Jeudi 24 Décembre 2009, Messe de la nuit (Fête de La Nativité de Jésus)…1ère Partie.

LA PAIX DU SEIGNEUR SOIT AVEC VOUS, VOS FAMILLES ET VOS PROCHES

PRIERES et MEDITATIONS du jour…EN UNION AVEC L’EGLISE

Je tiens ici à vous rassurer car je ne vais pas faire un nouveau site reprenant les lectures et les Evangiles de chaque jour, car il y en a déjà beaucoup et qui sont très bien, pour ne pas en rajouter (sans parler de La Parole de Dieu et de L’Eucharistie qui vous est transmise dans les paroisses de chacun).

Pour vous donner quelques sites où vous trouverez ceci et gratuitement (il suffit de vous inscrire et vous recevrez les lectures, Evangiles et Homélies gratuitement et chaque jour dans votre boite mail !!!)

L’Evangile au quotidien : http://www.levangileauquotidien.org/main.php?language=FR

Lectures et Psaumes de L’Eucharistie et des offices du jour (Liturgie des Heures…de Laudes à Complies) en union avec toute L’Eglise: http://www.aelf.org/

Enseignements et Homélies du VATICAN : http://www.zenit.org/index.php?l=french

Enseignements et Homélies purement Catholique : www.theotime.com

Vous pouvez aussi aller à partir de la page d’accueil de mon site sur le site CATHOLIEN qui regroupe une très grande quantité de sites Catholiques, mais aussi dans les sites amis (sites religieux) de mon site, pour trouver de quoi vous nourrir spirituellement…et chaque jour.

N’oubliez pas La lecture de La Bible, des Enseignements de L’Eglise, des vies de Saints et de toute Parole venant de Dieu.

N’hésitez pas à lire La Vie de Jésus, de Marie, des Apôtres et de tous ceux qui ont vécus dans leurs entourages, au travers des Révélations de Jésus faites à Maria Valtorta (Le Pape PIE XII a approuvé celles-ci : « Le Pape fait part de son jugement favorable. Aussi conseille-t-il de publier l’œuvre sans rien enlever, pas même les déclarations explicites de rapporter des “visions” et des “dictées” »)…l’œuvre : http://www.maria-valtorta.org/

Pour lire tout ce qui concerne La Résurrection et le début de L’Eglise (y compris L’Ascension, La Pentecôte et L’Assomption…et les premières Eucharisties), aller dans : http://www.maria-valtorta.org/Publication/TOME%2010/index.htm 

Non, je viendrais de temps en temps rajouter une méditation, lorsque je sentirais que Le Seigneur le désire, et que cela peut aider chacun à se nourrir et à avancer dans La Joie et La Paix de Dieu. 

Nativitedenoel 2

Jeudi 24 Décembre 2009, Messe de la nuit (Fête de La Nativité de Jésus) :

Nativité du Seigneur Jésus-Christ (Messe de la nuit)

L'Eglise fête :
ce soir : NATIVITE DU SEIGNEUR , solennité
Saint(s) du jour : Ste Adèle, veuve et abbesse (+ 735),  Sts Martyrs d'Antioche en Syrie

Les autres Saints du jour…

Bx Bruno, o.s.b. (+v. 1050)
St Caranus, évêque (7ème s.)

St Charbel Makhlouf (+ 1898)
Delphin de Bordeaux Evêque de Bordeaux (5ème s.)
Drusus (4ème s.)
Euthyme (+ 303)
Irmine (8ème s.)
Nicolas le Militaire (+ 820)
Paule Elisabeth (+ 1865)

Ste Tarsille et Ste Emilienne, vierges (6ème s.)

