail, il en sera mieux accompli, de tout coeur.

Ton travail attestera ton Amour. Tu peux t'épuiser au travail, tu peux même t'y tuer, mais tant qu'il n'est pas mêlé d'Amour, il est inutile.

 

Commentaire du jour.
Dorothée de Gaza (v. 500-?), moine en Palestine
Instructions, n° 1, 6-8 (trad. SC 92, p. 155 rev.)

« Moi, je vous dis de ne pas riposter au méchant »

La Loi disait : « Oeil pour oeil, dent pour dent » (Ex 21,24). Mais le Seigneur exhorte non seulement à recevoir avec patience le coup de celui qui nous gifle, mais encore à lui présenter humblement l'autre joue.

Car le but de la Loi était de nous apprendre à ne pas faire ce que nous ne voulions pas souffrir. Elle nous empêchait donc de faire le mal par la peur de souffrir.

Mais ce qui est demandé maintenant, c'est de rejeter la haine, l'amour du plaisir, l'amour de la gloire et les autres tendances mauvaises...
Le Christ nous apprend par les saints Commandements comment être purifiés de nos passions, afin qu'elles ne nous fassent plus retomber dans les mêmes péchés. Il nous montre la cause qui fait aller jusqu'au mépris et à la transgression des préceptes de Dieu ; il nous en fournit ainsi le remède pour que nous puissions obéir et être sauvés.
Quel est donc ce remède et quelle est la cause de ce mépris ? Écoutez ce que dit notre Seigneur lui-même : « Apprenez de moi que je suis doux et humble de coeur, et vous trouverez du repos pour vos âmes » (Mt 11,29).

Voici que brièvement, d'une seule parole, il nous montre la racine et la cause de tous les maux, avec son remède, source de tous les biens.

Il nous montre que c'est l'élèvement du coeur qui nous a fait tomber, et qu'il est impossible d'obtenir Miséricorde sinon par la disposition contraire, qui est l'Humilité.

De fait, l'élèvement engendre le mépris et la désobéissance qui mène à la mort, tandis que l'Humilité engendre l'obéissance et le salut des âmes : j'entends l'Humilité véritable, non pas un abaissement tout en paroles et en attitudes, mais une disposition vraiment humble, dans l'intime du coeur et de l'esprit.

C'est pourquoi Le Seigneur dit : « Je suis doux et humble de coeur ». Que celui qui veut trouver le vrai repos pour son âme apprenne donc l'Humilité.

 

Commentaire du jour.
Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus (1873-1897), Carmélite, Docteur de l'Église
Manuscrit autobiographique C, 15v° - 16r°

L'amour des ennemis

« Vous avez appris qu'il a été dit : Vous aimerez votre ami et vous haïrez votre ennemi. Pour moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, priez pour ceux qui vous persécutent » (Mt 5,43-44). Sans doute, au Carmel on ne rencontre pas d'ennemis, mais enfin il y a des sympathies ; on se sent attirée vers telle sœur au lieu que telle autre vous ferait faire un long détour pour éviter de la rencontrer.

Ainsi sans même le savoir, elle devient un sujet de persécution. Eh bien, Jésus me dit que cette sœur, il faut l'aimer, qu'il faut prier pour elle, quand même sa conduite me porterait à croire qu'elle ne m'aime pas : « Si vous aimez ceux qui vous aiment, quel gré vous en saura-t-on ? Car les pécheurs aiment aussi ceux qui les aiment ».

Et ce n'est pas assez d'aimer, il faut le prouver. On est naturellement heureux de faire un présent à un ami, on aime surtout à faire des surprises, mais cela, ce n'est point de la charité car les pécheurs le font aussi.

Voici ce que Jésus m'enseigne encore : « Donnez à quiconque vous demande ; et si l'on prend ce qui vous appartient, ne le redemandez pas ».

Donner à toutes celles qui demandent, c'est moins doux que d'offrir soi-même par le mouvement de son cœur...

Si c'est difficile de donner à quiconque demande, ce l'est encore bien plus de laisser prendre ce qui appartient sans le redemander.

Ô ma Mère, je dis que c'est difficile, je devrais plutôt dire que cela semble difficile, car le joug du Seigneur est suave et léger (Mt 11,30).

Lorsqu'on l'accepte, on sent aussitôt sa douceur et l'on s'écrie avec le psalmiste : « J'ai couru dans la voie de vos Commandements depuis que vous avez dilaté mon cœur » (Ps 118,32).

Il n'y a que la Charité qui puisse dilater mon cœur, ô Jésus.

Depuis que cette douce flamme le consume, je cours avec Joie dans la voie de votre Commandement nouveau (Jn 13,34).

 

Il nous est rappelé encore aujourd’hui que nous ne pouvons nous prétendre Chrétien, suivre Dieu…et ne pas Aimer notre Prochain, quel qu’il soit !!!

Dire que nous aimons « nos amis »…donc ceux qui nous rendent en retour l’expression de notre amour…n’a rien d’extraordinaire…tout le monde le fait (surtout si en retour cela peut nous apporter davantage de gloire humaine, de pouvoir humain, d’influence humaine !!!).

Nous pouvons même être prêt à donner notre vie pour ceux qui nous sont chers (quelle est la maman qui ne préfèrerait pas mourir elle-même si cela pouvait sauver la vie de son bébé !!!)…et cela n’importe qui ayant encore une dose d’humanité en lui est prêt à le faire le moment venu !!!

 

Mais Jésus demande à ceux qui veulent le suivre…d’Aimer notre Prochain quel qu’il soit. Il nous demande de puiser en Dieu qui est la source de L’Amour en L’Aimant plus que tout (en vivant, en pensant et en agissant envers Lui comme avec un être dont on est totalement épris d’Amour, d’un Amour fou…et visible par tous…et qui vit en nous !!!)…et comme Lui (Notre Dieu) est plein d’Amour pour tous les êtres humains…Il nous rempli de Son Amour pour que nous le transmettions (sans fermer et obstruer la trappe de notre cœur) à ceux que Le Seigneur met Lui-même sur notre route…dont font parti nos ennemis…parfois même, nos ennemis les plus virulents !!!

Jésus nous demande d’Aimer nos ennemis…même nos ennemis les plus virulents…ceux qui cherchent (et réussissent à nous blesser le plus, nous même ou ceux qui nous sont le plus chers !!!)…voir à être prêt à donner notre vie…pour eux…et pour leur Salut…en étant prêt à mourir pour eux, en ayant dans notre cœur et sur nos lèvres…Pardon, Compassion et Bénédiction !!!

Comme Jésus l’a vécu sur le bois de La Croix : « Père, Pardonne leur (ne leur impute pas ce péché), car ils ne savent pas ce qu’ils font…accorde-leur Ta Bénédiction, leur Conversion et une place dans Ton Royaume ».

Il ne s’agit pas de dire seulement :

« Il n’y a pas de plus grand Amour que de donner sa vie pour ses amis »…Effectivement cette Parole est vraie et Saint Jean dans L’Evangile nous la rappelle (Jean 15 13)…

Mais comme Saint Jean nous le rappelle aussi (Jean 13 34) : Jésus nous donne un Commandement nouveau : «  Je vous donne un commandement nouveau : vous aimer les uns les autres ; comme je vous ai aimés, aimez-vous les uns les autres ».

Effectivement, nous sommes tous Aimés de Dieu, et Jésus nous a montré, en venant sur Terre, jusqu’où L’Amour de Dieu va…jusqu’à donner Sa Vie pour nous tous, de tous temps et de toute race qui, par nos péchés, l’avons torturés et Crucifié pour le faire mourir sur La Croix.

Si Jésus est mort pour tous, alors qu’Il nous demande d’Aimer comme Il nous a Aimés, alors notre Prochain, quel qu’il soit, est notre « ami » et « frère en Christ » et Aimé de Jésus.

 

Mais il s’agit donc de dire, comme nous le rappelle L’Evangile de ce jour :

« Il n’y a pas de plus grand Amour que de donner sa vie pour ses ennemis, de leur Pardonner et d’obtenir auprès du Père, leur Bénédiction, leur Conversion et leur Salut ».