Livre d'Isaïe 9,1-6.
Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière ; sur ceux qui habitaient le pays de l'ombre, une lumière a resplendi.
Tu as prodigué l'allégresse, tu as fait grandir la joie : ils se réjouissent devant toi comme on se réjouit en faisant la moisson, comme on exulte en partageant les dépouilles des vaincus.
Car le joug qui pesait sur eux, le bâton qui meurtrissait leurs épaules, le fouet du chef de corvée, tu les as brisés comme au jour de la victoire sur Madiane.
Toutes les chaussures des soldats qui piétinaient bruyamment le sol, tous leurs manteaux couverts de sang, les voilà brûlés : le feu les a dévorés.
Oui ! Un enfant nous est né, un fils nous a été donné ; l'insigne du pouvoir est sur son épaule ; on proclame son nom : « Merveilleux-Conseiller, Dieu-Fort, Père-à-jamais, Prince-de-la-Paix ».
Ainsi le pouvoir s'étendra, la paix sera sans fin pour David et pour son royaume. Il sera solidement établi sur le droit et la justice dès maintenant et pour toujours. Voilà ce que fait l'amour invincible du Seigneur de l'univers.

Psaume 96(95),1-3.11-13.
Chantez au Seigneur un chant nouveau, chantez au Seigneur, terre entière,
chantez au Seigneur et bénissez son nom ! De jour en jour, proclamez son salut,
racontez à tous les peuples sa gloire, à toutes les nations ses merveilles !
Joie au ciel ! Exulte la terre ! Les masses de la mer mugissent,
la campagne tout entière est en fête. Les arbres des forêts dansent de joie
devant la face du Seigneur, car il vient, car il vient pour juger la terre. Il jugera le monde avec justice, et les peuples selon sa vérité !

Lettre de saint Paul Apôtre à Tite 2,11-14.
La grâce de Dieu s’est manifestée pour le salut de tous les hommes.
C'est elle qui nous apprend à rejeter le péché et les passions d'ici-bas, pour vivre dans le monde présent en hommes raisonnable, justes et religieux,
et pour attendre le bonheur que nous espérons avoir quand se manifestera la gloire de Jésus Christ, notre grand Dieu et notre Sauveur.
Car il s'est donné pour nous afin de nous racheter de toutes nos fautes, et de nous purifier pour faire de nous son peuple, un peuple ardent à faire le bien.

Evangile de Jésus-Christ selon saint Luc 2,1-14.
En ces jours-là, parut un édit de l'empereur Auguste, ordonnant de recenser toute la terre -
ce premier recensement eut lieu lorsque Quirinius était gouverneur de Syrie. -
Et chacun allait se faire inscrire dans sa ville d'origine.
Joseph, lui aussi, quitta la ville de Nazareth en Galilée, pour monter en Judée, à la ville de David appelée Bethléem, car il était de la maison et de la descendance de David.
Il venait se faire inscrire avec Marie, son épouse, qui était enceinte.
Or, pendant qu'ils étaient là, arrivèrent les jours où elle devait enfanter.
Et elle mit au monde son fils premier-né ; elle l'emmaillota et le coucha dans une mangeoire, car il n'y avait pas de place pour eux dans la salle commune.
Dans les environs se trouvaient des bergers qui passaient la nuit dans les champs pour garder leurs troupeaux.
L'ange du Seigneur s'approcha, et la gloire du Seigneur les enveloppa de sa lumière. Ils furent saisis d'une grande crainte,
mais l'ange leur dit : « Ne craignez pas, car voici que je viens vous annoncer une bonne nouvelle, une grande joie pour tout le peuple :
Aujourd'hui vous est né un Sauveur, dans la ville de David. Il est le Messie, le Seigneur.
Et voilà le signe qui vous est donné : vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une mangeoire. »
Et soudain, il y eut avec l'ange une troupe céleste innombrable, qui louait Dieu en disant :
« Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes qu'il aime. »

Commentaire du jour
Saint Alphonse-Marie de Liguori (1696-1787), évêque et docteur de l'Eglise
Discours pour la neuvaine de Noël, n° 10 (trad. Eds. Saint Paul 1993, p. 133s rev.)

« Je viens vous annoncer une bonne nouvelle, une grande joie pour tout le peuple »

     « Je vous annonce une grande joie. » Telles sont les paroles de l'ange aux bergers de Bethléem. Je vous les redis aujourd'hui, âmes fidèles : je vous apporte une nouvelle qui doit vous causer une grande joie. Pour de pauvres exilés, condamnés à mort, peut-il y avoir plus heureuse nouvelle que celle de l'apparition de leur Sauveur, venu non seulement les délivrer de la mort, mais leur obtenir le retour dans la patrie ? C'est précisément ce que je vous annonce : « Un Sauveur vous est né »...
      Quand un monarque fait sa première entrée dans une ville de son royaume, on lui rend les plus grands honneurs ; que de décors, que d'arcs de triomphe ! Prépare-toi donc, ô heureuse Bethléem, à recevoir dignement ton Roi... Sache, te dit le prophète (Mi 5,1), que parmi toutes les cités de la terre, tu es la plus favorisée, puisque c'est toi que le Roi du ciel a choisie pour lieu de sa naissance ici-bas, afin de régner ensuite non pas seulement sur la Judée, mais sur les coeurs des hommes en tous lieux... Qu'auront dit les anges en voyant la Mère de Dieu entrer dans une grotte pour y enfanter le Roi des rois ! Les enfants des princes viennent au monde dans des appartements étincelants d'or...; ils sont entourés des plus hauts dignitaires du royaume. Le Roi du ciel, lui, veut naître dans une étable froide et sans feu ; pour se couvrir, il n'a que de pauvres lambeaux ; pour reposer ses membres, qu'une mangeoire misérable avec un peu de paille...
      Ah ! La seule considération de la naissance de Jésus Christ et des circonstances qui l'accompagnèrent, devrait nous embraser d'amour ; et les seuls mots de grotte, de mangeoire, de paille, de lait, de vagissements, replaçant devant nos yeux l'Enfant de Bethléem, devraient être pour nous autant de flèches enflammées blessant d'amour tous nos coeurs. Heureuse grotte, mangeoire, paille ! Mais bien plus heureuses les âmes qui chérissent avec ferveur et tendresse ce Seigneur tant digne d'amour et qui, brûlant de charité ardente, le reçoivent dans la sainte communion. Avec quel élan, avec quelle joie Jésus vient reposer dans l'âme qui l'aime vraiment !

 

Apprenons, en ce jour merveilleux où toute L’Eglise fête La Naissance de notre Sauveur fait Homme, a avoir un regard Spirituel sur La Parole de Dieu, sur tout ce que nous faisons et vivons, sur tous les évènements de notre vie…afin de rendre Gloire à Dieu pour toutes les Merveilles qu’Il a fait, qu’Il fait et qu’Il fera pour nous !!!

Evangile de Jésus-Christ selon saint Luc 2,1-14.
En ces jours-là, parut un édit de l'empereur Auguste, ordonnant de recenser toute la terre -
ce premier recensement eut lieu lorsque Quirinius était gouverneur de Syrie. -
Et chacun allait se faire inscrire dans sa ville d'origine.
Joseph, lui aussi, quitta la ville de Nazareth en Galilée, pour monter en Judée, à la ville de David appelée Bethléem, car il était de la maison et de la descendance de David.  

 

Aujourd’hui, L’Evangile nous dit que Joseph et Marie doivent quitter Nazareth où ils vivaient pour prendre le chemin de Bethléem, la cité de David.

C’est ce que Jésus demande à chacun d’entre nous. Il nous demande de vivre dans le monde, mais en n’étant pas attaché aux choses de ce monde, le regard tourné vers Dieu. Il nous demande de quitter tout ce qui nous encombre, de nous détacher de tout ce qui entrave notre esprit et notre âme…pour ne vivre qu’en Dieu, avec Dieu et pour Dieu.

Il nous demande de ne plus regarder autour de nous, ceux que nous rencontrons, les évènements que nous vivons ou subissons, avec nos yeux humains…mais avec le Regard de Dieu.

Pensez que entre vous et votre Prochain, entre vous et les évènements que vous vivez ou subissez, se trouve une énorme lentille déformante.

Pensez que cette lentille, c’est Dieu, Ses Commandements et Son Amour. Dites-vous toujours, face à votre Prochain, face aux évènements…Si j’étais Jésus (Et si je reçois Dieu en moi dans L’Eucharistie quotidienne…peu à peu, les gens pourront dire : « ce n’est plus lui qui vit, si Dieu qui vit en lui !!!), comment je réagirais, qu’est-ce que je penserais, qu’est-ce que je dirais, etc… ???