Evangile de Jésus-Christ selon saint Luc 6,27-38.
Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle reconnaissance pouvez-vous attendre ? Même les pécheurs aiment ceux qui les aiment.
Si vous faites du bien à ceux qui vous en font, quelle reconnaissance pouvez-vous attendre ? Même les pécheurs en font autant.
Si vous prêtez quand vous êtes sûrs qu'on vous rendra, quelle reconnaissance pouvez-vous attendre ? Même les pécheurs prêtent aux pécheurs pour qu'on leur rende l'équivalent.
Au contraire, aimez vos ennemis, faites du bien et prêtez sans rien espérer en retour. Alors votre récompense sera grande, et vous serez les fils du Dieu Très-Haut, car il est bon, lui, pour les ingrats et les méchants.
Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux.
Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés ; ne condamnez pas, et vous ne serez pas condamnés. Pardonnez, et vous serez pardonnés.
Donnez, et vous recevrez : une mesure bien pleine, tassée, secouée, débordante, qui sera versée dans votre tablier ; car la mesure dont vous vous servez pour les autres servira aussi pour vous. »

 

Voyez l’exemple du Pape Jean-Paul II qui s’est fait tirer dessus (on ne sait pas quel miracle il n’en n’est pas mort…la balle qui lui a traversé l’abdomen ayant évité tous les organes vitaux !!!) le 13 Mai 1981, jour de La Fête de Notre-Dame de Fatima.

Cinq jours plus tard, encore sur son lit d’hôpital, il a pardonné publiquement à son agresseur …avant de le rencontrer en prison deux ans plus tard pour lui exprimer personnellement son Pardon.

Depuis son agresseur s’est repenti, et à pris le chemin pour devenir Catholique !!!

Mehmet Ali Agca, auteur de l'attentat manqué contre le pape Jean Paul II en 1981, affirme avoir abjuré l'islam et embrassé la foi catholique. Il l'a fait savoir dans une lettre écrite depuis sa prison en Turquie et publiée par un hebdomadaire people italien "Diva e donna".

"Depuis le 13 mai 2007, j'ai décidé d'abjurer la foi musulmane et de devenir un fidèle de l'Eglise catholique romaine", écrit Ali Agca, qui purge une peine de prison en Turquie.

"J'ai décidé de retourner pacifiquement sur la place (Saint-Pierre à Rome) et de témoigner devant le monde entier de ma conversion au catholicisme", poursuit-il dans cette lettre rédigée en italien, selon "Diva et donna".

"Je voudrais, seulement pour un jour, retourner à Rome prier sur la tombe de Jean Paul II pour lui exprimer toute ma reconnaissance filiale pour son pardon", ajoute-t-il. Interrogé en Turquie, son ancien avocat Mustafa Demirbag, s'est dit "très sceptique" sur cette conversion.

Pour être reconnu comme catholique, une simple déclaration ne suffit pas et un long cheminement aboutissant au Baptême est nécessaire.

Jean Paul II avait Pardonné à son agresseur qu'il avait rencontré en prison en 1983.

 151.jpg

Pour sa part, le porte-parole du Saint-Siège, M. Joaquin Navarro Valls a cité, dimanche 8 janvier, cette parole du Pape Jean-Paul II, cinq jours après l'attentat, dans un message enregistré depuis son lit d’hôpital au Gemelli, lors de l’angélus du dimanche 17 mai 1981:

« Je prie pour le frère qui m'a frappé et auquel j'ai sincèrement Pardonné ».

Le Pape reprenait aussi à son compte un proverbe polonais et disant: « Une main a tiré. Une autre a dévié la balle ». Il a attribué cette protection à la Vierge Marie. Dans le même message, il a confié l'humanité au Cœur Immaculé de Marie.

Le Pape avait été atteint par 3 des balles tirées par le Browning d’Agca et blessé au ventre, au coude droit et à l\'index de la main gauche. Le 23 mai, les médecins signaient un communiqué disant que la vie du Pape n'était plus en danger. Sorti de l’hôpital, il sera une nouvelle fois au bord de la mort au mois d’août, du fait d’un virus contracté lors de la transfusion sanguine nécessaire lors de son opération, comme l’a raconté Mgr Dziwisz (cf. Zenit, 13 mai 2001).