Pensez que cette lentille, c’est Dieu, Ses Commandements et Son Amour. Dites-vous toujours, face à votre Prochain, face aux évènements…Si le pauvre en face de moi, le Prochain qui se trouve devant moi, le rejeté qui me regarde…si c’était Jésus (Et Jésus dira bien cela lors du Jugement dernier…chaque fois que vous ne l’avez pas fait à un de ces petits, c’est à Moi que vous ne l’avez pas fait !!!), comment je réagirais, qu’est-ce que je penserais, qu’est-ce que je dirais, etc… ???

Ainsi tout ce que vous regarderez sera vu avec cette lentille vous montrant une image telle que Jésus désire vous la montrer…et non plus telle que votre humanité corrompue la condamnerait…ou la désirerait !!!

Ainsi l’image que vous recevrez, au travers de cette lentille, de votre Prochain ou des évènements sera une image reflétant L’Amour, La Miséricorde et La Compassion de Dieu.

 

Joseph et Marie ont obéi à l’ordre de César comme si c’était Dieu qui le leur avait demandé. Ils ont obéi avec empressement et Amour, alors que les évènements étaient contre eux (le temps de la naissance arrivant et les trajets devenant très pénibles).

Sachons renoncer à nos habitudes pour suivre Dieu là où Il nous attend…même si cela nous dérange et est source de fatigue et d’embêtements !!!

 

Evangile de Jésus-Christ selon saint Luc 2,1-14.
Or, pendant qu'ils étaient là, arrivèrent les jours où elle devait enfanter.

Combien de fois cela nous arrive que les évènements nous tombent dessus, et même si nous pouvions les prévoir, nous surprennent par leur rapidité.

Sachons les accepter en toute soumission et Amour, car Dieu s’en servira pour se laisser découvrir…là où nous ne l’attendions pas !!!

 

Comme je l’ai déjà dit…combien de fois Dieu s’est servi des « petites choses » qui font parti de nos devoirs d’état, qui font parti du quotidien auquel notre conjoint désire que nous y participions même si nous sommes fatigués par une dure journée de travail…pour nous permettre de retrouver des choses perdues, pour rencontrer tel Prochain au moment où nous pouvions répondre à son attente…ou qui répondait à notre attente !!!

Dieu n’est pas loin de nous…c’est nous qui sommes loin de Lui…et Il se montre lorsque nous quittons nos habitudes et prenons Le Chemin qui conduit à Sa Cité, Le Chemin qui conduit au Bonheur éternel…même si ce chemin est rocailleux, pleins de trous, que nous sommes épuisés et qu’il nous faut le prendre à pied…c’est-à-dire…en avançant lentement…mais sûrement…comme l’ont fait Joseph et Marie.

Si nous faisons demi-tour pour reprendre le chemin du plaisir de nos sens…alors nous ne pouvons pas le rencontrer !!!

Maintenant j’aimerais vous transporter Spirituellement encore plus loin.

Joseph et Marie sont à Bethléem, cité de David, Cité de Dieu.

Pensons que notre corps (oui, notre corps à chacun avec notre chair, notre esprit et notre âme) est La Cité de Dieu…est Bethléem…car notre corps ne nous appartient pas, il appartient à Dieu, c’est La Cité de Dieu.

Evangile de Jésus-Christ selon saint Luc 2,1-14.
Et elle mit au monde son fils premier-né ; elle l'emmaillota et le coucha dans une mangeoire, car il n'y avait pas de place pour eux dans la salle commune.

Comme L’Evangile nous le dit, comme je l’ai montré au travers de mes dernières Réflexions et des Révélations de Jésus à Maria Valtorta…Jésus est venu au monde (en tant qu’Humain) dans une caverne froide et « immonde » au milieu d’animaux, sur de la paille, la paille d’une mangeoire.

Lorsque nous recevons Jésus en nous au travers de Sa Parole et de Son Corps dans L’Eucharistie…Jésus vient dans notre âme (et Il ne vient pas seul, puisque avec Lui se trouvent Le Père, le Saint-Esprit, La Très Sainte Vierge Marie, Les Anges…Le Ciel) et désire y prendre naissance et vie.

Pensons que notre âme c’est cette caverne…car il n’y avait pas de place ailleurs pour le recevoir !!!