Le Pape sortait de l'hôpital le 3 juin pour y retourner le 20 pour de nouveaux examens, qui allaient confirmer la présence d'un virus, cause de la fièvre et de différents symptômes. Un point de pleurésie allait compliquer les choses. Mais le 5 août, une opération d'une heure devait libérer le Pape du système de dérivation mis en place lors de la première opération, et il allait pouvoir rentrer au Vatican le 14 août.

Le lendemain, il célébrait l'Assomption devant une foule de cinquante mille personnes. Le soir, à 17 h 30, il s'envolait en hélicoptère pour Castelgandolfo.

L’ancien secrétaire particulier de Jean-Paul II, Mgr Stanislas Dziwisz, actuellement Archevêque de Cracovie, rappelait également que le défunt Pape a Pardonné publiquement à Ali Agça, qu’il a rencontré en prison en 1983.

 

C’est le Chemin que Lui, Jésus, a pris lors de son passage sur terre…alors qui serions-nous pour prétendre L’Aimer…et vivre en prenant un chemin totalement différent du Sien !!!

Lui a passé Sa Vie sur terre a « vivre L’Amour de Dieu », a soulager les souffrances et les misères humaines mais aussi (et c’était là Sa priorité…car le danger d’une mort éternelle est bien plus grand que tout autre danger) toutes les pauvretés, les misères, les égarements et les erreurs spirituelles.

Les guérisons « humaines » étant dans un premier temps pour montrer « Sa Puissance » à tous…et dans un deuxième temps par sollicitude à notre égard…car nous attachons beaucoup plus d’importance à notre santé « humaine » et à toute choses qui n’ont aucune valeur (tel que notre confort, nos biens, notre argent, notre beauté physique, etc…)…ou qui ont pour valeur de nous faire perdre « Le Ciel »…et nous conduire droit en « Enfer » !!!

 

Mais Dieu qui sait cela…nous accorde une réponse favorable à nos désirs « humains »…mais dans le but…de guérir notre âme tellement attachées aux chaînes de l’esclavage de nos désirs « charnels » et soumise à toutes les attaques « infernales »…tellement plus séduisantes…que L’Amour Vrai, Lumineux, Chaste et Pur…que nous propose Notre Dieu !!!

C’est pour cela que Dieu nous demande d’Aimer « nos ennemis »…car comment toucher leur âme…si personne ne leur accorde de découvrir ce qu’est un Amour Vrai qui Aime malgré La Haine, La dureté de cœur, les mensonges, la délation, les coups (qu’ils soient avec les poings, les pieds, mais aussi les paroles…ou l’absence de paroles, le regard qui foudroie, etc…).

La plus belle victoire de Jésus a été, alors qu’Il avait subi les crachats, les coups, les jets de cailloux, la flagellation, les moqueries, la dérision, le couronnement d’épines, le chemin de Croix en portant Lui-même Sa Croix (après avoir subi tout ce que je viens de dire) sous les quolibets des gens, le harcèlement de leur Haine…et enfin, le retrait, en vue de tous, de ses vêtements avant d’être écartelé et transpercé par les clous sur Le Bois de La Croix…

Sa plus belle victoire a été…de dire à Son Père :

« Père, Pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’il font » !!!

Son Amour a été jusqu’à vouloir nous faire hériter de Son Royaume…alors que nous étions en train de nous réjouir de Le voir Crucifié !!!

Le véritable Amour, est Pardon, Miséricorde, Compassion, Vérité, Lumière (qui éclaire tout ce qui est caché), Humilité (qui ne se révolte jamais…mais rend grâce à Dieu), Bénédiction (sur ceux qui nous rejette comme sur tous) mais jamais malédiction (même sous les coups les plus violents et hargneux)…même en sachant que cet Amour provoque le déchaînement de La Haine de ceux qui vivent dans la gloire humaine, dans le noir (qui préfèrent les œuvres de la nuit qui paraissent cachées aux yeux de tous…aux œuvres du jour…et qui sont prêts à tout pour que leurs œuvres mauvaises ne soient jamais révélées au grand jour !!!), dans la luxure, la délation, les complots, les « dessous de table », les vols (biens matériels, vertu, moralité, honneur, etc…), etc…

 

Cela sera toujours ainsi…La Haine, les œuvres de la nuit, Le Mensonge, L’Orgueil, La Luxure…veulent détruire systématiquement…L’Amour, La Lumière, La Vérité et L’Humilité et La Chasteté…

Satan et ses œuvres voudrons toujours détruire Dieu et ceux qui veulent suivre Son Chemin.