Rendons alors Gloire à Dieu, car s’il était né dans un Palais de très grand Luxe…cela aurait signifié pour chacun de nous, avec tous nos péchés qui sont « immondes » aux yeux de Dieu, que Jésus ne serait jamais venu naître dans notre âme « pourrie »…seuls les plus grands Saints sur terre auraient pu l’accueillir et le recevoir !!!    

Jésus est né dans un des lieux les pires qui soient à Bethléem, à la fois loin de La Beauté des magnifiques logements (il devait bien y en avoir), loin des lieux « biens » où les gens allaient (comme les bons Chrétiens et les lieux où ils vont régulièrement), perdu aux milieux des ruines (avec notre âme infectée par nos nombreux péchés, voir agonisante…et parfois mourante…même si notre corps est en bonne santé).

Rappelez-vous la description que j’avais faite sur cette caverne et comment Joseph l’avait trouvé :

"Ohé ! Galiléen !" lui crie par derrière un vieil homme. "Là au fond, sous ces ruines, il y a une tanière. Peut-être n'y a-t-il encore personne."

 

 Ils s'approchent de cette "tanière." C'est vraiment une tanière. Parmi les décombres d'un bâtiment en ruines, il y a un refuge, au-delà duquel se trouve une grotte, un trou dans la montagne plutôt qu'une grotte. On dirait que ce sont les fondations d'une ancienne construction auxquelles servent de toit les matériaux étayés par ces troncs d'arbre à peine équarris.

Pensons que Notre Dieu n’a pas été rebuté de venir naître dans cette caverne, sous ces ruines.

Réalisons alors que Jésus ne demande qu’à venir habiter notre âme…même si celle-ci est une ruine « immonde » remplie d’animaux et de leur pourriture, de détritus et d’excréments !!!

Jésus ne refuse à personne, quel que soit l’état de son âme, le plaisir de l’accueillir et de naître à l’intérieur de son âme !!!

 

Maintenant, il nous faut quand même réaliser que pour l’accueillir, il nous faut, à l’image de Joseph, nettoyer cette caverne non seulement pour la rendre habitable, mais aussi pour réchauffer le cœur de Jésus, de Notre Dieu qui vient habiter en nous, dans notre âme.

On voit la voûte couverte de toiles d'araignées, le sol en terre battue et tout disloqué avec des trous, des cailloux, des détritus et des excréments et couvert de tiges de paille. Au fond, un bœuf se retourne et regarde avec ses grands yeux tranquilles pendant que du foin lui pend des lèvres.

Joseph le pousse plus loin pour enlever beaucoup de foin au râtelier et faire un lit pour Marie. Le râtelier est double : celui où mange le bœuf et par-dessus une sorte d'étagère où se trouve une provision de foin. C'est celle-là que prend Joseph. Le bœuf laisse faire. Il fait aussi une place pour l'âne qui, fatigué et affamé, se met tout de suite à manger. Joseph découvre aussi un seau renversé tout cabossé. Il sort parce que dehors il y a un ruisseau et revient avec de l'eau pour l'âne. Puis il s'empare d'une botte formée de branches, déposée dans un coin et essaye de balayer le sol. Ensuite il étend du foin, en fait un lit, près du bœuf dans l'angle le plus sec et le plus abrité. Mais, il le trouve humide ce pauvre foin, et il soupire. Il allume le feu et, avec une patience de chartreux, il sèche le foin par poignées en le tenant près du feu.

Oui Dieu accepte de venir dans notre âme, quel que soit son état (car Il nous Aime d’un Amour Infini), mais pensons qu’Il vient en nous en petit bébé fragile…alors servons nous de notre esprit pour rejeter les tendances corrompues de notre chair, et faire de notre âme un lieu accueillant où Jésus bébé et naissant en nous, pourra trouver chaleur, Amour et Prévenance.  

 

Sachons alimenter le feu d’Amour que Dieu met à notre disposition (même dans cette caverne…se trouvait du foin…et s’il était humide…il pouvait permettre de sécher et de se réchauffer…et surtout de réchauffer Jésus…et Marie qui doit nourrir Son Jésus pour qu’Il reste en vie…dans notre âme !!!).     