En réponse Dieu nous demande de suivre Son exemple et d’apporter Son Amour et Son Pardon…peut-être qu’alors certains renonceront à leurs œuvres des ténèbres…pour se tourner vers La Lumière, …là où ils ont aperçu un peu…d’Amour véritable pour eux…malgré leurs nombreux péchés…et le mal qu’ils ont fait !!!

 

C’est vraiment que cela prend du temps pour arriver à Pardonner lorsque l’on a été blessé de manière atroce là où cela nous fait le plus mal (y compris lorsque cela atteint nos propres enfants, surtout s’ils sont petits et vulnérables, nos amis les plus chers ou nous même dans ce que nous aimons le plus), et que parfois nous sommes incapable d’y arriver, même des années après avoir été blessé.

Alors, ce que nous sommes incapable de faire, il faut l’offrir au Père, à l’image de Jésus sur La Croix, et demander au Père de Pardonner pour nous (Père, Pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font, et moi-même, je suis incapable de leur Pardonner).

Pour cela, il ne faut pas hésiter à nous tourner vers notre « Maman », la très Sainte Vierge Marie, afin qu’elle nous entoure de son infinie Tendresse de Maman, soigne nos blessures aussi profondes soient-t-elles afin de nous conduire vers un chemin de guérison.

Alors, dans Son Amour infini, Le Père répondra à notre Prière venant du plus profond de notre âme et de notre douleur, Pardonnera à notre place, nous qui sommes incapable de la faire et plongera, sous l’inspiration de L’Esprit-Saint, ses mains dans Le Cœur Divin et transpercé de Son Fils afin de faire couler et répandre en nous Son Divin Sang, Son Sérum (l’eau qui jaillit de Son Cœur) afin de soigner et guérir notre âme, notre esprit et notre corps de toutes ces horribles blessures.

Et Le Père pourra Bénir (puisque Son Pardon est infini) ceux qui nous ont blessé…et leur permettre, peut-être (et pour certain, cela sera vraiment le cas…comme on le voit parfois dans la vie de très grand saints qui étaient auparavant remplis de méchanceté, d’égoïsme, d’orgueil et de tous les plaisirs de la gloire humaine), de pouvoir revenir sur un Chemin d’Amour, de Compassion et de Réparation, déversant L’Amour de Dieu qu’ils ont reçus en compensation de tout le mal qu’ils ont fait.

 

A l’image de Saint Nicolas de Tolentino que nous fêtons aujourd’hui, et afin de nous aider à Pardonner, ayons à l’esprit deux choses :

Par le mal qui nous a été fait et les souffrances endurées et offertes à Dieu, ceux qui auront été nos « bourreaux » (en fait, ce n’est pas eux les coupables. Ils ne sont devenus les instruments de la Haine de Satan que par leur asservissement et leur esclavage aux sollicitations et aux envies de leur chair corrompues et leur incapacité à lutter contre…ayant rejeté l’aide de Dieu, quand ils ne l’ont pas rejeté de leur vie, voir parfois craché dessus, voir l’avoir profané, Lui, La Sainte Vierge Marie, et tous ceux qui suivent Dieu)…

Par le mal qui nous a été fait et les souffrances endurées et offertes à Dieu, ceux qui auront été nos « bourreaux » nous auront fait beaucoup souffrir sur Terre et parfois pendant de très nombreuses années…mais par notre Pardon ou celui demandé au Père afin qu’il Pardonne à notre place, ils nous auront permis de Purifier sur Terre nos âmes ternis par nos péchés…nous évitant ainsi de nombreuses années au Purgatoire où les souffrances sont des milliers de fois pires que sur la Terre, et d’obtenir immédiatement Le Bonheur infini et éternel du Ciel.

Mais nos bourreaux, eux-mêmes, sans la Bénédiction de Dieu (en précisant que la Bénédiction n’est pas une adhésion aux péchés d’une ou plusieurs personnes, mais bien la demande à Dieu d’agir, par tous les moyens qu’il désire, pour que la personne puisse avoir une chance de se convertir en renonçant au mal pour vivre dans L’Amour de Dieu), risquent de poursuivre sur leur chemin qui conduit tout droit en Enfer pour des souffrances infinies, atroces et éternelles.

Pourrait-on souhaiter, en leur refusant notre Pardon, voir en les maudissant, qu’en punition du mal qu’ils nous ont fait, même s’il durait toute une vie sur Terre, nous les envoyons passer l’éternité de leur vie dans des souffrances totalement inimaginable sur Terre (pendant des milliards et des milliards d’années…sans fin).

Certains qui ont vécus une expérience de « mort », puis de retour à la vie, en témoignant de ce qu’ils ont vécus durant cette période…certains ont vu « L’Enfer »…et depuis, ne peuvent plus souhaiter à quiconque d’y aller. (Voir, entre autre, les témoignage de cet américain mort lors de l’écrasement de son avion…le lien : Fête de Saint Thomas ou de Gloria Polo morte par la foudre…le lien : La Vie après la vie).  

Pour avoir une idée du Purgatoire (nous en reparlerons le 15 Septembre avec la Fête de Sainte Catherine de Gênes), amis aussi des souffrances de l’Enfer, n’hésitez pas à aller dans ma Réflexion n°96, sur le lien suivant : Les âmes du Purgatoires.      

 

Le véritable Amour, est Pardon, Miséricorde, Compassion…et en faisant cela n’ayons jamais la moindre peur (souvent mise dans notre esprit par Satan) que ce soit pour notre corps qui risque d’être blessé physiquement, pour notre esprit qui risque de succomber aux tentations subies ou que ce soit pour notre âme qui risque de perdre le combat devant le déchaînement, les ruses, les séductions et les menaces des forces sataniques…car si nous nous tournons vers Dieu, si nous suivons le Chemin que Jésus nous demande de prendre (et pour cela, Il nous donne La Très Sainte Vierge Marie pour nous protéger, nous comprendre et nous porter), si nous prenons les mains de Jésus et mettons notre tête sur Son Cœur transpercé…si nous prenons La Croix de Jésus en ayant sur nos lèvres le Nom de Marie, sa Maman …Jésus sera toujours là pour nous protéger, pour nous donner Sa Paix afin qu’elle inonde notre âme…et pour faire partir Satan…qui n’aura d’autres choix que de s’enfuir !!!

Extrait de ma Réflexion n°13 : Exigence de L’Amour.

Et comme La Haine ne supporte pas L’Amour, alors dés qu’elle voit qu’une âme prend le chemin de L’Amour, elle va vers elle pour essayer de la séduire, de la corrompre, de la culpabiliser (tous le font, tu ne vas pas te ridiculiser en le refusant !!!...ou, au contraire, plus personne ne croit en ces sornettes, tu ne vas pas te mettre à y croire !!!...es-tu sûr que ton conjoint ne va pas voir ailleurs. Je l’ai vu avec…, je ne sais pas ce qu’il faisait… !!!...tu devrais avoir une aventure, cela te ferait du bien, et ton conjoint ne le sauras pas !!!, etc…), pour mettre des doutes en elle, puis pour l’attaquer, voir la torturer, voir la tuer en la faisant souffrir le plus possible...en espérant lui faire rejoindre ce chemin de La Haine.

Voir au procès du couple Fourniret, ce qu’il dit d’une jeune fille vierge, pure et aimant Dieu de tout son cœur, témoignant avec force de son Amour pour Dieu et pour La Très Sainte Vierge Marie :

"Il est évident que je lui aurais arraché les yeux et les membres vivante avec une infinie jouissance. Marie (cette jeune fille) incarne une pureté sobre, je m'en empare (...) J'aurais préféré évidemment lui infliger de lourdes souffrances des tortures morales et physiques", disait l'accusé.

 

Voilà pourquoi Le Chemin que nous propose Dieu, qui est un chemin qui va peu à peu vers La Perfection de L’Amour pour aboutir au Paradis où ne règnera que L’Amour, est un chemin si difficile, car il est attaqué en permanence par l’ennemi de L’Amour et avec d’autant plus de force que l’on a décidé de prendre ce Chemin de L’Amour.