Ne négligeons jamais de prendre soin de La Très Sainte Vierge Marie…car Elle a donné, Unie à L’Esprit-Saint, Vie Humaine à Jésus, Elle est La Maman de Jésus, L’Epouse du Saint-Esprit et La Fille du Père…elle est à la fois Epouse, Mère et Fille de Dieu.

Elle nourrit Jésus Bébé en nous pour le faire grandir en taille et en Sagesse dans notre âme, alors ne permettons pas qu’elle est froid, qu’elle soit triste ou délaissée afin qu’Elle puisse apporter une seine nourriture à Son Fils Jésus Bébé, et qu’Elle le fasse avec Joie et empressement, sûre que Son Fils est Aimé par nous !!!

 

Evangile de Jésus-Christ selon saint Luc 2,1-14.
Dans les environs se trouvaient des bergers qui passaient la nuit dans les champs pour garder leurs troupeaux.

Effectivement ce ne sont pas des gens riches, des gens de « haute condition », des religieux ayant une réputation de Sainteté…mais des petites gens dont tout le monde se sert, que tout le monde néglige…mais qui, à l’image de Jésus prennent soin du troupeau qui leur est confié.

Ainsi ils sont profondément religieux (avec une profonde vie de Foi et une profonde vie intérieure), rendent tous les services qui leur sont demandés et le font toujours avec Amour, sont souvent d’illustres inconnus aux yeux de tous car ne faisant pas de grands discours et n’occupant pas des postes importants dans des Communautés, des Congrégations, des Paroisses ou autres, mais vivant en Dieu jour et nuit…et prenant soin de ceux que Dieu leur confie.

 

Réalisons, au travers de cette Parole, que Dieu met sur la route de chacun…et cela avant même les prémices de La Naissance de Jésus Bébé dans leur âme « caverne », des personnes qui ne sont pas toujours des personnes « reconnues » comme de grands Saints, comme de grands Mystiques, comme de grands Orateurs…mais souvent des gens dont personne ne prend garde, mais qui vivent de L’Amour de Dieu et appliquent de tout leur cœur La Parole de Dieu : Tu Aimeras Ton Dieu plus que tout, et ton Prochain comme toi-même.

Ils savent voir en leur Prochain Dieu présent et naissant dans leur âme…et savent répondre à l’appel de Dieu pour prendre soin d’eux, de leur corps de leur esprit et de leur âme.

 

Ils savent que s’ils sentent Dieu leur dire : « Je viens de naître dans cette âme, mais elle est encore froide, humide et je n’ai pas encore de quoi me nourrir…Ma très Sainte Maman n’ a pas encore de lait, n’a pas de nourriture pour se nourrir et faire que son lait soit bien nourrissant pour Son Bébé Jésus dans cette âme »…

Ils répondent aussitôt, avec empressement et Amour pour Dieu et pour l’endroit que Dieu a choisi pour naître, pour cette âme qui découvre Dieu en elle !!!

 

Réalisons que nous ne pouvons vivre seul cette naissance de Dieu en notre âme et qu’il nous faut être soutenu et aidé par notre Prochain…et Dieu s’occupe de nous trouver ceux qui seront les plus appropriés pour venir à notre aide (rarement une seule personne…pour éviter les dangers de l’orgueil de cette personne).

Alors n’ayons, nous aussi, par l’orgueil de croire que nous y arriverons tout seul et par nous même !!!

 

Voyez la prévenance de Notre Dieu sur le chemin de Joseph et Marie (Nous ne l’avons pas vu, mais dans les Révélations à Maria Valtorta, Dieu avait mis sur la route de Joseph et Marie, peu avant d’arriver à Bethléem, un berger qui avait donné du lait à Marie…puis Il a mis une autre personne indiquant où trouver un endroit pour la naissance du bébé…).

"Ohé ! Galiléen !" lui crie par derrière un vieil homme. "Là au fond, sous ces ruines, il y a une tanière. Peut-être n'y a-t-il encore personne."


Ensuite les Anges révèlent aux bergers (le plus petit qui est le plus apte à entendre Dieu lui parler) La Venue du Sauveur.

POUR LIRE LA SUITE, ALLER DANS LA DEUXIEME PARTIE.

Sous-pages :

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 24/12/2015