Et si, par mégarde, on cesse de veiller (par lassitude, par orgueil, sûr de ne plus rien craindre, à cause des habitudes que nous avons crées et qui nous font oublier de veiller, etc…), si on s’éloigne de Dieu et de Sa Protection, alors on devient une proie facile sur laquelle Satan se jette avec avidité.

Car Jésus est Vainqueur…et Satan ne supporte ni La Croix, ni le Nom de Marie …Victoire de L’Amour sur La Haine !!!

 

Extrait de ma Réflexion n°8 : Quand Marie s’en mêle.

La jeune Marie, qui fit arrêter Fourniret, a cru en la "grâce"

CHARLEVILLE-MEZIERES, Ardennes (Reuters) - Face à un accusé qui a affiché son indifférence, la fillette belge qui fit arrêter en 2003 le tueur en série présumé Michel Fourniret a déclaré lundi à la cour d'assises qu'elle lui avait échappé après avoir prié à haute voix et invoqué la vierge Marie.

Au troisième jour d'audience, Marie, âgée à l'époque de 13 ans, a raconté à la barre comment l'accusé, disant chercher sa route et se présentant comme professeur de dessin et père de famille, l'avait mise en en confiance avant de la contraindre, en la tirant, à monter dans sa camionnette.

"Avant de monter, j'ai confié ma route à la vierge Marie. J'ai dit, 'Marie, passe devant' pour qu'il ne m'arrive rien. J'ai commencé à prier dans mon cœur", a dit la jeune fille.

 

Ce 26 juin 2003, à Ciney en Belgique, Fourniret prend la route, alors qu'elle prie à haute voix. "Je lui ai demandé s'il croyait en Dieu, il ne m'a pas répondu". La camionnette prend un chemin à l'écart et s'arrête.

Le tueur présumé, sous la menace, entrave sa victime aux mains et aux pieds, la conduit à l'arrière du véhicule, avant de repartir.

"Je lui ai demandé, 'pourquoi tu fais ça ?', il a dit 'tu dois me donner du plaisir, autrement tu ne rentreras pas'. J'étais étonnée, je ne savais pas jusque là ce qu'il voulait faire de moi", a raconté Marie.

Elle crie, il commence à l'étrangler et lui dit : "si tu cries, je te tue". Marie demande alors à son ravisseur s'il fait partie du groupe de Marc Dutroux. "Je suis pire que Marc Dutroux", répond-il. Le véhicule repart.

A l'arrière, Marie prie à "pleine gorge". Elle aperçoit une carte routière des Pays-Bas, de Belgique et de France. "Je me suis dit, c'est fini. J'ai vu toute ma vie défiler, je me suis sentie comme dans un film".

Soudainement, les liens des jambes se détendent, elle se libère puis, avec les dents parvient à dégager ses mains.

A un arrêt du véhicule, elle ouvre la porte latérale coulissante et s'enfuit, sans que Fourniret s'en aperçoive.

Plus loin, une femme la recueille en voiture et, chemin faisant, croise la camionnette du ravisseur qui a fait demi tour. Le numéro d'immatriculation relevé permettra à la police belge d'arrêter Michel Fourniret.

Marie dit n'avoir pas besoin de psychologue pour gérer le souvenir de son enlèvement, invoquant "la grâce".

 

Jésus s'est sacrifié, Il a Pardonné, Il a aimé, même ses bourreaux (dont nous faisons parti chaque fois que nous péchons), même Judas…

Marie, La Très Sainte Vierge, a Pardonné aux bourreaux, à Judas, à toute l'humanité...et cela au milieu de très grandes souffrances.

Jésus, La Très Sainte Vierge Marie nous demande de suivre le même chemin...mais c'est vrai, c'est un chemin de souffrances...de prières...de renoncement...mais c’est aussi un chemin d’AMOUR, d'ESPÉRANCE et de FOI.

Ne laissons pas Satan triompher, faisons en sorte qu'il perde une fois de plus.

C'est pourquoi ce témoignage de cette jeune Marie, qui a fait arrêter ce criminel, venant avec une CROIX attachée au poignet et ayant invoqué à haute voix La Vierge Marie, pour témoigner au procès de son agresseur, est tellement beau.

 

EN UNION DE CŒUR, D’AMOUR FRATERNEL ET DE PRIERES.

                                 

                               PIERRE

Sous-pages :

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 11/03/2017